Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #31 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est arrivée à Londres, c'est le moment de montrer votre amour pour le cacao. Rendez-vous par ici.
Le mois des défis !
Si vous êtes joueurs, c'est le moment où jamais de venir nous le montrer. Toutes les informations se trouvent par .
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
les petites annonces
semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
pâtisserie à la recherche d'un vendeur roman warwick cherche un(e) vendeur(se) pour sa pâtisserie sur oxford street, expérience demandée.
ton annonce ici ? c'est facile, il te suffit d'en faire la demande en envoyant un mp à un membre du staff.


Chocolate week

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 1364
» Avatar : the Queen.
» Âge : 91 ans.
() message posté Dim 7 Oct - 17:00 par Her Majesty
Chocolate Week

LONDON CALLING TO THE FARAWAY TOWNS




Amoureux du chocolat, la célèbre Chocolate Week est de retour à Londres pour sa quatorzième édition. Et c'est à Canopy Market (King's Cross) que vous avez rendez-vous. Le célèbre marché indépendant a décidé de faire venir des producteurs, et spécialistes du chocolat pour célébrer l'événement.
Conférences, démonstrations, et bien évidemment dégustations de chocolat sont au programme. Cela passe du chocolat classique, aux chocolats les plus originaux. Des chocolats dont vous ignoriez l’existence, mais à côté desquels il vous est impossible de passer. C'est le moment de laisser parler votre amour pour le chocolat, et de venir le célébrer comme il se doit.

L'entrée est gratuite, bien que certaines conférences puissent être payantes, ce qui ne vous donne plus aucune excuse pour ne pas faire le déplacement.

Plus d'informations.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administratrice
Administratrice

» Date d'inscription : 26/01/2016
» Messages : 9558
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : emma watson
» Âge : 28 ans née le huit février
» Schizophrénie : autumn (l. james) & tessa (a. kane) & eulalie (b. lively)
() message posté Dim 7 Oct - 20:45 par Willow E. Hopkins

