Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #32 & nouveautés.
Le forum vient d'enfiler sa nouvelle version, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Le questionnaire de la rentrée.
N'hésitez pas à venir nous donner votre avis concernant le forum, par ici.
Chocolate Week.
La Chocolate Week est toujours parmi nous, venez en profiter. Rendez-vous par ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

semaine du chocolat c'est la semaine du chocolat bande de gourmands, venez déguster, apprendre et admirer pour le plus grand plaisir de vos papilles.
london is asking la prochaine session aura lieu le 24 novembre à 21h, on vous attend nombreux !
maxime s. monroe elle a besoin de liens la petite actrice avec sa carrière en pause, postez dans sa fiche !
sam morrison une bien jolie docteur qui recherche des liens, pourquoi ne pas aller la voir ?
Ma fiche de liens dans le besoin


I want to be with you, it is as simple, and as complicated as that. (Jakmie / -18)

avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 13342
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : Sam & Gabrielle.
() message posté Mer 31 Oct - 18:53 par Jamie E. Jones-Collins
I wonder if it's medically possible to be addicted to another human being. ✻✻✻ Elle n’avait pas réalisé à quel point tout cela lui avait manqué. Combien le moindre petit détail a son importance. Au cours des deux mois de séparation, Jake lui a manquait bien plus qu’elle ne l’aurait cru, bien plus que Jamie n’aurait pu l’imaginer. Jamais elle n’aurait cru possible de souffrir autant de l’absence de quelqu’un. Et maintenant que les choses se sont arrangées, qu’ils sont de nouveau ensemble, elle ne peut que le constater. Il n’y a cependant pas eu que sa présence physique qui lui a manqué. Il y a eu aussi tout le reste, toutes ses choses qui font qu’elle amoureuse. La façon qu’il a de la regarder, celle qu’il a de prononcer son prénom. Le fait qu'il ait toujours l’air intéressé quand elle lui parle. Le sentiment de bonheur qu’elle a toujours en sa présence. Ce sourire stupide qui est toujours affiché sur son visage quand elle pense à lui. Cette envie insatiable d’être en sa présence. Les silences qui ne sont jamais gênants entre eux. La façon dont sa main se place toujours parfaitement dans la sienne. Le fait qu’il s’assure toujours qu’elle n’ait pas trop peur après avoir regardé un film d’horreur. S’endormir à ses côtés. Sa voix. Ses baisers, ses mains sur son corps. Le sexe. Lui tout simplement. Eux. Tout. Et Jamie le réalise pleinement maintenant, parce que les choses vont mieux. Parce qu’ils sont de nouveau ensemble. Tout n’est pas parfait, et tout n’est pas exactement comme avant non plus, mais elle se contenterait parfaitement de cela plutôt que de ne plus être avec Jake une nouvelle fois. Elle a vraiment envie d’essayer de faire marcher les choses, et ceux même si tout est incertain. Elle ne veut pas être séparée de lui encore une fois, elle ne pourrait pas le supporter. Après l’avoir embrassé une dernière fois, Jamie se dit qu’elle a de la chance. Jake aurait très bien pu ne plus jamais vouloir lui parler après tout ce qu’elle lui a fait endurer. Il aurait aussi pu se moquer d’elle, parce que ce n’était pas logique, ou bien ne pas vouloir essayer de comprendre. Les choses auraient pu être totalement différentes, et c’est ce qui lui fait réaliser combien elle a de la chance. C’est avec un sourire aux lèvres, qu’elle se rapproche de nouveau, cette fois simplement pour se blottir contre lui. Elle est épuisée, comme souvent quand ils se retrouvent dans le même lit, et ne pense désormais plus qu’à s’endormir. Ce qu’elle ne tarde pas à faire.
Elle se réveille sans savoir pourquoi, perdue, et sans aucune idée de quelle heure il peut être. Il lui faut même quelques secondes pour se souvenir qu’elle n’est pas chez elle. Il est assez rare qu’elle se réveille en plein milieu de la nuit de la sorte, parce qu’elle a le sommeil assez lourd. Et quand Jake est avec elle, elle dort généralement sans problème. Mais pas cette nuit. Pour une fois ce n’est pas une de ses cauchemars qui l’a réveillé. Non, juste à côté d’elle, elle sent Jake qui lui semble bien trop agité. C’est la première fois qu’elle le voit ainsi, ou qu’elle s’en rend compte, et elle n’aime pas ça. Sans vraiment réfléchir, elle se tourne vers lui. « Jake... » Aucun résultat. Elle n’a sans doute pas parler assez fort. Pour une fois le silence lui semble insupportable, et elle pose sa main sur son bras pour tenter de vraiment le réveiller. « Jake, réveille-toi. » Cette fois sa voix est plus forte, mais étrangement elle se sent mal à l’aise. Il ne semble vraiment pas en paix, et cela l’inquiète. Ce n’est sans doute qu’un cauchemar, rien d’important, mais elle n’aime pas le voir ainsi. Elle réalise qu’elle a bien trop chaud, que ses cheveux collent dans son cou, mais pour le moment ce n’est pas le plus important. Tout ce qui lui importe est d’arriver à le réveiller. Visiblement, elle n‘est pas très douée pour cela, alors elle est obligée d’être un peu plus convaincante. Cette fois, elle le secoue pour enfin parvenir à ces fins. Tant pis s’il est réveillé en sursaut, ou s’il lui en veut, elle se sentira bien mieux quand elle verra enfin ses yeux ouverts. Ce qui ne tarde pas d’arriver. Il a l’air aussi perdu qu’elle quelques minutes plutôt, et elle se sent obligée de se justifier. « Je crois que tu faisais un cauchemar. » Elle chuchote presque, sans savoir pourquoi, alors qu’elle vient de passer du temps à essayer de le réveiller en faisant du bruit. En réalité elle ne sait pas comment agir, ni ce qu’elle est supposée faire maintenant. Se rendormir lui parait le plus censé, et pourtant, elle reste là, assise à côté de lui à attendre qu’il dise quelque-chose. N’importe quoi, juste pour la rassurer.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 18374
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Jeu 1 Nov - 15:19 par Jake O. Cavendish
She’s on my mind, I can’t sleep at night if she’s not by my side. ✻✻✻ C’est avec cette odeur si apaisante dans les narines qu’il sent le sommeil l’envahir. Et quelle sensation délicieuse. Après une soirée tranquille, sans complications, après avoir fait l’amour avec elle. S’endormir contre elle, c’est un petit plaisir. Ça faisait forcément partie des choses qui lui avait profondément manquée quand ils avaient été séparés. A chaque fois qu’il repense à ces quelques mois sans elle, il ne se sent pas bien. Il peine toujours à comprendre tout ça, et au fond, il a aussi peur de la perdre à nouveau, que tout ça ne soit que temporaire. Elle lui avait dit que non, mais il ne peut pas en avoir la certitude. La seule certitude qu’il ait, c’est qu’il est fou amoureux d’elle, et que, même si ça serait peut-être plus raisonnable, il est incapable de la quitter. De faire ce qu’elle, elle avait fait. Mais il essaye de ne pas y penser trop souvent. De simplement profiter. D’elle, de leurs conversations qui durent des heures, de ses lèvres, de ses sourires, de son odeur. Comme ce soir, alors qu’il s’endort contre elle, épuisé par sa journée et par le sexe. Une sensation bienvenue alors qu’il plonge dans un sommeil serein.
