"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici don't be afraid. there's the two of us now / jakmie 2979874845 don't be afraid. there's the two of us now / jakmie 1973890357


don't be afraid. there's the two of us now / jakmie

these violent delights, have violent ends
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie 7bac228050390a8135cc9508782c4df2821a8ea6
» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 15023
» Pseudo : margaux ; stardust
» Avatar : shay mitchell
» Âge : 32yo
» Schizophrénie : alycia & gabrielle
() message posté Lun 16 Sep - 18:53 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
nobody has ever measured, not even
poets, how much the heart can hold.
✰ w/ jake

Une main sur son ventre, Jamie laisse ses doigts parcourir sa peau. Elle n’arrive pas à se rendormir, comme souvent ces derniers temps, alors elle essaie de passer le temps comme elle le peut. Ses nuits sont souvent agitées, ayant principalement du mal à trouver une position confortable. Il n’est donc pas rare qu’elle soit réveillée en plein milieu de la nuit. Aujourd’hui ne fait pas exception. Assise dans le lit, elle s’amuse avec son ventre, s’étonnant toujours de la place qu’il prend désormais. Même après neuf mois elle est toujours aussi étonnée de voir à quel point son corps a changé à cause de sa grossesse. Elle bouge sa main espérant une réaction qui ne vient malheureusement pas. Cela ne l’inquiète pas, à ce stade c’est tout à fait normal, d’autant plus qu’elle a encore donné des coups un peu plus tôt. L’appartement est silencieux, tout est calme, mais Jamie ne sent pas le sommeil revenir pour autant. Elle s'ennuie, et l’idée de réveiller Jake dormant à côté d’elle lui traverse l’esprit, mais elle ne le fait pas. Ça ne serait pas juste de le priver de sommeil parce qu’elle n’arrive pas à se rendormir. Elle le réveille déjà bien assez sans le vouloir, pour le faire exprès cette fois-ci. Elle l’observe un moment, alors que ce même sourire s’affiche sur son visage. Le même depuis qu’ils sont ensemble, ce sourire qui ne semble pas vouloir s’en aller, et qui montre à quel point elle est heureuse. Et elle l’est, tellement. Terrifiée aussi quand elle pense à leur fille qui ne devrait plus tarder à venir au monde. Malgré toute la préparation qu’ils ont eue, les livres lus, les vidéos regardées, les témoignages, les conseils, Jamie a peur. Peur que quelque-chose se passe, et peur de souffrir. Impossible de le savoir à l’avance malheureusement, et cela l’angoisse. Elle est pourtant impatiente que tout cela se termine. Impatiente d’accoucher, pour ne plus avoir les contraintes, et surtout impatiente de pouvoir enfin la rencontrer. Un coup d’œil au réveil lui indique qu’il est plus de trois heures, et que cela fait bientôt une heure qu’elle est réveillée. Elle enlève le coussin dans son dos pour le positionner autrement, et tente de se coucher du mieux qu’elle peut. Aucune position n’est agréable dans son état, sans parler de la chaleur. Elle a la constante impression d’avoir chaud, tout le temps. Elle bouge encore un peu, tente de se sentir à l’aise, pour se rendre compte que cela n’est pas prêt d’arrivé. Résignée, elle finit par se lever, non sans difficulté pour aller boire. Elle sait par avance qu’elle va le regretter, ayant absolument tout le temps besoin de se rendre aux toilettes. Le temps lui semble bien long toute seule, et de nouveau l’envie de réveiller Jake revient. Après tout si elle est dans cet état c’est à cause de lui. Au moins à deux, le temps lui semblera moins long. De retour dans la chambre, elle s’assoie à côté de lui, se penche du mieux qu’elle peut pour le réveiller en douceur. « Jake... » Sa main sur son bras, elle le secoue légèrement, avant de recommencer. « Jake, réveille-toi... » Un peu plus fort cette fois-ci. Elle pourrait s’en vouloir, mais elle sent bien qu’elle n’a aucune envie de retourner dormir, et elle ne veut pas encore regarder les minutes défiler. « Je m'ennuie. » Ce n’est pas une phrase que l’on prononce généralement au milieu de la nuit, encore moins à son âge, mais c’est la stricte vérité. Elle ne sait pas quoi faire pour s’occuper à cette heure. Une légère douleur se fait ressentir au niveau de son ventre, et elle porte sa main dessus automatiquement. Ça aussi c’est habituel, bien que toujours douloureux. Elle en oublie sa tentative de le réveiller, ne sachant pas si cela a fonctionné, concentrée sur sa respiration.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie OcEhdgw
» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20829
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Olivia
() message posté Sam 28 Sep - 17:41 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
I’ve found a reason for me, to change who I used to be,
a reason to start over new. And the reason is you.

