"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 2979874845 Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1973890357


Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan

Anonymous
Invité
Invité
() message posté Sam 24 Nov - 16:39 par Invité

Nohan Mael Gwynfor

London calling to the faraway towns
NOM(S) : Gwynfor, qu'il tient de son père. Un rappel de ses origines galloises mais surtout de cet homme qu'il est du plus profond de son être. Brennan, nom de sa mère qu'il aimerait tout autant effacer de sa vie, mais on fait avec ce qu'on a. PRÉNOM(S) : Nohan, Mael. Rien de bien fou, des prénoms presque typiques dans son pays natal, faut dire que ses parents ne se sont jamais foulés pour quoi que ce soit.. ÂGE : 26 années de merdes qui s'enchaînent. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 26 avril 1991 à Harlech, Pays de Galles. NATIONALITÉ : Gallois, il a toutefois des origines irlandaises par sa mère.. STATUT CIVIL : Célibataire et c'est pas plus mal. Il n'a rien contre un peu de plaisir de temps en temps ceci dit. MÉTIER : Vendeur & Pâtissier … Tout en bossant illégalement pour la mafia.. TRAITS DE CARACTÈRE : Protecteur, surprotecteur même ✧ Froid aux premiers abords ✧ Légèrement introverti ✧ Attentif ✧ Ambitieux ✧ Bienveillant ✧ Charismatique ✧ Courageux ✧ Loyal ✧ Cynique ✧ Enigmatique ✧ Fidèle ✧ Insolent ✧ Persévérant. GROUPE : On my bicycle.



My style, my life, my name

001. Il fume, sans doute un peu trop d’ailleurs. Depuis qu’il a seize ans et principalement parce qu’il était toujours trop nerveux et que ça le détendait. Le geste plus que la nicotine, il faut l’avouer. Ses quelques années en prison ne l’ont pas tellement aidé à se calmer. 002. Conscient d’être un peu un cliché, il boit aussi beaucoup trop de café, à tel point que la caféine n’a quasiment plus d’effet sur lui et qu’il en boit simplement pour le goût. Grand adepte du thé également, il n’est pas spécialement difficile. 003. Plutôt à l’aise avec son corps, principalement parce qu’il l’entretient sérieusement, une fois chez lui il est du genre à se balader torse nu, avec uniquement son pantalon de jogging ou même simplement en caleçon. A vrai dire, il n’est même pas surprenant de le voir ouvrir la porte dans cette tenue. 004. Sportif depuis son plus jeune âge. Il avait sept ans lorsqu’il a commencé à faire du football qu’il a pratiqué une dizaine d’années. Aujourd’hui, il est plus du genre à fréquenter la salle de sport, à faire un peu de musculation (habitude qu’il a prise en prison) mais aussi à faire son jogging tous les matins avant d’aller travailler. 005. Geek dans l’âme, il adore passer des heures devant une console sur plusieurs types de jeux (il n’est pas difficile le garçon). C’est aussi un très, très, grand fan de Pokémon depuis tout gamin. Il se souvient très bien avoir tanner ses parents pour avoir autant la Gameboy que la version Bleu du premier Pokémon. Encore adulte, il est capable de jouer à n’importe quelle version et être aussi heureux que lorsqu’il avait six ans. Fan aussi d’Harry Potter, il est persuadé que sa lettre s’est perdue (toutes les lettre s’il doit être franc) et qu’il aurait rejoint la maison Poufsouffle. 006. Il dort très peu, environs trois à quatre heures par nuit. Probablement parce que même depuis son retour dans la vie dite normale, il est trop habitué à ne dormir qu’à moitié pour se protéger au cas où il se ferait agresser. Il a par ailleurs une arme planquée sous son lit juste au cas où. 007. Il ne parle jamais de sa famille, hormis de son frère et de ses sœurs. Sa mère n’est qu’une lâche et une traitresse à ses yeux et son père un pauvre enfoiré qui mérite de finir six pieds sous terre pour tout le mal qu’il a infligé à leur famille. Et puis, il en a honte, ça a toujours été le cas et personne n’a jamais su ce qui se passait derrière la porte de la maison familiale. 