Un sommeil qui ne reste pas serein. Depuis qu’il est revenu de Turquie, ses cauchemars sont rentrés avec lui. Toujours les mêmes. Ceux qu’il faisait il y a presque dix ans maintenant. Pourtant, il n’avait pas vu de combat cette fois, juste la misère, la difficulté de toutes ces familles touchées par la guerre. Mais le climat avait été le même, et avait ramené ses peurs. Ces peurs qu’il n’avait jamais pris le temps d’écouter, à part quand il avait quitté l’Irak pour ne jamais y retourner. Les cauchemars l’avaient hanté, et il s’était réfugié dans son travail. Travail qui paraît finalement très futile à côté de tout ce qui se passe ailleurs dans le monde. Les cauchemars avaient fini par s’espacer, puis par disparaître avec le temps. Il n’y pensait plus quand il avait décidé de partir pour la Turquie cet été. Il pensait surtout à penser à autre chose qu’à la façon dont Jamie lui manquait beaucoup trop. Et à cet engagement qui compte pour lui, encore et toujours. Partir avec l’association qu’il avait rejointe à Londres, ça lui avait semblé logique. Finalement, il avait dû laisser Jamie sur le sol anglais pendant un peu plus d’un mois, et peut-être que ça leur avait fait du bien, après tout ça. Une fois de retour, tout semble plus simple. Parce qu’elle lui avait manqué, parce qu’il avait pu faire quelque chose d’important pour lui. Mais il ne s’attendait pas à retrouver ses cauchemars. A revoir le visage de son amie perdue. A revivre cet enfer silencieux qu’avait été la suite de l’explosion. Et pourtant, presque toutes les nuits, ils reviennent. Le sang. La poussière. Les cris vains. Son nom qu’il crie sans obtenir de réponse. Ce nom qui quitte même son sommeil agité. Becca... Becca ! Il ne peut rien faire, témoin de cette horreur sans fin. Jusqu’à être réveillé, ramené à la réalité. Il dégage son bras quand il sent quelque chose autour, par réflexe alors qu’il réalise l’endroit où il se trouve. Il a chaud, beaucoup trop chaud. Et Jamie le regarde, un air inquiet sur le visage. « Je crois que tu faisais un cauchemar. » Il n’est plus dans le désert irakien, mais bien dans sa chambre, en sécurité. Et pourtant, il ne se calme pas immédiatement. Son cœur bat toujours à cent à l’heure, et il passe une main sur son front dégoulinant. « Désolé. » Il tourne la tête juste assez pour la regarder. La lumière de l’extérieur les éclaire, l’obscurité le rassure. « Je t’ai réveillée. » Il referme les yeux, pour espérer se calmer un peu plus, mais les images reviennent. La chevelure rousse mélangée à la poussière et au sang. Non, il ne peut pas. Il ne peut plus y penser. Il rouvre les yeux et bascule sur le côté, pour se rapprocher de Jamie sous le drap. Son corps est froid, mais il colle tout de même sa peau contre la sienne. Ça lui fait du bien. Et il enfonce son visage dans son cou, comme pour s’imprégner de son odeur, pour se raccrocher un peu plus à cette réalité. Quelques baisers posés sur sa peau fraîche. Excellent moyen de se changer les idées.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 13342
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : Sam & Gabrielle.
