Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #34 & nouveautés.
La nouvelle version vient d'être installée. Rendez-vous par ici pour découvrir les nouveautés.
Ski et tempête de neige !
La station de ski de Zermatt vous ouvre ses portes pour profiter de l'hiver. Fan de drama ? Notre tempête de neige devrait vous faire plaisir.
Bingo de l'hiver !
Le bingo est toujours d'actualité, avec de nouveaux défis. Venez jouer, et tentez de remporter des cadeaux.
Winter Wonderland & Nouvel an.
Le Winter Wonderland et le tc du nouvel an sont toujours en cours.
Duo du mois.
Notre premier duo du mois est affiché. Pour le découvrir c'est par .
Comfort zone.
Une nouvelle catégorie a fait son apparition. Venez jetez un coup d’œil par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

bingo de l'hiver à travers tout un tas de petits défis, viens remplir ta carte de bingo et remporter des cadeaux.

séjour à la montagne ton personnage peut s'envoler pour la Suisse à petits prix, il faut en profiter.

tempête de neige et si t'as envie de pimenter un peu son voyage, tu peux participer au sujet commun !


I'm wearing the smile you gave me (Jakmie / -18).

these violent delights, have violent ends
En ligne
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 14394
» Pseudo : margaux ; stardust.
» Avatar : shay mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : sam & gabrielle.
() message posté Ven 15 Fév - 19:56 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
{I swear I couldn't love you more than I do right now, and yet I know I will tomorrow}
✰ w/ jake

Derrière la fenêtre Jamie regarde les flocons tomber dehors. Ils sont moins nombreux et plus espacés qu’un peu plus tôt, mais la neige continue de tomber. Depuis qu’ils sont arrivés cela ne s’est pas arrêté. L’été a beau être sa saison préférée, elle n’en reste pas moins émerveillée de voir autant de neige. C'est d’ailleurs la première fois qu’elle en voit autant. Elle part plus souvent en été, ou au printemps pour pouvoir profiter le plus possible de l’extérieur. Partir en hiver, qui plus est au ski, c’est la première fois. Partir avec Jake aussi. Il y a beaucoup de première fois avec lui, ce qu’elle n’aurait voulu avec personne d’autre. Chaque jour elle est un peu plus amoureuse et elle affiche constamment ce sourire un peu stupide, tout simplement heureuse. Elle étouffe un bâillement avant de finalement s’éloigner de la fenêtre. Son sac traîne toujours sur le sol de la chambre d’hôtel, mais elle n’a pas le courage de s’en occuper. En réalité, elle n’a pas le courage de grand-chose étant plutôt fatiguée. Principalement à cause du voyage. Mais ils viennent tout juste d’arriver, et cela serait bien dommage de ne pas en profiter un peu. Elle doit aussi lui parler, de quelque-chose d’important, mais elle ne sait pas encore comment le faire. La communication ce n’est pas vraiment son fort à Jamie. Elle essaie pourtant de faire des efforts, n’ayant pas envie une nouvelle fois de prendre peur sans lui laisser une chance. Elle ne veut pas revivre ces deux mois sans lui, elle ne supporterait pas. Plus jamais. Alors depuis hier elle ne cesse d’y penser, mais cela ne fait que la rendre encore plus nerveuse. Est-ce qu’il y a une bonne façon de faire de toute façon ? Sans doute pas. Elle ne sait pas non plus quand le faire. C'est beaucoup trop difficile à gérer toute seule, même si elle ne l’est pas. Elle apprécie cependant de se retrouver seule dans la chambre quelques minutes, suite à un souci de clé, ou quelque-chose du genre. Elle n’a pas vraiment fait attention, bien trop occupée à regarder l’endroit plus en détails, à regarder la neige tomber dehors. Son sac sur le lit, elle se décide enfin à sortir ce qui lui paraît le plus important, en attendant le retour de Jake. Son chargeur de téléphone en premier lieu, élément indispensable, et puis ses affaires de toilettes qu’elle pose dans un coin de la petite salle de bain. Elle revient à l’instant où la porte s’ouvre, et son sourire revient automatiquement. Dès qu’elle le voit elle en oublie le reste, même après tout ce temps il arrive encore à lui faire cet effet. Elle lui vole un baiser un passage, incapable de résister, mais s’éloigne rapidement avant d’être incapable de le faire. D'autant plus qu’ils se retrouvent dans une chambre d’hôtel. « Tout est réglé ? » Elle l’espère vraiment, ce n’est pas la meilleure façon de commencer. Estimant qu’elle en a assez fait, elle pose de nouveau son sac par terre, avant de s’asseoir sur le rebord du lit. L'espace d’une seconde elle se dit que c’est maintenant qu’elle devrait lui parler. Avant qu’ils ne bougent, tant qu’ils sont seuls, mais elle se dégonfle. Pourtant elle n’a aucune envie de faire cela entourée d’inconnus, mais elle ne sait toujours pas comment le faire. Et les heures passées à le faire ne l’ont pas aidé. Peut-être qu’il faudrait simplement qu’elle se lance, le dire et que ce soit terminé. D’un geste elle lui fait signe de s’asseoir à côté d’elle. « Avant qu’on sorte, j’ai quelque-chose à te dire. » Elle a une impression de déjà-vu et malheureusement ce n’est pas un bon souvenir. La dernière fois qu’elle a eu besoin de réellement lui parler, elle a décidé de tout arrêter. Heureusement cette fois ce n’est pas ça. Et pour le rassurer, mais surtout pour se donner du courage, elle glisse sa main dans la sienne. Ce simple contact lui fait du bien. Dès qu’elle est avec lui, Jamie se sent mieux. Elle sait qu’elle devrait continuer, dire quelque-chose, mais elle cherche ses mots. Ce n’est pas rien, c’est important et elle ne voudrait pas tout gâcher. Elle sent son regard sur elle, et sa main se serre un peu plus dans la sienne. « Non finalement ça peut attendre. » Encore une fois, elle se dégonfle. La communication ce n’est pas vraiment son fort. Du tout. Mais Jamie ne bouge pas, et sans doute que cela est encore plus inquiétant. Elle y a pourtant bien réfléchi, mais visiblement elle n’était pas encore assez préparée. Non, ça elle en est sûre, elle ne l’est pas.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
En ligne
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20081
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Sam 16 Fév - 11:34 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
the real happy endings
comes after a story with
lot of ups and downs.