008. Son frère et ses deux sœurs sont les personnes les plus importantes dans sa vie. Pour eux, il pourrait donner sa vie – ce qu’il a plus ou moins fait pour son frère déjà – à faire n’importe quoi du moment qu’il est certain qu’ils sont heureux et en sécurité. Sa relation avec son frère est devenue un peu tendue depuis sa sortie de prison et il vit en collocation avec ses sœurs. 009. Passionné par la photographie et les voyages, dès qu’il le peut, il part en voyage pour en prendre plein les yeux et partager le tout avec le monde entier. Son compte Instagram est souvent rempli de photographies de paysages divers et variés. Depuis quelque temps, il aime bien partager son quotidien aussi, bref bouffé par la société actuelle et pas plus dérangé que ça par ça. 010. Il n’a aimé qu’une fois. Dans le sens véritable amour comme on en voit que dans les films et les séries ou qu’on lit que dans les livres. Amour d’adolescence qui compte encore aujourd’hui plus que les relations qu’il a pu avoir et qu’il pourra avoir par la suite. Pourtant, c’est lui qui a rompu, de la pire manière qui soit, mais pour la protéger de son père. Il n’y a pas un jour où elle ne lui manque pas. 011. Allergique aux poils de chat, c’est une grande misère pour lui puisque ses sœurs en possèdent un – Lucifer, pour être originales. Il passe les ¾ quart de son temps à éternuer lorsqu’il est chez lui. Pourtant, il l’adore cette petite boule de poils câline et attachante. Sauf qu’il passe sa vie avec des mouchoirs sur lui. 012. Légèrement râleur sur les bords, il est du genre à grogner dès qu’il est question d’aller faire les courses. C’est quelque chose qu’il déteste profondément. Il n’a jamais aucune patience, ou peut-être simplement cinq minutes avant de commencer à vouloir en finir le plus vite possible et de partir. Le pire reste l’attente aux caisses, il pourrait se faire passer pour un handicapé ou une femme enceinte – oui, oui – uniquement pour passer plus vite. 013. Même si ce sont des souvenirs douloureux, il se rappelle très bien des premières fois où il a cuisiné avec sa mère. Il a adoré ça et était toujours prêt à aider sa mère à confectionner des pâtisseries. C’est une passion qui ne l’a jamais quitté même si pendant longtemps c’était uniquement pour lui et ses proches qu’il le faisait. Maintenant son métier, ça ne le dégoûte pas contrairement à ce qu’il aurait pu imaginer. De toute manière, c’était le seul endroit où il été accepté pour travailler une fois sorti de prison. 014. Il a fait sept ans de prison sur une peine de dix ans. Braquage de banque qui a mal tourné, un homme tué et plusieurs personnes blessées. Jugé coupable, son avocat s’est battu en vain pour lui. Cela dit, il n’était même pas sur les lieux lors du braquage puisque c’est son frère le véritable coupable. Mais prêt à tout pour le protéger, principalement parce que ce n’était pas le genre de son frère de jouer autant en con, il a préféré prendre sa place. Il est sorti trois ans en avance pour bonne conduite. 015. Lié à la mafia contre son gré, il a pris la place de son frère également là. Et puisque la mafia s’occupe sérieusement des siens, c’est eux qui lui ont trouvé un travail une fois sorti de prison même si, malheureusement, ça l’oblige à bosser officieusement dans l’illégalité pour eux chose dont il aimerait se débarrasser.