() message posté Jeu 1 Nov - 21:25 par Jamie E. Jones-Collins
I wonder if it's medically possible to be addicted to another human being. ✻✻✻ La seule est unique fois où Jamie ne s’est pas sentie à l’aise en se réveillant à côté de Jake, dans son lit, fut la première fois. La première nuit qu’ils ont passé ensemble, et qu’elle a fui dès que possible. Ce jour-là elle avait voulu éviter une conversation gênante, la fameuse conversation du lendemain matin. Elle avait plus de questions que de réponses, et un besoin de se retrouver seule, de le fuir. Depuis, ça ne s’est jamais reproduit. Avec lui elle se sent toujours bien, en sécurité, comme si c’était là sa place. Et tout cela lui a manqué terriblement, pendant ces deux mois sans lui. Elle lui a déjà dit, mais elle n’est pas sûre qu’il puisse comprendre à quel point il lui a manqué. Sans doute, parce que c’est elle qui a rompu. Il n’y a pas d’explications logiques à tout cela, d’ailleurs ils n’en ont jamais reparlé. Ça l’arrange bien Jamie, parce que ce n’est pas son fort les discutions sérieuse de ce genre. Ce n’est pas qu’elle ne l’aime pas, et qu’elle a peur de le blesser, mais simplement qu’elle ne sait pas vraiment lui expliquer. Ça n’a sans doute aucun sens pour lui, mais pour elle, si. Alors elle n’en reparle pas, préférant se concentrer sur le présent, et les moments qu’ils passent ensemble. Ils ont du temps à rattraper, beaucoup trop. Et elle s’est endormie en pensant à tout cela, à lui, à eux, un sourire aux lèvres. Heureuse. Sentiment qui n’est plus désormais. Elle n’a jamais vu Jake ainsi, et même si ce n’est probablement qu’un cauchemar elle n’aime pas ça. Lui qu’elle trouve toujours si calme, ne l’est plus du tout. C’est sans doute cela qui lui paraît le plus étrange, comme une nouvelle facette de Jake, qu’elle ne connait pas encore. Dans d’autres circonstances elle serait heureuse de découvrir une nouvelle chose sur lui, parce qu’elle ne se lasse pas d’en apprendre. Mais ce n’est pas le bon moment pour cela. Elle préfère plutôt le réveiller, pour le calmer, ou bien pour se rassurer elle-même, elle ne sait pas vraiment. Un essai, deux, et enfin au bout du troisième c’est réussi. Lui aussi est réveillé en sursaut, mais elle ne s’en veut pas. Elle attend quelques secondes avant de parler, de chuchoter, le temps qu’il réalise ce qui se passe. Elle ne le quitte pas des yeux, de peur de rater quelque-chose d‘important, pour vérifier qu’il va mieux aussi. Il semble toujours un peu agité, et Jamie n’aime pas ça. Elle n’est pas sûre de pouvoir faire quelque-chose pour l’aider cependant. « Désolé. » Tout ce qu'elle parvient à faire, c’est lui sourire quand il la regarde. Elle se sent déjà mieux maintenant que son regard a pu se poser dans le sien. Elle finit par s’allonger de nouveau, se tournant vers lui au passage. « Je t’ai réveillée. » Oui, mais elle ne lui en veut pas, ce n’est pas de sa faute. Elle l’observe, toujours un peu inquiète. Curieuse aussi sans aucun doute. « Ce n’est pas grave. » Quelques minutes de sommeil en moins ne vont pas la tuer. Ce n’est pas elle qui a un emploi du temps fixe. Elle n’ose pas le toucher, ni quoi lui dire. Elle n’aime pas l'imprévu, elle ne sait jamais comment agir quand c’est le cas. Elle le sent bouger à côté d’elle, avant de sentir son corps tout contre le sien. Un contact qui la rassure, qui lui fait du bien. Par automatisme, sa main ce pose sur Jake, alors qu’elle sent ses lèvres dans son cou. Cela lui fait toujours le même effet, trop sans aucun doute. Mais ce n’est pas le bon moment. « Tu veux en parler ? » Elle parle toujours à voix basse, peut-être pour ne pas rompre ce moment d’intimité qu’ils partagent. Elle finit par se reculer légèrement pour pouvoir le regarder dans les yeux, toujours aussi proche de lui. « Tu semblais vraiment agité... » Elle est toujours inquiète, elle a l’impression que ce n'est pas forcément passé. « Ce n‘est pas grave si tu ne veux pas. » Elle parle peut-être trop, alors qu’elle veut simplement lui faire comprendre qu’il n’a aucune obligation. Ce n’est pas grave s’il ne veut pas, ce n’est pas le plus important. Jamie a juste besoin d’être sûre, qu’il va bien. Le reste n’a aucune importance.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 18374
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Ven 2 Nov - 15:02 par Jake O. Cavendish
She’s on my mind, I can’t sleep at night if she’s not by my side. ✻✻✻ Jake ne comprend pas comment il peut encore rêver de ça, être hanté par ce souvenir. Presque dix ans plus tard, il pensait avoir tourné la page. Il n’y avait plus pensé depuis longtemps, ou à peine. Un peu au moment de l’anniversaire de sa mort, mais c’était tout. Pas des cauchemars comme ça. Souvent, il avait laissé la peur le gagner, et ne s’était jamais confié là-dessus. Au contraire, il avait tendance à se renfermer sur lui-même et sur le travail. Il avait préféré s’occuper l’esprit autrement, à chaque fois, ce qui avait parfois fait qu’il s’était éloigné de certaines personnes. Se réveiller en sueurs, complètement paniqué, à côté de Jamie, c’est différent. La sentir contre lui, ça le rassure. Son odeur le rassure. Il a besoin d’oublier, de penser à autre chose. Alors il dépose quelques baisers dans son cou, pas encore tout à fait réveillé. Pas encore tout à fait dans la réalité. Le cauchemar n’est pas loin, et pourtant, il voudrait l’oublier. Repenser à tout ça, ce n’est pas facile. Becca est morte et il ne peut rien y faire. La revoir en rêve n’y change rien, si ce n’est le torturer. Il s’est toujours senti coupable, alors même qu’il sait qu’il n’y est pour rien. Qu’elle serait sans doute partie sans lui, se serait trouvée dans le même village au même moment. Mais il avait eu plus de chance qu’elle, et c’est de ça qu’il se sent coupable. Parce qu’il avait été à sa droite, alors que l’explosion avait eu lieu de l’autre côté. Parce qu’il avait peut-être eu le bon réflexe au moment de la détonation. Mais il ne peut rien changer, il ne peut plus protéger son amie. Tout comme il n’a jamais pu changer le monde, comme il rêvait de le faire. Sa vie est bien différente de celle qu’il imaginait quand il était sorti de l’université, son diplôme en main. « Tu veux en parler ? » Pour seule réponse, il colle son nez contre sa peau fraîche. Ça lui fait du bien, après avoir eu si chaud. Après être sorti du désert qui représente son enfer personnel. Elle s’écarte de lui et il grogne un peu. A nouveau quand elle le regarde. Elle veut l’aider, il le sait. « Tu semblais vraiment agité... » Il l’était. Mais est-ce qu’en parler changera quelque chose ? Ça ne fera que ramener les souvenirs qu’il s’évertue à faire taire. Il n’a pas envie d’y penser encore. « Ce n‘est pas grave si tu ne veux pas. » Il glisse doucement sa main dans le dos de Jamie, comme pour se rassurer. Il se demande ce qu’elle sait. Il parle parfois dans son sommeil. A-t-il dit le prénom de Becca ? Ou autre chose ? « Peut-être plus tard. » Dit-il, sans le penser. Et puis il rapproche son visage du sien d’un coup, pour venir l’embrasser. Tout à coup bien réveillé, il la fait basculer sur le dos pour venir au-dessus d’elle, l’embrasser encore avec passion. Il n’a pas besoin d’en parler, mais il a besoin d’elle quand même. Besoin d’elle pour oublier ses démons. Ce qu’il y a, c’est qu’il n’est pas certain que ça soit plus sain que de se plonger dans le travail. Mais de toute façon, il est incapable de réfléchir. Tout ce qu’il veut, c’est oublier.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 13342
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : Sam & Gabrielle.
