Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


Chocolate week

avatar
Guyliner.

» Date d'inscription : 13/10/2016
» Messages : 11365
» Avatar : Colin O'Donoghue.
» Âge : 36 ans.
» Schizophrénie : Le quadra.
() message posté Sam 27 Oct - 0:33 par Ethan I. Hemsworth
J’étais content de tomber sur Lilly et sa tante. Même si Ava m’avait abandonné sans la moindre hésitation pour rejoindre sa cousine à toute vitesse. Même si nous n’étions que tous les deux. Enfin, au départ. Je ne pouvais malgré tout pas m’empêcher de penser à Amanda. Une tonne de chocolat n’aurait pu m’en empêcher. Impossible de ne pas m’inquiéter constamment. Tant que je gardais mes inquiétudes et mes peurs pour moi, tant que j’étais capable de sourire au monde, tout allait bien. Il me suffit d’un regard sur la poussette des jumeaux pour que tout reparte de plus belle. Est-ce que tout irait bien pour elle ? Pour nous ? Je fixais les nourrissons endormis comme s’ils allaient me fournir la réponse. Je devais retenir les paroles de Lilly et d’Ava, le ton tout à fait similaire. Preuve irréfutable que le caractère de notre fille n’était pas uniquement mon oeuvre, contrairement à ce qu’aimait me répéter Amanda. Non, il y avait du Adams en elle. « Si je suis devenu super tonton sans ça, je pourrai m’en dispenser aussi pour être super papa. » Je me tournais vers ma fille, à bon entendeur, récoltant une grimace. Combien d’année ma bêtise la ferait-elle encore sourire ? Puis je réalisai, d’un coup, qu’elle me parlait d’Aël. Un sourire équivoque se dessina sur mon visage sans que je ne puisse le contrôler. Rien d’étonnant, en temps normal, mais je me souvenais de notre discussion, je me souvenais d’Aël sur son brancard. Si elle parlait de lui avec autant de légèreté dans la voix, c’est que tous les deux étaient redevenus une évidence. Bien. « J’ai bien peur que tous les Adams t’aient devancée. Bad form, si tu veux mon avis. » Mila ne connaissait donc pas l’homme qui partageait la vie de sa nièce, et bien moi je rencontrais Mila pour la première fois, fidèle au portrait que Lilly et Callie m’avait dressé. Tu prends Lilly, tu lui teins les cheveux en noir, tu lui rajoutes quelques centimètres et tu as ma soeur. Je me rappelais parfaitement les mots de Callie. Le voir de mes yeux me faisait sourire. « Capitaine pirate, j’y tiens. » Puisqu’elle était déjà au courant de mon affection pour la piraterie, autant ne pas me priver. « Pour l’instant. Mais je compte sur ces deux-là pour faire pencher la balance en ma faveur. C’est chez moi que ta filleule viendra se plaindre que sa marraine préférée n’a plus une minute à lui consacrer. » Je lui offrais mon plus bel air narquois. Elle me rencontrait tout juste, nul doute qu’elle me cernerait vite : je ne ratais jamais une perche.
« Donne pas tout quand même ! » S’interposa Ava quand je tendis les chocolats. Je ne sus même pas quel sacs, il y en avait tellement… « Désolé, c’est la digne fille de son pirate de père. » L’éducation à la Hemsworth, une pure merveille. « T’en fais pas pour ça, il y en a pour dix. » Pas sûr que cela rassure la nouvelle maman, ou ma fille, mais tous les chocolats furent vite oubliés quand Lilly parla d’une fontaine. « Où ça une fontaine ?! » Et puis Mila proposa l’évidence : si nous voulions y allez. Comment la journée pouvait-elle se finir autrement ? « Oh ouais on y va, allez ! » J’haussai les épaules. Ava avait répondu à ma place. Avais-je le choix ? « J’étais tellement happé par leur beauté que j’en ai oublié de féliciter la mère. » Un regard plus tendre, presque désolé se pose sur Mila. Lilly avait raison. Les deux petits endormis étaient craquants. Mais ce n’étais pas la cause à mon manque de remarque ou de félicitations. « Je vois que ta marraine a eu le bon sens de ne pas te confier les deux. Il y en a au moins un des deux qui survivra. » C’était déjà plus moi. Provoquer ma nièce préférée, les taquineries, tout de suite plus facile. « LA FONTAINE ! » Ah. Oui. Au moins, ce n’est pas quelque chose que je risque de ramener à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 24/06/2018