PSEUDO : .sassenach, encore et toujours Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1922099377 PRÉNOM : Amélie. ÂGE : Toujours le même Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1499450316. PERSONNAGE : inventé.  AVATAR : Will Higginson Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1975938187. CRÉDITS : SWEET DISASTER & amor fati. COMMENT ES-TU TOMBÉ(E) SUR LC ? : Toujours de la même façon Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 385371470 (oui, j'ai la flemme Arrow). CE COMPTE EST-IL UN DOUBLE-COMPTE ? : Oui, miss Eleanor Ainsworth étant la première Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 3744571258 .



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Sam 24 Nov - 16:39 par Invité
At the beginning

I wish that I could say I'm proud
────────── LONDRES ✧ 2003 ──────────
Ce n’était qu’un accident. Qu’un accident, tu entends ? Le regard voilé, l’esprit embrumé, ces paroles se répètent dans sa tête. Inlassablement. Ce n’est pas sa voix, mais il la connaît. Il la connaît depuis toujours et si pendant quelques années elle le rassurait, aujourd’hui elle l’agace. C’est le cas de beaucoup de choses dans sa vie. Garçon introverti, c’est la meilleure façon qu’il a de cacher ce qui ne va pas. Il n’a pas envie que qui que ce soit entre dans sa vie, découvre la misère avec laquelle il vit. Ce qui l’inquiète le plus c’est que quelqu’un mette son nez dans ses affaires et qu’il soit séparé de son frère et de ses sœurs. Ça, il serait bien incapable de le supporter. Ils sont les seules personnes à lui donner du courage, il perdrait ses repères et ses piliers sans eux. Alors, il prétend depuis quelques temps que tout va bien. C’était le cas il y a quelques années, alors que sa famille vivait encore aux Pays de Galles, avant que son père ne soit muté à Londres pour un travail sous-payé qui l’intéresse moins. A l’époque, il y avait des rires dans la maison, de vraies discussions à table et de l’amour. Tout ça, ça s’est fané à leur arrivée en Angleterre. Il n’y a plus que le froid désormais. Comme si lui, son frère et ses deux petites sœurs y pouvaient quelque chose … Ils n’ont rien demandé eux non plus, mais il est plus simple de reporter la faute sur quelqu’un d’autre que sur soi. C’est du moins l’impression que Nohan a. Douze ans et il a fini par accepter la fatalité de sa vie. Tandis que les gamins de son âge restent innocents pour la plupart, lui a perdu ça. Il fait de son mieux pour protéger Maven, Olivia et Phoebe de tout ça. Il prend sur lui, les rassure lorsqu’il le peut … prend les coups à leur place, tout ça pour s’assurer qu’eux ne soient pas aussi malheureux qu’il peut l’être. Battant de cils, il tente de s’adapter à la lumière crue de la pièce qui lui brûle la rétine. Son esprit tente de comprendre ce qui se passe. Et où se trouve-t-il ? La dernière chose dont il se souvient c’est cette énième crise de son père déclenchée par Phoebe qui avait fait tomber son bol de céréales par terre. Il avait pourtant dit qu’il allait s’en occuper et il se souvient parfaitement s’être mis à quatre pattes pour ramasser les bêtises de sa petite sœur. Ça n’avait pas arrêté son père cela dit. Il avait continué de crier encore et encore, puis … il se réveille ici. De nouveau, il bat des cils et enfin il reconnaît la silhouette de sa mère près de lui. Elle semble si inquiète qu’il pourrait presque y croire, Nohan. A la place il a envie de rire mais tousse ce qui déclenche une douleur désagréable au niveau de sa tête. Sa main se pose sur le bandage autour de sa tête et il grimace lorsque la douleur se fait plus forte. Comment s’est-il blessé à la tête ? Aucune idée. Et alors qu’il réfléchit à ça, il remarque une autre personne dans la pièce. Une femme qu’il n’a jamais vu. Plus petite que sa mère, plus ronde aussi, mais qui lui inspire tellement plus confiance. Elle lui pose une question. Lui demande s’il souvient de sa chute. Quelle chute ? Il fronce les sourcils, grosse erreur, ça fait trop mal. Alors elle lui explique qu’il est tombé dans la cuisine la tête la première sur les morceaux du bol brisé au sol. Elle semble y croire aussi peu que lui. Il comprend alors. Son père ne s’est pas calmé, il l’a frappé si fort que sa tête s’est en effet cognée contre un morceau de bol qui s’est enfoncé dans son front. Nohan, il lève les yeux vers sa mère qui le supplie du regard. Il voudrait vomir mais il se reprend, pense à son frère et à ses sœurs. « C’était un accident. » Dit-il d’une petite voix. Il répète ces mots entendus alors qu’il était pratiquement inconscient, répète sagement les paroles de sa mère. Pas pour elle, mais pour les enfants qui sont restés à la maison et qui ont encore besoin que Nohan les protège.

