Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #34 & nouveautés.
La nouvelle version vient d'être installée. Rendez-vous par ici pour découvrir les nouveautés.
Ski et tempête de neige !
La station de ski de Zermatt vous ouvre ses portes pour profiter de l'hiver. Fan de drama ? Notre tempête de neige devrait vous faire plaisir.
Bingo de l'hiver !
Le bingo est toujours d'actualité, avec de nouveaux défis. Venez jouer, et tentez de remporter des cadeaux.
Winter Wonderland & Nouvel an.
Le Winter Wonderland et le tc du nouvel an sont toujours en cours.
Duo du mois.
Notre premier duo du mois est affiché. Pour le découvrir c'est par .
Comfort zone.
Une nouvelle catégorie a fait son apparition. Venez jetez un coup d’œil par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

bingo de l'hiver à travers tout un tas de petits défis, viens remplir ta carte de bingo et remporter des cadeaux.

séjour à la montagne ton personnage peut s'envoler pour la Suisse à petits prix, il faut en profiter.

tempête de neige et si t'as envie de pimenter un peu son voyage, tu peux participer au sujet commun !


i'm amazing therefore you're amazing (w/jake).

her angel eyes sawthe good in many evils.
Teodora Dunford
her angel eyes saw
the good in many evils.

» Date d'inscription : 29/05/2018
» Messages : 704
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : ashley moore.
» Âge : 26yo, (01.04).
» Schizophrénie : lola, rioja & nova.
» Absence : 01.03 / pr.
() message posté Mar 4 Déc - 21:10 par Teodora Dunford

≈ ≈ ≈
{i'm amazing therefore you're amazing}
✰ w/jake o. cavendish.

