Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


It goes on and on [Milly]

avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 172
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Lun 22 Oct - 14:07 par Mila P. Dos Santos
Je regarde ma montre. Il est bientôt 16h, très bien. Je suis tellement impatiente que j'ai déjà regardé 2 fois si tout était prêt : les gâteaux (la gouvernante à fait des scones au chocolat avant de partir), j'ai du thé, du chocolat et du café (je ne sais pas ce que Lilly voudra), et les petits ont mangé si bien qu'ils tiendront sans doute bien 3 ou 4h avant leur prochain repas. Je leur ai mis les gigoteuses que leur marraine respective leur ont acheté. J'ai une tonne d'affaire qui leur va déjà plus et je ne sais pas quoi en faire ne connaissant personne à qui je puisse le donner. Du coup je met dans des cartons que j'entasse dans la buanderie en attendant de leur trouver une utilité. Ce n'est pas comme si je comptais avoir un autre enfant dans les années à venir. Ne vous trompez pas : j'adore être une maman, mais je le suis déjà deux fois c'est bien non ? Tous les jours je m'émerveille de ce qu'ils font de plus de hier, ils grandissent à une vitesse hallucinante. Je dois avouer que je suis heureuse d'être à la maison, de ne pas avoir la pression de devoir recommencer à travailler rapidement.

Si je suis excitée comme une puce c'est parce que Lilly m'a dit qu'elle avait quelque chose à m'annoncer, et surtout qu'elle avait besoin de conseil. Elle n'a rien voulu me dire au téléphone, mais au moins j'ai eu la confirmation qu'elle s'était remise avec son copain entre temps. Je crois qu'il faudrait que moi aussi je lui dise que je vois quelqu'un maintenant. Je n'ai pas encore fait d'annonce générale, je n'ai pas prévu de rencontre, et pour cause j'aimerais savoir si ça peut marcher avant de trop nourrir mes propres illusions à ce sujet. Pourtant ça à l'air de fonctionner. Il tient ses promesses jusque là. C'est pour ça que j'ai l'impression que je peux lui faire confiance ... Est ce que j'ai appris de mes erreurs jusqu'ici ? Pas vraiment c'est vrai, mais est ce que ça veut dire que pour une fois tout ne pourrait pas bien se passer ?

On tape à la porte, je me lève d'un bond, pose le magasine que je feuilletais nerveusement et me lève pour aller ouvrir. J'ai donné congé à la gouvernante jusqu'à demain pour le déjeuner, j'arrive à m'en sortir un peu mieux maintenant je la sollicite moins mais je ne saurai pas encore faire sans elle. Quand j'ouvre, le vent glacer me ramène comme promis ma nièce, et je la prends dans mes bras avant de la laisser entrer. "Comment tu vas ?" Je referme la porte derrière nous avec un frisson. Il fait vraiment de plus en plus froid, va arriver un moment où je vais rester barricadée chez moi et où je n'oserais plus sortir avec les enfants. "J'ai tout prévu pour le goûter. Enfin, Emilia a tout prévu plutôt. Elle a fait des scones, tu vas voir ils sont géniaux. Elle a eu la recette par sa grand mère ou quelque chose du genre, enfin tu vois quoi." Emilia est typiquement anglaise, parfois elle a des expressions que j'ai du mal à comprendre, elle est aussi très stricte sur certains points notamment son comportement avec moi. Elle continue à m'appeler Madame, pourtant je ne suis pas sûre d'avoir grand chose d'une madame. Toujours est il qu'elle fait vraiment du bon travail et c'est ce qui compte finalement. On a tout rangé en vu de la visite de Lilly, enfin c'était surtout pour les échantillons de couleurs, les plans et les magazines que j'ai rassemblé pour faire la déco de chez Célian. Tout à fini dans le bureau qui jusque là se contentait de récupérer tous mes documents classés de manière douteuse. "Tu préfères quoi comme boisson avec ? Un café, un chocolat chaud, un thé ? J'ai du soda aussi peut être quelque part. Peut être de quoi faire un capuccino."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 21/01/2017
» Messages : 1029
» Avatar : Bridget Satterlee
» Âge : 21 ans (23.05.97)
» Schizophrénie : Célian, l'homme de ces dames (J. Timberlake) et Jude, la jolie brune à l'esprit libre (J. Kramer)
» Absence : 25.10
() message posté Lun 22 Oct - 19:40 par Lilly R. Adams
Les cours sont longs, encore plus longs que d’habitude. Ordinairement, j’arrive à gérer et à ne pas voir le temps passer, mais depuis cette semaine, c’est un peu plus compliqué. On va pas se leurrer, je crois que la proposition d’Aël y est pour beaucoup. Une proposition qui m’a fait sauter de joie, à défaut d’hurler et de me faire haïr par tout son immeuble, jusqu’à ce qu’en me rendant compte que si moi je suis totalement pour son idée, je doute que mes parents le soient eux aussi. L’idée de leur en parler m’angoisse, y compris à ma mère alors qu’ordinairement, j’ai assez d’audace pour lui quémander moult choses. Perdue dans mes pensées, le professeur me demande si j’ai un souci avec l’énoncer de l’exercice, ce à quoi je réponds que non, avant de finalement essayer de me mettre au travail, ou du moins, faire semblant. Bientôt, la fin des cours sonnera et probablement que je serai plus à l’aise une fois chez moi pour terminer ces exercices.