Le réveil est difficile. Peut-être qu’il n’aurait pas dû veiller si tard, devant un film qu’il a déjà vu des dizaines de fois. Peut-être qu’il aurait dû aller se coucher quand Jamie était allée se coucher. Mais l’avantage de travailler en free-lance, c’est qu’il n’a pas d’horaires fixes. Les seuls horaires qu’il a, c’est quand il fait du bénévolat dans l’association pour aider les réfugiés qu’il a rejoint il y a déjà quelques temps. Mais il y a déjà passé de nombreuses heures la veille et le seul projet qu’il ait pour aujourd’hui, c’est de terminer un article sur un enfant syrien qu’il a déjà largement entamé. Bref, aucun impératif, alors il savait que, même en se couchant plus tard, il aurait le sommeil nécessaire. Seulement, il ne s’attendait pas à ce que le réveil soit aussi difficile. Il émerge doucement, contre sa première volonté, sans parvenir ouvrir les yeux. Sans oser le faire, de peur que la lumière soit trop forte pour son esprit encore embué. Très embué. Il sent quelque chose sur son bras mais ne comprend pas forcément de quoi il s’agit. Lui, il voudrait retourner dormir. Peut-être même rêver qu’il est dans le Seigneur des anneaux, film qu’il a tenu à regarder jusqu’au bout hier soir. Il finit par ouvrir les yeux, surpris de constater qu’il fait encore nuit noire. Il passe une main sur son visage, comme pour s’assurer qu’il ne rêve pas et grogne un peu. Doucement, ses yeux s’habituent à l’obscurité, captent le peu de lumière qui vient sur celle qui est assise au bord du lit. « Jamie ? » Il referme les yeux, encore trop fatigué pour se demander pourquoi elle est assise et non pas allongée à côté de lui. « Il est quelle heure ? » Il pourrait tourner la tête vers le réveil, tout simplement, mais ça voudrait dire qu’il doit ouvrir les yeux. Machinalement, sa main glisse sous le drap pour atteindre la brune, même sans la voir. Ses doigts effleurent sa jambe, à défaut de pouvoir la toucher plus que ça. Finalement, il rouvre les yeux et les pose sur le visage de Jamie, se fixent difficilement mais y parviennent. « Tout va bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie 7bac228050390a8135cc9508782c4df2821a8ea6
» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 15023
» Pseudo : margaux ; stardust
» Avatar : shay mitchell
» Âge : 32yo
» Schizophrénie : alycia & gabrielle
() message posté Mar 1 Oct - 19:38 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
nobody has ever measured, not even
poets, how much the heart can hold.