Teodora s’était levée de bonne humeur et reposée. Pour une fois, elle n’avait pas fait de l’insomnie. Pour une fois, son voisin chiant ne l’avait pas réveillé avec millième dispute avec sa copine. Pour une fois, le vieil homme d’en bas ne s’était pas mis à jouer de la musique trop forte. Teodora ne se plaindrait pas si la musique avait été bonne, mais ce n’était pas le cas parce que sa musique était ennuyante aux oreilles de Teo. Ennuyante et endormante. C’était un véritable miracle qu’elle ne se rendorme pas aussitôt éveillé. Bon, peut-être que la musique n’était pas aussi endormante qu’elle le prétendait. Peut-être que Teodora exagérait beaucoup dans le simple but de pouvoir se plaindre. Se plaindre étant l’un de ses passes-temps préférés, ces derniers temps. Parce que oui, Teodora avait beaucoup de temps à se plaindre. C’était ainsi depuis le début de son congé. En fait, depuis qu’elle ne passait pas la majeure partie de son temps à l’hôpital, Teodora ne faisait que se plaindre. De tout. De n’importe. Un chat se trouvant en bas de l’immeuble? Teodora se plaignait. C’était de l’exagération, mais elle n’en avait absolument rien à foutre. Elle faisait comme bon lui semble désormais. Dès son réveil, Teodora s’était chargée de faire ce qu’elle avait besoin de faire lors d’une journée ordinaire : manger, sortir le chien, prendre une douche. Lorsque tout avait été fait, la jeune femme avait retrouvé le canapé de son appartement et la télévision s’était ouverte. À un moment, Teo avait commandé de la nourriture asiatique, avait allumé quelques cigarettes, assise contre le fenêtre. Puis, la noirceur s’était installé sur Londres. Elle avait entendu des rires, des mots, des insultes au bas de son immeuble. Là, Teodora s’était décidé de changer ses vêtements pour enfiler quelque chose d’un peu plus propre. Sa présence était attendue au Barfly. La sienne et celle de Jake parce que oui, un peu plus tôt dans la journée, par ennui, elle lui avait envoyé un message. Pour prendre de ses nouvelles et aussi prendre un verre. C’était la moindre des choses qu’il accepte sachant qu’il ne lui avait pas donné de nouvelles depuis trop longtemps, cet ingrat. Mais comme Teodora était une bonne amie géniale et fantastique, elle faisait le premier pas. Ce message texte, c’était le premier pas. Le bar ne se trouvant pas trop loin de son appartement, Teodora n’avait pas ressenti le besoin de se presser afin d’être prête. Même que l’envie de prendre son temps s’était fait ressentir. Comme toujours, Teodora était la première arrivée sur les lieux. Rapidement, elle s’était assise sur un tabouret, avait commandé une bière et par habitude, son portable s’était retrouvé dans ses mains, ses yeux captivés par ce petit écran illuminé. « Tu es en retard, Cavendish. » Lâchait-elle sans relever le regard de son portable après avoir reconnu la silhouette de Jake du coin de l’œil. « Mais ça va, je te pardonne parce que je suis une amie en or et que tu as besoin de moi dans ta vie. » Teodora aimait bien se complimenter elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 19657
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Roman & Samia
() message posté Mer 9 Jan - 14:29 par Jake O. Cavendish
The fridge is a clear example that what matters is on the inside.. ✻✻✻ L’entretien terminé, Jake sort son portable pour regarder l’heure. Il a pris son après-midi et maintenant que c’est fini, il ne sait pas ce qu’il peut faire. Et surtout, il est un peu perdu. Il ne sait pas ce qu’il doit penser de cet entretien, de ce travail différent du sien qu’on pourrait lui proposer. L’entretien n’était qu’une formalité, c’était ce qu’ils lui avaient dit. Après tout, son expérience parle d’elle-même, même s’il y a longtemps qu’il n’a pas fait de journalisme papier. Mais ça fait quelques temps qu’il a recommencé à écrire. Pas pour être publié, mais pour dire ce qu’il pensait de certaines choses. Surtout quand il était en Turquie, et aussi avec ce qu’il voit parfois dans l’association de migrants dans laquelle il passe souvent ses journées libres. Ecrire, c’est différent. Plus personnel. Moins influençable par les images qui vont avec ses reportages. Malgré tout, il ne sait pas ce qu’il compte faire. Il est bien à la BBC, il l’a toujours été. Mais peut-être a-t-il fait tout ce qu’il pouvait y faire. C’était pour ça qu’il avait changé pour les sports, il y a finalement assez peu de temps. Un besoin de nouveauté qu’il ressent régulièrement. Qui l’avait quitté quand il était parti pour la Turquie quelques semaines cet été. Mais il ne peut pas rester là-bas, parce que d’autres choses lui manqueraient. Des personnes surtout. De toute façon, on ne lui a pas offert le poste pour l’instant, et ils n’en ont pas défini les modalités exactes. Il aura bien le temps d’y réfléchir plus tard. Pour l’instant, l’après-midi se présente à lui. Timéo est chez sa mère cette semaine et de toute façon, à cette heure-là, il est à l’école. Jamie a un délai à respecter pour des illustrations, il ne veut pas la déranger. Noël approchant, ça pourrait être bien de commencer à faire ses cadeaux. A cette pensée, Jake grimace. Ecumer les magasins à la recherche d’un cadeau qui pourrait faire au moins un peu plus plaisir… il déteste ça. Mais s’il remet à plus tard, il manquera de temps. Il le sait, il se connaît. Autant profiter de cet après-midi tranquille pour le faire maintenant.
Trois longues heures plus tard, il fait déjà nuit et il a peine trouvé deux cadeaux et demi. Vraiment, il n’est pas doué pour ça. Mais cette fois-ci, il a une excuse pour arrêter. Pendant ses déambulations, il a reçu un message de Teodora, lui proposant de se voir ce soir. Sachant qu’il n’a rien de prévu, c’est une excellente idée, et il avait répondu immédiatement par la positive. Maintenant que l’heure a tourné, il peut prendre le métro pour rejoindre le Barfly, et il sera peut-être même en avance. C’était sans compter sans quelques interruptions dans le métro, auxquelles il est pourtant habitué. Quand il arrive au bar, il est finalement en retard et, bien sûr, Teo est déjà là. « Tu es en retard, Cavendish. » Même pas un regard pour lui. Jake lève les yeux au ciel, tout en souriant malgré tout. « Mais ça va, je te pardonne parce que je suis une amie en or et que tu as besoin de moi dans ta vie. » L’égo de la jeune femme n’a pas d’égal. Heureusement pour elle, Jake y est habitué. Depuis le temps qu’ils se connaissent après tout. « Je n’ai jamais cherché à dire le contraire. » Pour cette fois, il décide d’aller dans son sens. Après tout, c’est vrai qu’il est en retard même si ce n’est pas sa faute. « Sinon bonjour. Ça va Jake ? Oui, oui, et toi ? Bien, j’aime juste râler tout le temps. » Enfin, il attire son attention et elle quitte son téléphone des yeux. Jake lui sourit et s’assoit en face d’elle. « Donc à part ça, comment tu vas ? Tu t’ennuyais de moi ? » A son tour de jouer les égocentriques. Après tout, c’est elle qui a proposé qu’ils se voient. Même s’il admet que c’était une bonne idée. Trop longtemps qu’ils ne se sont pas vus.

✻✻✻
WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Bloomsbury :: The Queen's Head
» Amazing grace
» 06. [Fabray] You're amazing, just the way you are
» It's amazing... OU l'arrivée d'une illusioniste |PV Zane|
» The Miz Vs Amazing Red
» 06.An amazing partner ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-