Alors que le professeur termine son cours, je profite du dos de la fille devant moi pour sortir mon portable et répondre au texto de mon père en lui précisant que je compte passer par la case « Mila » pour le goûter avant de rentrer, et probablement qu’après, j’en profiterai pour emmener Shiva faire un tour au parc histoire qu’elle puisse se défouler après être restée plusieurs heures, enfermée. Je planque mon iphone dans ma trousse et à la sonnerie annonçant la fin du cours, je range mes affaires et attends mes copines, appuyée contre le mur près de la sortie. L’une me fait remarquer que je ne suis pas très loquace, persuadée que je me suis ‘encore’ disputée avec Aël. Son ‘encore’ m’exaspère, alors qu’elle passe sa vie à critiquer son mec. Chose que je ne me garde pas de lui faire remarquer d’ailleurs. Enfin, je les abandonne en refusant leur plan d’aller se boire un thé ou un café en leur précisant que j’ai autre chose de prévu.

Les écouteurs vissés dans les oreilles, je regarde le paysage défilé alors que les mouvements du métro sont en train de me bercer et arrivée dans le quartier de ma tante, je m’empresser de rejoindre le pallier de sa maison et de presser mon doigt sur la sonnette. J’enlève mes écouteurs et enfonce mon visage dans le col de ma veste en attendant qu’elle vienne m’ouvrir. Face à elle, mon sourire s’élargit spontanément et je m’empresse de l’étreindre une fois engouffrée chez elle. « Oui ça va. J’ai passé la dernière heure de cours la plus longue de ma vie, mais j’ai survécu. Et toi ? et les babychoux ? » Mila m’explique qu’elle a prévu de quoi gouter. Je n’ai jamais mangé de scones, et ce malgré que je suis en Angleterre depuis deux ans. Sacrilège ? Peut-être. En tout cas, je n’ai jamais été friande de la nourriture anglaise, mais pour le coup j’accepte de gouter. « C’est quoi des scones ? Moi dans ma tête, ça sonne toujours Mantecados et churros tu sais » dis-je en rigolant, bien que je me sente un peu inculte de ne pas connaitre les scones. Je suis ma tante en essayant de me réchauffer après avoir fait le chemin à pied quand elle me demande ce que je veux comme boisson « Mmmh, chocolat chaud s’il te plait ! » Pas toujours spécialement friande du café et le thé encore moins. Quant au soda, j’aime bien mais là j’ai besoin de quelque chose de chaud. J’évite de déjà lui parler de la proposition d’Aël, pour ne pas l’attaquer tout de suite « Tu veux que je t’aide à faire quelque chose ? Au fait, maman t’a dit que Nana allait venir pendant les vacances de la Toussaint ? » moi je suis toujours super contente lorsque ma grand-mère vient. Beaucoup plus proche de ma grand-mère maternelle que paternelle d’ailleurs. « J’aimerais lui présenter Aël, mais j’ai pas envie de lui imposer encore un repas de famille avec les parents. Ca été compliqué la dernière fois… » et comme maman s’est remise avec papa…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 172
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Mar 23 Oct - 13:11 par Mila P. Dos Santos
Lilly est enfin là, je l’accueille avec un câlin et le goûter, quoi de mieux ? "Tout le monde va bien, regarde ils sont là bas sur le tapis d'éveil. " Je les surveille du coin de l'oeil au cas où ne leur prendrait l'envie de fuir mais ils sont obnubilés par les jouets en l'air. "C'était quoi ton cours ?" Moi même cette période me semble loin, et pourtant pas tant que ça non? Je ne suis pas si vieille et les études de chirurgien on les fini tard.
"Me demande pas ce qu'il y a dedans, mais c'est super bon. C'est à prendre avec le thé d'après la gouvernante. Mais je trouve que ça passe avec tout. En même temps j'ai l'impression de passer ma vie à manger." Le médecin m'a dit que c'était normal : allaiter des jumeaux ça demande de l'énergie et des forces. Encore mieux que j'ai du sport en fait.

Elle me dit qu'elle veut un chocolat, dans ce cas j'en fais deux. Je fais bouillir le lait à la casserole. Emilia a réussi à me mettre dans la tête que le micro onde c'était le mal en personne. Je m'appuie contre le plan de travail le temps que ça boue. En même temps j'ai un oeil sur les enfants. "Non t'en fais pas, y'a juste a attendre que le lait chauffe, Emilia a déjà tout prévu, je crois qu'elle a abandonné mon cas, je resterai une empotée dans ma cuisine. Et pour Nana je sais déjà." C'est limite si je ne lève pas les yeux au ciel. J'ai réussi à faire en sorte qu'elle ne dorme pas chez moi, mais je sais qu'elle y sera quand même tous les jours. "Je filtre 1 appel sur 2. Elle m'appelle 2 fois par jour. Je crois qu'elle a peur que je tue un des deux petits monstres. " Je soupire. Le lait derrière moi commence à fumer, j'arrête la plaque et le verse dans les tasses avec du cacao au fond. "Je pense qu'elle sera gentille avec lui. Dis lui que les Dos Santos sont plus sympas que les Adams. " Est ce que je devrai en profiter pour présenter moi aussi Célian à ma famille. Je sais pas, j'ai envie de le garder encore un peu pour moi toute seule. En plus ma mère risquerait de lui poser des tas de questions sur les enfants. L'angoisse totale.

