Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #33 & nouveautés.
La 33ième version vient d'être installée, rendez-vous par ici pour découvrir les nouveautés.
Bingo de Noël !
Venez jouer au Bingo de Noël du forum
Winter Wonderland & Nouvel an.
Le Winter Wonderland est de retour pour patienter jusqu'à Noël. Vous pouvez aussi venir célébrer le nouvel an au Skylight.
Comfort zone.
Une nouvelle catégorie a fait son apparition. Venez jetez un coup d’œil par .
LC awards : nominations.
Les LC awards sont toujours en cours ! Pour faire vos nominations, rendez-vous par ici
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

soirée cb samedi 22 décembre à 21h ! venez nombreux et révisez vos classiques de noël *oh oh oh*

bingo de noël à travers tout un tas de petits défis, viens remplir ta carte de bingo et remporter des cadeaux.

awards 1ère étape pensez à envoyer votre mp pour choisir les nominés de cette année.

winter wonderland comme chaque année, ce parc d'attraction aux allures de fêtes s'installent dans hyde park, pour le plus grand plaisir des petits comme des grands...

nouvel an un sujet commun pour le nouvel an, avec un but caritatif et quelques surprises à la clé, viens participer !


i gave you my heart i just didn't expect to get it back in pieces. || Archie

Administratrice
avatar
Administratrice

» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 11015
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively)
» Absence : 10/12/2018
() message posté Lun 15 Oct 2018 - 17:55 par Tessa P. Berckley
Les journées me semblent longues et j’ai vraiment hâte que le terme arrive. Je déteste passer des heures à tourner en rond cherchant des idées pour m’occuper un maximum. Je lis, je regarde des séries mais il m’arrive souvent d’aller promener. Prendre l’air est le meilleur moyen de ne pas sentir le poids de ma grossesse. Parfois j’ai l’impression que je vais accoucher d’un gros bébé. Mais souvent, les longues balades me ramènent à la réalité et la fatigue reprend le dessus. La journée commençait à prendre fin et mon ventre me rappelait qu’il était temps de manger. Depuis quelques mois je mange « pour deux ». Je comprenais l’expression car même si je n’avais pas besoin d’augmenter mes quantités j’avais toujours faim et je ne résiste jamais à la tentation. Heureusement pour moi je suis fine de nature et mon ventre rond n’est pas encore énorme. Il laisse juste parait une grossesse de huit mois et non l’ingurgitation de grande quantité de nourriture.