Jamie ne compte plus le nombres de nuits où elle n’arrive pas à se rendormir. Elle qui se plaint d’être fatiguée la journée, ne parvient pas à dormir la nuit ce qui a le don de l’agacer. Au fur et à mesure que la fin approche, elle semble devenir moins patiente. Elle commence à avoir du mal à supporter son ventre et tous les inconvénients de la grossesse. Impatiente que ce soit terminé, impatiente que leur fille naisse. Mais pour l’instant elle se trouve toujours enceinte, en témoigne son ventre qui prend la moitié du lit. Elle exagère à peine, ayant du mal à reconnaitre son propre corps. Un des avantages c’est qu’elle peut en jouer pour laisser les gens et plus particulièrement Jake faire les choses à sa place. Autant en profiter tant qu’elle le peut. Seulement cette nuit personne ne peut faire les choses à sa place. Le temps lui semble bien long, le sommeil bien loin. Elle ne sait pas quoi faire pour s’occuper, et il est difficile de trouver de la compagnie à cette heure. Si elle est très bien entourée, il n’empêche qu’elle est la seule à être enceinte, la laissant seule pour certaines choses. Comme maintenant, alors qu’elle tente de se rendormir depuis plus d’une heure. Se lever pour aller boire lui prend un moment vu sa condition, et au retour elle décide de réveiller Jake. Ce n’est pas très juste pour lui, mais elle ne sait pas quoi faire d’autre. Ils sont deux dans cette affaire, il peut bien lui tenir compagnie. Elle n’a pourtant pas le temps de s’assurer qu’elle a réussi, ressentant une douleur. Ça aussi elle a hâte que ce soit terminé. « Jamie ? » Ses mains sur son ventre, elle attend que cela passe, l’empêchant de lui répondre. Ce n’est pas non plus nécessaire, il n’y a personne d’autre qu’elle. « Il est quelle heure ? » Elle en a oublié son insomnie l’espace de quelques secondes, concentrée sur son état. La douleur finit par passer, et elle se sent un peu mieux. Généralement ce n’est pas aussi douloureux ce qui ne la rassure pas. La moindre petite chose n’a cessé de l’inquiéter n’ayant aucune idée de ce qui l’attendait. Elle sent sa main sur sa jambe, et elle se sent déjà un peu mieux. Comme toujours, un simple contact entre eux la rassure. « Tout va bien ? » Elle ne veut pas l’inquiéter pour rien, se contente de se concentrer sur sa respiration. Finalement après quelques secondes, elle se penche pour regarder l’heure, et hésite à lui répondre. Il est vraiment très tôt, ou tard selon la façon de voir les choses. « Trois heures et quart. » Elle ne parle pas fort, parce qu’il fait nuit ce qui est ridicule puisqu’ils sont désormais tous les deux réveillés. Jamie sait bien qu’elle n’a pas répondu à son autre question, mais la réponse c’est qu’elle ne sait pas. Des contractions elle a déjà eu, douloureuses quelques-unes. Mais à ce stade de sa grossesse, c’est forcément un peu plus inquiétant. « Une contraction. » Ça ne répond toujours pas à sa question, mais c’est une réponse honnête. La douleur est désormais passée, finalement ce n’était sans doute pas grand-chose. « Je n’arrive pas à dormir. » Dommage qu’il fasse nuit, elle ne peut pas très bien voir son visage suite à cette annonce. Parce que c'est pour cela qu’il est réveillé, pour lui tenir compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie OcEhdgw
» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20829
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Olivia
() message posté Mer 9 Oct - 11:23 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
I’ve found a reason for me,
to change who I used to be,
a reason to start over new.
And the reason is you.

Jake a beau être généralement matinal, il lui faut toujours un temps d’adaptation lorsqu’il se réveille. Encore plus quand c’est en pleine nuit et qu’il n’avait pas l’intention de se réveiller avant quelques heures encore. Il met donc quelques minutes à émerger du sommeil, à comprendre où il est – même s’il est dans son lit, comme souvent – et ce qu’il se passe. Jamie est réveillée aussi. Sans doute est-ce elle qui l’a tiré du sommeil. Il fait encore bien nuit. Et même ainsi, il voit qu’elle n’a pas vraiment le sourire. Au contraire, elle grimace plutôt. Alors forcément, même à peine réveillé, Jake s’inquiète. Y a-t-il quelque chose qui ne va pas ? Elle met quelques secondes à parler, ce qui ne le rassure pas beaucoup plus. Enfin si c’était urgent, elle