Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #34 & nouveautés.
La nouvelle version vient d'être installée. Rendez-vous par ici pour découvrir les nouveautés.
Ski et tempête de neige !
La station de ski de Zermatt vous ouvre ses portes pour profiter de l'hiver. Fan de drama ? Notre tempête de neige devrait vous faire plaisir.
Bingo de l'hiver !
Le bingo est toujours d'actualité, avec de nouveaux défis. Venez jouer, et tentez de remporter des cadeaux.
Winter Wonderland & Nouvel an.
Le Winter Wonderland et le tc du nouvel an sont toujours en cours.
Duo du mois.
Notre premier duo du mois est affiché. Pour le découvrir c'est par .
Comfort zone.
Une nouvelle catégorie a fait son apparition. Venez jetez un coup d’œil par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.
à ne pas manquer

bingo de l'hiver à travers tout un tas de petits défis, viens remplir ta carte de bingo et remporter des cadeaux.

séjour à la montagne ton personnage peut s'envoler pour la Suisse à petits prix, il faut en profiter.

tempête de neige et si t'as envie de pimenter un peu son voyage, tu peux participer au sujet commun !


too much love to handle

membre de la version
Aija Kallio-Ivanov
membre de la version
» Date d'inscription : 05/09/2018
» Messages : 1055
» Pseudo : fanny (starbuckscrazyy)
» Avatar : Suki Waterhouse
» Âge : 25 ans
» Schizophrénie : blodwyn j. carpenter ; charlotte e. wellington ; thomas de dardel
» Absence : 03/02
() message posté Mar 26 Fév - 23:48 par Aija Kallio-Ivanov
Le séjour s’annonçait prometteur. Sur le papier, tout semblait idylique. Une station de ski en suisse pour se détendre et s’offrir un bon bol d’air, il n’en fallait pas plus pour qu’Aija signe. Cela faisait un bon moment qu’elle n’avait pas goûté à la douceur du froid et la neige, qu’elle connaît pourtant depuis toujours. Ses premiers instants sur terre furent bercés de quelques flocons de neige, offrant une aura de douceur au nouveau né. Et ce bonheur face à la neige n’a jamais quitté Aija, toujours folle de cette démonstration de la nature. C’est donc les yeux fermés qu’elle a pris la direction de la Suisse, en compagnie de Rioja. Ces deux là avaient bien besoin de décompresser et de s’offrir une parenthèse de douceur dans leur quotidien londonien parfois morose. En toute amitié, elles ont foncé sur les places d’avion disponibles et se sont installés dans l’hôtel mise à disposition par les organisateurs du séjour. Pendant que Rioja vaquait à ses occupations, Aija s’est mise en tête de faire un tour sur les piste de la station, à la découverte de la beauté des paysages suisses. Pas de ski alpin pour la jeune femme, bien plus férue de ski de fond, parfait pour découvrir les paysages, bien plus encore que ce qu’offrent les descentes alpines. Arrivée en bas des pistes, le téléphone de la jeune femme sonne, et le sang de la jeune femme se glace. La mère d’Anton, son défunt mari semble chercher à la joindre. Aija décroche donc et écoute doucement les paroles de sa belle mère, articulant difficilement quelques mots dans la langue natale de son mari, qu’elle n’a plus pratiqué depuis bien longtemps. Des problèmes de famille viennent les perturber, suffisamment pour que sa belle mère vienne lui demander de l’aide. Aija n’est pas franchement certaine de pouvoir l’aider mais elle lui jure faire de son mieux, dès lors qu’elle attérira à Londres. C’est fébrile et tremblante qu’Aija se présente en bas des pistes, pour retrouver Rioja, qu’elle avait prévu de retrouver pour un vin chaud. Quand bien même la finlandaise ne boit jamais d’alcool, Aija ne refuse pour autant jamais un petit vin chaud dès lors qu’elle est proche de la neige. Elle s’installe aux côtés de Rioja et commande brièvement son vin chaud, sans montrer le moindre engouement, face à la boisson qu’elle demande. Elle ne dit aucun mot face à son amie, reste silencieuse, jusqu’à finalement ouvrir la bouche pour sortir des mots des plus bateaux. « Alors, qu’as-tu fait de ton après midi ? Tu as bien profité de la neige ou tu es allée faire un tour au spa ? » Elle ressert son écharpe et son bonnet sur sa tête, le pompom s’agitant à mesure qu’elle le remet en place, se protégeant face aux quelques flocons de neige qui tombent sur la station, offrant un air de noël sur les chalets parsemants la station. Seuls ces quelques flocons arrachent un sourire à la jeune femme, aux sentiments bien moroses.

