Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #34 & nouveautés.
La nouvelle version vient d'être installée. Rendez-vous par ici pour découvrir les nouveautés.
Ski et tempête de neige !
La station de ski de Zermatt vous ouvre ses portes pour profiter de l'hiver. Fan de drama ? Notre tempête de neige devrait vous faire plaisir.
Bingo de l'hiver !
Le bingo est toujours d'actualité, avec de nouveaux défis. Venez jouer, et tentez de remporter des cadeaux.
Winter Wonderland & Nouvel an.
Le Winter Wonderland et le tc du nouvel an sont toujours en cours.
Duo du mois.
Notre premier duo du mois est affiché. Pour le découvrir c'est par .
Comfort zone.
Une nouvelle catégorie a fait son apparition. Venez jetez un coup d’œil par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

bingo de l'hiver à travers tout un tas de petits défis, viens remplir ta carte de bingo et remporter des cadeaux.

séjour à la montagne ton personnage peut s'envoler pour la Suisse à petits prix, il faut en profiter.

tempête de neige et si t'as envie de pimenter un peu son voyage, tu peux participer au sujet commun !


The futur is in our hands [Aelly#9]

Aël James
MEMBRE
bouh
» Date d'inscription : 23/01/2018
» Messages : 206
» Pseudo : Bee
» Avatar : Daniel Bederov
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : Mila la bellisima, William le torturé
» Absence : 15.08.2018
() message posté Sam 12 Jan - 22:09 par Aël James
Quand il s'assoit sur la chaise du pub il soupire pour le confort que ça lui procure. A croire que même lui a ses limites, et là il a l'impression de les avoir atteintes. C'est un peu comme quand il est forcé de faire du shopping. Il est endurant mais pas au point de prendre du plaisir à faire des visites d'appartement non plus. Même si c'est pour trouver leur nouveau foyer, leur nouvelle maison à tout les deux. Leur premier appartement ensemble. Quelque chose de complètement inédit dans leur relation, et qui ne pourra pas se reproduire... Oui, ça fait parti de toutes les premières fois. Éphémères, angoissantes, et pourtant dont on garde souvent un souvenir à vie. Toujours est il qu'ils ne peuvent pas emménager dans son appartement à lui. Trop petit, entre le chien, les affaires de Lilly... Ils se marchent dessus, et dieu sait que c'est pas une bonne chose même si au point où ils en sont ils sont encore capable de vivre d'amour et d'eau fraîche.

"J'ai trop faim. Et je suis épuisé. Je pensais pas que tu puisses m'épuiser un jour." Il marque une pause, mais sourit. "Quoi que si mais pas comme ça." Même à bout il arrive quand même à se moquer -gentiment- d'elle. Il sait comment faire pour la faire réagir et ne s'en lassera sans doute jamais. Le serveur arrive, de là il commande une planche avec tout types de nourriture qu'ils servent là, et de l'eau. Il laisse Lilly commander à son tour et une fois le serveur parti il se passe la main sur le visage, comme si ça pouvait estomper les heures passées.
"Bon alors, verdict, tu préfères lequel ?" Quelque chose lui dit qu'elle sera plus tatillon que lui sur le sujet de leur futur appartement. Lui ce qu'il privilégie c'est l'espace et la lumière... Comme ce n'est pas un fan de cuisine il ne sera pas à cheval sur l'électroménager, et pour le reste un lit, une télé c'est bien non ? "Je dirais que celui qui donne sur le petit parc. Il y a avait un grand salon, c'est pas mal non ?" Ce n'est pas lui qui a fait des études d'architecte, sans doute qu'il lui faudra plus d'arguments pour la convaincre. Il prend sa main sur la table comme il a l'habitude de le faire et en caresse le dos avec son pouce.
Revenir en haut Aller en bas
Lilly R. Adams