    Le chocolat. S’il y a bien un aliment que j’aime le plus sur terre c’est bien celui-ci. Il est rare que je cuisine des pâtisseries sans que je les agrémente d’une petite dose de chocolat. Je sais que l’excès de cet ingrédient n’est pas bon pour la santé et que certaines personnes ne l’apprécient pas mais je dois reconnaître qu’il me sert de « muse ». Il me donne envie de nouveauté et j’aime tester toute sorte de goût mélangé à cet arôme parfois amer. Je ne pouvais donc pas manquer la « Chocolate Week ». Cet évènement gratuit et super intéressant faisait partie des activités que je devais faire en ce début d’automne. Et à peine la semaine commencée, je me retrouvais déjà à arpenter les allées des exposants. Il était possible de déguster de nombreuses sortes de chocolat mais je savais qu’en gouter de trop me poserait problème à un moment ou l’autre. A force de manger certains ingrédients, il arrive qu’ils aient tous le même goût et il devient impossible de découvrir les arômes les plus profonds des produits. C’est donc pour cette raison que j’avais décidé de me rendre à l’une des conférences proposées sur le site avant de retourner à toute dégustation. Mon palais aurait tout le temps de se reposer avant de retourner tester des nouveautés qui agrémenteront mes pâtisseries. J’avais choisi la conférence sur l’histoire du chocolat. C’était la seule qui me donnait envie de m’asseoir pour écouter quelqu’un parler pendant des heures sur un sujet. La salle n’était pas très dense et pourtant presque tout le monde était regroupé au même endroit. Tout au long du discours passionné, tout le monde semblait absorbé par les propos de l’intervenant. Une pause fit son apparition et sociale comme je suis, je me tournai vers la personne assise à mes côtés. « Intéressant, vous ne trouvez pas ? » Je n’avais pas envie de passer les quelques minutes de pause, plongée dans mon portable comme le font tous les gens autour de nous.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 04/07/2018
» Messages : 650
» Pseudo : Fanny ; Starbuckscrazyy
» Avatar : Sophie turner
» Âge : 22 ans
» Schizophrénie : blodwyn j. carpenter ; aija kallio-ivanov
() message posté Lun 8 Oct - 1:13 par Charlotte E. Wellington
Octobre ou le début de l’automne, période dont Charlotte n’a jamais été particulièrement fan. Les couleurs se fanent, le temps est indécis, on ne sait plus exactement comment s’habiller parce qu’un coup il fait chaud, un coup il fait froid. Et c’est exactement le genre de choses que Charlotte déteste. Trop d’incertitudes et la jeune femme a besoin de certitudes. C’est un peu la seule chose qui lui permet de tenir au quotidien. Qu’importe que ce soit des certitudes qui lui plaisent ou non, tout ce qui lui importe, c’est d’avoir des certitudes, des choses auxquelles se raccrocher. Et aujourd’hui ne déroge pas à la règle. Qui dit octobre, dit semaine du chocolat à Londres et c’est une semaine que la jeune femme n’apprécie pas beaucoup. En effet, Charlotte fait partie de ces rares personnes qui n’aiment pas le chocolat, dont l’odeur la révolte même. Autant dire que c’est un évènement que Charlotte souhaiterait éviter comme la peste. Mais  malheureusement pour elle, ce n’est certainement pas aujourd’hui qu’elle évitera cet évènement. Cette année, son école a décidé de les envoyer sur le terrain et de les faire assister à cette semaine du chocolat pour comprendre ce qu’attendent les visiteurs, pour les faire vivre la situation comme des visiteurs. Et à la fin de la semaine, ils inverseront. Ils devront agir comme des exposants, travailler auprès d’eux, et découvrir les deux faces d’un tel évènement. Alors pour ce premier jour, Charlotte se rend à une conférence sur l’histoire du chocolat. Rien qu’à pénétrer dans ce lieu est compliqué pour la jeune femme, qui ne peut s’empêcher de plisser le nez à la moindre odeur passant ses narines. La conférence commence  et pendant une bonne demi-heure, Charlotte écoute l’histoire du chocolat, ce qui reste particulièrement intéressant, malgré son dégoût du chocolat. Une pause est faite et la jeune femme a côté d’elle commence à se tourner vers elle pour lui parler. Charlotte n’est pas la femme la plus sociable qui soit mais elle est là pour se mettre dans la peau d’une visiteuse alors autant se mettre dans le rôle. « C’est vrai. On a l’habitude d’entrer les stéréotypes habituels sur le chocolat mais on ne connaît finalement pas grand-chose du chocolat.Je n’aime pas le chocolat mais son histoire est vraiment intéressante à découvrir. »Visiblement la pause va durer un peu plus longtemps que prévu. Charlotte va devoir être un peu plus sociable qu’à l’accoutumée. Visiblement, ce sera le mot d'ordre pour ce mois d'Octobre.
@WILLOW E. HOPKINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 03/05/2018
» Messages : 613
» Pseudo : princess.
» Avatar : lucy kate hale.
» Âge : vingt huit ans.
» Schizophrénie : personne.
» Absence : pr jusqu'au 20 octobre
() message posté Lun 8 Oct - 10:59 par Blueberry J. Sweetman
Le chocolat. Blueberry aimait cela. Non, elle adorait cela en réalité. C’était un peu comme son pêché mignon. Ceci dit, cela devait l’être pour beaucoup de personnes également mais.. comment ne pas aimer le chocolat en même temps ? Bon, il y avait tout de même quelques personnes qui n’appréciaient pas cela. Blueberry préférait le chocolat noir. Elle n’était pas trop chocolat blanc mais il en fallait pour tous les goûts. La brunette avait appris qu’il y avait la Chocolate Week. L’entrée étant gratuite, elle s’était dit pourquoi pas. Elle pouvait aller faire un saut à ce marché. Elle avait bien envie de pouvoir goûter à de nouvelles saveurs, au chocolat qu’elle n’avait jamais goûté.