'Cause, I built a home for you, for me
────────── LONDRES ✧ 2008 ──────────
« Pourquoi, tu ne vas pas la voir ? Elle te plait, ça crève les yeux. » La véritable question est : qu’est-ce qu’ils font dans un putain de cimetière en pleine nuit ? Olivia et lui ont beau avoir une passion pour l’horreur et toutes ces petites choses surnaturelles, ça n’explique toujours par leur présence ici. Ou pourquoi il a accepté de la suivre alors qu’ils savent ce qu’ils risquent à sortir aussi tard. Il suffirait que leur père décuve – certes par miracle – et se pointe dans leur chambre pour que l’apocalypse éclate à la maison. Comme souvent en fait. Mais Nohan, il a voulu faire plaisir à sa petite sœur. Une sale journée en cours, un air boudeur lorsqu’ils sont rentrés ensemble chez eux – si on peut vraiment appeler ça comme ça – et ça a été suffisant pour qu’il se sente capable de tout accepter pour elle. C’est le cas depuis des années, d’autant plus depuis trois ans, après le départ de leur mère. Elle n’en pouvait plus de cette situation … comme si ses enfants étaient plus à même de gérer leur alcoolique de père. Alcoolique et violent, sinon ça ne serait pas amusant. Toujours est-il qu’elle a claqué la porte de leur appartement minable et a laissé ses quatre enfants se démerder. Nohan plus que les trois autres. Maven a beau être l’aîné, c’est son frère qui à toujours tout gérer à la maison et qui a d’autant plus dû le faire après ça. Une traîtresse, c’est tout ce que sa mère est à ses yeux. Il modère toutefois ses paroles lorsqu’il parle d’elle, sait à quel points ses sœurs étaient attachées à elle malgré tout. Toujours est-il qu’il a accepté de se balader dans un cimetière pour trouver un pseudo fantôme et Olivia ne trouve rien de mieux que de lui poser des questions sur une fille. Enfin, ce n’est pas n’importe quelle fille. C’est Samia. Et Samia, elle l’a fait craquer dès que leur regard se sont croisés. Il a souvent l’impression d’être une fille à penser comme ça, mais c’est la vérité. Nohan, il pourrait avoir toutes les filles qu’il veut, mais c’est elle qu’il désire même s’il ne fait rien. Maven, Olivia et Phoebe n’ont aucun mal à avoir des relations, Nohan ça l’effraie beaucoup trop. Comment pourrait-il accepter de faire entrer quiconque dans sa vie lorsqu’on voit ce qu’elle est ? Alors oui, les Gwynfor-Brennan sont très doués pour cacher les choses. Personne ne suspecte ce qui se passe une fois la porte de leur appartement passée, mais ce n’est pas pour ça que lui a le courage de faire entrer quelqu’un dans sa vie. « Je suis persuadé que Maven a déjà des vues sur elle. » Lâche-t-il finalement. Excuses pitoyables même s’il est vrai qu’il a toujours laissé son frère obtenir ce que lui voulait et ça depuis des années. Il se plierait en quatre pour son jumeau. Et ce qu’il dit, c’est loin de convaincre sa sœur qui le frappe au bras du revers de sa main. « Il sait très bien que c’est ton cas et il m’a dit qu’il tenterait rien avec elle. Tu le laisses toujours être heureux à ta place, arrête un peu Nono. » Il grimace en l’entendant l’affubler de ce surnom ridicule qu’il n’a jamais aimé. Mais c’est Olivia et elle a le droit de l’appeler comme elle le veut, même si c’est particulièrement stupide. « Elle est trop bien pour moi, Ollie. Tu connais notre famille, tu sais à quel point on peut être nocifs, j’ai pas envie qu’elle soit touchée. » Le regard de sa petite sœur posé sur lui, il y lit comme dans un livre ouvert. Elle n’a pas besoin de parler pour qu’il sache ce qu’elle pense et qu’elle n’aime pas le voir capable de se détruire comme il le fait. Capable d’accepter que sa vie est vouée à être négative. « Faut que t’arrête, Nohan. » Dit-elle, d’un ton qui ne laisse pas la place au débat. « T’as le droit d’être heureux. Tu passes ton temps à nous protéger du monde, mais faut que tu penses à toi un peu. Alors arrête d’être con cinq minutes et tente ta chance, je suis certaine qu’elle attend que ça. » Elle hausse les épaules, comme s’il n’y avait rien de plus normal à tout ça. A cette conversation dans un cimetière. Il sait qu’elle a raison, Nohan. Il a passé ses cinq dernières années, voire ses huit dernières années, à faire en sorte que sa fratrie soit plus heureuse qu’il ne l’est. En effet, il est peut-être temps pour lui de penser à son bonheur …

