Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


Confusion de genres ×× ft. Astrid

avatar

» Date d'inscription : 17/02/2018
» Messages : 46
» Pseudo : imaginarium
» Avatar : elle fanning.
» Âge : dix-neuf ans.
» Schizophrénie : une petite brune alcoolique du travail (nevada)
» Absence : 28.10
() message posté Ven 14 Sep - 11:55 par Venus E. Lindström
Feel the thunder ft Astrid the beauty


it's like the walls are caving in
Sometimes I feel like giving up
No medicine is strong enough


Les lèvres gercées se pincèrent alors que son regard défila vers les nuages, grisonnants, menaçants, de quoi lui soutirer une grimace agacée, frustrée. Venus passa une main dans sa crinière blonde, tira sur quelques fils, nerveusement. Ses doigts commençaient déjà à trembler, elle sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine et cette nervosité, elle l'étouffait petit à petit. L'orage approchait et avec lui, le doute, l'envie de fuir, de se cacher du présent et de tout ce que cela impliquait. Ses doigts glissèrent contre ce petit papier froissé, à l'écriture à peine visible tant elle avait gribouillé avec rapidité en prenant ses valises. Sa mère ne savait pas, elle ne savait pas qu'elle avait pris cette fameuse adresse, ni encore qu'elle comptait s'y rendre, chambouler la vie de celui qui aurait dû être son père, mais qui n'était rien d'autre qu'un étranger ayant contribuer à sa naissance. Un homme qui ne possédait qu'un nom, dont elle ne connaissait aucune qualité. Sans doute n'aurait-il jamais existé aux yeux de certains, mais pas le sien, non en sa poitrine la rancœur et une certaine forme de haine régnaient en maître, elle nefaisait que s'y plier. Et elle était capricieuse la blonde, au point de s'y traîner sans prévenir, de braver insultes et reproches, tempêtes et soleil pour le confronter. C'était une perpétuelle quête d’identité, elle avait besoin de se forger et cet homme, son père détenait peut-être une pièce importante. Elle préférait y croire. 


Ses chaussures s'écrasant contre les diverses flaques remplies d'eau, les gouttes de pluie se faufilaient sous sa peau de neige, la faisant frémir, frotter ses paumes contre ses bras pour tenter de se réchauffer. Ses jambes se pliaient à chaque fois qu'elle entendait un bruit trop fort, elle avait la crainte dans les veines, horrible poison, l'espace d'un instant son souffle se coupa, elle leva ses yeux vers le ciel, morose, agressif tout comme son état sur le moment. Il lui fallait courir. Vite Ses pas s’accélèrent alors qu'elle franchissait les rues, trempant sa robe rouge et beige, tâchant sa peau d'une désagréable couleur boueuse. Ses moindres sens étaient en alerte, elle n'aurait jamais dû sortir par ce temps, jamais. Venus passa une main sur son visage, étouffant un petit sanglot, une larme solitaire coula le long de sa joue gauche, elle se triturait les lèvres, tentant de reprendre contenance. Toutefois, les phobies ne s'expliquaient pas toujours et elle avait peur... peur de tout ça. Plus que la crainte, elle ressentait cette horrible douleur contre son oreille, cette même qui ne marchait presque plus, à cause de ses conneries d'adolescent.

Et ça tapait dans sa tête, pratiquement tous les jours.
Et elle acceptait cette douleur, comme si elle avait toujours fait partie d'elle.
Mais parfois, elle ne savait l'ignorer.

Elle souleva le capuchon présent sur cette veste qui ne la protégeait en rien du froid, poussant les gens sur son passage, les yeux affolés de retrouver ce numéro, cette adresse, d'accomplir ce qu'elle était venue faire. Un éclair zebra le ciel, elle se tendit comme un arc, posant une main devant ses lèvres, retenant des larmes qui ne pouvaient être contenues. Et sur le coup, elle se sentit faiblir, tremblante, fragile, elle se fit violence pour avancer. Jusqu'à la trouver, la fameuse adresse, à y courir, se cachant près de la porte comme une enfant honteuse d'exister. Elle crevait de peur. C'était tétanisant. Tout doucement, son doigt trempé se posa sur la sonnette, elle attendit, s'accroupisant dans un coin, se roulant presque en boule en se tenant les oreilles. Elle était lamentable, elle le savait. Elle donnait cette image de fragilité en première impression à celui qui n'aurait rien dû connaître d'elle, surtout pas une part aussi personnelle. Venus le détestait. Elle se détestait à s'en mordre la langue jusqu'au sang. Ce fût ce qu'elle fit.

Et la porte s'ouvrit sur une magnifique tignasse rousse, toutefois ce n'était pas celle qu'elle attendait. Il ne lui semblait pas vraiment reconnaître cette femme.

- Vous êtes... la femme de mon père ? D'Eddy ?

Son menton se posa contre ses genoux pliés, elle resta un instant en silence, juste à regarder la jeune femme, les mains sur les oreilles pour ne pas entendre le monde qui se déchirait en éclairs.





©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London :: Brixton
» Nel Berrywood ou la confusion des genres ! [TERMINEE]
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)
» ASTRID (éliminé)
» Vient voir la police à propos de la tombe d'Astrid.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-