"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Wake up and live your life. 2979874845 Wake up and live your life. 1973890357


Wake up and live your life.

Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 6 Déc - 22:36 par Invité

ThomasEdgar Davies

London calling to the faraway towns
NOM : Davies PRÉNOMS : Thomas Edgar. ÂGE : 30 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 27 juin 1988 NATIONALITÉ : britannique STATUT CIVIL : célibataire MÉTIER : agent de police. TRAITS DE CARACTÈRE : actif + sportif + ambitieux + jaloux + extraverti + bavard + tête en l'air + ponctuel + positif + optimisite + rancunier + patriote + fier + à l'écoute + GROUPE : the tube



My style, my life, my name

Thomas, est un grand sportif. Tous les matins il se lève à 04h30 pour aller courir non loin de chez lui. Ce footing matinal est pour lui une véritable nécessité. Sans ce footing il sait que la journée ne sera pas bonne. Il faut ajouter à cette séance de footing matinal, les longueurs hebdomadaires faites à la piscine. La natation, le contact avec l'eau, c'est son unique moyen de se ressourcer après une semaine compliquée.
Le jeune homme est de nature ponctuel. On peut dire qu'il est réglé comme un coucou. C'est une vieille habitude que son père lui a légué, la maison familiale était bien trop petite pour ses parents, ses deux soeurs et lui, il fallait une véritable gymnastique militaire pour que tout roule. Chacun ses horaires de passage à la douche, l'heure du petit déjeuner se déroulait à la minute prêt. Cette vieille habitude ne l'a pas quitté, bien qu'il ne vive plus au domicile familial.
Thomas est un garçon que l'on peut qualifier d'à voile et à vapeur. Pour lui le sexe de son partenaire ne compte pas, tant que les sentiments sont là. Il n'a pas connu d'histoire très sérieuse jusque là ne cessant d'être déçu. Il croit en l'amour quelque soit le visage qu'il empruntera, il attend, sachant que son tour viendra.
Le Londonien est membre de la police de Londres. Même si il a toujours souhaité devenir avocat, les événements de juillet 2005 à Londres et les vagues d'attentats qui ont suivi en europe ont fait naitre en lui une véritable vocation. Voilà maintenant quatre ans qu'il porte fierement l'uniforme du Metropolitan Police.
L'ambition, voilà sûrement ce qui pourrait le mieux décrire Thomas. Il n'en a jamais assez. Lorsqu'il gravit un échelon c'est toujours avec l'idée de gravir le suivant encore plus rapidement. Ses supérieurs apprécient grandement ces atouts, un effectif toujours performant, repoussant les limite pour un jour peut-être prendre la tête de ce service prestigieux.
Si vous écoutez l'entourage du jeune londonien, vous comprendrez assez rapidement que c'est une véritable pile électrique. Si Thomas a un appartement c'est uniquement pour dormir et se reposer après le travail. Mais il s'y trouve rarement en dehors de ces deux exceptions. Rester à la maison, être pantouflard ça n'est pas du tout dans son caractère, là encore il doit tout ça à son père. Lorsque Thomas n'était pas à l'école, son père l'emmenait en dehors de la ville pour pêcher, découvrir la nature et surtout pour ne pas rester enfermer chez lui.
Ce qui nous emmène forcement a cette petite caractéristique, quand on veut être partout et nul part à la fois, on fini forcément par devenir un peu tête en l'air. C'est tout Thomas. Il oublie tout le temps où il pose ses affaires, autant dans sa vie personnelle que professionnelle. Mais nous vous inquiétez pas, il finit toujours par retrouver ce qu'il perd. D'ailleurs vous ne l'entendrez jamais dire qu'il a perdu quelque chose. Pour lui, un objet est le plus souvent déposé à un endroit qu'il conviendra de trouver plus tard lorsqu'il aura besoin du dit objet.
Thomas est donc du genre à avoir la bougeotte. Dès que son emploi du temps le lui permet, il aime voyager. C'est un véritable globe-trotter. Ses vacances il ne les passe pas à Londres où dans les environs. Il préfère voir du pays, aller dans des endroits reculés. L'Inde, le Pérou, Madagascar, sont autant de pays qu'il a visité. D'ailleurs si vous avez la chance de vous rendre dans son petit appartement vous y trouverez une carte du monde avec sur chaque pays visité une épingle et l'année de visite.
Edgar. Son deuxième prénom ne lui a pas été donné au hasard. Il est le nom de son arrière grand-père. Alors oui il n'est peu être plus à la mode, dépassé comme certains voudraient lui faire croire, mais pour lui il est important. Thomas est fier de porter ce deuxième prénom et ce parce que son arrière grand-père s'est vaillament battu en France pendant le premier conflit mondial. Avoir ce deuxième prénom lui rappelle le sacrifice ultime que son aieul a fait pour que ses descendants puissent vivre libres.
Si vous n'avez pas de temps, que vous souhaitez avoir une journée bien remplie, un conseil ne lancez pas Thomas sur un sujet de conversion. Ce garçon est une vraie pipelette. Il ne s'arrêtera que lorsqu'il estimera que le sujet est épuisé. Autant vous dire que vous pouvez y passer toute la sainte journée.