() message posté Ven 2 Nov - 21:50 par Jamie E. Jones-Collins
I wonder if it's medically possible to be addicted to another human being. ✻✻✻ C’est la première fois qu’elle s’inquiète pour Jake, et ça lui paraît bizarre. Certes ces derniers mois ont été un peu particuliers, étranges, à cause de leur séparation, mais avant cela il n’y a jamais eu de problème. Pas même une seule dispute. Tout s’est toujours passé naturellement, sans accroche, sans le moindre souci. Ironiquement c’est une des raisons qui a poussé Jamie à tout arrêter. Tout était beaucoup trop parfait, et elle s’attend encore parfois à ce que cela change. Difficile pour elle de croire que les choses puissent rester ainsi. Pourtant, elle en a envie, vraiment. Elle ne s’est jamais sentie aussi bien, aussi heureuse, que lorsqu’elle est avec lui. Alors le voir ainsi, ça l’inquiète. Elle ne sait pas ce qui a pu le mettre dans un tel état. Et ce n’est peut-être rien, pas grand-chose, juste un cauchemar, mais elle en doute. Elle a le sentiment que c’est un peu plus important, parce qu’elle ne l’a jamais vu ainsi. D’autant plus qu’il lui paraît difficile de croire qu’un simple cauchemar ait pu l’agiter à ce point. Après tout, c’est à cause de cela qu’elle a été réveillée en sursaut. À croire que même endormit, elle a senti que ça n’allait pas. Elle aimerait pouvoir l’aider, savoir quoi dire pour lui changer les idées, mais elle ne sait pas. Alors elle préfère attendre, pour ne pas le brusquer. Et quand elle sent son corps contre le sien, elle se sent un peu mieux. Puis ses lèvres dans son cou, qui sont une parfaitement distraction l’espace de quelques secondes. Elle n’est toujours pas rassurée, et elle a besoin de l’être. Elle brise le silence entre eux, parce qu’elle ne le supporte pas. Parce qu’elle aimerait savoir, parce qu’elle aimerait qu’il lui dise qu’il va bien, mais il ne dit rien. Elle ne veut pas le forcer non plus, mais elle ne peut pas agir comme si tout était normal. Elle se rapproche un peu plus de lui, quand sa main se pose dans son dos. Au moins, il ne la repousse pas, ce qui quelque part la rassure. Elle a l’impression d’avoir besoin de ce contact entre eux, à défaut de se parler. « Peut-être plus tard. » Ce n’est pas la réponse qu’elle aurait voulu entendre, mais elle n’a pas le temps de vraiment y réfléchir étant interrompu dans ses pensées, par les lèvres de Jake sur les siennes. Elle est incapable d’y résister, et se retrouve rapidement sous lui. Ses mains s’accrochent à son dos, pour le maintenir près d’elle, parce qu’elle a besoin de le toucher. Et quand ils cessent de s’embrasser, elle a le souffle court, le cœur qui bat trop vite. Comme toujours. Seulement, elle pense encore à ce qui vient de se passer. D’ordinaire, Jamie a plutôt tendance à tout oublier dans ses moments-là, mais pas aujourd’hui. Pas maintenant. Elle sait ce qu’il est en train de faire, parce qu’elle agit pareil. Elle a tendance à ne pas vouloir parler de ce qui ne va pas, prétendre que ce n’est pas grave, pas important. Les choses semblent ainsi plus faciles à gérer. Cela pourrait marcher. Elle pourrait se concentrer uniquement sur Jake, ses lèvres, ses mains, son corps et tout ce qu’ils pourraient faire. Mais elle ne veut pas, elle ne peut pas, sans savoir exactement pourquoi. « Attends... » Pour la première fois, elle le repousse. Elle ne pensait pas que cela pourrait arriver un jour, mais elle n’a pas la tête à ça. Elle est encore beaucoup trop concentrée sur l’expression de son visage quand il était encore endormi. Soudainement elle a chaud, trop chaud, mais pour une fois ça n’a rien à voir avec lui, et elle est obligée d’enlever le drap. Elle porte un de ses tee-shirt, comme souvent parce qu’elle aime sentir son odeur, et se sent soulagée de l’avoir. « Je reviens, j’ai soif. » Ce n’est pas totalement vrai, en réalité elle a besoin d’être seule un instant. Sans attendre de réponse, elle quitte son lit, pour sortir de sa chambre. S’éloigner un instant de Jake lui semble la meilleure solution. Elle lui a bien dit qu’il n’était pas obligé d’en parler, mais la vérité c’est qu’elle aimerait savoir. Elle a besoin de savoir, et elle déteste réagir ainsi. Alors peut-être que se retrouver seule l’aidera à penser à autre chose.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 18374
