Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


(Edward & Tessa) be strong for two

avatar

» Date d'inscription : 29/05/2014
» Messages : 233
» Avatar : Beyoncé Knowles.
» Âge : beauté éternelle.
() message posté Dim 16 Sep - 19:18 par Destiny Tynged
be strong for two



Vous (Edward) êtes dans la rue, le coin est plutôt très calme, vous n'êtes pas sur une grande avenue remplie de boutiques. Non vous êtes sur une rue résidentielle. C'est un petit raccourci que vous prenez régulièrement. Il a plu la nuit dernière et le sol est mouillé. Vous voyez quelqu'un (Tessa) marcher avec un pas pressé, mais vous n'y prêtez pas tant d'attention jusqu'au moment où cette personne glisse et fait une très mauvaise chute, tombant sur sa main, se retournant sévèrement quelques doigts. Vous regardez autour de vous mais il n'y a personne. Vous vous rendez compte qu'il s'agit d'une femme enceinte. Vous ne pouvez pas continuer votre chemin sans aller voir si cette personne va réussir à se relever.

Il n'y a pas d'ordre défini dans ce RP. Ce RP est issu du système RP est aveugle 2.0.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 09/03/2018
» Messages : 78
» Pseudo : Chewie.
» Avatar : Chris Pine
» Âge : 36 ans
() message posté Dim 16 Sep - 19:29 par Edward O'Sullivan
Be strong for two
Tessa & Edward

   
La journée de travail d'Edward s'était déroulée comme beaucoup d'autres et le jeune homme s'était échiné à terminer la restauration d'un tableau de grande valeur sur lequel il planchait depuis des semaines maintenant. Certains auraient pu croire que son métier était répétitif et pourtant, Edward pensait exactement l'inverse. Sa passion le poussait à s'émerveiller devant chacune des œuvres qui passait entre ses mains et chaque trait, chaque coup de pinceau de l'artiste ne manquait pas d'attirer toute son attention et sa curiosité. Il lui arrivait parfois d'imaginer les circonstances de la création de ces tableaux et sculptures sur lesquelles il travaillait, les émotions de l'artiste, ses ressentis au moment où il avait donné la dernière touche à son œuvre... et tous ces petits détails, aussi insignifiants soient-ils, rendaient son métier incomparable aux yeux d'Edward. D'ailleurs, il éprouvait souvent une certaine fierté à pouvoir évoluer dans ce milieu si fermé, à avoir le privilège de voir ce qu'aucun visiteur du British Museum pourrait soupçonner. Alors, même lorsque la restauration d'une pièce lui demandait des mois de travail minutieux, le jeune homme ne se lassait jamais. Ce fut donc avec le cœur léger et le sentiment du devoir accompli que le restaurateur alla remiser son tableau achevé dans la pièce voisine. Puis, après un peu de rangement de son atelier, Ed s'attela à effacer un maximum de traces de peintures sur ses mains qui en étaient constamment maculées... en vain. A vrai dire, c'était un peu sa marque de fabrique. Le détail qui trahissait en partie son métier ou du moins le milieu dans lequel il évoluait. Car aussi appliqué qu'il soit lorsqu'il nettoyait ses mains, le jeune homme gardait toujours des marques indélébiles aux couleurs des œuvres qu'il restaurait.