I loved and I loved and I lost you
────────── LONDRES ✧ 2010 ──────────
C’était parti de rien. De ce qui aurait pu sembler être une plaisanterie pour toute personne extérieure à la famille. Des paroles qui avaient jeté un froid dans la pièce, qui avaient glacé le sang de Nohan qui aurait pu lui sauter à la gorge s’il n’y avait pas eu l’une de ses sœurs présente dans la pièce. Il s’était retenu de l’envoyer promener sachant que trop comment ça se serait terminé. Par endroit, son dos arborait ces cicatrices qui pourraient lui rappeler trop souvent les coups donnés par son géniteur s’il était capable de les voir. Parce que c’était comme ça qu’agissait son père. Ivre mais assez vif d’esprit pour frapper son gosse dans un endroit qui ne se verrait pas. Sauf lorsqu’il avait vraiment trop bu et qu’il n’avait pas d’autre choix que de trouver une excuse minable au lycée. Il se souvient parfaitement avoir menti à Samia, lui avoir assuré que ses cicatrices, elles n’étaient dues qu’à son côté tête brûlée et aux chutes durant les matchs de foot. Elle n’avait jamais plus posé de questions. Il était devenu bien trop convainquant avec les années. Un entraînement dont il se serait bien passé. Là, il n’avait simplement pas eu l’envie ou le courage de rajouter des traces sur son corps. Il n’avait rien dit mais n’en avait pas moins pensé. La panique lui vrillant l’estomac, une fois dans sa chambre, il avait fait de son mieux pour ne pas tout envoyer promener et pour ne pas hurler. La seule chose qu’il avait eu en tête alors c’était de la protéger. A tout prix. Lui pouvait souffrir, ce n’était qu’un détail tant qu’elle restait en sécurité. Son plan, Nohan l’avait préparé avec soin. Tourner autour d’une camarade de classe ayant des vues sur lui, laisser les choses se faire et surtout – oui surtout – l’embrasser devant Samia. C’était le plus important. Il aurait pu tout aussi bien lui dire la vérité, lui expliquer la situation, mais il s’était fait la promesse de la tenir éloignée de sa vie pitoyable. A la place, il avait préféré prétendre l’avoir trompé, lui briser le cœur – et le sien par la même occasion. La tenir le plus éloignée de lui, c’était sa mission. La gifle encaissée, Nohan était resté stoïque alors qu’il venait de briser des années parfaites auprès d’elle, cette seule fille qu’il avait véritablement aimée. Même une fois partie, disparue de son champ de vision, il était resté planté droit comme un piquet au même endroit. Son cerveau tentant encore d’encaisser la connerie qu’il venait de faire. Laisser partir la fille qu’il aimait à tout jamais. Et peut-être qu’elle l’avait senti par il ne sait quelle connexion, mais c’est Phoebe qui avait fini par le retrouver. Une heure ou deux, il ne saurait le dire, mais il était resté là sans bouger jusqu’à sentir les bras réconfortants de sa petite sœur venir l’entourer. Jusqu’à en faire de même et pleurer contre elle, sa fierté brisée en mille morceaux. La seule personne capable de lui apporter de la lumière et de l’amour plus fort que celui de sa fratrie, il venait de la chasser de sa vie pour s’assurer que jamais, ô grand jamais, son père n’irait mettre la main sur elle. C’avait été sa menace … elle est plutôt mignonne ta copine, je dirais pas non à la mettre dans mon lit. Des mots qui resteraient gravés à tout jamais en lui.