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Sam 3 Nov - 15:27 par Jake O. Cavendish
She’s on my mind, I can’t sleep at night if she’s not by my side. ✻✻✻ Jake a besoin de la sentir contre lui, il se sent mieux ainsi. Pourtant, sa présence n’avait pas empêché son cauchemar de lui glacer le sang. Mais maintenant, il n’est plus endormi, et il n’a pas envie de se rendormir tout de suite. Le cauchemar est encore trop proche, et il ne veut plus y penser. A la place, il préfère se concentrer sur tout autre chose. Sur une sensation bien meilleure, très apaisante. Au-dessus de Jamie, il l’embrasse avec passion. Ce n’est pas ça qui va le calmer, bien au contraire, mais c’est ce dont il a envie à cet instant. Il a envie d’elle. Qu’elle le rassure, sans pour autant savoir ce qui le tourmente. Il n’a pas envie d’en parler, il a envie d’oublier. Tout ça devrait être derrière lui depuis longtemps. Jake ne veut pas revivre inlassablement le passé, alors qu’il ne peut plus rien y changer. A la place, il préfère se tourner vers le futur, vers Jamie. Seulement, elle ne semble pas réceptive à ses baisers, n’y répond pas avec autant d’ardeur même si elle le laisse faire. « Attends... » Elle le repousse doucement, et il ne résiste pas. Se laisse retomber dos contre le matelas, alors qu’il l’entend se lever. Il regarde le plafond, sans savoir que faire. « Je reviens, j’ai soif. » Il ne s’attendait pas à ça, c’est certain. Entre eux, c’est toujours aussi parfait au lit, la question ne s’est même jamais posée. Après leur séparation forcée, ç’avait même été encore un peu plus intense. Et même si maintenant, ils connaissent le corps de l’autre parfaitement, c’est toujours aussi bon. Jake ne se lasse pas d’elle, et justement, la connaître aussi bien, il considère ça comme un avantage. Il connaît les zones les plus érogènes de son corps, tout comme elle connaît les siennes. En général, leurs envies vont de pair, et c’est la première fois qu’il se retrouve frustré avec elle. Et vraiment frustré pour le coup. Ce n’était peut-être pas la chose la plus logique à faire après être sorti d’un cauchemar mélangé à des souvenirs douloureux. Certainement pas même. Mais maintenant qu’il se retrouve seul dans la chambre, il n’est pas bien. Jamie lui manque, et peut-être aurait-il mieux fait de lui parler. Mais ce n’était pas ce dont il avait envie. Et Jamie aussi évite parfois certains sujets. Il le remarque, quand la conversation devient un peu trop sérieuse, mais il ne dit rien. Il n’a pas envie de tout gâcher, même si tout ça lui pèse forcément. Il finit par se lever aussi, bien trop préoccupé pour dormir. Il enfile un boxer propre et rejoint la cuisine en s’étirant un peu. Dehors, il fait complètement nuit, il n’a même pas pensé à regarder l’heure. Il doit vraiment être tard, pourtant il a l’impression d’être parfaitement réveillé. Sans doute parce qu’il ne veut pas se rendormir. Il s’appuie sur le bord de la porte, observant Jamie, tournée vers l’évier. Seulement vêtue d’un t-shirt à lui qui couvre à peine le haut de ses cuisses, il aurait bien envie d’aller se coller derrière elle, mais il ne le fait pas. Reste immobile et se racle la gorge pour lui faire savoir qu’il est là. « Désolé. » Il ne sait pas trop de quoi il s’excuse, mais il le fait. « Je n’ai pas réfléchi. Tu dormais tranquillement et… » En vérité, le désir est toujours là. Mais il ne va pas refaire la même erreur tant que Jamie ne montre pas qu’elle en a envie aussi. Après tout, même si c’est ce dont il a besoin, elle n’est pas obligée d’accepter. Même s’il l’aurait préféré. « Je peux avoir de l’eau aussi ? »

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 13342
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : Sam & Gabrielle.