PSEUDO : gablv PRÉNOM : quentin ÂGE :24 ans PERSONNAGE : inventé.  AVATAR : taron egerton CRÉDITS : tag & aslaug. COMMENT ES-TU TOMBÉ(E) SUR LC ? : Sur Bazzart CE COMPTE EST-IL UN DOUBLE-COMPTE ? : non



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 6 Déc - 22:36 par Invité
At the beginning


Tout a commencé un jour de juin 1988. Une belle journée ensoleillée à Londres. L'été venait de commencer. C'est le jour où j'ai décidé de pointer le bout de mon né. J'ai tout de suite fait le bonheur de mes parents. A vrai dire je suis le premier enfant de la famille, alors ce n'est pas compliqué de rendre des parents heureux quand on est le premier, tout ça était nouveau pour eux. Les couches, les pleurs la nuit, la nounou pour pouvoir aller travailler. J'étais le petit prince. Je n'ai rien à dire sur mon enfance, elle a été plutôt heureuse, mon père travaillait pour la ville de Londres, ma mère était avocate, on vivait dans une maison assez grande pour nous trois c'était la belle vie. Quand j'ai fêté mes quatre ans, c'est là que tout a commencé à déraper. Mon petit royaume allait bientôt être boulversé. Adieu les parents pour moi tout seul. Vous l'aurez compris, ma mère était enceinte pour la deuxième fois de sa vie. Mes parents étaient fous de joie de m'annoncer la nouvelle, j'allais devenir grand-frère. Fous, le mot est plus que bien choisi. Je ne voulais pas partager mes parents avec un petit frère ou pire une petite soeur.
Neuf mois plus tard, non seulement je perdais definitivement tous les privilèges de l'enfant unique, celui qu'on idolatre et qu'on chouchoutte. Mais je perdais tout ça au profit d'une fille, enfin non de deux filles. Ma mère avait donné naissance à deux ideuses petites filles. Pendant la première année de leur vie, j'avais eu la chance de garder la grande chambre de l'étage, celle qui me permettait de stocker la tonne de jouets que mes parents m'avaient acheté durant les cinq premières années de ma vie. Maintenant que les deux petits démons étaient suffisament grands pour faire leur nuit et après m'avoir volé l'amour de mes parents, elles me volaient ma chambre. Mon père m'avait aidé à faire le tri dans mes affaires, celles que je gardais et celle que j'allais devoir donner à des oeuvres de charités: "Parce que, mon chéri ta nouvelle chambre est bien trop petite pour pouvoir ranger tous ces jouets. Et puis c'est l'occasion de jeter ceux avec lesquels tu ne joues plus !" J'avais le coeur briser. Cinq ans, à cinq ans me demandais déjà de faire des choix. J'avais délaissé mes vieux jouets en bois, ils ne me servaient plus et puis c'étaient bien ceux qui prenaient le plus de place. A partir de ce moment là j'ai compris, compris que cette maison allait être bien trop petite pour nous cinq. Trois chambres, dont une (la mienne) qui ressemblait plus à une buanderie, une seule salle de bain. Et le pire était à venir, le rythme aurait pu être simple si les deux dernièeres avaient été des derniers. Plus elles grandissaient et plus elles prenaient de la place.