Je prends le plateau dans mes mains et me dirige vers la table basse. Je fais signe à Lilly de me suivre. "Regarde ce que j'ai mis à Amaïa ! Prends la si tu veux, mais fait attention elle a tendance à attraper les cheveux." Assise sur le canapé je prends ma tasse dans mes mains, ça me réchauffe un peu. Amaïa c'est les cheveux, et Alvaro mon collier. Je crois que je vais finir chauve et pendue avec ses enfants. "Bon alors ? Ca va mieux avec Aël ? Vous avez survécu à la première dispute ?" Je demande ça sur le ton de la confidence, sourire aux lèvres, prête à entendre les détails croustillant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 21/01/2017
» Messages : 1029
» Avatar : Bridget Satterlee
» Âge : 21 ans (23.05.97)
» Schizophrénie : Célian, l'homme de ces dames (J. Timberlake) et Jude, la jolie brune à l'esprit libre (J. Kramer)
» Absence : 25.10
() message posté Jeu 25 Oct - 14:13 par Lilly R. Adams
Je tourne la tête vers les jumeaux de ma tante après lui avoir demandé s’ils allaient bien. En effet, je n’avais pas remarqué leur présence, à vrai dire je n’ai pas fait attention non plus. Les voir gigoter, je trouve ça marrant et ça me fait sourire et puis je tourne de nouveau le visage vers Mila lorsqu’elle m’interroge sur mes cours, je gonfle les joues pour exprimer ô combien ce cours est barbant et je réponds « Histoire de l’art et esthétique. C’est un peu chiant comme truc, mais ça va c’est pas hyper important comme cours. » Evidemment, on ne peut pas réellement comparer mes cours et ceux qu’a eu Mila. Elle a fait médecine alors que moi, ce n’est que de l’art. « Ta gouvernante est anglaise non ? Peut-être que si tu demandais à un Américain, il te dirait probablement de prendre ça avec un américano et si on demandait à Aël, il conseillerait peut-être de carrément le manger avec du sirop d’érable. » dis-je en rigolant. Encore que je ne sais même pas s’il aime le sirop d’érable, mais étant caribou, il doit surement aimer. « Tu sais ce que nana dit : que c’est une bonne maladie la faim ! Regarde, moi je mange tout le temps ! » Heureusement, je ne grossis pas « Et puis tu t’en fous de passer ta vie à manger, tant que tu ne grossis pas, non ? T’as qu’à aller à la salle de sport avec maman » Je sais que ma mère aime ça, au point d’avoir déjà voulu m’y emmener et finalement, je la regardais faire plus qu’autre chose en monopolisant les machines sur lesquelles je m’installais pour discuter, plutôt que de travailler.

« Quand j’ai dit à papa que j’voulais aller à des cours de cuisine trois fois par semaine, il m’a payé l’inscription sans broncher. Tu devrais essayer ! Enfin je sais pas si mon père accepterait de te les payer, mais maman pourquoi pas. Ou peut-être Emilia » dis-je en rigolant à nouveau. Je ne peux que la comprendre, j’étais aussi un cas désespéré. Aujourd’hui je m’améliore et j’y prends beaucoup de plaisir. « Franchement, ils sont super cool ces cours. Tu prépares des trucs et tu les reprends chez toi après. Et tu ne dois même pas acheter les ingrédients ! La dernière fois, j’ai appris à faire des pancakes et je les ai apportés à Aël. Comme ça il avait de quoi prendre son petit dej’ le lendemain et quand je suis rentrée chez papa j’en ai refais pour lui montrer et comme ça, lui aussi avait de quoi manger. Je deviens une femme à marier, un jour on m’épousera tu verras !» Pour le moment c’est pas prévu, et autant dire que je n’y pense même pas, en fait. Quand elle parle de sa maman à elle, je rigole. Parce que ni moi ni ma mère ne l’avons autant sur le dos. Encore que moi, c’est peut-être normal puisque j’ai déjà ma propre maman, mais je ne me rappelle pas avoir déjà vu ma grand-mère appeler ma mère plusieurs fois par jours « Elle est peut-être fort sur ton dos parce que c’est tout nouveau pour toi et parce qu’ils sont tout jeunes. Parce que je ne pense pas qu’avec maman elle est aussi collante. » Peut-être que quand j’étais plus petite, elle l’était. Mais je ne m’en rappelle absolument pas. Quant à Aël, je tire une mine sceptique « Maman l’apprécie je crois. Ethan aussi il me semble, Amanda je crois qu’aussi, donc c’est que c’est pas lui le problème, non ? Franchement elle serait de mauvaise foi si elle venait à ne pas l’apprécier … En plus, il est beau comme un Dieu » objective ? Non, pas du tout.