() message posté Sam 3 Nov - 19:27 par Jamie E. Jones-Collins
I wonder if it's medically possible to be addicted to another human being. ✻✻✻ Faire un cauchemar arrive à tout le monde, et le plus souvent ce n’est rien. Mais Jamie ne parvient pas à enlever se sentiment que ce n’est pas qu’un cauchemar, d'autant plus quand Jake ne veut pas en parler. Ce qui fait qu’elle n’arrive pas à penser à autre chose. D’autant plus qu’elle a dû le réveiller, espérant le calmer. Il n’a pas l’air tranquille, et cela l’inquiète. Pourtant elle ne le force pas à parler, même si elle aimerait. Elle sait très bien que ce n’est pas la bonne façon de faire, et elle ne supporterait pas qu’il le fasse si les rôles étaient inversés. D’autant plus qu’il aurait pu le faire, souvent. Elle n’est pas la personne la plus communicative niveau peur, ou sentiments, mais jamais il n’a insisté quand elle n’a pas voulu en parler. Alors elle s’en veut de réagir ainsi quand lui ne veut pas. Elle s’en veut aussi de le repousser quand il l’embrasse, mais elle n’y arrive pas. C’est encore trop frais, trop encré dans son esprit pour pouvoir oublier. À la place, elle préfère quitter le lit, la chambre pour se diriger dans sa cuisine. C’est injuste de lui en vouloir parce qu’il ne veut pas lui parler, elle le sait. Ça n’a rien à voir avec elle, et pourtant elle a l'impression qu’il ne lui fait pas confiance. C’est qui est parfaitement ridicule étant donné qu’elle-même ne lui a pas parlé de certaines choses. Elle a même été jusqu’à préférer rompre avec lui, par peur. Au final, c'est surtout à elle-même qu’elle en veut, détestant sa réaction. Bien sûr qu’elle est curieuse de savoir ce qui a pu l’agiter ainsi, mais s’il ne veut pas en parler c’est son choix. Elle pousse un soupir, avant de se remplir un verre d’eau. C’est quand elle le vide intégralement qu’elle se rend compte qu’elle avait finalement réellement soif. Elle devrait retourner dans la chambre, mais elle a encore besoin de quelques secondes. Quelques secondes pour arrêter d’agir stupidement. Elle l’entend derrière elle, et se retourne pour lui faire face. Quelque part elle est soulagée de le trouver là, ayant eu peur qu’il puisse lui en vouloir d’être partie ainsi. « Désolé. Je n’ai pas réfléchi. Tu dormais tranquillement et… » C’est plutôt elle qui devrait s’excuser d’être partie ainsi. Elle ne s’attendait pas à ce genre de réaction, et la surprise mélangée à son réveil en sursaut et la panique de Jake dans son sommeil ont fait qu’elle a eu besoin d’être seule. « Je peux avoir de l’eau aussi ? » Sa question la fait sourire, et elle se retourne pour prendre un autre verre, avant de le remplir et de lui tendre, l’obligeant ainsi à se déplacer. À venir vers elle. « J’étais déjà réveillée... » Peut-être pas très bien, et depuis peu, mais elle ne dormait plus. Elle n’a seulement pas su arrêter de penser. « Je suis désolée, je n’aurais pas dû partir comme ça. » Sans lui expliquer, encore une fois. Jamie a tellement l’habitude de repousser les conversations sérieuses, qu’elle n’a même pas su lui dire qu’elle était inquiète. Ce qui est stupide, il aurait forcément compris. Tout comme elle se doute que le sexe était simplement un moyen de se changer les idées. Il arrive de faire pareil, et généralement tout le monde y trouve son compte. Mais pas cette nuit. Elle ne s’excuse pas pour autant de l’avoir repoussé, parce qu’elle était bien trop préoccupée pour en avoir envie. Mais maintenant qu’elle a eu un peu plus de temps, qu’elle a pu repenser à tout cela seule elle se sent mieux. Elle n’oublie pas, mais elle préfère se dire que Jake lui en parlera s’il le veut un jour. Qu’elle ne peut pas lui en vouloir pour une chose qu’elle fait elle-même régulièrement. Elle repose son verre désormais vide, avant de se tourner vers lui. « Tu as envie de retourner dormir ? » Finalement penser à autre chose ne pourrait pas lui faire de mal non plus. Et avec lui, elle sait très bien que ça ne sera pas un problème. Surtout qu’il se trouve à moitié dévêtu devant ses yeux depuis tout à l’heure, sans parler de leur proximité. Elle n’ose pas se rapprocher plus, ayant peur de l’avoir vexé tout à l’heure, et qu’il n’est désormais plus envie. « Sinon, je peux t‘aider à rester éveillé... » Peut-être que c’est de ça qu’ils ont besoin, se retrouver et ne plus penser à rien. Et Jake y parvient toujours très bien.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 18374
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Dim 4 Nov - 12:15 par Jake O. Cavendish
She’s on my mind, I can’t sleep at night if she’s not by my side. ✻✻✻ Jake ne sait pas trop ce qu’il doit penser de tout ça. De ses actions, mais aussi de la réaction de Jamie. Il est déçu, c’est certain. Se retrouver seul dans son lit après un cauchemar qui lui a glacé le sang, c’était loin d’être évident. Pourtant d’habitude, il avait tendance à se réfugier dans la solitude et le travail, pour ne pas y penser. Là, il n’avait pas voulu être seul. Il avait voulu être Jamie, la sentir contre lui. Peut-être s’était-il trop précipité, ou avait-il pensé qu’elle en aurait forcément envie aussi. Il n’en sait rien. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il n’est pas bien, et qu’il n’a pas envie de se rendormir, même s’il en était capable. A la place, il préfère rejoindre Jamie dans la cuisine. Même si elle boude, il préfère être avec elle. Alors il s’excuse, sans trop savoir de quoi exactement. Ça le gêne un peu, tout comme ça le dérange parfois, quand il a l’impression de devoir marcher sur des œufs. Des questions, il voudrait lui en poser, mais il n’ose pas. Il ne veut pas prendre le risque de la perdre à nouveau, alors il préfère se dire que tout va bien. Et il lui suffit de l’embrasser pour y croire, alors c’est que ça doit vraiment aller. Alors cette nuit, il s’excuse alors qu’il n’est pas vraiment désolé. Tout ce qu’il voulait, c’était être avec elle et il ne voit pas en quoi ça serait mal. Il n’avait pas envie de parler de ses cauchemars, parce qu’il n’a pas envie d’y penser. Elle avait pourtant dit qu’il n’était pas obligé s’il n’en avait pas envie. « J’étais déjà réveillée... » Il en doute un peu. Il était sûrement agité dans son sommeil, avait peut-être même parlé. C’était sans doute ça qui avait réveillé Jamie. En tout cas, il n’a jamais remarqué qu’elle se réveillait au milieu de la nuit si c’est récurent. Il traverse la cuisine en quelques pas pour prendre le verre qu’elle lui a rempli. Tant pis s’il