L'adolescence venant les choses devinrent incontrolables. Si bien que mon paternel dû instaurer des règles de vie. Une véritable vie de casernes, des heures de passages dans la salle de bains, une vie minimétrée. Tout ce que j'aurai voulu éviter. Mes parents ne pouvaient-ils pas simplement acheter une nouvelle maison de banlieue ? Visiblement c'était plus compliquée que ça. Je ne l'avais pas encore compris, j'étais trop occupé à passer mes journées dehors avec mes amis. Mais ma mère avait perdu son travail, finie l'avocate adorée et bonjour la mère au foyer. Le chômage la détruisait petit à petit, si bien qu'elle dû accepter une offre d'assistante juridique dans une entreprise, travail payé au minimum. Cette situation, commençait à peser sur la petite famille. Heureusement pour moi, l'heure de prendre mon envol était arrivé, finie l'école et bonjour la faculté de droit. Mes parents n'étaient pas vraiment pour, après l'expérience que ma mère avait vécu il ne souhaitait pas du tout que je suive le même chemin. Mais ça c'est ce que j'ai cru. Durant une belle journée d'été, alors que je me rendais sur le lieu de travail que j'avais trouvé pour l'été, à 8h50, ma vie bascula. Une immense détonation vint me tirer de ma routine. Un nuage de fumée et de poussière emplit l'intérieur de la rame de métro dans laquelle je me trouvait. Il me fallu du temps pour admettre ce qui venait de se produire. Une saleté de bombe venait d'exploser dans le métro. En sortant de la rame, je compris l'ampleur des dégâts. Ma chemise blanche était devenue noire et rouge... "Allez-y Thomas, continuez !" Le psy m'avait tiré de mes pensées. J'avais la main posée sur le flanc droit de mon torse. L'endroit même où une cicatrice se trouvait aujourd'hui. Seule trace encore visible qui me rappellera cette journée d'horreur. Cette journée qui changea totalement ma vision de la vie et ce que je voulais vraiment en faire. A quoi bon défendre le truand devant un tribunal quand on peut l'empêcher de commettre son pêché. Vous l'avez compris, après cet attentat, ma vie n'a plus été la même. Je rêve encore certaines nuit de ces longues minutes dans les tunnels du métro, coupé du monde, les oreilles qui sifflent et la vie qui s'enfuit au fur et à mesure que ma chemise aspire ce liquide couleur rougeâtre.

Il m'aura fallu quelques temps pour me remettre de ce 7 juillet 2005. J'ai décidé en septembre de la même année de commencer la faculté, pour apprendre le droit et avoir un but dans cette vie. Chaque matin je me levais avec en tête cette idée folle que j'aurai pu y rester, que j'aurai très bien pu ne jamais remonter à la surface. Le sport m'a sauvé d'une folie certaine. Dès que le médecin donna son accord je me remis de manière hebdomadaire à la natation. En parallèle je courrais tous les matins avec en tête la dead line de finir dans les rangs de la police londonienne, celle qui avait été d'un reconfort sans pareil à ma sortie du métro. Mes années de fac, se sont bien passées, je ne dirais pas que j'ai brillé, mais j'ai fais le nécessaire pour obtenir mes diplômes. A l'âge de vingt-cinq ans je décide donc de me lancer dans la grande aventure. Mes parents m'ont soutenus (avec un peu de retenue) ne souhaitant que mon bonheur. "Fils, après tout ce que tu as vécu, ta mère et moi serions fier de te voir réussir ce pourquoi tu as tant donné. Nous ne voulons qu'une chose, ton bonheur. Si devenir policier te procure ce bonheur, alors nous serons derrière toi, toujours prêt à te relever pour que tu puisse continuer d'avancer vers ton but." C'était les mots de mon père, le jour ou je suis venu dans la maison familiale pour leur annoncer ma volonté d'incorporer la grande famille des forces de l'ordre. Concours, visite médicale, le chemin était long pour arriver à l'académie de police, mais c'est ce que je souhaitais. Moins d'un an. C'est le temps qu'il m'aura fallu pour réaliser mon rêve. Cela fait maintenant quatre ans que je porte l'unfirome du metropolitan police. Je rends mes supérieurs hiérarchique fiers tout comme ma chère famille. C'est une vie trépidente, une vie quelque peu dangereuse à plusieurs égards, mais c'est la vie que j'ai choisi et pour rien au monde je ne changerai."Merci, Thomas, c'est bien la première fois que vous vous livrez à ce point. Je pense que vous avez réussi à dépasser bien des choses maintenant !"

