"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici At the beginning with you - Page 2 2979874845 At the beginning with you - Page 2 1973890357


At the beginning with you

Frank Turner
MEMBRE
At the beginning with you - Page 2 207516tumblrnhitq3nYmb1r04rieo1250
» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1494
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Lun 3 Juin - 23:39 par Frank Turner

We’re far from the shallow now


L'enfer était derrière eux ! Franck était incapable d'argumenter pour justifier cette affirmation, il en avait juste l'intime conviction. Plus rien ne pouvait les ébranler et quand bien même un obstacle se présenterait, le flic était certain de parvenir à le contourner tant qu'il avait Rachel à ses côtés. Oui, elle, cet adorable petit bout de femme, qu'il avait aimée au tout premier regard. Jadis, cette connaissance, devenue la meilleure des amies, puis la confidente, le coup de cœur et enfin le coup de foudre. Frank ne voulait plus perdre de temps maintenant, trop d'années s'étaient écoulées sans elle et il voulait à présent les rattraper une à une et passer le temps qu'il lui restait à vivre avec son premier et dernier amour. C'est une chance que tout le monde n'a pas et il en avait pleinement conscience. Pour preuve, il n'avait plus peur de dire « je t'aime » de conjuguer les verbes au futur, de faire des plans sur la comète avec elle, encore elle toujours elle. Oui, l'enfer était derrière eux et ils s'étaient enfin retrouvés. « - Bon, je pense que je vais prendre quelques trucs et que j'en achèterai sur place. Je suis sûr qu'on trouvera les boutiques adéquats » Qu'on se le dise, Frank avait de nombreuses qualités, mais il n'était pas aussi organisé que Rachel et du genre aventurier, il imaginait sans mal s'adapter sur place. « - Je vais quand même prendre des caleçons et des boxer ! » Surenchérissait-il alors que Rachel, après avoir déposé les robes que son policier avait choisi pour elle, fit entendre d'une voix pleine d'incertitude, qu'elle avait quelque chose à dire. Frank délaissa aussitôt ses caleçons, légèrement intrigué par ce changement si soudain. « - Ok, je t'écoute ! » Rachel, toujours hésitante, commença malgré tout, à expliquer les raisons qui l'avaient poussé à choisir les Bahamas et pas une autre destination. L'Américain, conscient que c'était important pour sa compagne, resta silencieux et attendit le bon moment pour reprendre la parole et ainsi ne pas brusquer la jeune pédiatre.

« - Je pense que tu as bien fait de choisir les Bahamas et puis c'est là-bas que nous nous sommes rencontrés. » Passé, les grands sourires, Frank reprit son sérieux sans pour autant se défaire d'une douceur qu'il ne réservait qu'aux enfants et à Rachel. « - Chérie, déjà, ne cherche pas à t'excuser, c'est l'impression que tu donnes en tout cas. Ce sont tes parents, c'est normal qu'ils te manquent et que tu veuilles les revoir. » Les deux amoureux se retrouvèrent tout deux assit sur le lit et lorsque Rachel saisit la main de son homme, il accepta aussitôt le contact, espérant ainsi lui communiquer ses bonnes ondes. « - Je pense que tu as besoin de parler alors je t'écoute ! » Il se tue à nouveau et laissa de ce fait, tout l'espace nécessaire pour que la jeune femme puisse s'exprimer sans restriction aucune. Elle était rongée par le doute et semblait incapable de réfléchir davantage tant elle se laissait submerger. « - Chérie, ils n'ont pas à se sentir coupables, comment auraient-ils pu deviner qu'ils avaient affaire à un pervers narcissique ? Mais ne rien dire, n'est pas une solution et ce même si le but est de les préserver. Mieux vaut la vérité aussi dure soit-elle, que le mensonge. » Elle se leva ensuite et commença à faire les cents pas, obligeant Frank à se lever à son tour et à se placer devant elle pour l'empêcher de s'enfoncer dans le sol. « - Non ! Interdiction formelle de désavouer cette initiative. Mon amour, je serais là avec toi. Je te soutiendrais et je soutiendrais tes parents. Le seul coupable, c'est Maxwell, personne d'autre. On va affronter ça ensemble, comme tout ce que nous avons affronté jusqu'alors. Si tu savais comme je t'aime Rachel et que je suis fier de toi. Ca va mieux ? Qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Qu'est-ce qui te ferais plaisir là, maintenant ? »



