Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
LC awards : nominations
Les LC awards sont de retour ! Pour faire vos nominations, rendez-vous par ici
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
awards 1ère étape pensez à envoyer votre mp pour choisir les nominés de cette année !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


Délivrance

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1467
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Ven 5 Oct - 13:46 par Frank Turner

Lexie & Rachel
Délivrance


MAI 2018

Peut-être était-ce l'odeur du café bouillit que tous ont en horreur, mais qui tapisse le fond des gobelets. Le jus de chaussette comme ils disent, une institution ou peut-être était-ce la générosité de certains qui sur leur temps de pause, prenez le temps d'aller prendre quelques douceurs sucrées pour faire plaisir à l'équipe. Frank ignorait ce qui lui avait le plus manqué lors de son absence au poste. Ces petits riens dont il profite à présent, de peur que tout s'arrête brusquement, à nouveau. Voilà trois mois qu'il était de retour, mais sous conditions, une mise à l'épreuve qui s'achèverait d'ici une petite semaine. Dès lors, il était convenu que Frank récupère son insigne et son arme de service. Mais présentement, une autre échéance accaparait les pensées de Turner. Son équipier était au fait de cela, un équipier qui dans l'ombre œuvrait conjointement avec les autres membres de l'unité pour que Frank reprenne la tête de l'Unité au profit d'un bureaucrate incompétent, qui ne connaissait rien du terrain et du travail autour du suivi des victimes. Mais pour l'heure, le fameux équipier rejoignit le petit bureau que l'on avait attribué à Frank depuis son retour. L'Américain, le regard rivé sur son écran d'ordinateur qui laissait paraître son petit monstre tout sourire, avec Rachel à ses côtés. Alléché par l'odeur d'une pâtisserie disposée sur son bureau, Frank accorda toute son attention à son partenaire de terrain.« - Je vois l'avocate de Rachel sous peu ! Elle veut que je témoigne. Si tu savais comme j'attends ce moment où enfin, je pourrais vraiment me rendre utile. J'ai juste peur de dire de la merde ! » Avec ses mots à lui, l'équipier fit comprendre à son interlocuteur qu'il ne devait pas s'en faire, qu'il saurait comme à chaque fois, trouver les bons mots et c'est sur ces encouragements et après avoir récupéré sa petite pâtisserie, que Frank quitta le bureau. Il avait fini sa journée, bien qu'il ne soit que 17 h à peine. Sans attendre une minute de plus, il regagna la caserne, prenant le temps au passage, de remercier son équipier par le biais d'un sms. Délestant son véhicule de fonction, il regagna l'ascenseur qui le conduisit à bon port. « - Rachel ! Je suis rentré ! » Il se délesta de sa veste qu'il déposa sur le porte-manteau, ainsi que son sac en bandoulière. Le rendez-vous était fixé au lendemain, mais il fallait au préalable en rediscuter. Frank était bien décidé à aller jusqu'au bout et ne voulait rien laisser au hasard, il commença de ce fait à préparer une petite collation autour de laquelle, il attendait Rachel. « - Tu veux un café ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 359
» Avatar : Lana Parrilla
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Nope
() message posté Dim 7 Oct - 20:18 par Rachel-Mary Parker-Davis

Lexie & Frank
Délivrance


MAI 2018

Rachel avait enfin repris le travail depuis quelques semaines. Elle n’était pas encore assez sure d’elle ni de ses mains pour pratiquer des interventions, et n’était pas encore réellement sereine à l’idée d’être dans un lieu public ou tout autre lieux à l’extérieur, mais elle continuait son travail de recherche et d’enseignement auprès des internes, et cela lui faisait le plus grand bien. Ça l’aidait vraiment à se focaliser sur le positif. Quelques jours auparavant, elle avait pris rendez-vous dans un grand cabinet d’avocats pour rencontrer Maître MacDouglas pour qu’elle l’aide dans la procédure de divorce. A la vérité, Rachel était morte de trouille, mais Lexie l’avait rassurée et lui avait demandé de faire témoigner Frank. C’était précisément ça qui effrayait la chirurgienne, mais l’avocate avait assuré que ce serait bien plus efficace. Évidemment, Frank avait immédiatement accepté et ainsi, le rendez-vous suivant était pris.