» Messages : 1262
» Avatar : Michael Fassbender.
» Âge : Forty is sexy.
» Schizophrénie : Ethanol.
() message posté Sam 27 Oct - 1:50 par Miles Rowena
Judy est un sujet sensible. Miles le sait. Comment pourrait-il ne pas le savoir ? C’est ainsi depuis qu’il a rencontré Gaby. Bien sûr, ça l’attriste. Il aime sa fille ainée de tout son coeur, tout comme il aime Gabrielle. Il a longtemps pensé qu’il serait une raison suffisant pour que les deux femmes s’entendent. Qu’elles l’aiment toute les deux suffirait. À croire que son côté froid voire cynique n’est pas assez développé. Pourquoi se montrer si optimiste sinon ? Il peut vanter les mérite du chocolat autant qu’il veut, envoyer sms sur sms, il se doute que c’est une cause perdue. Il n’y a qu’à espérer que la situation s’arrange d’elle-même au fil des années, quand Judy prendra de l’âge, et ne pas embêter Gaby avec ça en attendant. C’est difficile parfois, mais il laisse toujours couler au final. Il aimerait que Gabrielle ait un peu de reconnaissance, rien qu’un sourire de la part de sa fille ferait l’affaire, quitte à jouer de leur relation fusionnelle, à jouer du fait qu’elle ne puisse rien lui refuser. La balle et dans son camp maintenant, lui n’a plus qu’à focaliser son attention sur cette belle journée et les quantités de chocolats à goûter. D’ailleurs, le premier choix ne lui inspire pas confiance. Le stand ultra coloré a tout l’air d’un piège tout droit sorti d’un Stephen King, avec un joli chapiteau rouge et jaune pour attirer les enfants à l’intérieur. Impossible qu’il survive à ce chocolat, pourtant, il décide d’en croquer un bout. Juste parce que Gabrielle lui demande. Ce n’est rien qu’un chocolat après tout. Pas trop téméraire non plus, il la laisse goûter la première. Il espère une réaction qui l’encourage faire de même, ou, au contraire, à le reposer, mais sa poker face ne l’aide pas beaucoup. Alors, après avoir gagné du temps en faisant rire Emma, quand Gaby est sur le point de le terminer, il est bien obligé de se lancer ! Muy picante, ultra picante ou carrément el fuego del diablo, il en perdrait son espagnol. Ce chocolat n’a rien de caliente, ce n’est pas ce genre d’épices. Sa gorge est en feu, ses joues doivent être rouges. Non, rien de très sexy. Étrangement, son sourire s’étire jusqu’aux oreilles. Juste parce que sa femme se marre. Il comprend, maintenant, ce que cachait son air neutre tout à l’heure : la souffrance. « Juste un peu. » Il doit bien avouer que la regarder répondre poliment au vendeur, quand tout ce qu’il a envie est d’avaler un litre de lait est cocasse. Trop pour qu’il n’y mette pas son grain de sel, ironique. Elle lui doit bien ça, après tout, c’est pour elle qu’il a enduré cet horrible chocolat. Mais il reste digne, se contentant de sourire en partant à la suite de Gaby. Il a hâte de mettre son idée en application : goûter quelque chose avec beaucoup de lait. « Je dois reconnaître que ce n’était pas le meilleur chocolat. Ni une très bonne idée de leur part. » Ils sont bien d’accords. Cela se voit sans qu’ils n’aient besoin de parler. « Et toi qu’est-ce que tu veux goûter ? » Le mot chocolat les met tous d’accord. Emma n’a pas l’air dégoutée par la mauvaise expérience de ses parents. Elle est certainement la mieux lotie. La plus patiente aussi. « Je te laisse choisir. » Il se tourne vers Gaby, tout sourire. « Si j’étais un mauvais mari, je te ferai goûter un horrible chocolat rempli d’alcool ou d'écorce d'orange » Il imagine la tête de Gabrielle devant son chocolat préféré, le noir, découvrir le poison qui se cache à l’intérieur. « Mais comme je suis un prince, on va aller trouver une sucette en chocolat au lait pour cette demoiselle et un bon vieux chocolat noir pour nous. » Les classiques, une valeur sûre. Oubliées ses envies de lait, il préfère faire plaisir à Gabrielle. Passant un bras autour de sa taille, il l’entraine vers le premier stand aux airs traditionnels qu’il repère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I’m only afraid of what I want.
I’m only afraid of what I want.