L'heure était déjà bien avancée en cette fin d'après-midi et Edward avait déjà vu défiler bon nombre de ses collègues qui avaient terminé leurs journées. Comme souvent, il devait se retrouver parmi les derniers employés à errer dans le musée, en dehors des gardiens qui arrivaient peu à peu pour prendre leurs gardes du soir. Les visiteurs avaient déserté l'endroit depuis bien longtemps et par habitude, le jeune homme fit un rapide tour des bureaux dans lesquels travaillaient encore les retardataires habituels. Et parmi eux, il ne fut pas surpris de trouver Helga, visiblement absorbée par le dossier dans lequel elle avait le nez et qui la retiendrait peut-être encore quelques heures au musée. Un sourire aux lèvres, il la salua tout de même avant de prendre le chemin de la sortie pour se retrouver sur le parking du musée. Là, il grimpa dans sa voiture et comme il le faisait à chaque fois pour s'éviter les habituels embouteillages du soir, Ed décida d'emprunter un raccourci qu'il connaissait bien, qui l'éloignait quelque peu de l'artère principale mais lui permettrait d'arriver chez lui en quelques dizaines de minutes à peine en évitant la cohue des grands boulevards. Après avoir parcouru les rues les plus encombrées, il s'éloigna peu à peu de l'agitation et finit par s'engouffrer dans le quartier résidentiel dont les voies bien moins fréquentées l'emmèneraient jusque chez lui. Mais alors qu'il conduisait en tapotant son volant au rythme de la musique qui diffusait la radio, une scène peu commune attira son attention. Sur le trottoir, à quelques mètres devant sa voiture, une jeune femme venait de faire une glissade magistrale certainement à cause de la pluie tombée un peu plus tôt qui avaient rendu le sol impraticable par endroits. Instinctivement, le jeune homme ne put s'empêcher d'étouffer un éclat de rire face à cette situation qui semblait sortir tout droit d'une mauvaise comédie. Bien sûr, Edward n'avait absolument pas remarqué que la jeune femme en question se trouvait être enceinte, mais son sourire s'effaça tout de même progressivement lorsqu'il constata les difficultés qu'elle rencontrait pour se relever. Tout en fronçant les sourcils, il appuya sur la pédale de frein jusqu'à stopper sa voiture à hauteur de la promeneuse infortunée, qui n'était d'ailleurs toujours pas sur pieds. Et même si elle n'était qu'une inconnue parmi d'autres, un sentiment d'inquiétude poussa Edward à s'extirper de son véhicule pour demander en haussant un peu la voix : « Tout va bien ?! » Peut-être se ferait-il rabrouer immédiatement, les londoniens avaient parfois des réactions singulières et il était particulièrement bien placé pour le savoir. Mais même s'il s'était d'abord amusé de cette chute spectaculaire, il ne pouvait décemment pas laisser cette femme se débrouiller comme elle le pouvait et continuer sa route sans broncher. Quelle que soit la gravité de cette chute, le fait de proposer son aide ne lui coûtait rien et même s'il ne souhaitait pas jouer les chevaliers servants, son arrivée serait peut-être appréciée malgré tout.