Assis dans un fauteuil dans l’entrée, Jake s’impatiente. Pourtant, cette semaine de vacances avait bien commencé mais devoir attendre ici, seul, ça ne l’enchante guère. Le seul avantage, c’est qu’il peut regarder la neige tomber depuis là où il se trouve, mais il pourrait aussi le faire depuis leur chambre, avec Jamie à côté de lui. Au lieu de ça, il regarde la neige tomber et les vacanciers arriver. La réceptionniste avait pourtant dit que ça serait rapide, mais peut-être est-il juste impatient que les vacances commencent réellement. Leurs premières à deux. Ils n’ont pas encore profité du cadeau de Jamie, qui aurait pu être leur tout premier mais là, ça leur était presque tombé dessus. Et le timing était parfait, Jamie n’ayant pas trop de travail – ou rien qu’elle ne puisse pas faire ailleurs que chez elle – et Jake venait de terminer sa période de préavis avant de quitter la BBC. Une nouvelle page qui se tourne pour lui. Un peu effrayant, mais pour l’instant, il n’a pas encore réalisé. Et ce voyage à l’improviste ne l’aide pas à le faire. Il aura tout le temps de s’habituer à son nouveau quotidien une fois qu’ils seront rentrés. Pour l’instant, il voudrait surtout pouvoir aller retrouver Jamie dans leur chambre et peut-être aller se promener ensuite sous la neige et choisir leur équipement de ski. Combien de temps faut-il pour trouver une clé et un peignoir propre ? Il chercher la réceptionniste du regard, mais elle n’est nulle part. Jake aurait très bien pu s’occuper de ça plus tard, mais il risquait d’oublier. Autant que tout soit parfait dès le début. Certes, ils auraient pu se débrouiller avec une seule clé de chambre, et un seul peignoir, mais Jake voulait que tout soit parfait pour leurs premières vacances ensemble. Ça lui paraît fou que tout se passe toujours aussi bien. Il avait fallu un petit temps pour que les choses redeviennent vraiment normales, mais maintenant, il a l’impression que tout est parfait. Et ça l’est encore plus quand la réceptionniste le trouve enfin, pour lui donner ce qu’il attendait. En quelques secondes, il est dans l’ascenseur mais celui-ci s’arrête à plusieurs étages pour laisser descendre d’autres vacanciers. Enfin, il peut rentrer dans leur chambre, et est rapidement accueilli par un baiser. Là, tout va bien. « Tout est réglé ? » Il hoche la tête avant de montrer le peignoir accroché à son bras. Comme ça, ils pourront traîner en peignoir, ou peut-être même essayer le spa de l’établissement dans lequel ils se trouvent. « C’est tout bon. Les vacances peuvent commencer. » Pourtant, Jake la sent plus en retrait. S’est-il passé quelque chose pendant qu’il attendait à l’accueil ? Il la regarde, un peu inquiet, avant de venir s’assoir à côté d’elle. « Avant qu’on sorte, j’ai quelque-chose à te dire. » Quelque-chose à te dire... A l’entente de ses mots, Jake sent son cœur s’accélérer. La dernière fois qu’une conversation a commencé ainsi, ça ne s’était pas bien terminé. S’est-il passé quelque chose ? Devrait-il s’inquiéter ? La main que Jamie glisse dans la sienne ne le rassure pas. Pas assez du moins. Et au lieu de la regarder, il préfère regarder ses jambes. Comme pour qu’elle ne voie pas à quel point il s’inquiète. « Non finalement ça peut attendre. » Cette fois, il tourne la tête vers elle et fronce les sourcils. A quoi joue-t-elle ? ça semble sérieux, pourquoi lui demander d’attendre finalement. « Qu’est-ce qui se passe Jamie ? » Cette fois, il se tourne complètement, replie une jambe sur le lit, et prend l’autre main de Jamie dans la sienne. Tant pis s’il insiste et lui fait peur, il a besoin de savoir. Il ne pourra pas s’ôter ce moment de la tête tant qu’il ne saura pas. « Parle-moi cette fois. S’il te plaît. » Il n’a aucune envie que ça recommence. Il ne peut pas la perdre à nouveau. Il a accepté de lui faire confiance à nouveau, s’est lancé à cœur perdu dans cette relation. Ne peut-elle pas faire la même chose ?
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
En ligne
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 14394
» Pseudo : margaux ; stardust.
» Avatar : shay mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : sam & gabrielle.
() message posté Sam 16 Fév - 14:52 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
{I swear I couldn't love you more than I do right now, and yet I know I will tomorrow}
✰ w/ jake