Lorsqu’elle me montre le vêtement de ma filleule, je souris et m’approche de l’enfant. Avant de la prendre, je prends soin d’attacher mes cheveux en queue de cheval suite à la mise en garde de ma tante « Elle est quand même trop canon, ma filleule ! Normalement je vais aller un week-end à Milan avec les parents. Je vais lui acheter tout plein de vêtements et de jouets » bon, à Alvaro aussi, mais moins puisque sa propre marraine sera aussi de la partie. Je joue délicatement avec les petites mains d’Amaïa et relève la tête vers ma tante lorsqu’elle m’interroge sur Aël « Oh mais faut pas dire ça. Ca doit être la dernière, c’est dur de rester deux semaines sans nouvelle quand même. Enfin si on tourne à une dispute par an, ça va encore comparés à certains. Mais oui ça va, on a parlés, on s’est vu quand même beaucoup ces derniers jours, j’ai rencontrés ses parents et… tu devrais rester loin de ta tasse de chocolat chaud pour ce qui va suivre…» A mon tour, je vais remettre ma filleule sur son tapis d’éveil « Je suis enceinte en fait … » dis-je pour voir sa réaction, c’est pas drôle. Ou du moins, si, mais pas pour elle, alors je reprends rapidement « … non je déconne haha ! C’est pas vrai. Par contre il voudrait qu’on vive ensemble. Fin j’aimerais aussi mais ça va être chaud avec les parents, ils n’accepteront jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 172
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Sam 27 Oct - 16:31 par Mila P. Dos Santos
Pour ce genre de choses Lilly me ressemble beaucoup, la cuisine ce n'est pas son truc. Du fait, je suis presque choquée quand elle me dit qu'elle va en cours 3 fois par semaine. Je l'imagine avec un petit tablier blanc et de la farine jusque dans les cheveux. Je doute avoir le temps d'en faire de même, peut être plus tard quand j'aurais fini de faire la décoration de chez Célian et que je n'aurais plus rien pour m'occuper l'esprit et les mains. Mais en attendant je vais garder ma gouvernante qui me sauve la mise. "Peut être que j'essaierai quand les enfant seront un peu plus vieux. Je ne savais pas en tout cas que tu envisageais déjà le mariage avec ton copain. J'espère que ton père est au courant, ou s'il te plait, laisse moi être là quand tu le lui annonceras." Est ce que je me moque de mon ex-beau frère. Oui très clairement c'est le cas, mais est ce que c'est de ma faute à moi si il me donne toutes les raisons de le faire en étant un père omniprésent et étouffant pour sa fille ? D'autres part je ne sais pas si j'arriverai à me remettre du fait que ma nièce se marrie avant moi... Enfin je sais qu'elle ne dit ça que pour me faire marcher. "Elle est sur mon dos parce qu'elle pense que je suis une incapable qui ne sait pas y faire avec ses petits enfants. Tu sais un peu comme Sam avec toi. Si je l'écoute je suis pas sûre d'avoir fait quoi que se soit de bien dans ma vie, c'est vrai que je n'ai jamais sauvé aucune vie. Non depuis que je suis chirurgien je me tourne les pouces. " Caliméro ils auraient dû m'appeler et pas Mila. En plus Mila c'est bien le diminutif de Milagros ,qui veut dire Miracles. Croyez moi pour ma mère je suis loin d'en être un et elle me le fait bien comprendre à chaque fois que je l'ai au téléphone. "Je te rappelle que je ne sais pas à quoi il ressemble en vrai. Mais ta mère m'a dit qu'il était beau je suppose que je peux me fier à son jugement." Après tout, Sam n'est pas mal dans son genre non? "Mais dans tout les cas tu dois bien te dire que ce n'est pas à nous qu'il doit plaire, ni à ta grand mère -mais de toute façon je suis sûre qu'il n'y aura pas de problème - mais à toi." Je ne demande pas confirmation de savoir si il lui plait ou non, il n'y a qu'à voir le fait qu'elle passe sa vie à en parler.