La brunette s’était préparée ayant enfilé un pull et un jean. Le temps s’était quand même rafraîchi à Londres mais en même temps, l’été était terminé. Place à l’automne. Elle avait décidé de venir avec son fils, elle pourrait ainsi lui faire goûter. Elle voulait aussi passer un moment en sa compagnie. Elle en avait besoin aussi. Les choses avec son époux en étaient toujours au même point. Elle évitait malgré tout d’y penser. Il n’y avait qu’en y pensant que l’on sombrait. Elle ne voulait pas sombrer, elle devait s’accrocher, bien qu’elle n’avait plus d’ancre pour le faire. Elle avait juste sa famille et son fils.

Ils venaient finalement d’arriver sur ce marché. Elle tenait son fils dans les bras, c’était plus pratique pour circuler dans ce genre d’endroits. Ce n’était jamais simple avec les poussettes. Elle déposait un baiser sur sa tête. « Alors mon chéri, on va goûter à ces chocolats ? » Elle lui disait alors que celui-ci semblait ravi. Tant mieux car, tant qu’elle pourrait lui faire plaisir, elle le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar

» Date d'inscription : 21/01/2017
» Messages : 983
» Avatar : Bridget Satterlee
» Âge : 21 ans (23.05.97)
» Schizophrénie : Célian, l'homme de ces dames (J. Timberlake) et Jude, la jolie brune à l'esprit libre (J. Kramer)
» Absence : 25.10
() message posté Mer 10 Oct - 13:46 par Lilly R. Adams
L’ennui, c’est quelque chose que j’ai tendance à trop côtoyer ces derniers jours. J’ai pourtant bien repris les cours, mais passer le weekend toute seule, chez mon père alors que ma mère est en déplacement et ma tante un peu trop occupée par les twins, autant dire que je ne sais pas trop comment animer mes journées. Le dessin, après une bonne heure j’ai vite fait le tour de ce que j’ai envie de mettre sur papier et les réseaux sociaux, j’aime autant les éviter en ce moment, tous comme tous ces messages un peu trop curieux de mon entourage concernant ma dispute avec Aël. Des réponses que je n’ai même pas moi-même, alors pourquoi eux devraient-ils les avoir ? En jetant un œil sur internet, je tombe sur l’event du week-end : la fashion chocolate. C’est pas quelque chose pour lequel je me serais déplacée en temps normal, mais autant changer son fusil d’épaule et s’intéresser un peu à la vie de la ville dans laquelle je vis. Et puis comment dire non à du chocolat ? J’enfile une veste en raccord au temps qu’il fait, mais surtout aux quelques degrés en moins depuis la fin de l’été et ajuste un béret puis quitte le loft de mon père en abandonnant gracieusement mon chien qui ne semble pas enjoué à l’idée de rester toute seule. De toute façon, elle ne restera pas seule longtemps puisque mon père ne devrait pas tarder à rentrer et à mon tour, je pourrai toujours l’emmener au parc pour lui laisser l’occasion de se défouler. Sur place il y a du monde, mais les stands sont tellement alléchants qu’on fait vite abstraction de cette vague humaine. J’avance petit à petit et m’intéresse sur ce que j’ai autour de moi. On a envie de tout acheter, peut-être même de se laisser tenter en goutant l’une et l’autre sortes et puis on se dit « plus tard peut-être » jusqu’à probablement regretter et devoir faire le chemin inverse pour revenir au début. C’est souvent ce que je fais et encore, je suis loin d’apprendre de mes erreurs. Je continue d’avancer petit à petit puis tombe finalement à côté d’une chevelure et d’un profil que je connais. Pas encore très bien, certes, mais je sais que j’ai déjà rencontré cette demoiselle il n’y a pas si longtemps, comme je sais qu’on en est aussi venu à discuter mode et d’autres choses encore « Salut Emy-Leen ! Toi aussi t’es venue prendre 15 kilos rien qu’en regardant toute cette tentation ? » dis-je en plaisantant. Me concernant, je sens déjà mon jeans se resserrer à l’idée de vouloir gouter à tout ; mais la gourmandise n’est-elle pas une source inépuisable de bonheur ?