Elle est heureuse, vraiment. D'être ici avec Jake, que tout se passe se bien entre eux, de voir la neige tomber. Tout est véritablement parfait, et pourtant. Pourtant elle ne peut pas s’empêcher d’être nerveuse, inquiète, et aussi légèrement paniquée. Autant d’émotions qui sont épuisantes. Autant de choses qui fait qu’elle doit absolument lui parler avant qu’ils ne fassent véritablement quelque-chose. Seulement elle ne sait pas comment faire, la communication ce n’est pas son point fort. En règle générale elle a plutôt tendance à laisser les choses se passer, attendre, et ne rien faire. Ou bien disparaitre pour ne pas à avoir à s’en occuper. C'est exactement ce qu’elle a déjà fait, deux fois qui plus est. Et elle ne veut pas recommencer. Elle n’a aucune intention de laisser Jake une nouvelle fois, elle ne le supporterait pas. Mais cela ne rend pas la situation plus facile pour autant. Peut-être que ce n’est pas le bon moment. Peut-être qu’elle devrait attendre leur retour à Londres. Mais Jamie sait très bien que plus elle va attendre, et moins cela sera facile. D'autant plus que ce n’est pas vraiment le genre de chose qui peut rester cacher longtemps. Pour se changer les idées, et se donner l’impression qu’elle n’a pas totalement rien fait, elle entreprend de s’occuper de son sac, sortir quelques affaires. Elle devrait pourtant être euphorique à la seule pensée d’être ici avec Jake. Elle l’est, mais c’est plus compliqué que cela. À son retour elle est heureuse, même s’il n’est pas parti très longtemps. Mais c’est aussi l’effet qu’il lui fait. Quand ils ne sont pas ensemble, il lui manque. Et peu importe qu’ils se soient vus peu de temps avant, elle est toujours plus heureuse quand elle est avec lui. C'est parfois encore effrayant de constater combien elle a besoin de lui, combien il est important. « C’est tout bon. Les vacances peuvent commencer. » Les vacances ça semble toujours aussi étrange, mais dans le bon sens du terme. Les premières ensembles, ce qui rend tout cela encore plus important, plus beau. Maintenant que cela est réglé tout est parfait. Ou presque. Impossible de ne pas repenser à la même chose. Elle s’assoie sur le lit, espérant réussir à parler, mais bien évidemment elle n’y arrive pas. C'est plus difficile qu’elle ne l’aurait cru, beaucoup plus. Et quelque part, Jamie sait très bien que si ça l’est c’est parce que ce n’est pas rien. Elle a aussi un peu peur de sa réaction il faut bien le reconnaitre. « Qu’est-ce qui se passe Jamie ? » Cette conversation lui rappel bien trop de souvenirs, et malheureusement ce ne sont pas des souvenirs. Bien sûr qu’elle ne peut s’arrêter là et espérer que cela ne l’inquiétera pas. Cela aurait pourtant été beaucoup plus simple pour elle. Elle envisage un instant de prétexter autre chose, mais rien ne lui vient. Elle le sent bouger à côté d’elle, incapable de réellement le regarder. C'est déjà assez difficile, sans qu’elle ne le regarde. Pourtant, elle se tourne aussi légèrement quand elle sent sa main prendre la sienne. Impossible de faire machine arrière, elle le sait. « Parle-moi cette fois. S’il te plaît. » Entendre ses mots lui font mal au cœur. C'est entièrement sa faute, elle en a parfaitement conscience, et c’est bien ce qui fait le plus mal. Ils ont tous les deux soufferts à cause d’elle, et même si leur relation semble être revenue comme avant, Jamie ne peut s’empêcher de s’en vouloir. Elle aurait envie de l’embrasser pour le rassurer, mais ce n‘est pas une bonne idée. Il ne faut pas qu’elle se laisse distraire. Son cœur bat trop vite, elle tout lui semble beaucoup trop sérieux. Elle finit par se lever, ayant soudainement besoin de bouger, aussi pour éviter de le regarder. Avant de revenir s’asseoir peut-être une minute ou deux plus tard. Totalement perdue. « Je crois... » Elle ferme les yeux quelques secondes, prend une inspiration, avant de reprendre. « Non, en fait je suis presque sûre que je suis enceinte. » Voilà, c’est enfin dit. Et elle ne se sent pas mieux pour autant, bien au contraire. Elle aurait presque envie de vomir, sans savoir si c’est à cause de cette grossesse, ou l’attente de sa réaction. Peut-être un peu des deux.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
En ligne
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20081
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Dim 17 Fév - 13:41 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
the real happy endings
comes after a story with
lot of ups and downs.