le lui dirait. Non ? En tout cas, ça lui laisse l’occasion de se réveiller un peu plus. Il s’appuie sur un coude, tout en continuant de caresser doucement sa jambe. « Trois heures et quart. » Il ne pensait déjà plus à l’heure, mais reste étonné qu’il soit si tôt. Que fait-elle réveillée à cette heure-là ? Est-ce le moment ? Jake essaye de lire sur son visage mais dans l’obscurité, c’est difficile. Ne serait-elle pas plus paniquée et en souffrance si c’était le cas ? C’est la première fois qu’ils vivent ça et Jake ne sait pas exactement à quoi s’attendre. Lire des livres ne prépare jamais complètement. « Une contraction. » Son ton ne semble pas inquiet. Ce n’est pas la première, et ça ne sera sans doute pas la dernière. Malheureusement pour elle. Jake voit bien que ce n’est pas facile pour Jamie, mais il ne rien faire, sinon être là. Et c’est ce qu’il fait, malgré la fatigue évidente. « Je n’arrive pas à dormir. » Est-ce à cause de la contraction ? Mais elle est assise sur le lit, pas de son côté du lit. Elle devait être réveillée avant. Jake finit par se redresser complètement, pour se rapprocher d’elle. « Tu veux que j’appelle le docteur ? Je veux bien qu’il me déteste pour le réveiller à cette heure-là, ça ne me dérange pas. » Tant qu’elles sont en bonne santé, tout le reste importe peu. Voire pas du tout. Même si parfois, ils s’inquiètent pour pas grand-chose et dérangent les médecins. Mais il vaut mieux ça que d’avoir un problème. « Oh ! D’ailleurs… » Il se penche pour prendre son téléphone sur la table de nuit. Il ne lui faut que quelques secondes pour le déverrouiller et lancer l’application du chronomètre. « Ils ont dit de mesurer l’écart entre les contractions. » Explique-t-il en montrant son téléphone à Jamie, avant de le reposer sur le drap, et de poser à nouveau une main sur sa jambe. « Tu as besoin de quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie 7bac228050390a8135cc9508782c4df2821a8ea6
» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 15023
» Pseudo : margaux ; stardust
» Avatar : shay mitchell
» Âge : 32yo
» Schizophrénie : alycia & gabrielle
() message posté Dim 13 Oct - 20:14 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
nobody has ever measured, not even
poets, how much the heart can hold.

Des contractions Jamie en a déjà eu. Des douloureuses, des légères, des plus longues, à chaque fois elle n’a pu s’empêcher de paniquer légèrement ayant peur que quelque-chose se passe mal. Et heureusement, à chaque fois tout a été normal. Cette nuit la contraction ne lui paraît pas forcément différentes des fois précédentes, même si elle ne devrait pas tarder d’accoucher. Peut-être un peu plus forte ou bien c’est le manque de sommeil qui agit sur ses nerfs. Elle ne sait pas vraiment. C’est bien ça le problème, elle ne sait pas à quoi s’attendre. Malgré les cours de préparations à l’accouchement, les vidéos, témoignages d’autres mères, livres lus, elle ne sait pas. De savoir Jake aussi réveillé ça la rassure cependant, elle n’est pas seule. Même s’il ne peut pas forcément faire grand-chose pour l’aider. « Tu veux que j’appelle le docteur ? Je veux bien qu’il me déteste pour le réveiller à cette heure-là, ça ne me dérange pas. » Ça la fait sourire. Même s’il est tentant d’accepter, pour le moment elle ne sent aucune différence avec les fois précédentes, alors il est peut-être inutile de s’inquiéter. D’ailleurs la douleur elle n’y pense même plus pour le moment. Seulement sa fatigue ne semble pas vouloir partir, mais cela paraît normal vu le peu d’heures de sommeils qu’elle a fait cette nuit. « Je pense que c'est bon. Je n’ai même plus mal. » Elle est seulement mal installée, encore une fois. Alors elle tente de mieux se positionner, sans réellement y parvenir. N'importe quelles positions lui semble être inefficaces, ce qui la fait soupirer. « Oh ! D’ailleurs… » Cette fois, c’est elle qui le regarde sans comprendre. « Ils ont dit de mesurer l’écart entre les contractions. » Ça lui était totalement sorti de la tête. Elle n’est pas vraiment sûre que cela soit nécessaire, mais cela ne coute rien non plus. « Qu’est-ce que je ferais sans toi ? » Elle le pense réellement étant persuadée qu’elle n’aurait jamais pu vivre tout ça sans lui. Si c’est elle qui fait le plus gros du travail n’ayant pas le choix, Jake l’aide tellement à supporter tout cela. Elle