C’était à présent le lendemain. Rachel, qui ne travaillait qu’en demi-journée, était à la maison depuis trois bonnes heures à tourner en rond, quand elle entendit la voix de son homme qui était rentré. Elle alla à sa rencontre. Il était déjà dans la cuisine. Essayant de masquer son angoisse, elle s’approcha.

- Hey. Euh oui d’accord pour un café. Un déca plutôt… Je dormirai jamais sinon… Dis… je voulais te dire… Pour demain, si… si tu changes d’avis, c’est pas grave…

Comme elle se sentait bête. Elle connaissait Frank par coeur, jamais il ne reviendrait sur cette décision. Lui n’avait peur de rien contrairement à elle. Lui était courageux, lui prenait les choses en main.

- Écoute, je suis désolée. C’est juste que… ça me fait flipper que tu sois impliqué et que tu témoignes. Ne te méprends pas, je suis vraiment contente que ça te tienne à coeur, et tu ne peux pas t’imaginer combien j’ai hâte de me débarrasser du nom de Maxwell, mais j’ai… j’ai tellement peur qu’il te fasse encore du mal. J’ai si peur que ça se retourne contre nous…

En effet, la pédiatre avait si peur qu’elle était presque prête à faire machine arrière, mais elle se raisonnait en se disant que c’était complètement stupide, qu’elle ne pouvait pas avoir fait tant de progrès ces derniers mois pour tout mettre parterre maintenant. Frank était fier d’elle et de tout ce qu’elle était enfin capable de faire à nouveau, il ne fallait pas baisser les bras, même si la route serait encore longue.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1467
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Mer 10 Oct - 18:06 par Frank Turner

Lexie & Rachel
Délivrance


MAI 2018

Bien qu'il soit heureux de retrouver les bureaux, il attendant impatiemment de retrouver la caserne pour rejoindre Rachel, sûrement rentrée avant lui. Chacun avait repris le travail, bien que les choses soient différentes et pour l'un pour l'autre. Rachel n'opérait plus pour le moment, trop effrayée à l'idée de mettre en péril la vie de ses jeunes patients. Frank qui avait récupéré son insigne et son arme, n'était pas encore autorisé à aller sur le terrain et se voyait allouer à quelques tâches administratives. Rien de bien exaltant en somme, mais il s'y pliait et obéissait sans ronchonner. Il savait que ses efforts finiraient par payer en plus d'être grandement appréciés. L'ascenseur s'ouvrit donc sur la pièce à vivre, se délestant de ses affaires, le futur inspecteur Turner avança vers la cafetière pour se préparer un petit remontant apercevant au loin sa beauté brune qui opta elle pour un déca espérant ainsi pouvoir trouver le sommeil. « - Ok c'est parti pour un déca alors ! » Il installa la dosette, vérifia qu'il y ait encore de l'eau et lança le programme reportant son attention sur la belle pédiatre qui peinait malgré ses efforts à masquer totalement son appréhension, ses paroles achevèrent de la trahir. Frank délesta la cafetière et se rapprocha sans attendre. Il le savait, il devait encore la rassurer pour palier ses incertitudes. Il plaça donc ses mains sur ses hanches et acheva de la rapprocher de lui pour enfin encercler sa taille. « - Tu sais très bien que je ne changerais pas d'avis quoiqu'il arrive. Rachel, je sais ce que tu essaies de faire là ! On en a déjà discuté, ça va bien se passer » Il due se détacher d'elle pour éteindre la cafetière et se préparer un bon café, bien noir de surcroît. Il reporta à nouveau son attention sur Rachel, l'obligeant à le suivre sur l'îlot central pour s'y installer. « - J'ai eu le droit à une petite pâtisserie au boulot. On partage ? » Il récupéra une assiette, un couteau et découpa le tout pour partager avant de reprendre la conversation là où elle s'était arrêtée au préalable. « - Chérie, tu n'as pas à être désolée et c'est normal que tu appréhendes au vu de tout ce qu'il t'as fait, ce qu'il nous a fait. Mais on doit aller de l'avant, le cas échéant, on lui donne raison. Cette victoire est pour nous, on en a trop chié pour en arriver là. Je te promets que ça ne va pas se retourner contre nous, le malheur s'est terminé, le bonheur nous attend. Aie confiance Rachel, pense au futur, pense à tout ce qu'il nous reste à vivre. »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 359
» Avatar : Lana Parrilla
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Nope
() message posté Mer 24 Oct - 19:16 par Rachel-Mary Parker-Davis