n’a pas vraiment soif. Ça ne peut pas lui faire de mal. « Je suis désolée, je n’aurais pas dû partir comme ça. » Jake ne sait même pas s’il lui en veut vraiment. Il déteste ces moments un peu gênants entre eux. Mais il ne sait pas comment les faire disparaître non plus. Alors il se contente de boire une gorgée d’eau, s’appuyant contre le plan de travail pour la regarder. Il a envie d’oublier tout ça, c’est certain. « Tu as envie de retourner dormir ? » Sa voix est douce, et il se sent un peu mieux. Finalement, il est peut-être plus inquiet de cette gêne entre eux que de son cauchemar. Pourtant, ça ne semble pas beaucoup mieux. Il aurait nettement préféré oublier son mauvais rêve en lui faisant l’amour. « Sinon, je peux t‘aider à rester éveillé... » Cette fois, il arque un sourcil en la regardant. Il ne s’y attendait pas, mais il ne peut que s’en réjouir. Il pose son verre à peine entamé derrière lui, et sourit en la regardant. Elle le rend heureux, vraiment heureux. « Je n’ai pas envie d’aller me recoucher tout de suite non. » Il s’approche, plus doucement cette fois, comme pour lui laisser une chance de s’écarter à nouveau. Heureusement, elle ne le fait pas, et il glisse sa main dans la sienne. L’autre vient glisser une mèche de cheveux derrière son oreille, alors qu’il la regarde avec envie. « Je t’ai déjà dit que tu étais très belle dans ce t-shirt ? » Clairement, elle le porte mieux que lui. De toute façon, il y a longtemps qu’il ne porte plus ce t-shirt ACDC, alors il préfère qu’elle l’ait. Sa main glisse sous son menton, le soulève juste assez pour qu’il puisse l’embrasser avec douceur. Doucement, il la fait reculer, jusqu’à atteindre un mur. « On peut rester là sinon. » Non pas qu’il ait peur du monstre sous son lit, juste qu’il a terriblement envie d’elle. Et ses doigts, toujours entrelacés avec ceux de Jamie effleurent sa cuisse dénudée. Cette fois, il prend plus son temps, alors que ce n’est pas l’envie qui lui manque.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
These violent delights, have violent ends.
These violent delights, have violent ends.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 13342
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : Sam & Gabrielle.
() message posté Dim 4 Nov - 13:31 par Jamie E. Jones-Collins
I wonder if it's medically possible to be addicted to another human being. ✻✻✻ Elle s’est pourtant promit d’être plus honnête avec Jake, de lui parler quand ça ne va pas, mais malheureusement elle n’y arrive pas toujours. Il est plus facile d’ignorer certains sujets, pour passer à autre chose. Jamie a toujours agi ainsi, et certaines habitudes sont difficiles à changer. Elle aurait pu insister, lui dire qu’elle l’a trouvé beaucoup trop agité, qu’elle aurait préféré qu’il lui parle, mais cela ne lui pas semblait juste. Elle ne peut pas lui demander de faire quelque-chose, qu’elle-même ne fait pas. Alors quitter sa chambre, pour se réfugier dans la cuisine lui a semblait être une meilleure idée, surtout après avoir repoussé ses avances. Ça la dérange d’ailleurs plus qu’elle ne veut l’admettre, parce que ça n’était encore jamais arrivé. Ils n’ont jamais eu de soucis à ce niveau-là, bien au contraire. Et elle n’aurait jamais pensé ne pas en avoir envie un jour. Mais il semblerait que le cauchemar de Jake les ait perturbés tous les deux finalement. Alors elle est heureuse de le voir ici à son tour, même si les choses sont un peu étranges entre eux pour le moment. Elle n’a pas envie de revenir sur ce qui s’est passé, ou de repenser au fait qu’il a fallu le réveiller. Elle s’excuse pourtant d’être partie ainsi, regrettant de l’avoir fait. Le laisser seul après un cauchemar n’était sûrement pas sa meilleure idée, mais encore une fois elle a pensé à elle d’abord. Elle fait cela trop souvent, même pour des petites choses. Elle essaie pourtant de ne plus le faire, parce qu’elle veut vraiment que leur relation marche, elle ne veut pas de nouveau se retrouver sans lui. Un jour, il faudra qu’ils en reparlent. Un jour, elle essaiera de mieux lui expliquer. Mais pas aujourd’hui, pas maintenant. Elle n’a pas envie d’une conversation sérieuse, elle a simplement envie de ne penser à rien. Et elle sait exactement comment y parvenir, espérant que Jake ne lui en veuille pas pour tout à l’heure. Alors forcément quand elle le voir reposer son verre, et lui sourire, elle se sent soulagée. Un simple sourire de sa part, et déjà elle a l’impression que les choses vont mieux. « Je n’ai pas envie d’aller me recoucher tout de suite non. » Exactement ce qu’elle voulait entendre. En très peu de temps, il se retrouve de nouveau près d’elle, et cette fois elle ne le repousse. Cette fois, elle en a envie aussi. Sa main se glisse dans la sienne, un geste qu’elle trouve réconfortant, et intime à la fois. « Je t’ai déjà dit que tu étais très belle dans ce t-shirt ? » Le fait qu’il ne couvre pas grand-chose du bas de son corps, doit sans aucun doute une des raisons. Elle aime le porter parce que c’est le sien, parce qu’il porte son odeur, et parce qu’elle se sent bien dedans. « Ravie que ça te plaise... » Sa voix est de nouveau basse, mais ce n'est plus du tout pour les mêmes raisons. Non, c’est que la façon dont il la regarde l’empêche de se concentrer pleinement, impossible de garder tous ses esprits. Quand il l’embrasse, elle se laisse totalement faire. Elle n’a pas peur de le laisser diriger, parce qu’elle a totalement confiance en Jake. Elle le laisse aussi faire, quand il la fait reculer, jusqu’à sentir le mur dans son dos, son corps tout prêt du sien. « On peut rester là sinon. » Comment de simples mots peuvent lui faire un tel effet ? Ou bien c'est lui tout simplement. Quand ses doigts viennent effleurer sa cuisse, elle ferme les yeux quelques secondes. Doucement, elle retire sa main de la sienne, pour poser celle de Jake sur sa jambe, sa propre main par-dessus. Elle ne le quitte pas des yeux, ce qui est encore plus érotique, excitant, alors qu’elle remonte leurs deux mains plus haut. Elle aurait envie de l’embrasser, mais le fait pas, pour profiter du moment. Son autre main, vient se poser dans son dos pour l’attirer un peu plus vers elle. Jusqu’à ce qu’elle puisse sentir son souffle tout près du sien. Elle est impatiente, mais elle essaie de ne pas aller trop vite, parce que cela rend les choses encore meilleures. Encore un peu plus haut, jusqu’à finalement guider sa main à l’intérieur de ses cuisses, la faisant pousser un soupir.