   
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice
Administratrice

» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 10954
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively)
() message posté Lun 1 Oct - 19:53 par Tessa P. Berckley
 Depuis qu’on m’avait interdit de travailler, les journées me semblaient longues et ennuyeuses. C’est dure de vivre éloigner de ceux qui partagent votre vie et je savais que c’était bien trop dangereux pour moi ou pour mon bébé de rester proches d’animaux sauvages au quotidien. Mes collègues me manquent. Non pas ceux du genre humain comme on pourrait le croire mais bien les habitants du parc animalier. Il faut bien se rendre compte que je passe la majorité de mon temps en leur compagnie et non en celle des Hommes. Mais depuis de nombreux mois, je passe plus de temps devant la télévision voire même un livre. C’est mieux que devant les verres d’alcool qui ont agrémenté le début de ma grossesse. Je me sens honteuse rien que d’y penser. Comment ais-je pu être aussi irresponsable envers ce petit être qui n’a rien demandé à personne ? J’ai toujours pris soin des animaux du zoo comme on prendrait soin d’un enfant et alors qu’un bout de moi grandit je suis totalement incapable d’agir en adulte. C’est à se demander ce qui cloche chez moi. Par chance, tout va bien et d’ici peu je pourrai montrer au reste du monde que je suis capable d’être une meilleure mère que la mienne. Ma vie de soigneuse me manque tellement que je ne peux m’empêcher d’aller me promener dans le zoo. L’entrée y étant gratuite pour moi, je ne prive pas d’y aller au minimum une fois par semaine. Je ne tiens pas à ce que mon visage soit oublié par ceux qui comptent le plus pour moi. C’est assez agréable de se placer dans la peau d’un visiteur d’un jour et de se promener dans les allées, voyant les animaux d’un œil différent. Bien entendu, je ne parviens pas à marcher toute l’entièreté du parc sans être fatiguée. Je suis quand même à huit mois de grossesse et même si je n’ai que vingt-quatre ans, je n’ai plus l’aptitude d’une jeune adulte. Je prends le temps de me reposer et de me désaltérer avant de quitter le parc. Je n’aime pas les transports en commun. A vrai dire je n’aime pas vraiment les gens et me retrouver dans un endroit confiné en compagnie de personnes qui peuvent être désagréables voir repoussant ne me tente guère. Je reprends donc la marche sachant que j’allais devoir faire différentes haltes sur ma route. Le chemin n’est pas très long mais je dois me résoudre que je suis beaucoup trop épuisée que pour tout faire d’une traite. Je m’arrête donc quelques instants dans un « Starbuck » où je prends le temps de m’installer près de la fenêtre. Je ne peux m’empêcher de regarder les gens et d’imaginer leur vie. J’ai souvent fait ça, imaginant une vie meilleure que la mienne. Machinalement, je touche mon ventre me jurant que ma vie serait meilleure une fois que j’aurai mis au monde mon petit garçon. Je reprends la route et décide de prendre un autre chemin, le pensant plus court que celui habituel. Cependant, la nuit avait été très pluvieuse et comme le soleil n’était pas parvenu jusqu’à cette rue, le trottoir était encore humide. Je marchais vite et les semelles de mes baskets n’adhéraient pas vraiment au sol. Elles étaient trop lisses et ce que je redoutais se produisit trop rapidement pour que je ne réussisse à éviter le drame. Mon pied dérapa et mes fesses touchèrent le sol avant même que je puisse pousser un cri. Bêtement je me servis de ma main droite pour me rattraper mais avec le poids mes doigts se tordirent et la douleur me fit pousser un juron. Impossible de reprendre appui et je n’arrivais pas à me lever. J’étais beaucoup trop lourde. Je commençais à paniquer parce que j’avais peur que la chute n’ait engendré un quelconque problème autre que ma blessure à la main. « Tout va bien ?! » Ma tête se tourna vers la voix qui venait de s’élever près de moi. J’étais prise entre l’envie de pleurer et celle d’hurler mais je m’empressai de respirer pour ne pas agresser ce jeune inconnu qui venait m’aider. « Pas vraiment non ! » Ma voix était neutre mais légèrement agressive. Comment pourrais-je aller bien Je me ressaisis aussi vite. « Désolée. Est-ce que vous pourriez m’aider ? » Je tentais toujours de prendre appui sur ma main gauche mais rien aux alentours m’aidait à me relever. « Je crois que je me suis tordue les doigts et vu mon poids je ne parviens pas à me relever. » A m'entendre j'étais une grosse baleine. Certes je ne suis pas obèse mais une grossesse de huit mois ne vous rend pas légère pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 09/03/2018
» Messages : 78
» Pseudo : Chewie.
» Avatar : Chris Pine
» Âge : 36 ans
() message posté Ven 12 Oct - 16:29 par Edward O'Sullivan
Be strong for two
Tessa & Edward