@rioja ibanez 1000 messages pour nos louloutes que j'adore déjà
Revenir en haut Aller en bas
maybe i belong among the stars.
Rioja Ibanez
maybe i belong among the stars.

» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 2324
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : adria arjona.
» Âge : 30yo, (15.02).
» Schizophrénie : lola, nova & teodora.
() message posté Ven 1 Mar - 4:09 par Rioja Ibanez

☾ ☾ ☾
too much love to handle.

Lorsque le temps froid s’installait à Londres, rien de comparable au Canada, le cerveau de Rioja se retrouvait en pleine hibernation. Elle fonctionnait sur une même routine : boulot et maison. Le plus souvent, Rio essayait d’éviter le froid. Pourtant, elle était ici, à Zermatt. En pleine station de ski. De son plein gré, la jeune femme avait acheté un billet d’avion à bon prix afin de prendre la direction de la Suisse. À cette idée, Rioja n’avait pas longuement réfléchit, elle avait presque accepté tout de suite. Pas parce qu’elle cherchait à fuir ce qui se tramait dans sa vie puisque son fleuve autrefois perturbé était désormais calme, très calme. Bodevan et elle s’étaient retrouvés. Il y avait toujours des étapes à franchir, mais pour la première fois depuis près de deux ans, Rioja avait foi. En son couple. En son mariage. Mais parce que des vacances, loin de Londres lui ferait du bien. Un séjour entre amies, ça lui changerait les idées. Puis, qui n’aimait pas skier et profiter un peu de la neige ? Rio se rappelait les quelques fois où sa famille avait pris des vacances d’hiver. Les quelques cours pris à l’adolescence étaient très loin dans les souvenirs de Rioja, mais elle ne s’inquiétait pas trop. C’était comme le bicycle, ça allait lui revenir. De toute manière, Rioja s’était contentée de prendre les pistes les plus simples… Celles qu’on donne aux débutants. Pas trop longtemps comme elle ne supporte pas le froid. Trente minutes, peut-être, avant qu’elle se dirige à l’intérieur de la station de ski. Ce n’est que plus tard que Rioja quitte la chaleur de l’intérieur pour retourner à l’extérieur. Du bas de la piste, c’était presque beau tous ses gens qui glissaient dans sa direction tandis que les flocons tombaient au sol, une image que Rioja n’avait pas vu depuis quelques temps. De la neige qui tombe du ciel. Elle se croyait en enfance, admirative comme ça. Finalement, Aija la rejoint. Les premières minutes sont silencieuses et Rioja sait qu’au fond, quelque chose trame dans la tête de son amie. « Alors, qu’as-tu fais de ton après midi ? Tu as bien profité de la neige ou tu es allée faire un tour au spa ? » Debout, face à Aija, elle relève le regard pour la regarder. Elle ne s’était pas attendu à l’entendre prendre la parole après quelques minutes de silence. « J’en ai profité quelques minutes puis je suis entrée à l’intérieur. Je conseille fortement un tour au spa, j’ai l’impression d’avoir rajeunit de dix ans. » Surtout qu’elle fêterait bientôt son trentième anniversaire. « Les paysages sont beaux de là-haut ? » Elle aussi pose une question anodine. Inutile dans toute l’histoire, mais forcer quelqu’un à parler ne fait pas partie du caractère de Rioja. Elle attendra qu’Aija le fasse de son propre gré.
Revenir en haut Aller en bas
membre de la version
Aija Kallio-Ivanov
membre de la version
» Date d'inscription : 05/09/2018
» Messages : 1055