Il a l’impression de ne plus réussir à respirer correctement. S’il est en pleine panique intérieurement, Jake tâche de son mieux de ne pas le montrer. Dans sa tête, il imagine déjà Jamie lui dire que c’est fini. La dernière fois, ça lui était tombé dessus sans qu’il s’y attende, pas le moins du monde, et la chute avait été brutale. Là, même s’il s’y attend, il ne comprend pas pour autant. Il a suivi son rythme, n’a rien imposé malgré ses différentes envies de pousser leur relation à l’étape suivante. Et pourquoi romprait-elle avec lui le premier jour de leurs premières vacances ensembles ? A peine arrivés. Ça n’a aucun sens. Et pourtant, Jake l’imagine très bien. Finalement, c’était trop pour elle. Trop, trop vite. Et elle n’est pas aussi amoureuse qu’elle le pensait. Elle avait pourtant eu l’air enthousiaste quand ils avaient entendu parler de ces promotions exceptionnelles sur lesquelles ils avaient sauté. Et même hier encore, ils parlaient de chocolats chauds et de massages coquins après le ski. Qu’est-ce qui a changé en si peu de temps ? Jake n’arrive pas à y croire, il voudrait pouvoir l’empêcher mais tout ce qu’il parvient à faire, c’est la regarder faire les cent pas devant lui. Pourquoi n’arrache-t-elle pas le pansement plutôt que de le laisser paniquer tout seul. Elle va rompre et rentrer à Londres, ignorer ses appels pendant qu’il déprimera tout seul dans cette chambre d’hôtel qu’il voulait parfaite pour elle. C’est sûr. Et il ne sait pas s’il va s’en remettre. Il n’avait pas réussi la première fois, pourquoi celle-ci serait différente ? Au contraire, il a l’impression d’être encore plus amoureux d’elle, de l’être toujours plus avec chaque jour qui passe. Voilà le moment où il va regretter tout ça. Regretter de s’être laissé embarqué alors qu’il n’aurait peut-être pas dû lui refaire confiance aussi facilement. Elle revient s’assoir à côté de lui, et alors qu’elle ouvre la bouche, il craint le pire. La regarde dans les yeux, persuadé qu’il va la perdre. Et peut-être qu’il devrait dire quelque chose, mais il en est incapable. Terrassé par la peur de la perdre. « Je crois... » Quoi ? Pourquoi ne finit-elle pas sa phrase ? Jake voudrait pouvoir lire sur son visage, mais il a trop peur de se tromper. « Non, en fait je suis presque sûre que je suis enceinte. » « En... ? » Son visage doit décrire son incrédulité. Jamais il ne se serait attendu à ça, et il lui faut quelques secondes pour que l’information fasse le tour de son cerveau, pour qu’il s’en imprègne. « C'est vrai ? » Pourquoi lui mentirait-elle ? Sans qu’il y réfléchisse, un sourire s’affiche sur ses lèvres. En quelques minutes à peine, son cœur est passé par toutes les étapes et pourtant, c’est à cet instant précis qu’il a l’impression qu’il va lâcher. Il pose ses mains dans le cou de Jamie, et il a l’impression de sentir des ailes lui pousser. « Mais c’est génial. Génial. » Il pose plusieurs baisers rapides sur ses lèvres, ses joues, sentant le bonheur l’envahir. Comment a-t-il pu croire à une mauvaise nouvelle ? Et surtout, pourquoi faisait-elle cette tête ? Il arrête de l’embrasser, soudain un peu inquiet, et la regarde en arquant un sourcil. « C’est une bonne nouvelle, n‘est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
En ligne
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 14394
» Pseudo : margaux ; stardust.
» Avatar : shay mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : sam & gabrielle.
() message posté Dim 17 Fév - 15:55 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
{I swear I couldn't love you more than I do right now, and yet I know I will tomorrow}
✰ w/ jake

Depuis qu’elle a appris la nouvelle la veille, Jamie est incapable de savoir si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle. L’information est trop importante, et surtout très inattendue pour avoir réussi à savoir ce qu’elle ressent exactement. Accentué par le fait de devoir l’annoncer à Jake. Impossible de ne pas le faire, cela le concerne autant qu’elle. Et c’est surtout cela qui a fait le plus peur depuis qu’elle le sait, devoir l’en informer. Jamie a l’impression que leur relation vient tout juste de revenir comme avant, et voilà qu’il y a encore autre chose. Ce n’est pas non plus un sujet qu’ils ont déjà abordé, la question ne s’est jamais posée. Elle s'est toujours imaginée avoir des enfants, mais dans l’avenir, plus tard. Quand cela serait le bon moment, si jamais cela est possible. Mais avant de pouvoir vraiment réfléchir à tout ça, elle doit avant tout en parler à Jake. Impossible de penser à autre chose tant que cela ne sera pas fait. Impossible de réfléchir correctement. Et pourtant malgré cela, elle est incapable de lui annoncer clairement, facilement. Non elle est nerveuse, ne sachant pas comment le faire. Elle n’a presque pas dormi de la nuit à cause de cela, occupée à chercher comment lui dire. Tous les moyens y sont passés, et cela ne l’a pas plus avancé. Jamie ne sait toujours pas comment le faire. Même maintenant alors qu’elle a commencé. Elle n’arrive pas à le regarder, essayant de trouver le bon moyen de le faire. Elle se lève ayant soudainement besoin de bouger, incapable de tenir en place, avant de revenir s’asseoir à côté de lui quelques minutes plus tard. Et puis finalement elle se lance, les mots sortent avant qu’elle ne puisse réaliser ce qu’elle est en train de faire. Son regard fixé sur Jake dans l’attente d’une réaction. « En... ? » Oui la surprise est énorme. Ça n’aurait pas dû arriver, et pourtant les trois tests de grossesse lui ont annoncé la même chose, enceinte. « C'est vrai ? » Elle hoche la tête légèrement pour confirmer. Elle n’est pas assez cruelle pour lui faire une blague de la sorte, cela ne serait vraiment pas amusant. Jamie a l’impression que son cœur va finir par lâcher à attendre ainsi, et quand elle le voit sourire cela ne la calme pas vraiment. Pas plus quand il pose ses mains dans son cou, alors que généralement un simple contact de sa part réussi à la calmer. « Mais c’est génial. Génial. » Elle pourrait presque pousser un soupir de soulagement, et sent la tension quitter son corps. Elle ne pensait pas être autant tendue, nerveuse oui, mais pas à ce point. Ses lèvres sur les siennes, puis sur ses joues réussissent à la calmer un peu plus, et elle se met à sourire. Elle a enfin réussi à lui annoncer, mais elle ne se sent pas totalement mieux pour autant. Maintenant il faudrait aussi savoir ce qu’elle en pense exactement. Volontairement elle a laissé cela de côté, parce que c’était plus facile ainsi. Son sourire ne reste pas longtemps devant son visage soudainement inquiet. « C’est une bonne nouvelle, n‘est-ce pas ? » Elle aimerait lui répondre honnêtement ”oui”, mais elle ne sait pas. Est-ce qu’elle se sent prête à devenir mère ? La réponse est non. Est-ce qu’elle est heureuse que ce soit avec Jake ? Oui, sans aucun doute. Ses émotions sont assez contradictoires, la laissant dans le flou. « Je crois... » Ce n’est sans doute pas la réponse qu’il voulait entendre, mais c’est une réponse honnête. Elle bouge un peu, regarde la pièce autour d’eux, avant de poser de nouveau son regard sur lui. « Je n’ai pas encore eu le temps de réaliser. » Ça aussi c’est la vérité. Même si les tests ont été positifs, elle a encore du mal à croire que ce soit véritablement le cas. Mais il n’y a pas que cela, Jamie le sait. Cela lui rappelle des souvenirs qu’elle aimerait vraiment oublier. Comment ne pas penser à sa mère biologique qui a fini par l’abandonner. Malgré les années, elle ne comprend toujours pas, cela lui semble tellement impossible. Et si à cause de cela elle était une mauvaise mère ? Elle sent une larme couler avant qu’elle ne puisse ne s’en empêcher. Tout cela est beaucoup trop sérieux pour des premières vacances ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
En ligne
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20081
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Dim 17 Fév - 18:16 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
the real happy endings
comes after a story with
lot of ups and downs.