Je regarde ma filleule avec sa filleule et je ne peux qu'être attendrie. "Ils vont finir pourris gâtés ces enfants entre ta mère et toi, quand ils seront ados je ne pourrai rien en faire, et je les enverrai chez toi pour que tu paies les pots cassés tu verras !" Je suis quand même curieuse vis à vis de la situation amoureuse de ma nièce. Il y a eu un épisode de tempête, mais ça semble reparti sous les plus beaux hospices. Elle a rencontré ses parents ? C'est donc une nouvelle étape. Surtout que lui il n'est pas à un âge où rencontrer les parents est une obligation, non, lui si il le fait c'est par choix. Est ce que j'ai rencontré la mère de Célian par choix de ce dernier ? Je ne sais pas, en tout cas si lui voit ma mère un jour, ça sera parce que notre relation aura franchi une péninsule. Malgré toutes les précautions qu'elle a pris, je manque de m'étouffer pendant les 2 secondes où je crois qu'elle est enceinte. En toussant je pose la tasse devant moi, le fait est que je me suis tâcher. Je m'apprête à lui faire un reproche en tirant sur mon pull, jusqu'à ce que j'apprenne la vérité. Je reste un moment sans bouger, avant de me lever pour attraper une éponge dans la cuisine. Je lui parle tout en marchant. "Il t'a proposé d'habiter avec lui ?" Je reviens quelques secondes plus tard. Pour moi ma nièce est aujourd'hui femme, ce n'est plus le bébé que je tenais dans mes bras, mais quand même je ne me suis peut être pas rendue compte d'à quel point elle a grandit vite. "Tu veux faire la course au mariage avec moi c'est ça ?" Avant de m'asseoir je vais chercher Alvaro que j'assois sur moi tout en me laissant aller dans le sofa. "Va falloir que tu prévoies un argumentaire en béton ma chérie. Je peux t'aider si tu veux." Je ne sais pas encore comment mais je connais bien ma soeur, d'ailleurs je doute que ça soit elle le frein dans l'histoire. "Avant tout j'aimerai savoir : c'était romantique sa demande ? Dis moi tout."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 21/01/2017
» Messages : 1029
» Avatar : Bridget Satterlee
» Âge : 21 ans (23.05.97)
» Schizophrénie : Célian, l'homme de ces dames (J. Timberlake) et Jude, la jolie brune à l'esprit libre (J. Kramer)
» Absence : 25.10
() message posté Ven 2 Nov - 13:25 par Lilly R. Adams
J’écarquille les yeux lorsque Mila me parle de mariage. Je comprends qu’elle plaisante, mais ne relève pas plus si ce n’est un sourire. J’évite d’en ajouter sur mon père, parce que c’est déjà assez compliqué comme ça pour moi sans que je ne me monte encore plus la tête. Je souris lorsqu’elle parle de ma grand-mère, parce que je sais qu’elle est du genre envahissante si on la laisse prendre trop d’aise. Ma mère m’a déjà fait le même genre de commentaires, mais je crois que c’est encore pire avec Mila. Peut-être parce qu’elle est plus jeune et que ses enfants sont plus petits, et puis ils sont deux « Elle te voit encore comme sa petite dernière. Mais c’est vrai que quand elle vient chez maman, elle ose moins chipoter à tout. Puis ça va, t’as une belle carrière malgré ce qu’elle peut en penser. Elle ose peut-être pas te le dire. Ou bien pour elle, la vie professionnelle n’est pas aussi importante, à ses yeux, que la vie privée. Regarde maman, elle était beaucoup mieux payée avec ce qu’elle faisait avant, mais c’est pas pour ça que nana lui reproche sa vie actuelle. Par contre elle est encore plus heureuse que moi que mes parents se soient remis ensemble… » Non pas que moi je ne le sois pas, mais c’est un peu compliqué, mais au fond ça ne me regarde pas vraiment, c’est leur couple, leur histoire. « Mais évidemment qu’il est beau. Attends, j’ai des photos ! » Je vais chercher mon portable dans mon sac et ouvre un dossier rempli de photo d’Aël et moi, ou d’Aël tout seul « Tiens, regarde » Je n’ai pas de tabou avec ma marraine et puis je n’ai rien à cacher non plus dans les photos qui se trouvent dans mon portable. Je regarde un peu partout en attendant qu’elle jette un œil sur les photos tout en l’écoutant parler et me donner son avis « De toute façon, les pères c’est fait pour détester les petits copains de leurs filles. J’ai une copine, son père est pareil, avec papa ils devraient former un club. D’ailleurs, il pense quoi de mon père, ton père à toi ? » Après tout, j’en sais trop rien moi, je n’ai jamais connu mes parents ensemble. Et mon grand-père a assez de retenue pour garder ses états d’âme concernant mon père pour lui lorsque je suis là.

