Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #31 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est arrivée à Londres, c'est le moment de montrer votre amour pour le cacao. Rendez-vous par ici.
Le mois des défis !
Si vous êtes joueurs, c'est le moment où jamais de venir nous le montrer. Toutes les informations se trouvent par .
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
les petites annonces
semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
pâtisserie à la recherche d'un vendeur roman warwick cherche un(e) vendeur(se) pour sa pâtisserie sur oxford street, expérience demandée.
ton annonce ici ? c'est facile, il te suffit d'en faire la demande en envoyant un mp à un membre du staff.


First date [Milian #6]

avatar

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 152
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Jeu 11 Oct - 15:38 par Mila P. Dos Santos
Je suis nerveuse. J'ai changé 3 fois de robe, changé 5 fois de coiffure, et j'ai déjà recommencé mon make up et j'hésite sincèrement à le refaire une nouvelle fois. Je soupire en regardant mon reflet dans le miroir. Je ne suis pas convaincue. Pourquoi ? J'ai l'air très fatiguée, j'ai toujours des kilos en trop, je n'ai pas été chez le coiffeur depuis plus d'un mois... Bref j'ai l'air d'une maman débordée par des jumeaux. Jumeaux qui me regardent tourner en rond en somnolant dans leur cosy. L'avantage c'est que maintenant je ne parle plus toute seule, ou à mon ventre, mais je leur parle à eux. Et je leur explique que Mamn est très nerveuse parce qu'elle va à son premier rendez vous depuis longtemps, et que c'est la première fois qu'elle a un rendez vous avec Célian et qu'elle a très peur de comment ça va se passer. Peut être que je devrai pas leur dire ça, après tout, ils n'ont pas de père, et Célian... On a dit qu'on y allait doucement. Je suis pas sûre même qu'il soit prêt à les rencontrer pour de vrai bien qu'il les ai entraperçus.

J'ai finalement opté pour une robe noire, taille patineuse toute en dentelle dans le dos mais pour le reste très simple. Mes cheveux sont noués dans une queue de cheval, et j'ai opté pour un maquillage qui camoufle ma fatigue sans faire masque. Pas de sortie, il a décidé de m'inviter chez lui pour notre premier rencard bien que la décoration de sa mère soit apparemment complètement horrible d'après lui. A vrai dire je suis un peu soulagée de ne pas aller trop loin, je laisse difficilement les enfants avec la gouvernante je préfère quand c'est quelqu'un de ma famille mais ce soir je n'avais pas le choix. Quand je descends je vérifie que il y a du lait -que j'ai tiré plus tôt et croyez moi c'est l'angoisse- et je dis à Emilia qu'elle peut monter et que je ne sais pas quand est ce que je reviendrait. Je trouve des talons dorés à la semelle rouge, et je prends veste et sac pour finir par traverser la rue le tract au ventre.
En arrivant devant la porte de Célian je souffle une bonne fois et tape. J'attends en resserrant les pans de mon manteau autour de moi, il commence à faire froid. La porte s'ouvre, et un sourire se calque sur mon visage. "Bonjour monsieur Atherthon."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 01/10/2017
» Messages : 258
» Pseudo : Kim *
» Avatar : Justin Timberlake
» Âge : 34 ans
» Schizophrénie : Lilly, la princesse qui a besoin de son père et Jude la jolie brunette indépendante
» Absence : 25.10
() message posté Ven 12 Oct - 13:45 par Célian T. Atherthon
Plus il passe de temps dans cette maison et plus il a envie de tout bruler. Encore qu’avant, ce n’était en rien aménagé, mais au moins il retrouvait ses affaires. Il savait ce qui avait été emballé dans quel carton pour la simple et bonne raison que ses petites fourmis avaient fait ça consciencieusement, en notant où se trouvait quoi sur le carton et en ayant pris soin de s’être occupées du dispatching des cartons dans différentes pièces.  C’était une organisation que Célian aimait, lui-même un peu trop organisé dans sa vie professionnelle, lui permettant de parcourir deux continents en une semaine de temps. Aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste de sa douche, autant dire qu’il perd un temps fou à retrouver ses affaires. Sa chère et tendre maman trouvait – apparemment – ça normal de devoir tout arranger, mais ce que lui pouvait bien en penser, elle n’en avait que faire. Elle a des goûts de femmes, de son âge qui plus est. Lui, il déteste, il a juste envie d’y foutre le feu. La seule pièce où il semble s’y retrouver reste son bureau qu’il a pris soin de fermer à clé pour justement l’empêcher d’y venir « y mettre de l’ordre ». Son bureau est très bien ranger, ses papiers sont classés et ses dossiers les plus récent reste sur le bord de son bureau, comme il le souhaite.