   
Edward n'était pas spécialement moqueur en temps normal, mais face à la cascade que cette inconnue venait de luis offrir il n'avait pas pu s'empêcher de rire. Après tout, qui n'aurait pas fait la même chose à sa place ? Parfois il n'en fallait pas beaucoup pour déclencher un éclat de rire et la chute spectaculaire à laquelle il venait d'assister paraissait être une raison suffisante pour cela. Seulement voilà, l'inconnue sembla rapidement en mauvaise posture et en remarquant qu'elle avait le plus grand mal à se relever, Ed ne put que se départir de son sourire en coin. La situation aurait pu en rester au stade du gag un peu réchauffé mais en un éclair, le restaurateur songea qu'elle pouvait aussi prendre une tournure bien différente. Alors, pour s'assurer que ce n'était pas le cas, Edward s'adressa à l'inconnue après être en partie de sa voiture mais la réponse qu'elle lui apporta ne le rassura qu'à moitié. Et lorsque la jeune femme en question parvint à pivoter un peu vers lui pour voir qui s'adressait à elle Ed fut comme frappé de stupeur, au point même de ne pas remarquer la touche d'agressivité qu'elle avait mis dans sa réponse. « Merde... » Un murmure s'échappa d'entre ses lèvres alors que son regard s'était attardé sur le ventre rebondi de l'inconnue. Il resta là quelques secondes, interdit et figé, le temps que ses idées se remettent en place puis fila finalement comme une fusée vers la jeune femme en lançant : « Attendez, ne bougez pas. » En soi, sa réflexion était totalement stupide et il ne voyait pas bien où elle pouvait aller alors même qu'elle avait toutes les peines du monde à se relever. Mais la phrase avait franchi la barrière de ses lèvres avant qu'il n'ait eu le temps d'y réfléchir, et par conséquent de constater qu'il aurait mieux fait de la retenir.

Arrivé à hauteur de la brune, Edward se baissa précipitamment vers elle pour agripper son bras et le passer précautionneusement au-dessus de ses propres épaules de façon à relever la victime de cette malheureuse chute. Il tacha de ne pas paraitre trop brusque par peur de lui faire plus mal qu'elle n'avait déjà, et alors que la jeune femme était de nouveau sur pieds et qu'il s'apprêtait à la lâcher, il se permit de se saisir de la main qu'elle avait désigné un peu plus tôt. Pour l'heure rien d'apparent, mais elle disait s'être tordu les doigts et il y avait fort à parier que cela finisse en entorse ou peut-être même pire. « Est-ce que ça va aller ? » se hasarda-t-il à demander, sans pouvoir s'empêcher de laisser glisser une nouvelle fois son regard vers le ventre de la jeune femme, témoin de sa grossesse probablement déjà très avancée. Même sans connaître les détails, Edward savait bien qu'une chute n'était pas la meilleure des choses pour une femme enceinte, d'autant plus lorsque son accouchement approchait comme cela semblait être le cas pour l'inconnue. Il imaginait bien que tout un tas de complications pouvait en découler et plus il y pensait, plus il songeait que cette péripétie pourrait avoir de graves conséquences pour la jeune femme. Il ne la connaissait pourtant pas, ne l'avait jamais croisée auparavant, mais il se refusait à la laisser ainsi et à reprendre sa route comme si de rien n'était. La santé du bébé était peut-être en jeu, et même s'il n'était pas impossible qu'il panique pour rien, c'était plus fort que lui. Alors, sans même prendre la peine de demander l'avis de la principale intéressée, Edward reprit la parole d'un ton qui ne laissait que peu de place à la contradiction : « Ok, venez avec moi. Je vous conduis à l'hôpital. » Ce ne fut qu'après avoir prononcé ces mots qu'il réalisa leur portée, et le ton certainement un peu trop autoritaire qu'il y avait mis alors que la jeune femme ne le connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Et à bien y réfléchir, il y avait de quoi le prendre pour un véritable psychopathe. Reprenant alors un ton un peu plus posé, et même s'il ne savait pas trop comment s'adresser à elle, Edward finit donc par ajouter pour lever toute ambigüité : « Avec la chute que vous venez de faire, et votre... enfin, il faut que vous voyiez un médecin. » en espérant vivement qu'elle n'oppose aucune résistance, et qu'elle daigne le suivre pour son bien et pour celui du bébé.