Finalement, je porte toute mon attention sur ma filleule en lui parlant du week-end prévu avec mes parents. Je connais ma mère et je sais qu’elle ne pourra pas s’empêcher de faire des folies pour ses neveux et nièce, probablement même qu’Ava y passera aussi, comme au diner chez les Hemsworth « T’as pas peur de me les envoyer, vu l’adolescence que moi j’ai eue… » en effet, c’était pas du gâteau, il n’y a qu’à demander à ma mère « Envoie les plutôt chez ta sœur. Avec elle, ils ne pourront être que parfaits » je ne parle pas de ma mère, bien entendu, mais l’autre sœur et pourtant, j’adore mon cousin qui lui-même semble étouffer de sa propre mère. Je rigole en voyant la réaction de ma tante quand je lui annonce « que je suis enceinte » et aussitôt me rattrape en lui donnant la vraie version. Elle semble un tantinet soulagée, mais pas totalement non plus. Je la regarde se lever « Est-ce que tu as des envies de mariages ? Non parce que tu ne me parles que de ça depuis tout à l’heure… Mais ça marche, on fait la course. » lui dis-je sur le ton de la plaisanterie pour détendre un peu l’atmosphère et puis je percute... « Mais j'ai déjà une longueur d'avance sur toi, moi j'ai déjà l'homme que je veux épouser... » je la regarde et grimace, fière d'avoir cette longueur d'avance sans pour autant retourner le couteau dans la plaie concernant son célibat. « Ben pour convaincre ma mère ça serait cool… par contre je crois que la seule personne qui peut convaincre mon père c’est… ma mère justement. » Je sais que mon père est assez indépendant dans ses décisions et qu’il ne se laisse pas facilement adoucir par d’autres personnes. Sauf quand ça me concerne, en général, ma mère arrive à lui remettre les idées en place, ou à calmer ses esprits de la manière forte, ou légère. Je fais mine de réfléchir quant à la demande de ma tante sur la proposition d’Aël « En fait en revenant de chez ses parents, j’étais un peu triste parce que j’avais pas vraiment envie qu’il me ramène chez les parents, du coup lui il m’a proposé de rester ‘tout le temps’ avec lui. C’était pas à fond dans le romantisme, mais c’était mignon et suffisamment romantique pour me plaire » En effet, je ne suis pas non plus amoureuse de l’amour et n’ai pas besoin de plus pour être touchée et ça, je pense qu’Aël l’a bien compris. « Ce que je peux peut-être faire, c’est imposer mon choix aux parents et tant pis s’ils sont pas d’accord… » bon, je ne suis pas certaine que ce soit la meilleure chose à faire mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 172
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Dim 4 Nov - 15:12 par Mila P. Dos Santos
Je regarde les photos sur le téléphone de ma nièce. Oui c'est vrai que son copain est beau. Moi envieuse ? Non, je dois dire que je suis bien servie aussi. Pas le même genre cepen
dant, sans doute que Célian doit avoir le même âge que Aël, mais Célian est plus du genre homme d'affaire. Bref le sujet n'est pas là. "En même temps j'en attendais pas moins de toi." Je lui dis en lui rendant son téléphone. "Tu sais que ton grand père n'est pas très bavard... Je dirais quand même qu'il ne le porte pas dans son coeur, mais c'était pas le cas dès le début, disons que ton père est vraiment tombé dans son estime..." J'évite d'enfoncer encore plus le couteau en disant que personne ne le porte en grande estime sur ce point là. Bien sûr avec les années la rancoeur s'est atténuée mais moi je ne lui pardonnerai jamais le comportement envers ma soeur et ma nièce. Ainsi je ne pense pas que ça soit une grande idée qu'ils se soient remis ensemble, mais je peux difficilement donner des leçons à ma soeur en amour.

Je lève les yeux au ciel quand elle me parle de mon autre soeur. "Pour qu'ils finissent tous les deux névrosés ? J'enverrais personne là bas, y'a qu'à voir Cameron. Tu crois qu'il est heureux avec une mère psychorigidement parfaite? " Ce n'est pas comme si ma soeur ne savait pas ce que je pense d'elle, et inversement. Elle doit sans doute considérer que ma vie n'est que débauche. J'ai un enfant, et je refuse encore d'avouer que mon ex est en prison. Lilly met mes nerfs à rude épreuve, avec les hormones mes humeurs font des montagnes russes. Des enfants on passe au mariage, et ça n'est pas mieux je n'ai pas envie de que ma nièce soit mariée avant moi ! "Qui te dis que je n'ai pas trouver l'homme que je vais épouser ?" Est ce que je m'avance un peu ? Oui, mais je n'ai pas envie de me laisser narguer aussi facilement, mais en même temps je tombe dans le panneau et dévoile un peu de mon secret.

"Ton père je suis pas sûre que tu puisses le convaincre." Autant être claire. "Je veux dire, il dira non quoi qu'il arrive, pour lui tu as encore 3 ans. C'est plus fort que lui, il doit régir ta vie, ça lui donne l'impression qu'il est fort et puissant. Mais si il continue comme ça, la seule récompense qu'il aura c'est que tu coupes les ponts avec lui quand tu seras indépendante." Ca fait longtemps que je pense comme ça, mais je suis pas sûre de lui avoir jamais exprimé avec des mots. Malgré tout ça, je veux quand même tous les détails de cette demande. J'avoue que je suis aussi excitée qu'elle. Ma petite chérie devient femme. Et moi je prends un coup de vieux quand même. "Tu sais que tu as de la chance ? Des garçons qui veulent s'engager dans une relation ça court pas les rues. En général c'est plutôt à nous de leur courir après pour leur rappeler leur obligations en temps que copain/mari/père..." Alvaro gigote regardant sa soeur qui fait de même comme un miroir, j'attrape ces petits pieds et dépose un baiser sur sa tête avec encore peu de cheveux mais déjà noir. "Tu dois en parler avec ta mère, au moins elle. Je pense que ça lui briserait le coeur si tu fais ça dans son dos... Il faudrait pas que votre relation souffre de la bêtise de ton père. Tu es assez grande pour faire tes choix." Même si elle est jeune, les erreurs ça fait grandir. "Vous comptez vivre où ? Et pour l'argent tu y as pensé ?" Depuis quand je suis Mila la responsable ? Accouchez de jumeaux et vous verrez. Je bois un peu de mon chocolat avec ma main de libre. Moi qui pensait être la seule à avoir des révélations à faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 21/01/2017
» Messages : 1029
» Avatar : Bridget Satterlee
» Âge : 21 ans (23.05.97)
» Schizophrénie : Célian, l'homme de ces dames (J. Timberlake) et Jude, la jolie brune à l'esprit libre (J. Kramer)
» Absence : 25.10
() message posté Sam 10 Nov - 22:00 par Lilly R. Adams
Je ne suis pas vraiment étonnée quand Mila me dit que mon père est descendu dans l’estime de l’entourage de ma mère. En même temps, difficile que ce soit autrement avec ce qu’il a fait. Après, peut-être qu’avec le temps ça irait mieux, c’est du moins ce que je lui souhaite. Avec ma tante, ça semble déjà mal parti. Je sais qu’elle ne le porte pas dans son cœur et que ça ne va pas en s’arrangeant, mais j’évite de m’en mêler, ce ne sont pas vraiment mes histoires. Ou peut-être un peu, mais je refuse d’être au milieu. Malgré tout, mon père, ça reste mon père et je dois apprendre à faire avec ses erreurs, même si c’est parfois bien compliqué. Quant à mon cousin, je sais qu’il se plaint tout le temps de sa mère. Il m’a déjà dit que j’avais de la chance d’avoir une maman comme la mienne, ou qu’il aurait préféré que Mila soit sa mère. Peut-être qu’en tant que mère, il la trouverait aussi moins cool, bien que je doute qu’elle devienne comme sa sœur ainée. Je sais que ce qui nous plait à Cameron et moi, en notre tante, c’est qu’elle n’est pas beaucoup plus vieille que nous et donc, a un esprit plus ouvert, mais aussi plus jeune. C’est d’ailleurs ce qu’il manque parfois à ma mère, et surtout à celle de Cameron « Il m’a envoyé un texto hier pour me dire qu’elle avait encore peté un câble pour une histoire d’horaire. Comment ça se fait que toi et maman êtes totalement différente. Je sais que maman est assez stricte sur certaine chose comme la politesse etc, mais de là à peter un câble pour ça …» Il y a certainement un truc qui m’échappe, mais encore une fois ceci ne me regarde en rien. Elle n’est pas ma sœur, elle n’est qu’une de mes tantes que je ne vois jamais et avec qui je n’ai pas particulièrement d’affinité. Je tique sur les paroles de Mila alors qu’on parle de mariage et fronce les sourcils « Pardon ? Et c’est qui, on peut savoir ? il est comment ? Tu l’as connu où ? » en même temps, elle a tendu le bâton pour se faire battre. Maintenant, elle n’a plus qu’à répondre à mes questions.