Lexie & Frank
Délivrance


MAI 2018

Comme elle s’en doutait, Rachel se heurta à l’entêtement de Frank qui ne comptait pas revenir sur sa décision. La pédiatre ne savait si elle devait se sentir rassurée ou au contraire paniquée. L’amour que lui portait cet homme n’avait rien de pareil à ce qu’elle avait connu jusqu’à présent, c’était pur et beau, désintéressé, véritable. Tout ce qu’elle avait toujours espéré, et en plus c’était finalement celui qui fut son premier béguin mais qu’elle avait laissé filer. Chaque fois qu’elle repensait à leur adolescence, elle ressentait comme une pointe de nostalgie.
Frank lui fit le décaféiné qu’elle avait demandé et revint vers elle pour la rassurer avec ses mots à lui. Ce qu’il lui dit, elle le savait déjà, mais elle n’avait pu s’empêcher de demander pour s’en assurer. C’était comme une façon inconsciente de se dire qu’elle avait tout fait pour éviter que ça ne dégénère. Car oui, Rachel avait toujours cette horrible peur que tout ne finisse par se retourner contre eux. La brunette souffla silencieusement en hochant la tête, les yeux rivés vers le sol.

- Je sais, oui, tu as raison… Pardon. Je me tais.

Elle prit sa tasse de déca tandis que le flic se fit son café et elle le suivit vers l’îlot central où ils prirent place. La pédiatre gardait ses mains autour du mug pour les réchauffer tandis que Frank proposa de partager une pâtisserie qu’il avait eue au travail.

- Non merci, répondit-elle en secouant la tête légèrement.

L’angoisse de ne pas savoir en avance le dénouement de cette histoire lui nouait l’estomac. Elle porta la tasse à ses lèvres pour l’en délester d’une gorgée. Le liquide chaud qui passait par sa gorge lui fit le plus grand bien, c’était réconfortant.

- Je sais pas comment tu fais pour être aussi optimiste. C’est admirable, vraiment. Tu es la personne la plus incroyable du monde, Frank Turner.

Elle parvint même à esquisser un petit sourire.

***

LE LENDEMAIN MATIN

Rachel s’était réveillée avant la sonnerie. Elle s’était levée et avait immédiatement sauté dans la douche, s’était habillée d’un ensemble élégant de tailleur gris clair avec un chemisier bordeaux, puis elle était descendue préparer du café. Enfin, plutôt appuyer sur le bouton de la cafetière, puisque Frank était le spécialiste du savant dosage pour le café du matin. La pédiatre tournait en rond, accompagnée par la mélodie rugueuse du café qui passe. Malgré la discussion de la veille, elle continuait à se demander si c’était une bonne idée que Frank témoigne et qu’il soit donc ensuite présent. Les procès, ça l’angoissait. Plus encore si Maxwell était concerné.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1467
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Dim 28 Oct - 17:10 par Frank Turner