Il ne s’attendait pas à ça, pas du tout. Il a l’impression que son cœur a fait les montagnes russes depuis qu’il est revenu dans la chambre, et il s’étonne presque qu’il batte encore correctement. Mais contre toute attente, c’était une bonne nouvelle qu’elle voulait lui annoncer. Une très bonne nouvelle. Imprévue certes, mais Jake ne peut s’empêcher d’être heureux. Ils vont être parents. Il va être papa, à nouveau. Et cette fois, dans le bon sens, de la bonne façon. Jake, ça le fait rêver. Et forcément, que ça soit avec Jamie, c’est juste parfait. Ça fait longtemps qu’il y pense, au futur, aux enfants, à aller plus loin, ensemble. Il ne voyait pas ça arriver comme ça, mais peu importe l’ordre dans lequel ils font les choses, tant qu’il est avec elle. Ils n’en ont pas encore parlé, parce que Jake n’ose pas parler de choses trop sérieuses, mais il est heureux. Ravi. Lui qui pensait la perdre, elle lui annonce une excellente nouvelle finalement. Mais, au milieu de ce bonheur, il réfléchit un peu. Pourquoi cet air sérieux pour lui annoncer ça ? Et elle, qu’est-ce qu’elle en pense, de tout ça ? Parce qu’elle ne l’a pas dit. Bien sûr, il y a un peu de peur dans son bonheur, tout n’est pas encore réglé, ils n’en étaient pas encore là dans leur relation, mais c’est quelque chose de bien. Jake a toujours voulu des enfants. Avec celle qu’il pense être la femme de sa vie, pourquoi est-ce que ça serait trop tôt ? « Je crois... » Il s’attendait à autre chose, forcément. Elle ne semble pas bien sûre, mais à quoi s’attendait-il ? Jamie prend les choses doucement dans leur relation depuis le début. Là, cette nouvelle bouscule tout. Ça les engage tout de suite à beaucoup plus qu’ils ne se sont jamais dit ouvertement. « Je n’ai pas encore eu le temps de réaliser. » Malgré le choc, il réalise bien Jake. Et il s’imagine déjà ce futur possible avec elle, avec leur enfant. Mais il peut aussi comprendre qu’elle ait besoin d’un peu plus de temps que lui. Il ne doit pas la brusquer. « Depuis quand est-ce que... t’es au courant ? » Question peut-être anodine mais il est curieux. Pour ce qu’il sait, elle pourrait avoir fait le test à l’instant, ce qui expliquerait qu’elle panique à ce point. « En tout cas, moi, je suis là. Complètement partant pour vivre ça. Avec toi. » Il est sûr et certain, c’est une bonne nouvelle. C’est tout ce qu’il a toujours voulu et il le réalise maintenant qu’il sait que ça va arriver. Il voudrait juste que Jamie soit aussi enthousiaste que lui, mais ça, il ne peut pas le choisir. Tout ce qu’il peut faire, c’est essayer de la rassurer. « Enfin si c’est ce que tu veux. » Il prend sa main et la regarde dans les yeux, souhaitant vraiment qu’elle se sente bien vis-à-vis de tout ça. Alors même qu’elle lui a fait la peur de sa vie il y a à peine deux minutes. A côté de ça, comment avoir peur de cette nouvelle ?
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
En ligne
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 14394
» Pseudo : margaux ; stardust.
» Avatar : shay mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : sam & gabrielle.
() message posté Dim 17 Fév - 19:57 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
{I swear I couldn't love you more than I do right now, and yet I know I will tomorrow}
✰ w/ jake