Je grimace lorsque ma tante réduit tous mes espoirs à néant en une seule phrase. En même temps, j’étais un peu trop naïve de penser que mon père accepterait. Quel père le ferait ? Pas le mien en tout cas « J’ai envie de penser qu’il a juste peur de me voir partir trop vite parce que finalement, ça ne fait que 2 ans qu’il fait vraiment partie de ma vie… » C’est peut-être naïf, encore une fois, mais j’aimerais penser qu’il n’est pas aussi chiant gratuitement, et qu’il y a une raison à tout ça. Mais d’un autre côté, c’est pas de ma faute s’il n’a pas passé plus de temps avec moi. Il avait qu’à mieux faire ses choix il y a vingt ans. « T’as vécu avec ton père, Mila. Pas moi donc même si son comportement m’énerve, je peux pas couper les ponts. Un père on n’en a qu’un et le mien est loin d’être parfait mais c’est quand même mon père » lui dis-je sur un ton un peu dépité. Je lui en ai longtemps voulu et je lui en veux probablement encore, mais je ne sais pas si j’arriverai à couper les ponts avec lui. Je sais que son absence a été pesante, il n’y a qu’à voir tous les dessins que j’ai empilé où, si on remarque bien, il y a au moins un petit clin d’œil à mon père. Mais je comprends ce que Mila veut dire et je ne lui en veux pas d’être franche et sincère « Quand je me dis que certains enfants n’ont pas de parents du tout, franchement je me dis que je suis bien capricieuse de lui en vouloir » Au moins, ça prouve que je mûris, parce qu’avant je n’aurais pensé qu’à moi et serais restée cette petite fille capricieuse qui pete un plomb parce que son père n’a pas voulu assumer. En revenant sur Aël, elle me dit que j’ai de la chance, et j’en ai conscience oui. Quand je dis qu’il est parfait, c’est pas juste pour faire genre ou pour me la peter, c’est parce que c’est vraiment vrai « Je sais… C’est pour ça aussi que j’essaie d’être moins chiante avec lui et de moins faire la princesse orgueilleuse. Lui il pardonne tout le temps, il a une patience de dingue et il est hyper gentil, hyper attentionné, hyper respectueux. » Je regarde Mila s’occuper de ses bébés et puis l’écoute sans l’interrompre. En parler avec ma mère, c’est plus compliqué qu’on ne le pense parce que ma maman et moi on est très proches, et c’est ce qui fait que c’est loin d’être simple « Mais elle va dire que je l’abandonne… J’arrêtais pas de lui dire que je voulais revenir vivre chez elle, plutôt que de rester chez mon père et là tout d’un coup, je ne veux plus et je veux aller avec Aël. J’ai pas envie qu’elle pense que je veux la laisser toute seule, mais en même temps je veux pouvoir vivre avec Aël » Encore qu’elle ne serait pas toute seule, puisqu’il y a mon père maintenant, mais bon. Peut-être que ça leur permettrait d’avoir un peu de temps pour eux et je suis convaincue qu’avec le contact de ma mère, mon père ne ferait que s’améliorer avec le temps, comme le vin. « On sait pas, on n’a pas encore regardé. Un plus grand appart que celui qu’il a parce que pour le moment on se marche un peu dessus et quand j’y vais avec Shiva c’est pire parce qu’elle devient un vrai ours » Oui, parce que je ne lui ai pas non plus précisé que Shiva allait bien être de la partie de temps en temps « Lui il travaille, moi je travaille aussi et puis j’ai aussi de l’argent de poche, des économies » et puis au fond j’espère quand même un peu que ma mère pourra payer des trucs, comme la moitié du loyer et moi je paierai le reste. Ca serait bien ça, non ? « D’ailleurs je t’ai pas dit, mais je poste des dessins sur un blog. Des dessins pour enfant, et une femme qui travaille chez Stuart & Clark, une maison d’édition toute jeune m’a contactée pour me proposer un projet de magazine pour enfants. Je dois avoir un rendez-vous avec elle la semaine prochaine, ça me stress un peu, mais je suis trop excitée ! » dis-je avec un grand sourire aux lèvres. J’en ai pas encore parlé à Aël, j’attends d’avoir la réponse de ma mère pour l’appartement pour lui annoncer tout en même temps …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre de la version
membre de la version

