"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici nobody is perfect until you fall in love with them / jakmie - Page 2 2979874845 nobody is perfect until you fall in love with them / jakmie - Page 2 1973890357


nobody is perfect until you fall in love with them / jakmie

 :: Blackout :: Blackout
i am every word i ever said.
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.
nobody is perfect until you fall in love with them / jakmie - Page 2 OcEhdgw
» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20828
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Olivia
() message posté Jeu 24 Oct - 17:18 par Jake O. Cavendish
 
☾ ☾ ☾
So, what if, instead of thinking about solving
your whole life, you just think about adding
additional good things. One at a time.
Just let your pile of good things grow.

Proposer à Jamie de venir vivre avec lui paraît logique, d’abord parce qu’il en a envie et ensuite parce que ça semble logique alors qu’ils vont devenir parents dans quelques mois. Ils ne vont tout de même pas élever un enfant en étant sans arrêt entre deux appartements. Ça pose déjà parfois problème quand ils ne sont que tous les deux, alors il n’imagine même pas avec un bébé. Oui, lui proposer ça paraît logique pour Jake, qui y pensait depuis un moment, mais il ne s’était pas attendu à ce que cette simple question pousse Jamie à se confier à lui. Il l’écoute attentivement, appuyant parfois un peu plus la pression de sa main sur son bras, pour lui montrer qu’il est bien là. Il ne la quitte pas du regard, même si elle ne le regarde pas forcément tout le temps. Il voit bien que raconter tout ça n’est pas facile pour Jamie, alors il ne fait aucun bruit, espère aussi que rien ne viendra les interrompre. Le début de sa vie n’a pas été facile, c’est un euphémisme. Comment une mère peut-elle faire ça à son enfant ? Jake ne peut pas le comprendre. Tout comme il n’a jamais compris comment son père avait-il pu faire ça à leur famille. Se mettre dans la tête de personnes qui prennent de telles décisions, ça lui est impossible. Quand on aime quelqu’un, on le montre. On agit en conséquence. Et si jamais ça change, alors on fait les choses correctement. Abandonner une petite fille dans un appartement vide, ce n’est jamais normal. « Alors tu vois, j'me suis toujours dis que si elle avait pu me laisser, pourquoi est-ce que les autres ne le feraient pas... » Jake n’avait jamais réfléchi à la raison pour laquelle Jamie avait peur qu’on l’abandonne, mais maintenant, il comprend. Et il se doute que si elle n’en parle que maintenant, c’est que ce n’était pas facile pour elle. « Je ne comprends pas comment elle a pu te faire ça… et je suis désolé que ça te soit arrivé. » Il voudrait pouvoir prendre toute cette douleur qu’il lit encore en elle, dans sa voix, dans son regard. Mais il ne peut pas le faire. Tout ce qu’il peut faire, c’est lui montrer qu’il est là pour elle. « J’ai toujours peur qu’on m’abandonne... Et je supporterais que tu le fasses aussi. » Comment pourrait-il lui faire du mal ? Il a besoin d’elle dans sa vie, il refuse de la voir souffrir alors il n’y a aucune chance qu’il soit celui qui cause son malheur. Aucun risque. « Mais si tu veux toujours vivre avec moi après tout ça, alors oui. J’en ai très envie. » A nouveau ce manque de confiance. En elle, en lui. Il ne sait pas trop. Mais au lieu de le décourager, il a justement encore plus envie de vivre avec elle, d’être là pour elle, tout le temps. « J’ai bien peur que tu sois coincée avec moi, et pour longtemps. Je ne vais nulle part, je t’aime bien trop pour ça. » Il ne quitte pas ses yeux en prononçant ces mots. Il veut qu’elle puisse voir à quel point il les pense. Comme s’il n’avait jamais rien dit d’aussi vrai. « Alors bien sûr que je veux toujours vivre avec toi. Il n’y a rien que je désire davantage. » Et si elle connait Jake, elle sait qu’il n’est pas du genre à dire ce choses sans les penser. Il n’a jamais été aussi sûr de lui. « Tu pourras même décider de la décoration. L’appartement en aurait bien besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends
nobody is perfect until you fall in love with them / jakmie - Page 2 24a47d450af5790bceadb35c8d94e3e966480be0
» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 15022
» Pseudo : margaux ; stardust
» Avatar : shay mitchell
» Âge : 32yo
» Schizophrénie : alycia & gabrielle
() message posté Sam 9 Nov - 18:23 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
Love is not about sex, going on fancy
dates, or showing off. It’s about being
with a person who makes you happy
in a way nobody else can.