Lexie & Rachel
Délivrance


MAI 2018

L'utilité de sa présence était à présent avérée auprès de ses collègues, bien qu'il soit toujours dans l'attente de l'officialisation. Mais plus qu'au niveau professionnelle, cette même présence qui constituait son être dans son, entièrement, prenait toute son importance une fois qu'il avait passé le seuil de la porte de ce lieu qui lui appartenait autant à lui qu'à Rachel. Et c'est bien avec elle qu'il se sentait pleinement utile. Dans ses yeux, il pouvait y lire la fierté qu'il ne s'autorisait pas à avoir, ou peut-être était-ce finalement le miroir de ce qu'il ressentait à l'encontre de la pédiatre. Certes, les temps étaient rudes et Rachel éprouvait encore quelques difficultés, mais pour Frank son héroïsme à elle perdurait. « - Donc pas de pâtisserie ? » tenta-t-il une dernière fois pour alléger à nouveau la situation et essayer de capter le regard de la pédiatre qui refusa gentiment la proposition du flic. « - Tant pis, tu participes à faire de moi un cliché sur pattes. » Il délesta donc la découpe de la petite pâtisserie afin de se saisir d'un micro bout pour tester avant de se lancer pleinement dans la dégustation accompagnée bien sûr d'un délicieux café. « - Mieux que le jus de chaussette » lança-t-il en souriant avant que la pédiatre ne déleste à son tour son mug d'une gorgée.Mais il avait beau faire, la demoiselle était et demeurait inquiète malgré le petit sourire qui paraissait sur son visage après le doux compliment qu'elle venait d'offrir à son héros. « - L'optimisme, c'est comme un muscle, il faut l'entretenir et malgré les apparences, je n'ai pas vraiment beaucoup de pratique. Tu m'as connu optimiste par le passé, mais je ne le suis pas resté ensuite. Tu veux que je te dise, j'étais même très pessimiste à une époque. Je ne vais pas me chercher d'excuses pour ça. Tout ça pour dire qu'on peut changer et en bien, qu'il n'est jamais trop tard, surtout lorsqu'il est question d'optimisme. En fait, c'est toi qui m'a contaminé à l'optimisme, et ce, malgré toutes les merdes que nous avons traversées. On est ensemble Rachel et rien que pour ça, j'ai toutes les raisons du monde d'être optimiste. » Il lui prit la main pour y glisser la sienne, toujours le sourire aux lèvres. Rien ne semblait lui faire peur présentement.

Le lendemain...

Frank dormait encore tandis que Rachel quittait furtivement le lit. Le policier avait eu une nuit agitée, sûrement autant que sa compagne, avant d'enfin trouver le sommeil qu'il tenait à garder encore durant quelques minutes avant d'être réveillé par l'odieux réveil et la place froide à ses côtés. La porte de la salle de bains était ouverte, mais le silence qui y régnait permis à Turner de comprendre, avant de quitter le lit, que Rachel en avait terminé et que la place était vacante. C'est donc avec empressement qu'il passa à son tour sous la douche. Il prit ensuite la peine de se raser et enfila un costume, sans cravate histoire de ne pas paraître trop formel. Une fois parée, il s'accorda quelques minutes pour refaire le lit. Bercé par l'agréable odeur du café, il ne lui fallut pas longtemps pour regagner l'étage inférieur et y retrouver Rachel. « - Salut ! » Il déposa un léger baiser sur ses lèvres.« - Tu es élégante, dis-donc ! » Il attrapa son mug fétiche et y versa le café encore fumant, avant de tendre le bras pour prendre une petite cuillère, du sucre, de la brioche et de la confiture. « - Je sais que tu n'as sûrement pas faim, mais il est hors de question que je te laisse partir le ventre vide ! » Il déposa le tout sur le plan de travail et prit place. « - On va le faire Rachel et crois-moi, tout va bien se passer. C'est aussi dans l'intérêt de Maxwell que tout se passe bien. Après tout ce qui est arrivé, je suis prêt à parier qu'il ne supporterait que très mal de voir son nom faire les choux gras d'une presse à scandale quelconque. J'ai encore des contacts d'ailleurs. On ne va pas le laisser nous pourrir la vie. Et puis une fois que tu seras libre, on pourra penser à l'avenir plus sereinement. Qu'est-ce que tu en dis ? » Il était optimiste, mais n'en demeurait pas moins légèrement anxieux par cet horizon inconnu qui prenait forme. « - Aller, aie pitié de ton estomac ma puce ! » Le petit-déjeuner vite expédié, les deux amoureux quittèrent la caserne et prirent ensuite la direction du cabinet d'avocats. Frank, peinait cette fois à cacher sa légère anxiété « - Un nouveau départ ! » laissa-t-il entendre en ouvrant la porte. Et il y croyait dur comme fer...