Tout ça c’est beaucoup trop d’émotions d’un seul coup pour Jamie. Enceinte. Elle ne s’y attendait pas, ce n’était pas prévu, et elle ne pensait pas cela possible. Mais visiblement elle avait tort. C'est peut-être cela qui l’empêche de réaliser pleinement, la surprise. Malgré les trois tests, elle n’est pas totalement sûre que ce soit réel. Et comment le pourrait-elle alors qu’elle a toujours fait attention pour l’éviter justement. Elle a aussi peur que ce ne soit pas vrai, et d’être déçue par la suite. Tout cela, plus la nervosité de l’annoncer à Jake fait qu’elle ne sait pas où elle en est. Heureuse d’être ici avec lui, paniquée par cette nouvelle. Elle aimerait réagir autrement. Être enthousiaste, heureuse par cette annonce, mais ce n’est pas le cas. Pas totalement. Mais la réaction de Jake la rassure, un peu. Il ne lui en veut pas, il n’a pas l’air déçu ou en colère, bien au contraire. Non il semble heureux, véritablement heureux et cela lui enlève un énorme poids. Même si c’est elle qui est enceinte, il est tout de même concerné. Après tout c’est lui qui a fait la moitié du travail. Et la seule chose dont Jamie est sûre c’est qu’elle n’aurait pas voulu que cela arrive avec quelqu’un d’autre. Ça n’aurait même pas été envisageable. Mais elle est amoureuse, et elle n’imagine pas ne plus être avec lui un jour. Plus jamais. « Depuis quand est-ce que... t’es au courant ? » Pas assez longtemps pour ne plus être sous le choc. Elle aurait pu lui en parler plus tôt, directement après l’avoir appris, mais elle n’a pas réussi. La surprise a été bien trop grande, et la peur de gâcher leur vacance l’a aussi retenu. « Depuis hier. » Elle espère qu’il ne lui en voudra pas trop qu’elle ait attendu un peu. Mais elle avait besoin de ce temps-là pour réussir à lui dire. Malgré ses efforts, elle a encore du mal à communiquer clairement. Surtout pour une nouvelle de la sorte. « Je n’ai pas réalisé avant. » Alors qu’elle aurait dû. Seulement elle n’aurait jamais pensé que cela puisse être possible, alors elle n’a pas fait attention. Maintenant qu’elle le sait, elle se dit qu’elle aurait dû s’en rendre compte bien plus tôt. Elle ne peut pas savoir avec certitude depuis quand elle est enceinte, mais ce n’est pas tout récent. « En tout cas, moi, je suis là. Complètement partant pour vivre ça. Avec toi. » Entendre ses mots lui fait plaisir, plus qu’elle n’aurait pu le penser. « Enfin si c’est ce que tu veux. » Sa main dans la sienne, elle sert un peu ses doigts pour être sûre. Sûre que ce soit bien réel, sûr qu’il est bien là. Elle a encore du mal à réaliser. Certes c’est effrayant, mais elle vient juste de l’apprendre. Elle manque aussi d’informations, ce qui ne l’aide pas. Mais ils auront tout le temps de voir cela une fois de retour à Londres. Il y a aussi d'autres angoisses, mais elle n’est pas encore prête à les partager. Pas maintenant, pas comme ça. Avant d’être de nouveau submergé par les émotions, elle se pence pour l’embrasser. Doucement, passionnément. Cela lui fait du bien, la rassure aussi. Tant qu’elle avec Jake, tout va bien. « Oui. » Sa voix n’est pas très forte, son visage est encore près du sien, mais elle réalise que oui c’est ce qu’elle veut. Lui, eux, et cet enfant à venir. Certes ce n‘est pas vraiment comme ça qu’elle avait envisagé les choses, mais tout ne peut se dérouler comme prévu. Dans sa vision des choses, Jamie s’est toujours imaginée mariée avant d’avoir des enfants. Très conventionnelle, sans aucun doute à cause de son côté fleur bleue. Mais ce n'est pas très important. Depuis le début ils ont fait les choses à leur façon. « Je suis enceinte ! » Cette fois son ton est beaucoup plus enthousiaste, moins inquiet. Et elle l’embrasse de nouveau les faisant tous les deux tomber sur le lit. Elle ne réalise toujours pas complètement, mais elle n’est plus seule au courant. Et cela la soulage réellement.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
En ligne
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20081
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Lun 18 Fév - 16:25 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
the real happy endings
comes after a story with
lot of ups and downs.

Bien sûr, il voudrait que ça soit une bonne nouvelle. Qu’elle soit aussi heureuse que lui, qu’ils puissent être heureux ensemble. Pas juste aujourd’hui, pour le futur. Jake, c’est tout ce qu’il demande. Il ne veut rien de plus, rien de moins. Et pourtant, il n’en avait encore jamais parlé, ne le fait toujours pas vraiment. Mais un enfant, c’est le plus bel engagement qui soit. Il n’avait pas pu vivre ça avec Lou-Ann, était arrivé en retard pour Timéo, parce qu’il n’avait pas eu d’autre choix. Là, il veut tout vivre avec Jamie, et il est profondément heureux de vivre ça avec elle. Il ne souhaiterait ça avec personne d’autre. Si Lou-Ann lui avait dit la vérité quand elle a su pour sa grossesse, il aurait été heureux aussi mais ça n’aurait pas été le même genre de bonheur. Un bonheur un peu teinté parce qu’ils avaient déjà rompu, avaient décidé de ne plus faire partie de la vie l’un de l’autre, et s’y seraient retrouvés un peu forcés par les événements. Là, cette grossesse ne force rien, elle est une bonne nouvelle. Une excellente nouvelle. Si tant est que Jamie la voie aussi ainsi, bien sûr. C’est quelque chose qu’ils doivent vivre ensemble. « Depuis hier. » Hier. C’est encore récent alors, ce qui explique qu’elle panique encore. Mais Jake est heureux qu’elle lui en parle si tôt. Elle ne garde pas ses doutes pour elle, et il préfère aussi qu’elle lui dise qu’elle a peur plutôt que de faire comme si tout allait bien. Au moins, ils peuvent en parler, il peut essayer de la rassurer. Tout en espérant que ça devienne une bonne nouvelle pour elle aussi. Pour eux deux. Pour leur relation. « Je n’ai pas réalisé avant. » Maintenant qu’il y réfléchit, peut-être qu’ils auraient pu voir des signes avant. Comme le soir de son anniversaire, où elle avait été malade, et d’autres fois. La fatigue qu’elle ressentait souvent, qui réduisait un peu leur vie sexuelle mais pas assez pour le frustrer. Il avait mis ça sur le compte de la saison, ou d’un petit coup de froid. Mais tout cela était sans doute lié à sa grossesse finalement. « Tu crois que tu es enceinte depuis combien de temps ? » Si elle a appris hier, elle n’a sans doute pas encore eu le temps d’aller voir un médecin. Quelque chose qu’ils pourront vivre ensemble. Il ne sait pas quand elle a pu tomber enceinte. Aux dernières nouvelles, elle prend la pilule, alors même s’ils n’utilisent plus de préservatif, ça n’aurait pas dû arriver. Et pourtant, c’est bien réel. Ou du moins, Jake se surprend à l’espérer. Il a envie de cet enfant, et il veut que Jamie en ait envie aussi. Pour autant, il ne veut pas la forcer, veut surtout la rassurer. Et quand elle se penche pour l’embrasser, il se dit qu’il ne doit pas trop mal s’y prendre. Il y répond doucement, tenant toujours sa main dans la sienne. « Oui. » Oui, quoi ? C’est ce qu’elle veut aussi ? Avec Jamie, il préfère toujours être sûr, ne rien supposer. Après tout, il a cru qu’elle allait le larguer pendant trois longues minutes et il se trouve qu’il s’était bien trompé. Au final, il est plus heureux que jamais. « Je suis enceinte ! » Elle ne le dit plus pour l’informer cette fois, mais bien pour partager la nouvelle avec enthousiasme. Peut-être qu’elle réalise. Et Jake sourit, alors qu’elle pose ses mains sur ses joues et l’embrasse à nouveau. Ils basculent sur le lit, chacun sur leur flanc et Jake continue de l’embrasser. Des baisers rapides et successifs, qui démontrent son bonheur. Et comme il est heureux qu’elle soit heureuse aussi. Tellement heureux. Il la fait s’allonger sur le dos pour venir au-dessus d’elle, l’embrassant toujours. Ses lèvres, étirées en un sourire, s’égarent parfois dans son cou, le long de sa mâchoire, mais reviennent toujours inlassablement vers celles de Jamie. « On. Va. Être. Parents. » Chacun de ses mots, entrecoupé par un baiser, indique toute la joie qu’il ressent. Et d’un coup, il se recule, et soulève son pull pour dévoiler son ventre encore plat. Ventre qu’il embrasse amoureusement, déposant mille baisers sur sa peau qui réagit. « Je pense que le ski peut attendre. » Lui aussi, il réagit déjà. Et face à ce bonheur qu’il ressent, il a envie de lui montrer encore un peu plus son amour, de la meilleure façon qu’il connaisse. Et doucement, ses lèvres descendent un peu plus vers son bas-ventre alors que ses doigts déboutonnent son pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
En ligne
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 14394
» Pseudo : margaux ; stardust.
» Avatar : shay mitchell.
» Âge : 31yo.
» Schizophrénie : sam & gabrielle.
() message posté Mar 19 Fév - 15:21 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
{I swear I couldn't love you more than I do right now, and yet I know I will tomorrow}
✰ w/ jake