   
✻✻✻
CODES LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice
Administratrice

» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 10954
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively)
() message posté Mer 17 Oct - 15:33 par Tessa P. Berckley
Mon Dieu mais comment peut-on être aussi maladroite ? Parfois je me demande qu’est-ce qui s’est passé à ma naissance pour que ce soit aussi compliqué pour moi pour tenir sur mes deux jambes. Ce n’est pas la première fois que je tombe mais cette fois est beaucoup plus stressante que les autres. Je n’étais pas enceinte les fois précédentes. Aujourd’hui, j’ai eu peur. J’ai rarement peur et même si glisser arrive à tout le monde, une mauvaise chute aurait pu être fatale pour mon bébé et je m’en serais voulu à vie. Quiconque se trouve dans les parages a surement le rire aux lèvres en me voyant. Après tout comment leur en vouloir, c’est tellement drôle de voir une « potiche » dans mon genre se vautrer au beau milieu du trottoir. Moi-même j’aurais pu rigoler si cela était arrivé à une personne étrangère. Cependant, je ne rigole pas de ceux qui se blessent et les conséquences pour moi auraient pu être pires qu’elles ne le sont en cet instant. Un inconnu, qui a surement du rire de moi, arriva à ma hauteur pour voir si tout allait bien. Je sais que cela part d’une bonne intention mais je n’arrivais pas à m’empêcher d’être légèrement agressive. Je m’excuserai plus tard mais la seule chose qui m’importe c’est de me relever et de voir si à part mon poignet, le reste va bien. « Attendez, ne bougez pas. » J’arquai un sourcil. Comme si j’allais ramper à la vitesse d’une tortue et m’en aller. Mais je me retins de répondre à cela. Il avait du parler sans réfléchir comme je l’ai très souvent fait, je ne peux pas lui reprocher.

L’inconnu m’aida à me relever. Heureusement qu’il était venu à ma rescousse parce que sans lui, jamais je n’aurais pu me retrouver à nouveau sur mes deux jambes. J’avais peur de faire le moindre mouvement, de crainte de retomber à nouveau. Mes doigts me faisaient mal mais je n’y prêtais déjà plus attention. Alors qu’il vérifiait les doigts dont je m’étais plains, je plaçai machinalement l’autre main sur mon ventre comme pour vérifier que tout allait bien. J’attendais un simple signe de mon bébé. Il ne bougeait pas mais je savais qu’un bébé ne bouge pas tout le temps. Je ne m’inquiétais pas plus. « Oui ça va aller. Merci. » J’étais beaucoup moins agressive que précédemment. On pouvait même déceler dans ma voix, la peur qui m’avait envahi quelques instants plus tôt. « Je suis désolée pour mon agressivité de tout à l’heure. Je crois que sans vous j’aurais été incapable de me relever. » Je tentai un sourire. Je regardais machinalement mon ventre et j’avais vraiment hâte qu’il sorte de là. Je ne me sentais pas très bien depuis quelques jours, la fin approche et j’ai l’impression de ne plus être maitre de mon corps et de ne plus pouvoir faire ce que je voulais. Pourvu quand même que la chute n’accélère pas l’accouchement. Je ne voulais prendre aucun risque. Mais quand il voulu m’emmener à l’hôpital, je refusai catégoriquement. « Non. Ca va aller, ne vous inquiéter pas. Pas besoin d’aller à l’hopital. » Il avait déjà été sympa de m’avoir aidé, je ne voulais pas abusé de sa gentillesse. Même si le ton employé était brusque, moi je restais calme. « Je me suis juste blessée à la main. Il n’y a rien de grave. Je ne vais pas aller faire perdre du temps au médecin pour ça. » La seule chose dont j’avais envie était de m’allonger dans mon canapé et ne pas perdre mon temps dans une salle d’attente aux urgences. Je fus soudainement prise d’un malaise et perdit légèrement l’équilibre. Comme je suis diabétique, j’ignore si mon étourdissement y est lié ou si c’est une répercussion de ma chute. Pour ne pas tomber à nouveau je m’agrippai à l’inconnu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 09/03/2018
» Messages : 78
» Pseudo : Chewie.
» Avatar : Chris Pine
» Âge : 36 ans
() message posté Ven 2 Nov - 12:00 par Edward O'Sullivan
Be strong for two
Tessa & Edward