Revenir en haut Aller en bas
Rachel-Mary Parker-Davis
At the beginning with you - Page 2 Tumblr_myllcmD1NS1rk0i0zo2_500
» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 383
» Avatar : Lana Parrilla
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Nope
» Absence : du 17/04 au 05/05
() message posté Dim 9 Juin - 19:39 par Rachel-Mary Parker-Davis

We’re far from the shallow now


L'enfer était derrière eux, mais force était de constater que quelques séquelles étaient encore à déplorer. Si Rachel avait fait nombre de progrès et que la vie avait peu à peu repris son cours sous les encouragements de son cher Frank, néanmoins parfois de vieux démons la rattrapaient. Passée la petite joie de voir son chéri tout aussi heureux du voyage qu’elle avait organisé dans l’après-midi, à présent qu’elle s’était plus ou moins posée pour réfléchir tout en exposant son idée, la pédiatre se sentit soudain dépassée, submergée par un flot d’hypothétiques situations face à ses parents. Ses pauvres parents, si gentils, qui n’avaient toujours voulu que le meilleur pour elle, comment allaient-ils encaisser tout ce qu’ils devraient apprendre ? Rien que de penser à la déception dans leurs yeux, et devoir expliquer le calvaire qu’elle avait vécu ces six dernières années, Rachel sentit des sueurs froides dans son dos. Même la pensée que les Bahamas était leur lieu de rencontre à elle et Frank ne suffisait pas à calmer son angoisse. Son visage avait considérablement pâli. Frank était là, heureusement, il l’écoutait, la soutenait en silence pendant qu’elle lui faisait pas de ses craintes, et puis enfin donnait son avis. La chirurgienne secoua la tête frénétiquement.

- Non… non… je… je peux pas leur dire, Frank c’est trop dur. C’était déjà l’horreur d’en parler aux flics, à l’avocate… J’ai l’impression que tout le monde me regarde avec pitié, je veux pas de ça, pas de la part de mes parents, je le supporterai pas. Si je ne leur ai rien dit tout ce temps, ce n’est pas pour rien.

Il s’était levé pour lui faire face, l’empêchant ainsi de continuer à tourner en rond. Le coeur de la jolie brune battait la chamade, elle en avait même du mal à respirer. Mais comme souvent, les paroles de Frank l’aidèrent à se calmer un peu. Il serait là, il l’avait dit, quasiment promis. Elle le savait, mais l’entendre la rassurait. Elle ferma les yeux, laissant ses larmes couler, et enfoui son visage dans le torse de son petit ami.

- Y a rien à faire, je ne suis qu’une idiote qui aurait mieux fait de réfléchir. Je voudrais que rien de tout ça ne soit arrivé, je voudrais avoir fait les bons choix, je voudrais ne plus être à Londres, qu’on retourne à San Francisco.

Bien sûr, elle savait que ce serait impossible puisque le fils de Frank demeurait à Londres avec sa mère. Rachel s’en voulut d’avoir formulé ce souhait à voix haute, elle ne voulait pas faire culpabiliser Frank.

- Oublie ce que j’ai dit. Si tu me serrais fort contre toi, ça suffirait. Je t’aime aussi tu sais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Hammersmith
Aller à la page : Précédent  1, 2
» Curtis Bishop ~ For nothing is evil in the beginning
» the beginning of tom & jerry ≈ joohee ♥
» We are alive ! The end and the beginning of Game † [ PV : Neku et Shiki ]
» [FB] All is beginning there [Pv Kyokujitsushô]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-