Trop concentrée sur la façon de l’annoncer à Jake, Jamie n’a pas encore prit le temps de penser réellement à tout cela. Principalement par peur de réaliser tout ce que cela implique concrètement. Pour elle, pour eux, pour leur relation. C'est un évènement important, qui va forcément emmener tout un tas de changements. Changements auxquels elle ne se sent pas prête de penser pour le moment. Elle ne comprend pas comment elle peut enceinte, et c’est sans aucun doute ce qui l’empêche d’être véritablement ravi. Ça n’aurait pas dû arriver, ça ne devrait pas être possible, et elle a peur de se réjouir pour rien. Elle a besoin d’être sûre à cent pour cent, même s’il semble difficile que trois tests aient pu se tromper. Elle ne se sent pas vraiment différente non plus, si ce n’est un peu plus fatiguée que d’habitude, nauséeuse parfois aussi. Des symptômes apparemment courant d’après ce qu’elle a pu lire hier sur Internet. Elle s’en veut d’ailleurs de ne pas l’avoir remarqué plus tôt. Elle aurait dû. Et après avoir réalisé celui lui a semblé tellement évident. « Tu crois que tu es enceinte depuis combien de temps ? » C’est aussi une des premières questions qu’elle s’est posée en le découvrant. Impossible de savoir avec précision, et certitude seule, mais Jamie en est arrivée à la même conclusion à chaque fois. « Plus d’un mois, je pense. » Ce qui lui paraît complètement fou de ne pas s’en être rendue compte plutôt. Depuis hier elle ne cesse de se répéter la même chose, qu’elle aurait dû s’en rendre compte avant. Elle essaie aussi de comprendre comment cela a pu arriver. Non qu’elle ne sache pas comment cela fonctionne, mais comment cela peut-il être possible. Comment peut-elle être enceinte, en prenant la pilule ? C’est un véritable mystère. Au moins elle n‘est plus seule désormais à être au courant, et cela la rassure. La réaction de Jake la rassure. Savoir qu’il est heureux de cette nouvelle aussi. Elle ne peut pas dire qu’elle l‘est aussi, pas autant, parce qu’elle a encore beaucoup trop de questions, que cela implique beaucoup de choses. Mais tant qu’ils sont ensemble, c’est tout ce dont elle a besoin. Et elle le réalise alors qu’ils sont assis tous les deux sur ce lit, dans cette chambre d’hôtel. Elle n‘a besoin de rien d’autre que de Jake. Le reste peut bien attendre pour le moment. Alors elle le répète, plus enthousiaste cette fois, avant de venir l’embrasser. Ils tombent sur le lit, sans cesser de s’embrasser, et elle réalise qu’elle est heureuse. Vraiment. Effrayée aussi, mais c’est une bonne nouvelle. Elle se retrouve allongée sur le dos, sans que ses lèvres ne quittent les siennes. Ses mains s’accrochent à son dos pour le maintenir le plus près d’elle possible, alors qu’elle sent ses lèvres dans son cou, puis ses lèvres de nouveau, et sur son visage, la faisant sourire. « On. Va. Être. Parents. » Elle peut réellement ressentir son bonheur à travers ses mots, à travers ses baiser, et elle a l’impression que son cœur va finir par exploser. De joie, d’amour, d’envie. Quand ses lèvres se posent sur son ventre, elle ferme les yeux pour mieux en profiter, non sans sentir un frisson la traverser. Ses baisers sont différents, et cela lui fait terriblement d’effet. Un soupire s’échappe de ses lèvres, alors que sa main vient l’effleurer du bout des doigts. « Je pense que le ski peut attendre. » Le ski. Elle avait complètement oublié. Leurs premières vacances, la neige, tout semble est bien loin de ses pensées pour le moment. La seule chose qui compte, c’est eux deux. Ses lèvres descendent un peu plus, la faisant soupirer une nouvelle fois, alors qu’elle sent ses doigts commencer à la déshabiller. « Le ski peut complètement attendre. » Ce n’est absolument pas ce dont elle a envie là tout de suite. Elle se redresse tout en enlevant son pull au passage, avant de venir l’embrasser de nouveau. Ses mains descendent dans le dos de Jake, pour faire de même avec le sien. Si possible, Jamie a l’impression d’être encore plus amoureuse, et cela ne fait que lui donner envie de le vouloir davantage. Son jean se retrouve au sol, la laissant en sous-vêtements, alors que son corps en réclame toujours plus.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
En ligne
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20081
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Roman
() message posté Sam 23 Fév - 18:15 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
the real happy endings
comes after a story with
lot of ups and downs.