Accoudé depuis une bonne heure sur l’accoudoir de son siège alors que son autre main se balade sur sa souris, Célian essaie d’avancer dans tout ce qu’il a à faire. Il a promis d’être plus présent et moins dans les airs. Tout comme il a promis d’être plus en Europe et moins en Amérique. Finalement il termine son travail en envoyant ses directives et ses dossiers avec annotations à Monica et éteint son ordinateur. En bas, ce qu’il a cuisiné se contente de cuire et lui est prêt, vêtu d’une chemise blanche recouverte d’un pull avec encolure en V gris et par-dessus, une veste de costume dans les tons bleu canard et pantalon assorti. Ce soir, il a rendez-vous avec Mila. Du genre, un vrai rencard et pas le truc de la dernière minute, ou encore les entourloupes pour faire croire à quiconque qu’ils sont ensemble. Il se doute déjà qu’en voyant l’intérieur de sa maison, elle dira très certainement que c’était mieux quand il n’y avait rien, mais au moins il l’a prévenue. Entre eux, autant dire qu’il y a une nette amélioration, bien que ce soit tout nouveau pour lui. Cécé n’est pas du genre à avoir une relation sérieuse ou suivie, et pourtant il a bien promis de faire un effort si on lui laissait le temps, sans faire de lui le futur mari ou beau-père. Non pas que les enfants de Mila soient des boulets dans leur relation, mais n’étant absolument pas à l’aise avec ces petites choses toutes fragiles, il aime autant garder ses distances pour l’instant. Lorsque la sonnette retentit, Célian se dirige vers la porte d’un pas assuré pour ouvrir à la jeune femme qu’il attendait justement. Une jeune femme toujours aussi éblouissante. « Mademoiselle Dos Santos. » il s’écarte pour la laisser entrer, puis lui dépose un baiser sur le coin des lèvres « Vous êtes ravissante, pour ne pas changer » il lui sourit et l’invite à entrer dans le salon après l’avoir débarrassée. Après tout elle connait le chemin, bien qu’elle ne soit pas venue très souvent « Je suis désolé, c’est horrible et on a des envies de pyromanie mais c’est pas moi je le jure. » dit-il en parlant des exploits de sa mère. « Tu veux boire quoi ? J’ai du soft, des bulles, du vin, de la bière »… bon, pas très glam’ la bière, mais sait-on jamais. « Ne me ressort pas de la San Pelegrino, parce que je vais me vexer »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 152
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Ven 12 Oct - 17:05 par Mila P. Dos Santos
J'ai finalement réussi à me préparer. Je ne suis pas satisfaite de mon apparence, le fait que je n'ai pas le temps de faire du sport n'aide pas. Au moins je ne suis plus une baleine c'est déjà ça. J'avais vraiment atteint un point de non retour avant de dégonfler en accouchant. Je n'ai toujours pas accepté d'avoir vécu cette épreuve, j'essaie d'y penser le moins possible. Cependant ce n'est pas toujours facile quand je vois les deux créatures qui sont sorties de mon ventre tout le temps. Et leur père dans tout ça ? Comment pourrait il savoir où je suis de toute façon ? Personne ne lui dira, je n'ai pas laissé d'indice. Le seul problème que j'ai, et bien c'est qu'un jour les enfants voudront connaître leur père. J'ai encore du temps avant qu'il ne pose des questions non ? Ils ne sauront pas parler d'ici à ce que j'ai trouver une solution.