@Emy-Leen Nickolson
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 03/10/2018
» Messages : 17
» Avatar : Alexis Ren
» Âge : 24 ans
() message posté Mer 10 Oct - 14:47 par Emy-Leen Nickolson



CHOCOLATE WEEK.

Be careful with me, do you know what you doin'? Whose feelings that you're hurtin' and bruisin'? You gon' gain the whole world But is it worth the girl that you're losin'? Be careful with me Yeah, it's not a threat, it's a warnin' Be careful with me Yeah, my heart is like a package with a fragile label on it Be careful with me


Cela faisait déjà 30 minutes que je regardais mon écran, le regard vide, faussement concentré mais l'esprit bien loin. Je m'étais levée relativement tôt afin de terminer (ou plutôt de commencer) ces articles tant attendus par l'épicerie vegan du coin de la rue, mais je ne trouvais aucune inspiration dans les catégories de graines et les jus proposés par la boutique. J'avais commencé par prendre des notes sur mon carnet fétiche, regardé quelques articles sur la tendance vegan à Londres, j'avais même mangé le petit déjeuner que m'avait offert l'épicerie trois jours auparavant afin de m'en imprégner un maximum. Mais il y a des jours où l'inspiration n'est pas au rendez-vous.
C'est cet instant que choisi une notification pour s'afficher sur le coin gauche de mon écran "Rappel : Chocolate week, douceurs et conférences" Mon esprit endormi jusqu'alors s'éveilla soudain. Des étalages de chocolats de toutes sortes, des récits venus d'ailleurs, des débats et des dégustations sur Canopy Market... En résumé, de quoi passer un agréable moment dans une journée qui s'annonçait pour le moins pourrie. Je sautais de mon canapé après avoir rabattu l'écran de mon ordinateur, puis saisi mon portable que j'avais soigneusement posé à l'écart pour ne pas être tentée de pianoter dessus. Aucun message de ma mère, elle devait dormir encore. Elle passait son temps à ça. Entre nous, c'était peut être mieux qu'elle se repose plutôt qu'elle ne broie du noir, du gris ou toute couleur qui pourrait assombrir son esprit. Elle allait mieux depuis qu'on était ici, beaucoup mieux. Mais cela n'empêchait que l'absence de mon père lui faisait encore beaucoup de mal. Pour ma part, j'essayais de voir les choses différemment ; il aurait adoré me voir manger 15 sortes de chocolats différentes. Et puis ça me ferait un article pour mon blog personnel.

Laissant les talons de mes bottines claquer sur les pavés, je descendais les rues jusqu'au marché couvert. L'automne se faisait déjà bien sentir, et j'avais sortit mon trench rose pâle pour l'occasion. Si déjà j'allais à une expo de chocolat, autant être à croquer. Il y avait déjà beaucoup de monde sur place, j'avais surement pris un peu plus de temps à me préparer que prévu. Mais ça me faisait chaud au cœur de voir que les gens continuaient à se déplacer plutôt que de rester enfermés devant leur écran de télé. Et puis rien que de sentir les odeurs sucrées, un sourire éclairait mon visage.
« Salut Emy-Leen ! Toi aussi t’es venue prendre 15 kilos rien qu’en regardant toute cette tentation ? » Je me retournais, un peu surprise d'entendre mon prénom en plein dans cette foule d'inconnus. Il faut dire que je ne connaissais pas encore beaucoup de monde ici, alors je n'étais pas encore habituée à croiser des connaissances dans les rues Londoniennes. « Lilly !  » J'ouvrais des yeux étonnés, et laissais mon sourire s'étirer sur mes joues. « C'est pas croyable, si j'avais pensé que tu passerais par ici... Comment tu vas ? Tu as intérêt à me retenir de tout manger maintenant que tu es là, ne me lâche pas! » Je souris en serrant ma nouvelle amie dans les bras. ça faisait du bien de voir un visage connu. Et celui de la demoiselle me plaisait; nous nous étions croisés dans une librairie paumée en début de semaine, et nous nous étions tout de suite bien entendu. Elle dégageait quelque chose qui me plaisait, et je sentais que nous pouvions vraiment partager beaucoup de choses toutes les deux.