» Date d'inscription : 18/05/2014
» Messages : 14190
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Blanca Suárez.
» Âge : 29yo.
» Schizophrénie : Sam & Jamie.
() message posté Sam 27 Oct - 15:47 par Gabrielle Rowena
≈ ≈ ≈
{chocolate week}
✰ w/ miles

D’accord ce stand n’était pas une bonne idée, Gabrielle le reconnait. Pas directement devant le vendeur, ne voulant pas être grossière, mais dès qu’ils se sont éloignés. Miles semble être d’accord avec elle, ce qu’elle a déjà pu constater à l’instant même où il a mangé le chocolat. Elle aurait sûrement fait la même tête, si elle avait été seule à goûter. Beaucoup trop fort pour du chocolat. Ce n’est pas la sensation qu’elle a envie d’avoir en s’imaginant en manger. Non, en pensant “chocolat” elle pense plutôt à se faire plaisir, et pas à avoir la gorge en feu. Alors pour le prochain stand elle propose plutôt à Miles de choisir pour éviter une mauvaise surprise. Ou pour pouvoir lui faire la remarque si cela ne lui va pas. Oui, elle ne se gênerait pour le faire, même si son premier choix n’a pas été brillant. « Si j’étais un mauvais mari, je te ferai goûter un horrible chocolat rempli d’alcool ou d'écorce d'orange » Elle ne peut s’empêcher de sourire en retour en voyant celui de Miles. Ce sourire qu’elle ne se lasse pas de voir. Cela ne la dérangerait pas d’essayer du chocolat à l’orange, elle n’a rien contre. En revanche les autres, c’est une autre histoire. Gaby n’a jamais aimé le mélange de l’alcool et de chocolat, sauf si c’est une tablette de chocolat noir avec du vin, un mélange qu’elle fait elle-même. « Mais comme je suis un prince, on va aller trouver une sucette en chocolat au lait pour cette demoiselle et un bon vieux chocolat noir pour nous. » Voilà qui est mieux, et qui lui donne envie. N’importe quel chocolat noir, et elle sera heureuse, il la connait suffisamment pour le savoir. Elle sent son bras passer autour de sa taille, et son sourire s’agrandir un peu plus. « Excellent choix. » À en juger par le monde autour du stand, ici le chocolat doit être délicieux, ce qui les oblige à faire la queue. Réelle curiosité, ou flemme d’aller à ailleurs Gabrielle ne serait le dire, mais elle n’a pas envie de chercher plus loin pour le moment. Elle se penche pour prendre Emma dans ses bras, et manque de rater son coup en se relevant. Mais elle a l’habitude, et tout se passe sans problème. « J'espère que ce chocolat, me fera oublier le goût de l‘autre. » Malheureusement pour elle, il reste encore trop présent en bouche, et la chaleur ne l’a pas totalement quitté non plus. Vraiment une très mauvaise idée ce stand.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 21/01/2017
» Messages : 1029
» Avatar : Bridget Satterlee
» Âge : 21 ans (23.05.97)
» Schizophrénie : Célian, l'homme de ces dames (J. Timberlake) et Jude, la jolie brune à l'esprit libre (J. Kramer)
» Absence : 25.10
() message posté Ven 2 Nov - 12:31 par Lilly R. Adams
Un super papa. Au moins, je suis contente de voir qu’Ava n’a pas le même père que le mien, parce que je ne lui souhaite pour rien au monde. Ethan est très certainement meilleure papa que tonton encore, alors non je pense que je ne dois pas m’en faire pour ma cousine. Je m’étonne lorsque j’entends ma tante reprendre les paroles de ma maman. Pourtant, elle n’était pas présente lors du repas chez les Hemsworth, donc on ne pourrait pas lui reprocher d’avoir été spontanée dans ses paroles. « Tu sais que maman a dit la même chose que toi ? » Même mon père avait déjà croisé Aël, donc oui ma mère était la seule personne à ce repas n’avoir jamais vu Aël « Console toi en te disant que je lui réserve le meilleur pour la fin » dis-je à ma marraine en essayant de me dédommager de ne pas lui avoir encore présenter celui dont je ne cesse de parler. « Oh, le tartan lui va bien aussi au super tonton, tu sais. » dis-je à l’attention de ma tante non sans adresser à Ethan, un sourire que probablement lui seul comprendra. Évidemment, je ne loupe pas une occasion de lui rappeler, mais ça reste gentil et bon enfant. Lorsque mon tonton émet la possibilité qu’un jour Mila n’ait plus une minute pour moi, je force le regard meurtrier vers la sœur de ma mère. Qu’elle essaie pour voir … « Elle a pas intérêt, parce que sinon je change de marraine » Pour le moment, j’arrive à jongler entre tout ce petit monde avec qui j’aime passer du temps, mais la vie a fait que j’ai l’impression de connaitre Mila depuis toujours. Déjà quand j’étais petite, je me rappelle des moments que j’ai passé avec elle en Espagne, sans parler des photos qui le prouvent alors que j’ai un peu moins de souvenir avec Ethan, à mon grand désarroi, merci papa. « je vous ferai parvenir un planning de toute façon, je suis une femme très demandée » dis-je avec un cruel manque de modestie, et pas du tout exagéré, non non.