✻✻✻
CODES ©️️️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
i am every word i ever said.
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 18374
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-one yo.
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Dim 4 Nov - 18:25 par Jake O. Cavendish
She’s on my mind, I can’t sleep at night if she’s not by my side. ✻✻✻ Tout n’est pas parfait. Pas aussi simple qu’avant leur rupture. Il y a toujours quelque chose qui traîne, des non-dits et des moments un peu gênants. Jake fait de son mieux pour faire abstraction, parce qu’au fond, il est heureux. Tout simplement heureux. Dès qu’il est avec elle, il sourit. Dès qu’il pose son regard sur son visage, il tombe un peu plus amoureux. Dès qu’il la touche, il ressent toujours la même chose. Ça, ça n’a pas changé. C’est plus subtil, si bien qu’il peut parfois ne pas y faire attention. Cette nuit, il le voit bien pourtant. Il avait voulu être proche d’elle, pour se rassurer après un cauchemar, et elle n’avait pas su le voir. Et même là, ils s’excusent tous les deux, comme si c’était ce qu’ils devaient faire, mais sans savoir pourquoi. Ils devraient pourtant être capables de se parler, de se dire ce qu’ils ressentent. Mais non. Sur des sujets plus sérieux, la conversation ne vient pas aussi facilement. Peut-être que c’était déjà le cas, et qu’il ne l’avait pas remarqué avant, parce qu’ils n’allaient pas aussi loin. C’est possible. Après tout, leur relation reste récente, encore fraîche. Pleine de passion et de débuts. Après s’être remis ensemble, et après son retour de Turquie, tout avait recommencé comme avant, au même endroit. Comme si ça ne s’était jamais arrêté. Jake avait apprécié ça, parce qu’il aimait leur relation, parce qu’ils avaient déjà perdu assez de temps comme ça. Il est bien avec elle, c’est certain. Il n’en a jamais douté. Tout comme il n’a jamais douté de cette attirance physique entre eux, de cette étincelle qui perdure toujours. Et ce soir, même si elle semblait un peu faible, elle se réveille à nouveau très facilement. Presque trop. Mais Jake a toujours le même désir pour elle, encore plus quand elle est seulement habillée d’un de ses t-shirts. Un peu trop grand pour elle, mais pas assez pour couvrir le haut de ses cuisses pour autant. Parfait. Et il ne se gêne pas pour le lui dire, alors qu’il est à nouveau contre elle. Pas autant qu’il le voudrait, juste assez. Mais il ne veut pas se précipiter. Pas après ce qui s’est passé tout à l’heure. « Ravie que ça te plaise... » Bien sûr que ça lui plaît. Sans rien, elle lui plaît encore plus. Quand elle met des sous-vêtements affriolants aussi. Jamie lui plaît tout le temps. Comment pourrait-il en être autrement ? Son dos contre le mur, il soumet l’idée qu’ils restent ici. Le lit serait plus confortable mais il y a aussi quelque chose d’érotique à l’idée de le faire sans rien, de simplement répondre à ce désir qui lui creuse le ventre. Et ils sont seuls dans l’appartement, ce qui n’est pas toujours le cas. Quand Timéo est là, ils doivent se faire plus discrets. Il la laisse prendre sa main, son regard calé dans le sien. Elle la fait glisser sur sa cuisse, doucement. Sur sa peau encore fraîche. Il sait où elle le mène, mais il ne fait rien pour accélérer ses gestes. Se contente de la regarder. Déglutit face à la sensualité de la scène. Il sent son autre main dans son dos, alors qu’elle l’approche de lui. Entre lui et le mur, elle est coincée, et pourtant, c’est elle qui mène les choses. Finalement, elle guide sa main jusqu’entre ses cuisses, là où il peut réaliser qu’elle ne porte rien sous son t-shirt, et déjà sentir son excitation. Sa main englobe son sexe, le caresse doucement alors qu’elle réagit déjà. Se tortille un peu contre lui, appuie elle aussi avec sa main. Sa main libre caresse sa joue, la regarde, parfaitement sous le charme. Voir l’effet qu’il lui fait, il ne s’en lassera jamais. Et doucement, il glisse un doigt en elle, appréciant beaucoup trop l’expression sur son visage, les soupirs qui quittent ses lèvres. C’est le moment qu’il choisit pour venir l’embrasser avec passion, mêlant sa langue avec la sienne alors qu’il sent déjà la chaleur l’envahir. Elle ne l’avait pas quitté bien longtemps. Un second doigt vient rejoindre le premier, sachant pertinemment qu’il lui fera plus d’effet ainsi, et il entame quelques mouvements lascifs, doucement mais sûrement.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Shoreditch
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» [Guide] Le charpentier
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Une recette simple et utile pour contrer le choléra
» Recettes gauloises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-