@Lilly R. Adams
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 152
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Jeu 11 Oct - 17:56 par Mila P. Dos Santos
Comment résister au chocolat ? Et bien on y résiste pas. Voilà c'est comme ça, et donc pour renouer avec un de mes vieux amours. J'ai donc pris mon courage à deux mains : j'ai emmitouflés les deux bébés, et moi même pour sortir un peu de chez moi. C'est ma première sortie toute seule avec les deux. Je ne sais pas combien de temps je vais tenir, mais je vais faire de mon mieux en temps que maman moderne que je suis. En chemin je m'arrête 10 fois pour voir si les enfants n'ont pas froid, mais il ne se plaignent pas, il ont les yeux ouverts et regardent autour d'eux sans réellement comprendre sans doute.

Au fur et à mesure, il y a de plus en plus de gens dans la rue m'indiquant que je me rapproche du lieu sacré. Je vérifie une dernière fois que les jumeaux sont biens, et je commence à regarder les différents stands. Je commence même à faire des achats. Du chocolat sous toutes ses formes, sauf pour faire des pâtisseries, je ne sais pas cuisiner et il ne vaut mieux pas que j'essaie. J'avance comme ça jusqu'à ce que j'entende une voix, ou plutôt un accent que je reconnais. Je me retourne sourire aux lèvres et voit Lilly un peu plus loin avec une autre jeune femme. Mains sur la pousette double je me dirige vers les deux jeunes femmes. "Ne serait ce pas la plus belle des marraines ?" Je lui fais un grand sourire, et je vais lui faire un bisous. De là je m'approche pour faire la bise à son amie. "Bonjour je suis la tante de Lilly, je m'appelle Mila. " Jetant un coup d'oeil aux bébés, je suis quand même contente de tomber sur des êtres humains qui me répondent quand je parle. "Alors on ne résiste pas au chocolat ?"

@Lilly R. Adams @Emy-Leen Nickolson
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I’m only afraid of what I want.
I’m only afraid of what I want.

» Date d'inscription : 18/05/2014
» Messages : 13976
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Blanca Suárez.
» Âge : 29yo.
» Schizophrénie : Sam & Jamie.
() message posté Jeu 11 Oct - 23:28 par Gabrielle Rowena
≈ ≈ ≈
{chocolate week}
✰ w/ miles

Octobre, le début de l’automne, du froid, cette période que Gabrielle n’aime pas vraiment. Elle ne sait jamais comment s’habiller, le temps qu’il va faire, si elle doit prendre un parapluie, ne pas prendre son vélo, faire plus attention. Tous ces petits détails auxquels elle doit réfléchir, pour ne pas risquer un accident. Avec les années, elle a appris à ne rien laisser au hasard. Aujourd’hui, pourtant elle est sereine, parce qu’elle n’est pas seule. Miles est avec elle, et elle sait qu’avec son mari elle ne risque rien, ou beaucoup moins que d’ordinaire. Emma marche entre eux deux, excitée à l’idée de se promener avec ses parents, plus que par l’endroit où ils se trouvent réellement. Gabrielle, elle, est impatiente de pouvoir goûter les diverses sortes de chocolats. Bien évidemment, le fait d’être ici avec Miles, et leur fille, y est aussi pour beaucoup. Ils ne font pas assez de choses ensembles à son goût. Ils ne se voient pas asse tous les deux tout court non plus. Alors pour une fois, qu’ils se retrouvent toutes les trois un samedi après-midi, Gaby a bien l’intention d’en profiter un maximum. Elle essaie de regarder les différents stands, mais Emma est tellement excitée, que celle-ci court presque, les obligeant à accélérer le pas.« Doucement. » Elle s’arrête presque, obligeant Miles à faire de même. « Si tu ne te calmes pas, on va finir par rentrer. » Elle n’en a aucune intention, mais elle est bien obligée d’essayer quelque-chose. Ils sont à peine là depuis cinq minutes, et ils n’ont pas encore eu le temps de voir réellement quoique ce soit. Pire encore, Gabrielle n’a pas encore pu goûter à un seul chocolat. Emma lui sourit, visiblement peu convaincue par ses paroles, et devant sa mine adorable, Gaby ne peut que lui sourire à son tour. Après un rapide examen du regard, elle finit par se décider pour un stand avec des couleurs vives, ne laissant pas le choix à Miles. Elle n’a aucune idée de la spécialité de leurs chocolats, mais il faut bien commencer quelque-part. « On va voir là-bas ? » Cette fois elle s’adresse à son mari, tout en commençant de se diriger vers l’endroit en question. Ils ont largement le temps de voir les autres, durant cet après-midi d’octobre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guyliner.