J’éclate de rire à la réflexion d’Ava lorsque son père ose proposer du chocolat et à mon tour j’en chipe un non sans le remercier. « En vrai, ce garçon il est trop indispensable dans la famille. Papa a eu tort de lui réserver un accueil digne d’Alcatraz. » dis-je fièrement en exagérant un peu et avec une part de vérité dans ma touche d’humour. Je ne digère toujours pas la première impression qu’il a voulu donner à Aël. Ava semble intéressée par la fontaine, alors pour lui montrer, j’attrape gentiment ma cousine par les épaules pour la positionner dans l’axe afin qu’elle puisse avoir ladite fontaine dans son champ de vision « Tu vois, là-bas ? » et puis Mila semble proposer de s’y rendre ; une proposition que je ne compte pas refuser « Tu rigoles, je suis meilleure marraine que maman. Mila, ose dire le contraire ? » De façon totalement détachée et en ayant pleinement conscience de la situation dans laquelle je mets ma tante : choisir entre sa sœur et sa nièce, c’est un peu comme choisir entre … entre sa sœur et sa nièce. Encore qu’une sœur, au pire, elle en a toujours une autre alors qu’une nièce, elle n’en a qu’une. Je rigole en voyant Ava exiger la fontaine et m'adresse à son père avec beaucoup de fierté « On dirait moi parfois, non ? » On finit par se diriger vers la fontaine, ça donne trop envie. L’exposante nous propose des fruits à tremper dedans et je ne peux refuser une telle offre « Pour mes vingt deux ans, je voudrais une grande fête avec une fontaine au chocolat. Je compte sur vous pour faire entendre raison à Callie et Samuel. Quitte à utiliser un de vos enfants pour convaincre Samuel hein, au moins on sait que ça fonctionnera » Oui parce que moi, même en étant sa propre fille, j’ai pas l’impression que ça lui fasse un quelconque effet. Et puis mon regard se pose sur de fondues au chocolat pas très cher « Oooooh regardez, on va pouvoir se la jouer fontaine au chocolat à la maison ! » Tentée, pas tentée ?

@Ethan I. Hemsworth @Mila P. Dos Santos
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 172
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Dim 11 Nov - 15:35 par Mila P. Dos Santos
"Pourquoi ça ne m'étonne pas que ton père l'ait mal reçu ?" C'est à mon tour d'avoir un sourire narquois. Chez les Dos Santos on est clairement mieux éduqués que chez les Adams ! Mais Ethan n'en est pas un, bien qu'il fasse tout pour me narguer apparemment.
Je pioche dans les chocolats de ce dernier, et glisse un sourire de remerciements par la même occasion pour les félicitations pour les jumeaux. J'ai remarqué qu'on en finissait pas de me féliciter, et parfois je me demande si c'est juste parce que je ne les ai pas encore achevés ou parce que j'ai réussi à les sortir... Allez savoir. Mais en tout cas ils sont en parfaite santé, et parfait tout simplement si vous voulez mon avis.