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 07/05/2018
» Messages : 62
» Pseudo : Jo
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Dim 4 Nov - 15:21 par Lexie McDouglas
Délivrance
J’espérais vraiment que Rachel allait réussir à convaincre Franck de venir témoigner. Même si je me doutais que la situation ne devait pas être évidente du tout. Mais son témoignage allait vraiment être primordial pour cette audience. Je voulais absolument tout faire pour les aider. Elle méritait vraiment un nouveau départ et j’espérais plus que tout que cette dernière pourrait reprendre son travail. Des bébés avaient très certainement besoin de son savoir faire et même si elle déléguait, ce ne serait sans doute pas pareil.  Mais quand elle parlait de Franck, son visage changeait et je n’avais pas besoin de plus de détails pour savoir qu’il était l’homme de sa vie. Ils devaient donc finir ensemble et il ne devait y avoir aucune ombre au tableau. J’allais donc devoir faire en sorte de mettre son futur ex mari hors d’état de nuire. Mais je savais que ça n’allait pas être facile.

De mon côté, je n’avais même pas réussi à entrer en communication personnelle avec lui, il avait des larbins pour ça, on ne pouvait pas lui parler directement sauf si monsieur le capricieux en avait envie. La seule chose que je pouvais donc faire, c’était parlé avec son avocat mais ça ne m’intéressait pas, j’avais vraiment besoin de passer par lui. Je lui avais envoyé des courriers, j’avais essayé de l’appeler un nombre incalculable de fois, sans compter les mails, mais il n’y avait rien à faire. Il fallait pourtant que je trouve une solution à cet épineux problème. Car son avocat m’avait dit que ce dernier ne voulait pas divorcer et qu’il ne changera pas d’avis. Il fallait absolument que son personnel accepte de témoigner contre lui afin de prouver qu’il frappait Rachel. Car sans ça, cette dernière mettrait du temps pour divorcer et je lui avais promis que ça irait vite. Je me sentais coincée et je n’aimais pas du tout cette sensation. Franck était donc mon dernier espoir….

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 359
» Avatar : Lana Parrilla
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Nope
() message posté Mar 6 Nov - 11:48 par Rachel-Mary Parker-Davis

Lexie & Frank
Délivrance


MAI 2018

Frank avait toujours su être convaincant. Rachel était debout depuis un moment, nourrissant un stress qui n’avait de cesse de croître. Elle avait préparé un semblant de petit déjeuner mais était plutôt bien partie pour ne pas y toucher. Mais c’était sans compter sur le charmant flic qui était toujours là pour lui rappeler que, angoissée ou pas, il fallait manger. Elle consentit donc à s’asseoir auprès de lui une fois qu’il l’eut rejointe, et passé le traditionnel baiser du matin, la pédiatre termina sa tasse de café et accepta de croquer dans un morceau de brioche.

Le trajet lui parut incroyablement long jusqu’au cabinet d’avocat. Rachel ne vit pas passer le paysage et n’entendit même pas la radio dans la voiture. Son regard était perdu dans le vide et mille et un souvenirs, tous moins joyeux les uns que les autres, se bousculaient dans ses pensées. Qu’elle détestait avoir à revenir, parler de nouveau de cet homme qu’elle voulait oublier, de cette vie associée qu’elle voulait tout autant oublier. Cette vie maritale avec Maxwell n’avait été qu’une mascarade de presque sept ans, une mascarade à laquelle elle avait cru, dupe jusqu’au bout, durant trois ans avant que finalement l’entrepreneur ne fasse voir son vrai visage, pourrissant la vie de son épouse. L’Américaine se demandait encore pourquoi, comment les humains pouvaient se montrer aussi cruels les uns envers les autres ?

Il était temps. Les amoureux étaient arrivés et en moins de temps qu’il n’en fallut pour le dire, ils se retrouvèrent dans le bureau de Maître McDouglas. La chirurgienne esquissa un petit sourire crispé à la déclaration de Frank avant qu’il ne lui ouvre la porte. Ils y étaient. Il était trop tard pour reculer, Frank serait impliqué et les peurs irrationnelles de la pédiatre refaisaient surface. Elle avait sans doute pâli en venant s’asseoir face au bureau de son avocate, accrochée au bras de son petit ami.

- Bonjour Maître. Je vous présente Frank Turner.

La tête lui tournait, mais il fallait tenir bon, il fallait aller jusqu’au bout de la procédure. L’avocate savait ce qu’elle faisait, ce n’était pas une question de confiance. Ou plutôt si, Rachel avait confiance en Lexie, c’était en Maxwell qu’elle n’avait pas confiance. Allait-il coopérer, comme Lexie l’espérait, ou bien allait-il falloir songer à avoir recours à des méthodes que Maxwell ne connaissait que trop bien ? Frank avait dit avoir des relations dans la presse… Rachel préférait éviter, elle ne voulait pas s’afficher, pas encore une fois...