» Date d'inscription : 21/01/2017
» Messages : 1038
» Avatar : Bridget Satterlee
» Âge : 21 ans (23.05.97)
» Schizophrénie : Célian, l'homme de ces dames (J. Timberlake) et Jude, la jolie brune à l'esprit libre (J. Kramer)
» Absence : 05.03
() message posté Jeu 17 Jan - 18:50 par Lilly R. Adams
Voila déjà plusieurs heures qu’on marche et qu’on visite des appartements. C’est la première fois que j’entreprends ce genre de démarche, et je dois dire que je n’en reviens toujours pas. Si on m’avait dit il y a un an que j’allais partir de chez mes parents, je ne l’aurais jamais cru pour la simple et bonne raison qu’ils sont parfois un tantinet un peu trop surprotecteurs. Mon père n’était clairement pas chaud, mais je pense que finalement ma mère a réussi à le convaincre avec une méthode dont elle seule détient le secret. Elle doit être la femme qui murmure à l’oreille de Monsieur Adams. Jusqu’à présent, une des seules à y parvenir, je pense. C’est un grand tournant dans ma vie, un grand bon aussi. C’est une expérience qui reste excitante bien qu’un peu angoissante. Heureusement, je ne la vis pas toute seule et c’est probablement ce qui fait que je ne cède pas à quelconque panique. En appartement, je n’y connais pas grand-chose, ou du moins en histoire de bail, de location et autres. Certes, ma maman a pris le temps de m’expliquer certaines choses, et pour le reste, je n’hésite pas à bombarder Aël de questions. Après tout, il a déjà le sien, lui.

Dans le petit restau-bar là où on s’est arrêtés après plusieurs visites, je prends soin d’ôter ma veste et mon écharpe pour me sentir un peu plus à l’aise, et m’installe en face de lui. Ici, il fait chaud, il y a plus ou moins de monde, mais pas de quoi ne rien comprendre aux dires d’Aël. Ma curiosité enfantine me pousse à lancer des regards observateurs ça et là et puis finalement me recentre sur la voix de celui avec qui j’ai accepté de commencer une nouvelle vie. Je fais la moue en l’entendant prétendre que je peux parfois être épuisante, mais ricoche sur un autre sujet « Je peux te montrer que je suis capable de t’épuiser d’une toute autre manière également » dis-je avec le sourire et un brin de malice. Lorsque le serveur arrive, je n’ai pas pris le temps de jeter un œil à la carte, et me lance dans ce qu’il me semble accessible un peu partout, et pas trop anglais : un hamburger avec des frites. On ne va pas se leurrer : l’Angleterre n’est pas un pays gastronomique, ou du moins pas pour moi et ce depuis que j’y vis, merci papa.

En regardant le serveur s’éloigner j’en profite pour me coller contre le radiateur proche de moi, et range mon portable pour pouvoir profiter d’un peu de tranquillité. « Le premier était cosy et pas trop mal situé, mais je crois qu’avec Shiva on va avoir des problèmes » en effet, l’appartement était super chaleureux, mais pas très spacieux même si beaucoup de pièces. Ce chien a, comme tous les chiens, la délicatesse d’un éléphant et avec l’espace qu’elle prend à elle toute seule, j’ai bien peur qu’au moindre pic de folie comme souvent, on doive investir pour de la déco. « Ou alors on laisse le chien chez mes parents… » mon père serait content, lui-même déjà beaucoup attaché à elle, ma mère ce serait plutôt l’inverse. Quant à moi, je crois que j’aurais toujours un peu mal au cœur à l’idée d’abandonner mon chien avec qui j’aime passer beaucoup de temps et ce depuis qu’elle est entrée dans ma vie. « Le dernier était sympa, la cuisine était spacieuse et super lumineux, mais le quartier il fait flipper. Toi t’as ta voiture et t’es un mec, mais moi j’vais psychoter quand je vais devoir revenir des cours quand il fait noir » peut-être que je psychote pour rien aussi, mais n’empêche que je ne me serais pas aventurée toute seule dans ce quartier. Aël relève une autre visite qu’ils ont fait et en effet, cet appartement a pas mal de potentiel « Oui c’est vrai. Je pourrai te regarder courir dans le parc en restant au chaud ! haha » dis-je en plaisantant alors que je sais qu’il prend plaisir à vouloir me trainer avec lui lors de son footing « Il est lumineux, c’est cool pour le dessin. Mais on a intérêt à remoderniser tout ça parce que c’est un peu vieillot leurs couleurs, etc. On peut peindre dans un appart qu’on loue, non ? » j’attrape sa main et joue avec ses doigts en y entre-glissant les miens « Tu préfères celui avec le parc, toi ? » Je regarde un groupe de personne entrer et guêter après une place, puis en affichant une tête de chien battu, je me lance dans ma requête « je peux dormir chez toi aujourd’hui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aël James
MEMBRE
bouh
» Date d'inscription : 23/01/2018
» Messages : 206
» Pseudo : Bee
» Avatar : Daniel Bederov
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : Mila la bellisima, William le torturé
» Absence : 15.08.2018
() message posté Lun 21 Jan - 19:31 par Aël James
Aël est heureux de pouvoir enfin poser ses fesses sur une chaise. La matinée a été longue bien qu'inévitable. Après tout c'était bien son idée non d'emménager ensemble ? Il était clairement impossible qu'ils le fassent chez lui, c'était trop petit, le chien ne pourrait pas venir non plus. Aël n'a pas encore de réelle idée de la place que vont prendre les affaires de sa copines, mais il s'imagine bien qu'un seul placard ça ne sera pas suffisant. Pour Aël, emménager ensemble c'est l'étape de plus, celle qui en soit pose réellement les fondations de ce que sera leur quotidien pour peut être le reste de leur vie. Ca fait longtemps qu'il n'a pas vécu ça avec quelqu'un. Peut être n'en a t'il jamais eu autant envie d'ailleurs. Avec Lilly ça tombe sous le sens, en plus il faut dire que tout tombe "bien" et au bon moment, comme si c'était un espèce de signe du destin. Il n'est pas du genre à croire dans ce genre d'histoire, mais comme quoi : tout vient à point à qui sait attendre.