Petit à petit à travers le monde nous nous dirigeons vers la fontaine au chocolat. "Je te laisse chez moi pour faire la fête avec du chocolat quand tu veux ma nièce. Maintenant même si ça te fait plaisir, on peut trouver une occasion je suis sûre..." Je lui souris. C'est vrai que celle qu'elle montre n'est pas chère. J'ai bien envie de me laisser tenter. Je fais signe au vendeur. "J'en prends deux comme ça ! Ethan t'en veux pas une ? Je suis sûre que ta femme en veux une." Toutes les femmes en voudraient une dans leur cuisine c'est sûr. Le vendeur me les fait passer, après que j'ai payer, et j'en colle une dans les bras de ma nièce. "Prend ça pour ton futur cadeau de mariage !" Oui je suis fière de ma bêtise en effet ! "Quoi que dit pas ça a tes parents ils risqueraient de nous faire une crise cardiaque." Je mets la mienne dans le bas de la poussette déjà bien encombré par les sacs des jumeaux. "Il faudrait acheter du chocolat pour la faire tourner non ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guyliner.

» Date d'inscription : 13/10/2016
» Messages : 11365
» Avatar : Colin O'Donoghue.
» Âge : 36 ans.
» Schizophrénie : Le quadra.
() message posté Sam 17 Nov - 16:23 par Ethan I. Hemsworth
Être père n’avait jamais été un rêve, une condition indispensable au bonheur. Ava avait été la plus grande révélation de mon existence. Pas seulement en naissant, mais en me prouvant que j’étais capable d’être père. Aujourd’hui je ne demandais rien de plus que ça. Être père. J’espérais en avoir la chance… Avant de pouvoir être un bon père. Je sourirais discrètement entre les échanges nièce/tante, me rappelant très bien des présentations officielles d’Aël. Comment oublier ? Quand le mot tartan retint mon attention. Celui de ma fille aussi. Mais moi, je compris.« Je suis sûre qu’elle n’a pas pu manquer ça sur ton instagram. » Comment le manquer ? Je me rendis vite compte du lien inaltérable qui unissait Lilly à Mila. Lilly avait beau me parler d’elle souvent, le voir de mes yeux rendait tous ses mots réels, palpables. Je me laissais aller à penser à mon frère… « J’attends de le recevoir en recommandé, alors. » Il fallait au moins ça pour mon humble nièce.

L’accueil d’Aël par Samuel ne surprenait pas Mila. Moi… Je ne voulais même pas penser au jour où viendrait mon tour de rencontrer celui, ou peut-être celle qui partagerait la vie d’Ava… Mais ça me laissait encore un goût amer en bouche. Parce que ce repas tenait à coeur à Amanda. Rien à voir avec l’amertume du chocolat, comme la fontaine qui retient l’attention de tout le monde. Ma fille en premier. « AH OUI ! Papa regarde ! » La suite des évènement était si prévisible…. « Et t’es fière ?! » Je n’avais pas besoin d’entendre la réponse. Ma réprimande n’en était pas une. Je n’arrivais même pas à user le bon ton pour le faire croire. Sûrement pas à Lilly. Je cédai à son empressement, marchant devant à sa suite, les filles et la poussette juste derrière, papotant de fête avec du chocolat. Je sentais que je devais m’enfuir, vite…. Trop tard. Lilly remarque les modèles à emporter, aussitôt tout espoir d’y échapper meurent dans l’oeuf. Impossible de toute façon avec ma fille si déterminée. Mais si en plus Mila s’y met, je n’avais plus qu’à me rendre. « Vous voulez me ruiner, j’ai compris. » J’allais rentrer avec cet engin qui ravirait Amanda, oui, mes excès… Oh rien qui la surprendrait après toute ces années. Elle sera riche en chocolat, moi pauvre en tout, mais gavé de cacao. C’était pas si mal. « Allez-y, je suis foutu. » Je désignais une des boites de la main, si jamais le vendeur ne comprenais pas qu'il devait en ajouter une, mais vu le regard qu’il posait sur Mila puis sur moi, il comprenait très bien. Il se réjouissant sûrement de ma ruine. « À tous les coups, ce serait beaucoup moins drôle s’il était fournis avec la machine. » Répondis-je à l’intention de Mila, faussement scandalisé, juste pour embêter le monde. À commencer par le vendeur, ou peut-être même l’inventeur de cette machine tentatrice. Puis ma fille. « Je porte le chocolat, toi la machine, deal ? » Un deal qui ne passerait jamais, mais j’essayais, juste pour le plaisir de voir la tête de la Lilly miniature.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: King's Cross
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» Invitations au week-end final de bêta-test
» c est le week end ...des amoureux ..........................
» c est le week end youpie........
» Week-end de folie *_* & T_T

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-