Les personnes au courant de cette histoire sont très peu nombreuses, en dehors de sa famille cela se compte sur les doigts d’une main. Seulement deux personnes. Trois désormais. Jamie n’en parle que très peu, jamais en réalité, sauf si elle s’y trouve obligée. Et ce soir si elle lui en parle c’est parce qu’elle en a besoin. Besoin que Jake soit au courant, besoin qu’il puisse mieux comprendre certaines choses la concernant. Elle a déjà pensé plusieurs fois à tout lui raconter sans jamais trouver le courage jusque-là. Mais ce soir, dans cette salle très peu éclairée ça lui semble être le bon moment. Bien sûr le fait qu’il vienne tout juste de lui proposer de vivre ensemble n’y est pas étranger non plus. S'ils doivent vivre sous le même temps, Jamie sait qu’elle doit lui en parler. Ses doutes, ses peurs, et ses questions seront toujours là, même si elle fait de son mieux pour ne pas trop s’y attarder. Elle n’a pas envie de tout gâcher, de prendre peur une nouvelle fois. Elle a besoin de Jake, et au fond c’est la seule chose qui est réellement importante. D'autant plus maintenant qu’elle se retrouve enceinte. Les mots sortent, parfois difficilement, parfois après un silence, parce qu’elle en a besoin. Parler de tout ça est toujours aussi douloureux, les années n’ont rien changées. Elle n’arrive pas toujours à le regarder de peur de ne pas réussir à parler. Elle sait qu’elle risque de se mettre à pleurer d’un instant à l’autre, et elle voudrait l’éviter. De peur de ne pas réussir à s’arrêter principalement. Et puis elle ne veut pas non plus gâcher leur soirée, même si la courant d’électricité a déjà bien modifié leur programme. « Je ne comprends pas comment elle a pu te faire ça… et je suis désolé que ça te soit arrivé. » Ça lui fait du bien d’entendre ça. Elle sait qu’il est sincère, elle le connait assez désormais pour le savoir. Cela ne change rien, n’enlève pas les mauvais souvenirs, mais elle sait aussi qu’elle n’est pas seule. Avec Jake elle se sent en sécurité, en confiance, heureuse comme elle ne l’a jamais été. Elle s’autorise enfin à vraiment le regarder, ne peut constater combien il a l’air vraiment désolé pour elle. Jamie n’a rien à dire de plus sur le sujet. Est-ce qu’il y a vraiment quelque-chose d’autre à dire de toute façon ? Elle ne comprendra jamais, ne saurait jamais ce qui a pu se passer dans la tête de sa mère biologique pour l’abandonner ainsi. Les questions resteront à jamais sans réponses, elle le sait. Alors elle préfère se concentrer sur le positif, comme le fait de vivre ensemble. Bien sûr qu’elle en a envie. L’idée lui a déjà traversé l’esprit sans jamais oser en parler cependant. Parfois elle a toujours peur que ce ne soit que temporaire, et ceux même si elle sait qu’il l’aime. Qu'elle l’aime aussi, qu’elle est enceinte. « J’ai bien peur que tu sois coincée avec moi, et pour longtemps. Je ne vais nulle part, je t’aime bien trop pour ça. » Entendre ses mots lui font tellement de bien. Une merveilleuse façon de lui faire oublier le reste, son histoire douloureuse. « Alors bien sûr que je veux toujours vivre avec toi. Il n’y a rien que je désire davantage. » Son cœur a un raté, mais dans le bon sens. Elle est tellement heureuse, comme si celui-ci allait finir par lâcher. Du mieux qu’elle peut, elle se penche pour venir l’embrasser. Parce qu'elle l’aime, parce qu’elle est heureuse, parce qu’elle en a besoin. Sa façon à elle de lui répondre, de lui faire comprendre qu’elle aussi. Elle aussi elle veut vivre avec lui, elle aussi elle l’aime tellement qu’elle ne comprend toujours pas comment cela est possible. Et s’il n’y avait pas son ventre, il est évident qu’elle serait déjà sur ses genoux pour se rapprocher de lui le plus possible. Elle finit par arrêter de l’embrasser quand le souffle lui manque, mais reste tout proche de lui à le regarder. « Je t’aime tellement. » Elle aimerait lui faire comprendre combien elle l’aime, sans savoir réellement comment. Lui dire est déjà forcément un bon début. « Tu pourras même décider de la décoration. L’appartement en aurait bien besoin. » Elle n’y avait pas encore pensé. Il va forcément y avoir des tas de choses à régler. Comment faire tenir ses affaires principalement. « Tu sais comment faire plaisir aux femmes. » Forcément la décoration c’est son rayon, il n’est d’ailleurs pas rare qu’elle change des choses dans son appartement, encore plus dans sa chambre qui lui fait aussi office de bureau. « Tu as quelque-chose contre le rose ? » Cette fois elle plaisante. S’il s’agit de sa couleur préférée il est évident qu’elle ne risque pas de lui imposer. Non le but est que cela leur plaise à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Blackout :: Blackout
Aller à la page : Précédent  1, 2
» Iseult ~ We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly”
» 123456789... Déclaration !
» Thor - When someone you love becomes a memory, the memory becomes a treasure. [Terminé !]
» HAZELAX ∇ don't let me fall
» ♚ What I think of me? Easy. I am perfect. ♚ (k-e. "brett" edison)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-