I'll be a better man today
────────── LONDRES ✧ JUILLET 2018 ──────────
« C’est le grand jour, Gwynfor. Tu vas être un homme libre. » Allait-il réellement l’être ? Nohan avait un petit doute sur ce point. Certes, sa vie derrière les barreaux après sept longues années s’arrêtait, mais il restait attaché à cette organisation contre son gré. Parce qu’il avait été assez fou pour prendre la place de Maven. Jumeaux identiques, qui aurait pu prétendre que ce n’était pas lui sur les lieux du crime ? Personne et il avait misé là-dessus. Maven, il avait toujours été influençable au grand désarroi de Nohan. Du genre à vouloir impressionner les filles, à vouloir jouer au bad boy. Il avait accepté de dealer de la drogue dans la capitale anglaise, ça lui donnait des airs de caïd en plus de bien le payer. Nohan, il lui avait dit d’arrêter avant qu’il ne soit trop tard et son frère n’avait pas voulu l’écouter. Lentement, les jumeaux s’étaient éloignés. Ce n’étaient que des gamins de dix-neuf ans pourtant mais bien assez vieux pour assumer les conséquences de leurs actes. Il se souvenait parfaitement du jour où son frère l’avait appelé en panique, lui avait expliqué la situation : un braquage qui avait mal tourné, un vigil qui avait été tué. Bien assez pour envoyer les braqueurs en prison pour plusieurs années. De quoi foutre la vie de son frère en l’air alors qu’il ne faisait que jouer l’idiot, pas de quoi mériter tout briser, pas alors qu’il souffrait suffisamment depuis des années. Alors dans son besoin extrême de protéger les siens, il lui avait dit de se taire, de rentrer sagement chez lui et Nohan, bêtement, il s’était rendu au poste de police et avait pris la place de son frère. Des remords pour avoir tué un homme, c’est ce qu’il avait dit, ce sur quoi il avait joué durant son procès. Il avait demandé à Maven et ses sœurs de ne rien dire, avait même négocié avec la mafia pour qui bossait son frère pour prendre sa place. C’est lui qui paierait pour lui et lui qui paierait sa dette. Et il avait espéré que le juge serait clément, il avait pris pour dix ans pour finalement en faire sept. Libéré pour bonne conduite. Nohan, il avait dû être le plus exemplaire des prisonniers. Du genre à se taire, à baisser les yeux mais à prendre peur tout le temps qu’on l’agresse. Il avait commencé la musculation pour être sûr de pouvoir se défendre et au final il n’y avait eu que quelques incidents. Pourtant, il était heureux de pouvoir sortir, de revoir ses sœurs. De revoir le monde loin de la prison dans laquelle il avait été enfermé toutes ses années. Et il savait qu’il aurait de quoi faire. Qu’il soit supposé ou non payer la dette de son frère, la mafia s’occupait de lui. Ils s’assuraient déjà qu’il aurait un boulot une fois sorti, dans une pâtisserie, une couverture pour du travail plus illégal. Ça ne lui plait pas, mais il accepte, sait qu’il ne sera pas pris ailleurs en ancien tolard qu’il est. Mais le plus important, ça reste qu’il cherche à tourner la page, à avancer même s’il aura toujours une ombre qui le suivra partout où il ira.