» Pseudo : fanny (starbuckscrazyy)
» Avatar : Suki Waterhouse
» Âge : 25 ans
» Schizophrénie : blodwyn j. carpenter ; charlotte e. wellington ; thomas de dardel
» Absence : 03/02
() message posté Lun 11 Mar - 22:35 par Aija Kallio-Ivanov
Pas franchement encline à la discussion, les premiers instants en compagnie de Rioja se font dans le silence, pas forcément des plus pesants mais pas nécessairement le plus agréable. Les deux jeunes femmes ont l’habitude de se côtoyer dans le silence, parce qu’entre elles, il n’y a pas toujours besoin de s’étendre sur certaines choses, sur ses sentiments. Rioja et Aija se connaissent suffisamment bien pour comprendre leur silence, et pour interpréter chacun de leur geste par leur véritable signification. Pour avoir vécu certains évènements similaires, les deux jeunes femmes savent par quoi elles sont passées et sont en capacité de comprendre la peine de l’autre. Cette compréhension mutuelle, c’est la base de leur amitié, c’est ce soutien indéfectible dont elles ont besoin au quotidien. « Comme si tu avais besoin de rajeunir ! Tu as vu ton teint éclatant ? Tu n’as jamais été aussi belle ! » Elle complimente sincèrement son amie mais le cœur n’est pas à l’ouvrage. Elle manque d’entrain, de passion dans ses propos, ce feu intérieur qui définit tant la jeune femme. Aija n’est en cet instant, que l’ombre d’elle-même. « Mais je te prendrais surement au mot et j’irai y faire un tour, ça ne pourra que me faire du bien d’aller décompresser un peu. » Cet appel téléphonique l’a ramené quelques années en arrière, à l’époque où le dernier battement de cœur d’Anton a résonné dans ce monde, ce moment où le monde d’Aija s’est écroulé, où plus rien n’avait d’importance. Annoncer la mort d’Anton à sa mère avait été presque aussi dramatique que de vivre la mort de son mari, et découvrir les problèmes familiaux de madame Ivanova l’accable réellement. Autant dire qu’un passage au spa de la station de ski ne pourra que soulager la jeune femme, c’est une certitude. « De toute beauté ! Je suis habituée aux paysages scandinaves où l’on a malgré tout moins de montagnes et surtout moins de pics aussi hauts, tout est beaucoup plus plat. Là c’est un tout autre type de paysages et c’est tout aussi magnifique ! » Aija, c’est une férue de sport, une amoureuse des sensations, qui n’a peur de rien et a le goût de tout. Les paysages enneigés, elle a grandi avec, ses premiers pas ayant même été fait dans la neige. Alors évidemment, débarquer à la montagne ne devrait pas nécessairement surprendre la jeune femme. Pour autant, la Scandinavie et la Suisse n’ont rien à voir, et Aija est réellement subjuguée par la beauté de ce pays alpin. « Je suis désolée, je ne suis pas la plus bavarde aujourd’hui … Je devrais être la plus heureuse du monde d’être dans un lieu aussi beau et en d’aussi bonne compagnie, mais je n’y arrive vraiment pas … » C’est difficile d’aborder les choses compliquées lorsque l’on est en Suisse pour décompresser et justement oublier les mauvais moments. Dans l’instant, Aija n’arrive pas à décompresser et encore moins à se laisser aller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Europe :: Zermatt
» Absolarion Love.
» I love America
» Love Hina
» Let your love come true
» ♥ Love never dies | Warren & Hope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-