Je décide de m’arrêter en chemin dans un snack. Je n’ai plus vraiment de patience et les fast food me permettent d’être vite servie. Je commande un simple hamburger accompagné de quelques frites et je patiente tranquillement que mon repas me soit servi. Je suis de bonne humeur, ce qui est rare ces temps-ci, je me sens souvent trop fatiguée et je m’en veux parfois de ne pas assez profiter de mes derniers temps seule au monde. Une fois ma commande dans les mains je me retourne et cogne la personne qui me suivait. « Oops. Je suis désolée. » Je lève les yeux prête à exprimer un sourire appuyant mes propos. C’est alors que mon regard croisa celui d’une personne que je n’avais plus vue depuis longtemps, dont j’ignorais même la présence à Londres. Il est revenu et n’a même pas daigné prendre de mes nouvelles. C’est un véritable choc pour moi. Mes mains se mirent à trembler et je laissai tomber le plateau que je tenais déversant son contenu sur le sol. « Et merde! » Il me fallut un temps d’adaptation, ne me sentant pas très bien, avant de me rendre compte que tout mon repas jonchait le sol. Je m’accroupis ayant du mal à quitter ses yeux qui m’avaient hantée depuis des mois me faisant encore pleurer la nuit dans mes rêves les plus profonds. Mon ventre rond m’empêchait d’être totalement apte à ramasser la bêtise que je venais de faire. Quand on pense avoir tourné une page il existe toujours un moment où votre passé vient vous hanter à nouveau et vous perturbe tout autant. J’avais envie de parler, d’hurler surtout mais aucun son ne sorti de ma bouche et je m’empressai de me relever. Un employé était venu à ma rescousse pour ramasser les crasses. Je baissai enfin les yeux et passai à côté du père de mon enfant, je sentais que la colère mêlée à la tristesse montait en moi et ce n’était pas l’endroit pour créer un scandale. Il m’avait déjà abandonnée une fois, le ferait-il à nouveau en me laissant partir sans même prendre le temps de m’arrêter ? Je ne voulais pas être celle qui lui court après ni même qui retente une approche, qui prononce le premier mot. J’arrivais enfin à accepter ma vie, la douleur que j’avais endurée mais ce soir elle me revient en plein fouet. Il est revenu et aucun signe de sa part ne m’avait fait comprendre son retour. Une chose semble claire à présent, je ne dois plus du tout compté à ses yeux. Les miens furent embrumés par les larmes qui montaient petit à petit.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/09/2018
» Messages : 164
» Pseudo : leftovers
» Avatar : Dacre Montgomery
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : theo alimanesco (bob morley)
() message posté Dim 11 Nov 2018 - 19:55 par Archie Jefferson
Londres, mon come back. Ce n'est pas rien, c'est une ville que j'ai longtemps porté dans mon coeur et me voilà de retour. D'un côté, je le savais bien, que ma vie était ici. Voyager, faire le tour de l'Afrique, soigner le plus possible de gens dans les écoles, les hôpitaux, les villages abandonnés de toute civilisation. Non, ça m'a vraiment fait grandir. J'avais besoin de me ressourcer. De tout plaquer. De penser à moi. Moi qui ne le faisait jamais en principe. Quitter Londres voulait dire également quitter Tessa, ma petite amie de l'époque. Je l'aimais bien, je ne sais pas si c'était de l'amour aussi fort que ma toute première histoire de coeur, mais elle a tout de même pris une place énorme dans ma vie. Y'avait pas un jour où je ne pensais pas à elle. Aux dernières nouvelles, elle m'a dit qu'elle a fait un test de grossesse et qu'elle était enceinte. Deux jours après, je lui annonçais que je partais pour ce grand voyage et que ce n'était pas possible pour moi d'être père, maintenant, je ne peux pas. Alors... j'imagine qu'elle a avorté, qu'elle travaille toujours dans son zoo et qu'elle rencontre des beaux garçons de temps en temps. Quant à moi, en Afrique, je n'ai pas eu de relation, je suis resté focus sur mon job, sur le fait de soigner les gens. Mais voilà... à force de côtoyer des familles, avec des enfants malheureux, de malnutrition, des enfants dont l'espérance de vie est courte, ça m'a fait comme un déclic. T'as la chance d'être peut-être père, de pouvoir donner la vie à cet enfant, de le rendre heureux, de lui donner tout ce que tu peux. T'as pas le droit de l'abandonner. Alors je suis revenu. Et me voilà dans un appart pourri à Londres, le temps de retrouver mes marques, un travail. J'ai quelques entretiens à passer à l'hôpital, je veux soigner des enfants, absolument. C'est ma nouvelle vocation, je le sens.
C'est un jeudi ou vendredi, je n'ai plus trop la notion du temps avec le décalage horaire. Le temps est plutôt maussade et ce qui peut me remonter le moral, c'est de manger un sale truc qui fait grossir. J'ai pas encore eu le temps de faire les courses, à vrai dire, je suis seulement dans mon appartement depuis la veille. Mes parents ne savent pas que je suis de retour également. Je suis un peu comme un clodo du coup, sans meubles, juste de quoi dormir, un matelas et des couvertures bien chaudes. Je le ferai ce week-end, ouaip, je viendrai leur faire la surprise en débarquant chez eux avec pleins de cadeaux. Et pour Tessa.. ça, je ne sais pas encore comment m'y prendre, mais j'y réfléchis, tous les jours, et toutes les nuits en fait. Je rentre dans ce petit magasin de bouffe et maladroitement, je bouscule une femme enceinte et tout son plateau s'écroule à terre. « oh pardon ! je suis désolé, je suis... beaucoup trop maladroit. Laissez, je vais... » et là quand je me penche, j'ai mon coeur qui fait un bon tellement fort que j'ai cru en mourir. « t-tessa ? » que je marmonne. Elle me dépasse aussitôt et s'éloigne de moi. Je suis parti moins d'un an, je sais encore à quoi ressemble mon ex-copine. Oh non, je ne la laisserai pas m'ignorer comme ça. Tu dois passer à l'action tout de suite Archibald, et maintenant. Je la rattrape sans pour autant la toucher, j'veux pas la brusquer. « tu peux t'arrêter deux minutes de marcher ? je... je suis venu te voir, enfin j'allais te voir.... je trouvais pas juste le bon moment, ni quoi te dire. » cette fois-ci, je me plante devant elle et je balade mes yeux un peu partout. J'ai envie de caresser son visage, de voir si elle a encore la peau douce, et ses lèvres... Mais tout ça reste en suspens quand je pose mes yeux plus bas. Là, ça tambourine encore plus dans ma poitrine. C'est... mon enfant. Elle n'a pas avorté, non, elle l'a gardé. Et je suis content, bizarrement.
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
avatar
Administratrice

» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 11015
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively)
» Absence : 10/12/2018
() message posté Jeu 15 Nov 2018 - 19:42 par Tessa P. Berckley
 La journée avait bien commencée. Même si je ne savais plus faire grand-chose, j’aimais profiter de mes derniers jours, seule au monde. Je savais que la vie ne serait plus pareille une fois que je serai mère célibataire. J’avais même peur d’imaginer la vie que j’allais avoir. Certes, je n’allais plus avoir de vie sociale et j’allais devoir passer la majorité de mon temps à m’occuper d’un bébé. Mais pour une fois, j’allais aimer quelqu’un qui ne me laisserait jamais tomber. Je ne peux pas prévoir l’avenir et peut-être que mon enfant ne m’aimera pas mais je refuse que les choses se passent comme ça. Je n’ai jamais eu de chance en amour et je voulais que cette fois, la roue tourne et que ma vie prenne une direction bien plus belle que dans mon passé. C’était souriante que je m’apprêtai à aller m’asseoir pour manger. Cependant, la joie fut de courte durée. Le passé resurgit tellement vite dans ma vie que mon repas joncha le sol sans que je m’en rende compte. Je n’arrivais même plus à parler et la seule issue que je trouvai fut de prendre la fuite. Après tout, il avait lui-même pris la fuite près de neuf mois auparavant. Pourquoi ne le pourrais-je pas à mon retour. Alors que je n’étais pas parvenue à le retenir, lui ne se priva pas pour me suivre et tenter la discussion. Cependant est-ce que j’étais prête à lui parler ? Pas vraiment. Depuis que je suis enceinte, mes émotions se mélangent et je ne réagis pas toujours de la bonne manière. Je sentais que j’allais m’énerver et ce n’était pas vraiment bon pour le bébé. Je l’avais déjà assez fait souffrir ce petit, que je ne voulais pas retenter l’expérience. Surtout quand il s’agit de la même raison : Archie. « Oui c’est ça ! » S’il avait vraiment eu l’envie de venir me voir, je ne l’aurais pas croisé par hasard mais je l’aurais trouvé devant ma porte. « T’as pas changé en fait. Ça semble toujours compliqué pour toi de parler. Je ne me rappelle pas avoir eu la chance d’entendre la raison de ton départ avant que tu m’abandonnes du jour au lendemain. » Il m’avait fait beaucoup de mal. J’avais mis ma vie en danger à cause de lui et le pire dans tout ça est que j’avais aussi mis celle de mon bébé. « Mais comme tu peux le voir, je vais bien. Merci de t’en être inquiété depuis ton départ. » Je dois dire que je suis même étonnée qu’il m’ait reconnue. Il m’avait tellement vite balayé de sa vie, sans même prendre le temps de me parler après que je lui ai annoncé que j’étais peut-être enceinte. Jamais je n’ai reçu un coup de fil ou un message pour me demander si j’allais bien. Ce n’était pas le cas, mais je pense qu’il s’en fiche. «  D’ailleurs au cas où ça t’intéresse, on va bien tous les deux ! » Mais je n’étais pas en état de parler. La souffrance qui m’habitait depuis des mois remontait d’un coup à la surface. Et je ne me sentis pas très bien, je perdis légèrement l’équilibre comme victime d’un malaise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/09/2018
» Messages : 164
» Pseudo : leftovers
» Avatar : Dacre Montgomery
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : theo alimanesco (bob morley)
() message posté Sam 8 Déc 2018 - 15:55 par Archie Jefferson
Elle est là, Tessa. Elle me frappe en plein coeur comme un boomerang. Tous mes souvenirs me reviennent, sont frais, et je ressens la douleur que j'ai ressenti lorsque je suis parti, rompant avec elle, lui expliquant qu'elle ferait mieux de m'oublier, de se trouver quelqu'un d'autre, et de bien réfléchir pour l'enfant. J'ai paniqué en fait, je l'ai quitté maladroitement, trop rapidement. Je n'ai même pas cherché à discuter. Je regarde le jus qui coule sur le sol et Tessa qui presse le pas pour s'en aller. J'aime pas être affiché comme ça, mais bon, je pense que je mérite un châtiment encore pire. Je mérite même pas son attention en fait. Mais je me bas, car je veux réparer ce que j'ai gâché. Notre enfant. Je ne sais même pas si c'est une fille ou un garçon, mais je veux être présent pour elle/lui, que Tessa le veuille ou pas. Je vais me plier en quatre pour lui prouver que j'ai eu tord. Certes, je l'ai laissée dans sa galère pendant ces neuf mois, mais je veux l'élever avec elle. Ou du moins, faire partie de sa vie.
Je reçois des mots tranchants. Je me pince les lèvres et je la regarde, d'un air sérieux, mais tout de même désolé. Elle a raison de se fâcher, et je lui laisserai le temps qu'elle voudra, mais faudrait quand même discuter, j'ai envie. « je devais partir tessa, je voulais réaliser mon rêve, celui de voyager en tant que médecin sans frontières. et... quand tu m'as dit que t'étais enceinte, j'ai pris peur, j'ai eu la trouille que mon avenir s'écroule alors je suis parti. » je soupire, je baisse la tête et mes yeux se posent sur son ventre. Putain, dire que y'a un petit-être à l'intérieur, et il vient de moi. « je sais que mes mots ne suffiront pas à effacer ce que j'ai fait mais... j'ai pris conscience qu'il faut que je sois là, pour toi, pour le bébé... » bordel, je tremble rien qu'à en parler. Je vous jure, dire tout ça, parler à coeur ouvert même à Tessa qui a été quelques mois ma petite-copine, j'ai du mal. Je me mords la joue et je déglutis. « je suis revenu pour vous. » pour vous deux, pour toi, le bébé, notre enfant. Alors je ne promets pas que je serai le meilleur père sur terre mais au moins me racheter. Je ne te demande pas de me pardonner, pas tout de suite, j'attendrai 30 ans ou 20 ans même jusqu'à ma mort s'il le faut. Ma raison de vivre n'est pas voyager et sauver des vies, c'est ce qu'il y a dans ton ventre dorénavant. J'ai retrouvé le sens de mes priorités. Et il était plus que temps.
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
avatar
Administratrice