» Date d'inscription : 13/10/2016
» Messages : 11099
» Avatar : Colin O'Donoghue.
» Âge : 36 ans.
» Schizophrénie : Le quadra.
() message posté Dim 14 Oct - 21:01 par Ethan I. Hemsworth
Octobre était un mois bien étrange. Je ne savais toujours pas s'il apporterait un automne radieux ou terriblement angoissant. Ce jour-là devait pencher pour la première option. Rien qu'à regarder le regard émerveiller d'Ava devant autant de chocolat suffisait à m'en convaincre. Pourtant, il y avait toujours une part d'ombre au fond de moi. Bien cachée, parce que j'essayais de l'étouffer depuis pratiquement deux mois, mais elle était bien là. Déterminé à ne pas la montrer à ma fille, je la laissais me trainer un peu partout sur le salon du chocolat. C'était immense, avec un monde de dingue, ne me laissant pas beaucoup le temps de penser à Amanda restée à la maison. Ou plutôt à la raison pour laquelle elle n'était pas avec nous. Ava était beaucoup trop grande pour se laisser hisser sur mes épaules, même pour mieux cibler le prochain stand, mais visiblement pas encore pour ne pas me prendre la main. Pas s'il y avait du chocolat à la clé. J'essayais de garder le rythme, profitant de ce moment seul avec ma fille. Elle ne semblait penser à rien d'autre qu'à satisfaire sa gourmandise, une sagesse que je tentais d'imiter. Les bras déjà chargés de petits sachets de diverses marques, je songeais à la tête de ma femme quand elle nous verrait revenir aussi chargés. Ouais, j'étais faible comme père. Et oui, Ava le savait. Nous étions sur place depuis une heure ou deux, quand, en pleine file d'attente pour un atelier de sculpture en chocolat, Ava pris de nouveau ma main, s'extirpant bien avant moi de la queue. « Papa regarde, c'est Lilly là-bas ! » Bloody hell. Craquer son p.e.l pour du chocolat était une chose, perdre nôtre fille en était une autre. Je doutais que la nouvelle passe bien. Tentant de la suivre -quel choix me laissait-elle ?-, j'arrivais auprès de ma nièce bien après ma fille. « C'est elle ta tata ? Et Aël il est où ? » Voilà tout ce que je fus en mesure d'entendre. « Ah bah t'es là ! » Qu'elle s'exclama en me voyant. « Et voilà toute la reconnaissance qu'on obtient à les pourri-gâter. » Annonçai-je en montrant les nombreux sacs bien garnis. Je regardais Mila avec plus d'insistance en constatant qu'elle accompagnait Lilly. D'après ce que je voyais du moins. Regarde ce qui t'attend. Et moi ? Qu'est-ce qui m'attendait ? Après avoir vu la nouvelle maman, mon regard se porta sur le landau à ses côtés. Voilà ce qui m'attendait, peut-être. Ava était déjà en train de fixer les jumeaux d'un regard perplexe, tête penchée au-dessus du landau. « Salut Mila. » Une salutation officielle était toujours la bienvenue. « Je crois que t'as deviné qui j'étais. Content de te rencontrer, depuis le temps que j'entends parler de toi ! » Je gratifiai Lilly d'un air complice, haussant un sourcil accusateur, quand je remarquai un troisième visage féminin. À croire que je ne m'étais pas assez focalisé sur les nouvelles têtes. D'un coup, je me retrouvais un peu largué. « Oh, bonjour, moi c'est Ethan, l'oncle unique et préféré de Lilly. » Autant annoncer la couleur d'entrée. D'humeur généreuse, ou dans un élan de pragmatisme, j'attrapai un de mes butins pour l'ouvrir, libérant une odeur de cacao dans toute l'allée. « Vous en voulez ? Je crois que j'ai intérêt à tout faire disparaitre avant de rentrer. » Mourir pour du chocolat, pas mal non pour bien commencer le mois d'Octobre ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 24/06/2018
» Messages : 1046
» Avatar : Michael Fassbender.
» Âge : Forty is sexy.
» Schizophrénie : Ethanol.
() message posté Lun 15 Oct - 18:58 par Miles Rowena
≈ ≈ ≈
{chocolate week}
✰ w/ gaby