« C'est ta chienne ! Tu vas pas la laisser à tes parents, en plus ils sont jamais là l'un comme l'autre et elle finirait par tourner en rond." Il sourit. "En plus j'ai besoin de faire quelqu'un pour faire mon sport le matin, et comme t'es jamais décidée à te lever... " Il la nargue gentiment, un peu comme pour lui faire croire que si il lui a demandé d'emménager avec lui ce n'est que pour pouvoir récupérer Shiva. D'ailleurs, il n'a aucun doute sur le fait que c'est sans doute ce qu'elle va dire pour lui répondre.
Lilly continue à exposer ces idées sur les appartements qu'ils ont vu. Il n'est clairement pas convaincu par celui qui se trouve dans le "quartier flippant". Ne serait ce que c'est parce que c'est dans celui là qu'il doit souvent se rendre pour éteindre les incendies de voiture, ou ramener les drogués en ambulance. "C'est pour ça qu'il était moins cher aussi... Y'a pas photo, ils doivent galérer à le louer même si sur le papier il est parfait." Ce n'est pas un scoop, le prix du loyer dépend souvent du quartier. "Si je te fais vivre dans un appartement comme ça, tes parents vont te rapatrier beaucoup trop vite de toute façon." C'est déjà bien beau qu'ils la laissent partir. Aël serait sans doute très curieux de connaître les arguments magiques de Callie ...

« On peut faire ce qu'on veut du temps qu'on le rend dans le même état qu'on l'a eu !» Il marque une pause. Réfléchissant à ce qu'il serait possible de faire dans un budget raisonnable. Il ne voudrait pas qu'elle s'emballe de trop, et qu'après faute de moyen ils ne puissent réaliser leur projet. Il s'en voudrait si leur vie à deux commençait comme ça. Elle le ramène sur terre. « Clairement c'est mon préféré. Il est dans le budget, en plus il y a déjà quelques meubles, en plus des miens -si tu veux en garder quelques uns bien entendu. »
Le serveur arrive avec le repas si bien que lorsque Lilly fait sa demande, il a d'abord du mal à se concentrer tant son estomac crie famine. Puis finalement il regarde Lilly d'un air dubitatif. « Est ce que quand on vivra ensemble tu me demanderas si tu peux dormir là ? Pire si tu peux dormir dans mon lit ? C'est pas comme si je t'avais donné une clef de chez moi... Tu peux venir quand tu veux, même quand je suis pas là. On va habiter ensemble tu sais ? » Ce n'est pas la première fois qu'il lui tient ce discours à peu de choses près.
De là après l'avoir réprimandé gentiment il commence à manger comme un goinfre qu'il est et surtout qu'il se sent à l'heure actuelle. « Tu as déjà une idée de ce que tu voudrais mettre dans l'appart ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lilly R. Adams