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1467
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Lun 26 Nov - 21:35 par Frank Turner

Lexie & Rachel
Délivrance


MAI 2018

Ca y est, ils y étaient, au moment même où ils quitteraient l'appartement, les choses étaient à même de changer. Frank le savait, cela n'était pas anodin, sa présence ainsi que son implication dans la procédure, posaient les bases d'un nouveau départ que le flic espérait salutaire. Il avait besoin de se raccrocher à ça, besoin de se fixer cet objectif pour ne pas faillir. Il voulait être fort pour deux, un roc, un appui pour Rachel, rien que pour elle. Le petit-déjeuner vite avalé, les deux amoureux pourvu d'une motivation qui différait en fonction de la personne, mais il en fallait plus pour arrêter Frank, prirent la route. Si le trajet fut silencieux, dans un coin de la tête du flic, ça fulminait. Il était prêt et à mesure que la voiture engrangeait des kilomètres, ses pensées positives se muaient en une inébranlable certitude. Cette chance était la leur, Frank le savait et malgré le stress grandissant de l'amour de sa vie, il irait jusqu'au bout cette fois et qu'importe les obstacles à venir, rien ni personne n'était capable d'empêcher sa progression. Mais étrangement, lorsqu'il gara la voiture et qu'il se retrouva enfin devant le cabinet d'avocats, une légère appréhension l'assaillit. « Non pas maintenant ! » conspuait-il à son encontre avant de sourire à Rachel, plus pale que jamais. Elle se contenta d'un léger sourire, faute de mieux et au vu de la situation, Frank ne pouvait se résoudre à lui en demander davantage. « - Rachel ! » tenta-t-il une dernière fois pour attirer son attention. « - Je suis tellement fier de toi ! » Cette fois, ils y étaient, passé l'ascenseur, le retour en arrière n'était dorénavant plus une option. Les dès semblaient jetés, le flic prit une grande inspiration, cette chance était la leur, il devait la saisir, bien qu'il se mette au préalable beaucoup de pression. Ils entrèrent donc dans le bureau de l'avocate choisie par Rachel plus accrochée que jamais au bras de son homme qu'elle prit soin de présenter à maître McDouglas. « - Enchanté de vous rencontrer maître ! » lança le flic en tentant la main à l'avocate pour qu'elle la lui serre. Il prit ensuite place délesté de la moindre appréhension cette fois. « - Je suis à votre entière disposition. Je ferais tout ce vous me demanderez pourvu que ça ne nous desserve pas. Je suis prêt à tout pour Rachel. Donc je vous écoute, de quoi, avez-vous besoin maître ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 07/05/2018
» Messages : 62
» Pseudo : Jo
» Avatar : Claire Holt
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Dim 2 Déc - 7:34 par Lexie McDouglas
Délivrance
Le moment que j’attendais arriva enfin. Rachel allait venir avec Franck. Cet homme allait être le témoin clef de toute ma plaidoirie. Il était la clef qui je l’espérais, allait résoudre tous nos problèmes. J’avais fait la promesse à Rachel que je ferai tout ce qui était en mon pouvoir afin de la libérer le plus rapidement possible de son ex-mari. Cet homme était vraiment horrible… J’avais essayé à plusieurs reprises de le contacter. En premier, j’avais essayé de l’appeler lui directement. Mais bien évidemment, ce dernier ne prit jamais le soin de me répondre. Le souci, c’est que je ne voulais pas passer par son avocat. J’avais tout un tas de choses à lui dire et je voulais le faire en face à face. J’avais, bien évidemment, prit le soin de lui envoyer des convocations à mon bureau en recommandé mais il ne fit jamais le déplacement. En revanche, il avait signé comme quoi il les avait bien reçu et ça, ça allait aussi être un élément en plus. Ignorer les convocations d’un avocat, ce n’est pas forcément la meilleure chose à faire. Ma secrétaire m’informa que ma cliente et Franck étaient en chemin. Ils n’allaient donc pas tarder à arriver. Je rangeais le dossier d’une autre affaire dans mon tiroir. Je le levais ensuite pour aller rendre mon cabinet mieux présentable. Je sortais tout ce qu’il fallait pour un thé et je mettais de l’eau à bouillir. Je prenais ensuite le soin de faire infuser du thé pomme cannelle et je sortis quelques gâteaux. Je posais le tout sur la table basse.