A la porte où je toque la boule au ventre fini par apparaître Célian. En même temps ça aurait été étonnant que quelqu'un d'autre que lui n'ouvre non ? Je souris au compliment, avec un "merci" à demi gêné. Ca me fait encore bizarre d'être accueillie comme ça par Célian. Il faut dire qu'à chaque fois qu'on se voit le ton de notre relation change. J'abandonne mes affaire à Célian et regarde ce qu'il a appelé plusieurs fois "un carnage". C'est vrai que ça fait vieillot, ça ressemble beaucoup à chez sa mère en fait. "C'est ... Un style. Si tu étais retraité je suis sûre que ça te plairais." Je lui offre un sourire angélique. J'aime beaucoup sa mère, mais c'est vrai que là j'ai des doutes quand à ses goûts. Pourtant ce qu'elle m'a offert pour les jumeaux n'était pas de ce genre là. "Il est possible de faire quelque chose, je suis sûre qu'en enlevant la moitié des meubles ça te plairait plus. C'est vraiment chargé. On... Tu pourrais faire changer la couleur des murs, ou du moins enlever le papier peint..." Je parle, je parle beaucoup pour dissiper le malaise. Enfin ce n'est pas vraiment un malaise c'est plutôt une gêne de ne plus savoir comment agir avec lui.

Cependant il me propose à boire. Je fais un sourire coupable. "Je suis pas sensée boire, à cause de l'allaitement tout ça... Mais je me meurs pour une coupe de champagne. Après promis je bois de l'eau pétillante." Oui je m'autorise à le taquiner... Juste un peu. Cependant alors que j'avance je découvre qu'il est entrain de faire à manger et que l'odeur que j'ai senti en arrivant il venait des casseroles. "Je ne savais pas que j'aurais droit à un vrai dîner maison. Tu m'impressionnes, je savais pas que tu savais cuisiner." A croire que je ne le connais pas si bien que ça finalement. Je suis prête à apprendre pourtant, et ravie de voir un nouvel aspect de Célia que je ne connais pas encore et qui pourrait me surprendre. "C'est donc à ça que ressemble un rendez vous avec monsieur Célian Atherthon ?" Je tends le doigt vers la table qui a été dressée, et serait ce une bougie que je vois là ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 01/10/2017
» Messages : 258
» Pseudo : Kim *
» Avatar : Justin Timberlake
» Âge : 34 ans
» Schizophrénie : Lilly, la princesse qui a besoin de son père et Jude la jolie brunette indépendante
» Absence : 25.10
() message posté Dim 14 Oct - 18:59 par Célian T. Atherthon
Célian pince ses lèvres face aux dires de Mila concernant la décoration. Elle est mignonne à vouloir être gentille avec les goûts douteux de la mère de Cécé, mais clairement, lui il ne la ménage pas quand il dit qu’il a des envies de pyromane. « Je crois surtout que je vais faire appel à un décorateur. Elle veut que je reste à Londres, mais là ça va être compliqué. » L’appartement qu’il loue aux USA est beaucoup plus design, plus moderne et le représente beaucoup plus. Le plus bête dans tout ça, c’est qu’il commence déjà à faire n’importe quoi. Comme proposer de l’alcool à une femme qui vient tout juste d’être mère. Il est clair que dans sa tête, les mères ne prennent même plus le temps d’allaiter leur enfant. Heureusement, il savait qu’une femme enceinte ne pouvait pas boire, c’est déjà ça. Mais s’il y a encore des contre-indications une fois les enfants nés, ça le conforte dans l’idée qu’il est heureux d’être né garçon et pas fille. « Ah.. je ne t’oblige pas à boire. Si tu préfères du soft ça me va aussi. Par contre, j’ai fait exprès de ne pas avoir d’eau pétillante » dit-il en plaisantant. Concernant les boissons, au moins il a touché dans le mille, il pourrait même penser qu’elle ne carbure qu’à la San Pelegrino. Il se dirige vers la cuisine pour aller chercher des verres ainsi que la bouteille de champagne qu’il débouche. Il remplit les coupes et en tend une à la jolie espagnole. « On sait très peu de choses sur moi, c’est ce qui fait mon charme évidemment » il joue le gars sûr de lui, après tout il l’est un peu mais là il préfère glisser sur l’humour « Après, ne t’attends pas à du Gordon Ramsay non plus. Surtout que je ne cuisine jamais pour moi, en général je fais livrer ou je mange un sandwich sur le pouce. » autrement dit, Mila Dos Santos est une grande privilégiée parce que jamais il n’a cuisiné pour personne, à part sa sœur peut-être. Il suit du doigt ce que lui montre Mila et sourit. Oui, bon, fallait pas non plus s’attendre à des pétales de rose partout. « J’ai fait de mon mieux. En vrai je crois que la prochaine fois je réserverai une table dans un restaurant. » Maintenant qu’il y pense, il a quand même poussé le bouchon un peu plus loin, mais pas de trop. « Attends, je reviens. » Il se lève et se dirige vers la cuisine, de nouveau et puis revient avec une jolie rose rouge emballée qu’il offre avec le sourire à Mila « C’est plus de circonstance que le bouquet que je t’ai offert, non ? » Et puis cette rose-ci, au moins, on lui a retiré ses épines. C’est un signe non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 152
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Dim 14 Oct - 19:56 par Mila P. Dos Santos
J'hésite pendant deux secondes à lui présenter l'idée qui germe dans ma tête. Et puis n'y tenant plus je craque et je parle. Je joue avec mes doigts pendant que je parle."Et si au lieu d'appeler un décorateur, je m'en chargeais ?" Par la même occasion je baisse mes yeux sur mes mains et voit que j'ai besoin d'une manucure, c'est pour ça que je les croise dans mon dos en m'avançant vers Célian. "Je n'ai rien d'autre à faire à part les jumeaux. Je les aime mais je ne fais plus rien d'autre depuis 1 mois. Je dis pas que je pourrais commencer la semaine prochaine, mais je pourrais peut être refaire la déco ? Promis je ne ferais rien contre ta volonté et ça ne ressemblera ni à ça, ni à chez moi. Enfin je sais même pas ce que tu penses de chez moi." J'arrête de parler me rendant compte que je jacasse sans m'arrêter.