» Date d'inscription : 21/01/2017
» Messages : 1038
» Avatar : Bridget Satterlee
» Âge : 21 ans (23.05.97)
» Schizophrénie : Célian, l'homme de ces dames (J. Timberlake) et Jude, la jolie brune à l'esprit libre (J. Kramer)
» Absence : 05.03
() message posté Jeu 7 Fév - 11:25 par Lilly R. Adams
Shiva est ma chienne oui. C’est même mon cadeau de Noël de la part de mon père alors que je pense l’avoir bien soulé auparavant pour avoir un chien. Je n’avais jamais imaginé qu’il passerait sur mon compte insta une fois dans sa vie et pourtant, il m’a bien offert le chien que je voulais après avoir posté une photo avec un similaire à ma Shiva. La laisser à mes parents serait assez compliqué pour moi puisque je passe beaucoup de temps avec elle une fois de retour des cours. J’en suis même arrivée à la mettre dans les pieds d’Aël tant mon amour pour ce chien est intense. « Ma mère est plus souvent chez elle vu qu’elle travaille de sa maison, mais elle n’est pas vraiment adepte des chiens » et Shiva a été habituée à être chouchoutée tant par mon père que par moi. Ma mère se contenterait de la nourrir, lui ouvrir la porte pour qu’elle aille dans son jardin et ça s’arrêterait là. Je fronce les sourcils lorsqu’il ajoute qu’elle lui est bien utile pour faire son sport « Méchant, tu veux vivre avec moi juste pour mon chien. Dans ce cas je peux aussi dire que j’en ai besoin pour me tenir compagnie le matin vu que toi t’es jamais décidé à rester au chaud dans le lit avec moi le matin. » je lui lance une moue taquine, à moitié boudeuse quand même. Quant aux appartements, je suis soulagée de voir qu’on est plus ou moins sur la même longueur d’ondes quant à celui dans le quartier pas vraiment sécurisé. Autant éviter de se faire agresser ou violer en rentrant des cours le soir « C’est sur que dès qu’il y aura une faille, mon père va pas se gêner pour s’y introduire et mettre le doigt dessus pour finalement changer d’avis. » Ma mère a beau être une championne, je doute qu’elle puisse vraiment le faire changer d’avis si tout n’est pas parfait, sécurisé et tout le tralala.

« Donc on va pouvoir peindre la chambre en rose ?» lui demandais-je avec un large sourire. Je le taquine, je doute qu’il accepte de dormir dans un monde totalement rose. Au fond, une chambre rose ça fait petite fille, j’avais la même en Espagne lorsque j’étais petite. « Ben autant garder tes meubles, ça fera des économies ». J’ai conscience qu’on ne peut pas se permettre de tout bazarder et repartir sur des trucs tout neufs et ultra moderne digne des photos sur Pinterest. D’autant plus que ses meubles sont en bon état et pourraient s’adapter avec le reste assez facilement. J’attends que le serveur s’éloigne pour lui poser des questions, ou plutôt la question ; pour lui ça semble être une question débile, pour moi pas vraiment. « C’est pas pareil, ici c’est ton appartement Aël. J’ai pas envie de me taper l’incruste chez toi quand t’es pas là. Et puis t’as peut-être prévu des trucs avec tes potes ou t’as peut-être tout simplement envie de souffler avant de devoir me supporter H24 » je hausse les épaules, je trouverais ça normal d’où le fait que j’ai préféré lui demander la permission. J’ai beau été élevée par ma maman uniquement, elle a mis un point d’honneur sur les bonnes manières.

Je m’intéresse à mon plat et prend une frite au passage. Je crois que chercher des apparts, ça creuse vraiment. Je relève à nouveau les yeux vers Aël qui me demande ce que je souhaite mettre « Non. J’ose pas trop m’avancer tant qu’on n’a pas réellement l’appart sinon je vais être déçue. Mais après je passe du temps sur pinterest. Certaines images font rêver mais je crois que c’est hors-budget. Et toi t’as des idées ? » Je marque une pause « Ah si, pas le chien dans la chambre pitié ». Depuis que Shiva est petite, mon père et moi l’avons habituée à ce qu’elle n’aille pas dans les chambres et surtout, qu’elle ne monte pas sur les lits. Globalement, jusqu’à maintenant elle semble s’en rappeler, mais j’aime autant qu’elle continue afin d’éviter de dormir avec des poils, ou tout simplement de devoir se partager l’espace du lit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» Profil d'un futur Premier ministre
» suggestions au futur premier ministre...
» Bosco, ou "pourquoi ne faut-il jamais énerver un futur mâle Alpha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-