Revenir en haut Aller en bas
we push and pulllike magnets do
Olivia Andrews
we push and pull
like magnets do
Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan Tumblr_mt6xdfvLsP1r8v0pno7_250
» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 10888
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : holland roden
» Âge : twenty-nine
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Sam 24 Nov - 16:41 par Olivia Andrews
will te va tellement bien Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 705448254 Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 705448254 Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 920499825
allez, au boulot Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 3585889792 écris donc ta fiche pour venir vendre des pâtisseries Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1434993061
(re)bienvenuuuue Amy Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 3744571258 et bon courage pour ta fiche Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1973890357 Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Sam 24 Nov - 16:48 par Invité
@Roman Warwick cette rapidité mon dieu Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 3903491763 Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 3585889792
Il me manquait terriblement ce garçon et t'inquiète pas, j'ai prévu que t'ai de la lecture Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 3877719739
Merci chaton :chou: Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 2507724822
Revenir en haut Aller en bas
i’m only afraid of what i want
Gabrielle Rowena
i’m only afraid of what i want
Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan Tumblr_inline_prf8tj7TT81wclz64_1280
» Date d'inscription : 18/05/2014
» Messages : 15379
» Pseudo : margaux ; stardust.
» Avatar : blanca suárez.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : alycia & jamie.
() message posté Sam 24 Nov - 17:00 par Gabrielle Rowena
@Nohan Gwynfor ta réservation a bien été prise en compte Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 3585889792
Re-bienvenue Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1922099377 Bon courage pour cette fiche Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Miles Rowena
MEMBRE
Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 7uExJ8y
» Date d'inscription : 24/06/2018
» Messages : 1834
» Pseudo : Meg'
» Avatar : Michael Fassbender.
» Âge : Forty is sexy.
» Schizophrénie : Ethanol.
» Absence : 26/05
() message posté Sam 24 Nov - 17:03 par Miles Rowena
Un beau mafieux pâtissier, intéressant Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 762363325

Re-bienvenue & courage pour ta fiche Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 208687334
Revenir en haut Aller en bas
Teodora Dunford
her angel eyes saw
the good in many evils.
Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan Tumblr_onrcd2jEpv1v8r0kko4_r2_250
» Date d'inscription : 29/05/2018
» Messages : 800
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : ashley moore.
» Âge : 27yo, (01.04).
» Schizophrénie : lola, rioja & nova.
» Absence : 30 avril.
() message posté Sam 24 Nov - 17:07 par Teodora Dunford
(Re)bienvenue parmi nous. Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Sam 24 Nov - 18:38 par Invité
Merci tout le monde Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 208687334 Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 2894325006
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Sam 24 Nov - 19:18 par Invité
Rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Administratrice
Willow E. Hopkins
Administratrice
Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan Tumblr_p8u8pz53aU1s5hgwbo2_250
» Date d'inscription : 26/01/2016
» Messages : 10065
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : lucy kate hale
» Âge : 29 ans née le huit février
» Schizophrénie : autumn (l. james) & tessa (a. kane) & eulalie (b. lively)
» Absence : 05/05/2019
() message posté Sam 24 Nov - 20:09 par Willow E. Hopkins
Re Bienvenue à la maison :cœur:
& Bon courage avec ta fiche Who gon' pray for me? Take my pain for me? ☆ Nohan 1922099377
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciennes fiches
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Crise du Pain !!!!
» [RP] Boulangerie chez Lina et Arnoldo "L'amour du pain"
» (aria) a queen will always turn pain into power
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-