» Date d'inscription : 06/10/2015
» Messages : 11015
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : adélaïde kane
» Âge : 25 ans, Née un 31 octobre
» Schizophrénie : autumn (l. james) & willow (e. watson) & eulalie (b. lively)
» Absence : 10/12/2018
() message posté Hier à 15:33 par Tessa P. Berckley
 C’est étrange de voir arrivé le moment que l’on a longtemps attendu. Pourtant rien ne se déroule vraiment comme prévu. Pendant des mois, j’avais espéré qu’Archie revienne. Qu’il comprenne que le choix qu’il avait fait n’était pas le bon. Mais avec le temps j’avais compris que ce que je voulais était égoïste. Je ne pouvais pas forcer quelqu’un à vouloir rester avec moi, même enceinte. Si c’était son choix de vouloir vivre son rêve loin de moi, je me devais juste de l’accepter. C’était dure au début, même très dure mais avec le temps j’avais fini par me faire à l’idée et le revoilà, juste devant moi, comme si de rien n’était. C’est du moins l’impression qu’il me donnait, de faire comme si les mois qui venaient de se passer n’avaient jamais existés. J’étais la seule à avoir souffert, du moins c’est l’idée que j’en avais. C’est difficile de se dire que quelqu’un qui vous a abandonné à votre sort ait autant souffert comme c’était le cas pour moi. Et maintenant il voudrait qu’on se parle. Je ne suis pas sûre d’être prête pour ça à vrai dire. «   T’as été égoïste et tu n’as fait que pensé à toi. ! T’as pensé à moi, juste une fois ? A mes rêves, à la vie que j’avais envie de mener ? Tu crois que je voulais être mère célibataire aussi jeune ? » Je ne suis plus très jeune, je suis en âge d’élever un enfant, mais je n’avais pas envie de le faire toute seule. J’ai longtemps rêvé d’être amoureuse, de vivre une vie de conte de fées. Ma vie est chaotique depuis le début et aujourd’hui, elle se poursuit comme elle a toujours commencé. A croire que le bonheur n’est pas pour moi. «  Moi aussi j’ai peur. Pourtant j’assume. Je ne fuis pas mes responsabilités. C’est ça être un adulte. » C’était vrai. Tous les jours, je pensais à l’avenir. À me demander si j’allais être une bonne mère, si j’allais réussir à offrir à mon bébé tout ce dont il aurait besoin. Je ne suis pas parfaite, personne ne l’est et c’est normal d’avoir peur. «  Et tu t’es demandé si moi j’avais envie que tu fasses à nouveau partie de ma vie ? De notre vie ? » C’est bien de prendre conscience de certaines choses. Mais les imposer est une toute autre histoire. Même si je suis contente de me dire que mon bébé aura un père dans sa vie, j’avais juste peur qu’au moindre problème, il prenne à nouveau la fuite comme il l’avait déjà fait. «  Et si l’envie te reprend de partir au bout du monde, on fait quoi ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Oxford Street
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» how to break a heart (avery)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-