"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Snow storm & blackout. 2979874845 Snow storm & blackout. 1973890357


Snow storm & blackout.

Her Majesty
MEMBRE
Snow storm & blackout. 8y8fcAC
» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 1553
» Avatar : the Queen.
» Âge : 91 ans.
() message posté Jeu 7 Fév - 12:12 par Her Majesty
Snow storm & blackout.

LONDON CALLING TO THE FARAWAY TOWNS




Il est presque 21H, le restaurant commence doucement, mais sûrement à être rempli, et les gens n’arrêtent pas d’arriver. Il a neigé toute la journée, obligeant certaines pistes à fermer. Le commerce a marché fort à cause de la neige, et le restaurant n’est pas en reste. Il neige toujours, de gros flocons, à tel point que la météo annonce d’être prudent, de faire attention. Certains parlent même de “tempête de neige”, de “blizzard”, et d’autres mots angoissant pour les touristes venant simplement profiter de la station de ski. La lumière vacille, faisant monter le degré d’anxiété de certains, d’autres s’en moquent pas mal. Ce n’est rien. Le calme, avant la tempête, littéralement. Quelques minutes après cette première baisse de tension, la lumière s’éteint. Cette fois pour de bon. Plus d’électricité, pas de réseau non plus bien évidemment, et de la neige. Beaucoup de neige, du vent aussi, une véritable tempête. Impossible de sortir. Obligé de rester là, à l’intérieur du restaurant, dans le noir, avec tous ces inconnus. Loin de votre chambre d’hôtel, de votre maison, coincé pendant votre séjour au ski. Et puis une voix, celle d’un homme : « Ne vous inquiétez pas, le courant va vite revenir. Ce n’est rien. » Seulement, ce n’est pas le cas. Pas vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
Miles Rowena
MEMBRE
Snow storm & blackout. 7uExJ8y
» Date d'inscription : 24/06/2018
» Messages : 1834
» Pseudo : Meg'
» Avatar : Michael Fassbender.
» Âge : Forty is sexy.
» Schizophrénie : Ethanol.
» Absence : 26/05
() message posté Jeu 28 Mar - 17:36 par Miles Rowena
Un week-end au ski. Complètement improvisé. Juste sa fille, sa plus grande fille, et lui. Le genre de choses que Miles avait pour habitude de faire, qui se sont un peu perdues depuis que ce n'est plus juste elle et lui au monde. Ils se fout des habitudes, Miles. Elles sont confortables, parfois, mais elles sont surtout bonnes pour les vieux. Mais il a peur de la perdre, elle, sa première fille, depuis qu'elle grandit, depuis qu'elle se perd chez sa mère, dans cette guerre contre Gaby. Tout ça, ça lui fend le coeur, à Miles. Alors il a pris deux petits jours, deux petits jours de rien du tout pour la faire passer en premier. Comme avant. L'avant, l'après, Miles a du mal avec le concept, par contre, celui de faire plaisir à ceux qu'il aime lui est familier. C'est pour cela qu'il est là, qu'il passe la journée à se ridiculiser dans une tenue atroce d'astronaute des neiges, perché sur ses skis à essayer de rattraper sa fille qui dévale les pistes sur... ce truc. Une espèce de planche. Un truc pas fait pour lui. Mais sa fille est du genre sportive, un peu casse-cou, et comme elle n'a pas pu l'entrainer sur certaines pistes qui sont fermées, ce qui lui évite probablement de mourir de honte, ou de mourir tout court, il ne rechigne pas, fait fi de la neige qui lui fouette le visage. Mais comment fait-elle ? Quand il arrive au point de ne plus voir ses skis, il doit presque la supplier de rentrer. Et, plus tard, après avoir errer dans la station, il arrive à la convaincre de penser à l'estomac de son vieux père. Il n'y a plus rien à faire de toute façon. Tout le monde cherche à s'abriter, peut-être plus qu'à manger. Miles veut être au chaud lui aussi, mais il a surtout faim. Il veut s'empiffrer d'un plat dégoulinant de fromage en admirant les montagnes, ou les gens se cassant la gueule. Tout le monde s'affole un peu, et il pense pouvoir profiter du spectacle quand le sort s'acharne sur le restaurant. La nuit est déjà bien installée, père et fille également à leur table quand l'électricité se coupe. Il repose son téléphone sur la table avant d'avoir pu envoyer un message à Gaby. Elle ne doit pas s'inquiéter, elle profite sans doute d'une soirée arrosée avec des amis. Sa fille lève déjà les yeux au ciel. Elle préfèrerait le contraire. Ce que tout le monde dans le resto préfèrerait, ce serait que la lumière revienne. Personne ne semble convaincu par l'annonce faite en ce sens. Un peu comme quand la voix du métro demande de bien vouloir patienter ''quelques instants''. « Tu crois qu’on aura notre dessert ? » Miles, lui, préfèrerait finir son repas. C'est qu'évidemment, sur toute la carte, ils ont commandé des desserts chauds. Oui, il a le sens des priorités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Europe :: Zermatt
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-