« Plus d’un mois, je pense. » Un mois. C’est à la fois encore récent, et pourtant, tout risque d’aller très vite. Plus d’un mois, ça signifie que dans huit mois au maximum, ils auront un enfant. Un bébé. Et tout ce qui va avec. Bien sûr, Jake ne sait pas ce qui les attend exactement, comment ils se débrouilleront en tant que parents. Tout ce qu’il peut savoir, c’est que ça bouleversera leur vie à coup sûr. Un bébé, ce n’est pas rien. Jake a déjà pu voir les changements apportés à sa vie depuis que Timéo en occupe une place importante. Mais un bébé. Depuis le tout début. C’est forcément différent. Et pourtant, ce n’est pas la peur qui l’emporte - peut-être reviendra-t-elle plus tard- mais le bonheur. Il est prêt pour ça. A son âge, ça paraît normal. Même si sa relation avec Jamie reste encore relativement récente. Mais Jake a l’impression d’être amoureux comme il ne l’a jamais été. Il n’imagine plus sa vie sans Jamie, et c’est cette raison qui les avait poussés à partir en vacances ensemble. Même si, à côté de cette nouvelle extraordinaire, le fait que ça soit leurs premières vacances à deux est un peu éclipsé. Et c’est sa mère qui risque de sauter au plafond quand elle l’apprendra. Jake l’imagine déjà parfaitement. Mais pour l’instant, c’est lui qui est heureux, et qui l’est encore plus quand l’enthousiasme gagne aussi Jamie. Comme si elle ne réalisait que maintenant. Le sérieux de leur relation lui a déjà fait peur auparavant. Un enfant ensemble, c’est un grand pas. Un pas de géant. Sans retour en arrière possible. Mais Jake, il saute à pieds joints là-dedans, ravi de faire le grand saut avec elle. Les baisers qu’il pose sur son ventre, geste tendre, éveillent un autre désir. Un désir qu’il ressent sans arrêt avec Jamie. Ce même désir qui fait qu’elle est enceinte aujourd’hui. Normalement, elle prenait la pilule pourtant, c’était ce qu’elle lui avait dit et il l’a souvent vue faire. Mais c’est une bonne surprise. Très bonne. « Le ski peut complètement attendre. » Face au programme qui les attend, ils peuvent prendre leur temps. Jake n’avait pas vraiment prévu ça. Venir en Suisse pour commencer par rester dans la chambre, c’est un peu ridicule. Mais tant pis, une fois qu’ils ont commencé, il est très compliqué de les arrêter. Jamie ne tarde pas à retirer son pull, et ils s’embrassent avec passion. Au tour du pull de Jake d’être balancé dans un coin de la chambre, et il aide la brune à retirer son jean, le laissant tomber sur le sol. En venant se replacer au-dessus d’elle, Jake marque une pause, la regarde et à travers un simple regard, ils semblent échanger tellement. Il peut y lire tout cet amour, tout ce bonheur. « Je t'aime tellement. » Et il revient l’embrasser, alors que Jamie l’aide avec son pantalon cette fois. Encore un vêtement au sol, et les doigts de Jake glissent sous ses sous-vêtements. Une sur son sein, l’autre sur ses fesses, alors qu’il presse déjà son érection contre son bas-ventre. Et puis finalement, ses deux mains à sa taille, il attrape sa culotte et la fait descendre juste assez, alors qu’il entame à son tour une descente le long de son corps. Un tracé de baisers qui part de son cou, passe par son épaule et sa poitrine qu’il dénude un peu, glisse au-dessus de son nombril, pour finalement arriver à sa destination. A nouveau, ils échangent un regard, rempli de désir, de bonheur. Et enfin, Jake ne se concentre plus que sur un point de son corps. Ses mains entourent ses cuisses alors qu’il glisse sa langue en elle. Qu’est-ce qu’il aime ça, sentir son goût si parfait, sentir l’effet qu’il lui fait, lui donner ce plaisir qu’elle mérite tant. Parce qu’au-delà d’un plaisir, il veut surtout la remercier à travers ce plaisir qu’il lui offre avec sa langue qui bouge, ses lèvres qui suçotent doucement sa peau. La remercier de cette nouvelle parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Europe :: Zermatt
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» I'll make you smile ! w/ Bak Yul
» Il n'y a pas 36 solutions
» Alex Turner
» Charles N. Degrez - Non, messieurs. La justice triomphe toujours.
» Kyle XY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-