» Date d'inscription : 24/02/2018
» Messages : 172
» Pseudo : Bee
» Avatar : eiza gonzalez
» Âge : 30
» Schizophrénie : Aël & Wiwi
() message posté Dim 11 Nov - 14:47 par Mila P. Dos Santos
"Ma soeur est une rabat joie c'est pas nouveau, c'est pas comme si c'était un bébé et qu'il avait encore besoin d'être couvé..." Cependant c'est sa mère et je ne peux rien lui dire. Quand bien même ma soeur ne m'écoutera jamais de toute façon. Après qu'est ce que je peux lui dire ? Ca se trouve je serais pire avec mes enfants. Le sujet dévie complètement puisque je laisse entendre que j'ai moi aussi quelqu'un. "Avant de t'emballer, sache qu'on y va tranquillement, donc tu risques pas de le rencontrer tout de suite... On s'est connu à New York il y a longtemps, en fait c'est par hasard qu'on s'est revu, il habite la porte de l'autre côté de la rue, et à New York c'était déjà mon voisin de pallier c'est drôle comme coïncidence non ?" Je souris un peu rêveuse, et heureuse de cette rencontre inespérée bien que tout n'a pas été rose au début.

"Et alors ? Crois moi j'ai appris à mes dépens que ce n'est pas parce que quelqu'un fait parti de ta famille que tu es obligé de bien t'entendre avec tu sais ? Ou même que tu lui dois quoi que se soit..." C'est pour ça que je lui ai dit ça, bien sûr c'est radical mais quand même. Souvent on fait des choses par obligations et pourtant on ne devrait pas se sentir obligé. "Oui mais il y a des gens qui ne sont pas fait pour être parent et qui le sont quand même. Ton père fait parti de ses gens là, du moins si on suit comment ça s'est passé. Il n'était pas prêt..." Et n'a rien fait pour l'être. Je me tais. "Désolée ma chérie, je ne voulais pas te faire de la peine... C'est juste que j'ai toujours du mal à digérer la pilule." Même si a moi il n'a pas fait de tord. Heureusement qu'elle a Aël pour compenser, qui est juste à l'opposé de Sam sur quasiment tous les points. "C'est le grand amour alors ?" Je lui offre un sourire en coin. Ca se voit sur son visage de toute façon. "Tu ne vas pas loin, et tu seras toujours sa fille quoi qu'il arrive. Il lui faudra sans doute du temps mais c'est comme ça que ça fonctionne..." Je sais que Callie prendra la décision qui sera la plus juste, et même si ça lui coûte parce que c'est ça qui fait d'elle une bonne mère depuis toujours. Elle vit d'abord sur pour sa fille.

"Vous allez pouvoir faire votre petit cocon." Je souris sachant à quel point c'est important dans la vie. Lilly semble avoir beaucoup de projet, je suis heureuse pour elle. Heureuse de voir qu'elle avance, qu'elle est devenue responsable, et qu'elle a toujours le sourire. "C'est génial comme nouvelle !" Le nom de la maison d'édition me dit quelque chose. Je pense à Jude, est ce que c'est là où elle travaille ? Il faudra que je vérifie ça... Je dois avoir sa carte de visite dans mon porte feuille. "Tu continues l'école quand même ?" Forcément, j'aimerais qu'elle me dise oui. Mais quand bien même qu'elle ait été reconnu comme ça, c'est une opportunité immense. "Tu me montres tes dessins ? Et chaque exemplaire je les veux imprimés et dédicacés pour les petits comme ça quand tu seras célèbres ils pourront pavaner devant tous les leurs copains." Je vois déjà le tableau d'ici !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Kensington
» [0042] Milly, celle qui ne voulait pas être là [MENTALI]
» Présentation de Milly
» Un point de bonus à celui qui voudra faire un Rp avec moi ^^
» [PV - Kaguya Milly] Do you want some cocoballs ? ♫
» Famine quand tu nous tiens, oh, ma sauveuse ! [Pv : Kaguya Milly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-