De là Célian se rend compte que non, je ne peux pas boire d'alcool, pourtant je ne dis pas non à une coupe de champagne ça fait longtemps. Depuis Noël en fait. Je ris à sa blague en levant quand même les yeux au ciel. Je le suis dans la cuisine, jusqu'à prendre la coupe de champagne que je lui tends pour trinquer avant de tremper mes lèvres dedans. "Oh mon Dieu ! Si tu savais depuis combien de temps j'attends ça !" Je me rends compte de ce que je viens de dire, je rougis et décide de changer de sujet. "J'apprécie l'effort cependant. Ca fait une éternité que quelqu'un n'a pas cuisiné pour moi, ça me touche." Et c'est la vérité. Enfin bien sûr il y a Emilia, mais elle est mon employé ça n'a rien à voir. D'ailleurs est ce qu'un homme a un jour déjà cuisiné pour moi ? Je n'en suis pas sûre. Pire, avoir dressé une table ? Non jamais je ne crois pas. Je suis rarement tombée sur des gars attentionnés. "Tu sais ça me serait très bien y aller même sans les bougies et les jolis verres. C'est la première fois qu'on se retrouve vraiment que tout les deux depuis longtemps." Je regarde la table en parlant, difficile de dire ça dans les yeux. Mon regard ne se pose sur lui que quand il me dit qu'il revient et s'éclipse quelques instants. Il revient avec une rose. Je souris de façon coupable face à son commentaire. Je n'ai pas été tendre la dernière fois sur ce sujet. "Désolée je n'ai pas été ... Très gentille sur ce sujet, le bouquet était très beau tu sais ?" Dans un élan un peu gêné quoiqu'existant je pose ma main dans son cou et me rapproche pour l'embrasser. Le contact ne dure pas longtemps parce qu'à vrai dire je ne sais pas comment agir. Reculant je prends la rose et porte le haut du paquet à mon visage pour sentir le parfum de la rose."Merci." De la je prends mon verre et bois à nouveau. "Il est excellent ton champagne, je me sens gâtée, mais j'ai rien à te donner en échange, je vais culpabiliser maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Kensington
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» What 's the date today ?
» Date limite - Plafond salariale
» [Validée]Let's Party Masamune Date In This Place !
» date de la beta stress test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-