   
Rapidement mais avec le plus de précautions et de douceur possible, Edward aida la jeune femme à se remettre sur ses jambes non sans échafauder toute un tas de théories alarmistes dans son esprit. Bien sûr, elle se plaignait à propos de ses doigts qui avaient effectivement du prendre un mauvais coup mais ce qui inquiétait le plus le jeune homme, c'était bel et bien le fait qu'elle soit enceinte. S'il avait réalisé cela dès le début, il n'aurait certainement pas prit cette chute à la rigolade. Pourtant, l'inconnue semblait bien moins préoccupée que lui malgré la peur que l'on pouvait encore clairement distinguer dans sa voix. Elle s'était certainement fait une belle frayeur, mais ne semblait absolument pas paniquée à l'idée que cette chute ait pu causer un problème à son enfant. Elle eu même la présence d'esprit de s'excuser d'avoir été aussi abrupte dans un premier temps, chose dont Edward ne lui tint évidemment pas rigueur. Pour le lui signifier, il se contenta de secouer légèrement la tête en souriant, signe que tout cela était déjà oublié. Mais bien vite, il se proposa de l'accompagner jusqu'à l'hôpital le plus proche.

Ed croyait bien faire, croyait l'aider en se proposant de la conduire jusqu'à un médecin, mais il fut on ne peut plus surpris face au refus de la jeune femme. Elle évoquait sa blessure à la main, et sa volonté de ne pas déranger le personnel soignant pour si peu, mais Edward se chargea de la rappeler à l'ordre en commençant : « Il ne s'agit pas que de ça, votre... » Mais sans qu'il n'ait le temps de terminer sa phrase, la jeune femme vacilla de nouveau et se rattrapa in extremis à Edward qui s'empressa de la récupérer une nouvelle fois entre ses bras. Le visage de la brune était d'une pâleur extrême et cette observation ne fit que renforcer la conviction (et la panique) du jeune homme qui balbutia un  « Hey, qu'est-ce que... ça va ?!  » des plus maladroits. Non, ça n'allait clairement pas et une chose était certaine : il ne la laisserait pas partir seule dans cet état. « Vous voyez, il ne faut pas rester comme ça. Je ne vous laisserai pas là après la chute que vous venez de faire. » ajouta-t-il d'un ton assez catégorique pour ne pas faire appel à une quelconque protestation. Cette fois, quitte à passer pour un véritable psychopathe, il ne comptait pas lui laissait d'autre choix que de le suivre jusqu'aux urgences. Il comprenait que cela puisse bouleverser le programme de sa soirée mais à ses yeux, la santé du bébé et de sa mère passait avant tout. « Ce ne sera peut-être pas long... Et je peux vous attendre pour vous reconduire chez vous rapidement après les examens si c'est ça qui vous tracasse, mais il faut y aller. » Et sans demander son reste, Edward profita du moment de faiblesse de l'inconnue pour la conduire tant bien que mal jusqu'à sa voiture, et l'aider à s'installer à la place du passager. Puis il contourna rapidement son véhicule pour venir se mettre au volant mais avant de prendre la route, Ed fouilla rapidement dans son sac pour en sortir une bouteille d'eau et la tendre à sa passagère. « Désolé c'est tout ce que j'a... mais prenez, ça vous fera du bien. » Tentant de retrouver un peu de sang froid, le jeune homme reprit finalement la route en direction de l'hôpital le plus proche tout en surveillant l'inconnue du coin de l'œil, la laissant reprendre ses esprits en silence. Mais après quelques instants, il jugea bon de reprendre un semblant de conversation pour faire passer le trajet plus vite, et lui faire oublier qu'il l'embarquait sans lui laisser le choix vers une option qu'elle avait d'abord refusée. « Au fait, moi c'est Edward. Et... je ne suis pas en train de vous kidnapper hein, je vous emmène vraiment à l'hôpital... » ajouta-t-il finalement avec un petit sourire, soucieux de détendre l'atmosphère autant que possible et de mettre sa passagère en confiance.

   
✻✻✻
CODES LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Shoreditch
» TESSA X CANICHE TECKEL ?? CHERCHE ADOPTANT
» One Piece Strong World 0
» Edward aux mains d'argent
» Le p'tit jardin d'Edward W. Flower ∼
» La surprise. [PV : Edward, Era]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-