Pas de dossiers, pas de feuille, aucun papier, d'aucun genre, zéro travail pour la journée. Rien sur lui, que ses mains dans les poches. Ça lui arrive, parfois, quand il sent qu'il manque cruellement de temps pour l'essentiel : sa famille. Il joue avec le feu, souvent, mais ce n'est pas pour ça qu'il en est heureux. Ce n'est pas pour ça que ça ne l'agace pas. Ne pas passer toute ses soirées avec sa femme et sa fille l'agace. Il n'essaie même pas de le cacher. Tirer sur la corde devient compliqué. Plus encore depuis que sa relation avec Judy en pâtit. Ça, c'est quand même le signe le plus alarmant de tous. Alors aujourd'hui, c'est sortie en famille. Une partie de la famille, du moins. Il en a besoin, se concentrer sur la petite paire de jambes qui court partout, sautille sur place, et la femme qu'il a épousé, profiter de ce petit noyau qu'il se sent coupable de délaisser. « Doucement. Si tu ne te calmes pas, on va finir par rentrer. » La remontrance de Gaby le fait sourire. Un sourire un brun moqueur oui, mais pas parce qu'il se moque d'elle, non, parce qu'il est attendri et amusé à la fois, autant par l'enthousiasme d'Emma que le manque de crédibilité de Gabrielle. Et quand la mère et la fille se sourient, complices, son propre sourire s'élargit, tellement qu'il est obligé de se pincer les lèvres avant que Gabrielle le prenne en flagrant délit. « On va la perdre. » Annonce-t-il en pleine décontraction, alors que Gaby les a fait s'arrêter. Pas la perdre dans la foule, non, la perdre tout court. Son excitation va finir par la faire imploser. Ce n'est peut-être même pas l'effet du chocolat, pas encore, juste d'être là. « On va voir là-bas ? » Il est déjà en train de la suivre quand elle le lui propose, il acquiesce pour la forme. « Toute ces couleurs flashy, ça ferait un bon point de ralliement, facile à repérer au cas où quelqu'un se perde. » Revoilà ce sourire pincé. Ok. Là, c'est une moquerie clairement assumée à l'intention de l'espagnole. Arrivés devant le stand, Miles hisse Emma qui agite ses mains en l'air, désespérée de ne pas voir... ou toucher. Son regard qui brille en voyant les feuilles d'or sur les chocolats ne lui a pas échappé. Quand il se rend compte que les parfums ont l'air exotique... exotique dans le sens épicé. « Si tu veux te débarrasser de Judy pour de bon, c'est ta chance. » Il s'adresse à l'abominable belle-mère, bien évidemment.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: King's Cross
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» Invitations au week-end final de bêta-test
» c est le week end ...des amoureux ..........................
» c est le week end youpie........
» Week-end de folie *_* & T_T

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-