J’allais ensuite me rassoir derrière mon bureau et je pris le soin de sortir le dossier de Rachel. Je ne pus m’empêcher de soupirer et de me prendre la tête dans les mains pendant quelques secondes. Je devais absolument réussir à la libérer de ce bourreau. Je voulais qu’elle reprenne goût à la vie et qu’elle puisse reprendre ses interventions. Mais je ne pus ruminer plus longtemps, on m’annonça qu’ils étaient arrivés. Ils enterrèrent et je me levais en souriant pour aller les accueillir. « Bonjour Rachel. » Je me tournais ensuite vers Franck. Il me tendit la main et je la lui serrai en souriant. « Monsieur Turnrer, je suis ravie de faire votre connaissance. » Je le lâchais et j’allais prendre place sur ma chaise. « Rachel m’a beaucoup parlé de vous. Eh bien, je suis ravie de voir votre enthousiasme. » J’ouvrais une page sur mon ordinateur afin de pouvoir prendre es notes et les enregistrer tout de suite. « Bien, avant de commencer, souhaitez-vous boire quelque chose ? » Je me tournais vers Rachel. « J’ai fait de l’infusion pomme cannelle. »


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 359
» Avatar : Lana Parrilla
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Nope
() message posté Ven 7 Déc - 19:15 par Rachel-Mary Parker-Davis

Lexie & Frank
Délivrance


MAI 2018

Comme à l’accoutumée, Frank avait rassuré Rachel. En plus de sa présence, de ses regard, de son attitude positive, il continuait à la congratuler pour son courage et lui disait qu’il était fier d’elle. Pour le commun des mortels, ce n’était pas grand-chose, mais pour la pédiatre, c’était d’un immense secours dans ses moments de doute et d’angoisse. Et retourner chez l’avocate pour faire témoigner Frank faisait partie de ces moments stressants. Elle n’avait de cesse de repenser à tout le mal que Maxwell leur avait fait, à elle et aussi à Frank. Mais l’ancien flic était un grand garçon et elle ne pouvait lui refuser d’aller témoigner d’autant que Lexie avait dit que ce serait important et très utile. Après avoir lancé un dernier regard et un sourire assez crispé à Frank, le couple entra dans le bureau de l’avocate qui les reçut avec douceur et gentillesse. Elle avait même préparé du thé, une véritable anglaise qui savait recevoir.

- Merci beaucoup, Lexie.

Sans doute avait-elle compris que sa cliente avait besoin de se détendre. Elle l’avait déjà remarqué dès le premier entretien. Frank échangea avec Maître McDouglas et cette dernière parut enchantée de l’entrain de l’américain qui, il l’avait dit plusieurs fois, ne reculerait devant rien pour que Rachel soit libérée de son mari et de son nom. La chirurgienne déglutit difficilement, toujours un peu stressée malgré la douce odeur pomme-cannelle qui se répandait dans le bureau. Rachel tenait toujours la main de Frank dans la sienne depuis qu’ils étaient entrés et même après qu’ils se soient assis tous deux face au bureau de l’avocate.

- Bien, nous sommes là, que devons-nous faire ?

Elle imaginait bien qu’elle allait questionner Frank.

- Est-ce que vous voulez que je sorte, pour vous entretenir avec Frank seule à seul ?

A vrai dire, la chirurgienne ne savait pas du tout comment cette séance allait se passer, et devoir encore parler de son futur-ex-mari la stressait, faisant ressurgir tous les mauvais souvenirs. Pour dire vrai, elle ne se rappelait plus vraiment de moments heureux avec cet homme depuis qu’elle avait compris qu’il n’avait probablement jamais été sincère avec elle. Les trois années où tout se passait bien n’étaient finalement qu’une illusion et elle avait été assez bête pour y croire.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Kensington

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-