Revenir en haut Aller en bas
Miles Rowena
MEMBRE
Wake up and live your life. 7uExJ8y
» Date d'inscription : 24/06/2018
» Messages : 1834
» Pseudo : Meg'
» Avatar : Michael Fassbender.
» Âge : Forty is sexy.
» Schizophrénie : Ethanol.
» Absence : 26/05
() message posté Jeu 6 Déc - 22:55 par Miles Rowena
Ouh ça promet tout ça Wake up and live your life. 3585889792
Bienvenue par ici & courage pour ta fiche Wake up and live your life. 208687334
Revenir en haut Aller en bas
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
Abigail E. Reynolds
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
--
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 8040
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 29 ans (20.07)
» Schizophrénie : /
() message posté Jeu 6 Déc - 22:57 par Abigail E. Reynolds
bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 6 Déc - 23:13 par Invité
Merci à vous deux pour l'accueil Wake up and live your life. 2723850382 Wake up and live your life. 2894325006 Wake up and live your life. 2107231163 Wake up and live your life. 3744571258
Revenir en haut Aller en bas
Tristan Proinsias
Wake up and live your life. Giphy
» Date d'inscription : 13/11/2018
» Messages : 90
» Avatar : Tom Hiddleston
» Âge : 34ans
» Absence : 29/04 au 29/05
() message posté Jeu 6 Déc - 23:20 par Tristan Proinsias
C'est Frank qui va être content !
Et bienvenue ! Bon courage pour fiche
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 6 Déc - 23:24 par Invité
Oh la vache, Taron Wake up and live your life. 705448254 Wake up and live your life. 705448254 Wake up and live your life. 705448254
Welcome here Wake up and live your life. 1973890357 Wake up and live your life. 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
Rioja Ibanez
maybe i belong among the stars.
Wake up and live your life. Tumblr_p64ghxHY091vs6omdo8_250
» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 2380
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : adria arjona.
» Âge : 30yo, (15.02).
» Schizophrénie : lola, nova & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Jeu 6 Déc - 23:38 par Rioja Ibanez
Bienvenue parmi nous. Wake up and live your life. 1973890357
Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
Rhiannon O'Connor
membre de la version
Wake up and live your life. Tumblr_ncf70lo9Rp1rusjpbo8_r1_250
» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1823
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 29 ans
() message posté Jeu 6 Déc - 23:55 par Rhiannon O'Connor
Bienvenue Wake up and live your life. 208687334
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 7 Déc - 0:13 par Invité
Merci tout le monde Wake up and live your life. 2107231163 Wake up and live your life. 3609820499
Mais quel accueil Wake up and live your life. 2723850382 Wake up and live your life. 1922099377

Je vois que Franck est inspecteur de police c'est cool Wake up and live your life. 3155621813
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciennes fiches
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Ekaterina • Live your life
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Prime Of Life ←
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» Sounds of Life [Mathilde] -TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-