ne l’a jamais entendu se plaindre, ou refuser de l’aider, ni même se moquer alors qu’il aurait pu par moment. Avec les hormones elle n’a pas toujours agi raisonnablement, sans parler de ses émotions qui n’ont pas arrêtées d’en faire à leurs têtes. Alors pour essayer de lui faire comprendre, elle pose à son tour sa main sur la sienne. Un geste en apparence banal, mais qui représente tellement au final. « Tu as besoin de quelque chose ? » De sommeil principalement, de trouver une position plus confortable ensuite. Deux choses pour lesquelles il ne peut absolument rien. Se tournant légèrement vers lui, Jamie lui adresse un sourire. « Que tu restes éveillé avec moi. » Ce n’est peut-être le plus raisonnable de le priver lui aussi de sommeil, mais elle s’en moque bien actuellement. Elle ne veut pas se retrouver seule à ne pas savoir quoi faire. Elle bouge de nouveau pour essayer de se sentir plus à l’aise quand elle s’arrête soudainement. Ce n’est pas une nouvelle contraction, ni même une quelconque douleur qui la stoppe d’un seul coup, mais autre chose. « Je crois que j’ai perdu les eaux. » Elle murmure totalement terrifiée. Sans avoir besoin de le vérifier, elle est sûre que c’est bien cela. Mais Jamie semble être totalement incapable de se souvenir de ce qu’elle doit faire ensuite. De ce qui doit se passer, de ce qu’ils doivent faire. Et puis cela signifie surtout, que le moment est arrivé. Et ça, ça lui peur.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie OcEhdgw
» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20829
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Olivia
() message posté Jeu 24 Oct - 17:16 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
I’ve found a reason for me,
to change who I used to be,
a reason to start over new.
And the reason is you.

Incapable de lui en vouloir alors même qu’elle l’a réveillé en plein milieu de la nuit et qu’il est épuisé, Jake s’inquiète plutôt pour Jamie et pour le bébé. Avec la date du terme qui approche à grand pas, il est forcément de plus en plus nerveux. Excité aussi. Stressé. Heureux. Un déluge d’émotions, qui l’envahissent un peu tout le temps. Mais toujours avec cette confiance en le fait que tout ira bien. Parce qu’ils sont ensemble. Parce que c’est la prochaine étape de leur vie à deux. Le début de beaucoup d’aventures. Et peu importe au final qu’ils n’en étaient pas encore là dans leur relation quand elle a appris sa grossesse. Maintenant, ils y sont. Ils ont franchi plusieurs étapes ces derniers mois, y compris vivre ensemble. Pour le reste, ils ont encore le temps. Et s’ils doivent se marier un jour, Jake ne veut pas qu’elle pense que c’est uniquement parce qu’elle est enceinte. De toute façon, c’est bien trop tôt. Chaque chose en son temps. Et pour l’instant, Jake propose immédiatement à Jamie d’appeler le médecin. Peu importe l’heure. Peu importe qu’il le déteste et l’insulte pour l’appeler si tard – ou si tôt. « Je pense que c'est bon. Je n’ai même plus mal. » Il sourit, évidemment soulagé. Il s’occupe quand même d’allumer un chronomètre sur son téléphone, pour mesurer le temps entre chaque contraction, au cas où ça serait le moment. Ils ont déjà eu une fausse alerte, alors il sait comment faire. « Qu’est-ce que je ferais sans toi ? » Il sourit, glissant son pouce sur la peau de sa cuisse. Pour lui, ça parait normal de penser à tout ça. C’est elle qui a la plupart des désavantages liés à la future naissance de leur enfant, il peut au moins faire tout son possible pour rendre sa vie plus simple au quotidien. Même au milieu de la nuit. « Tu as de la chance, tu n’auras jamais besoin de le découvrir. » Il ne va nul part, au cas où ce n’était pas encore établi. Si elle ne sait pas encore qu’il sera là, derrière elle, à fond, Jake ne voit pas ce qu’il peut faire de plus. Mais juste pour s’en assurer, il lui demande si elle a besoin de quelque chose. « Que tu restes éveillé avec moi. » Pas forcément facile, mais il veut bien essayer. Il s’approche un peu plus d’elle en avançant ses jambes, puis le reste de son corps sur le lit. Il n’a pas le temps de trouver un sujet de conversation, que Jamie s’arrête de bouger, et fait une tête étrange, qu’il ne voit que grâce à la lumière des lampadaires dehors. Pas sa tête des contractions, cela dit. Une autre. L’explication vient rapidement. « Je crois que j’ai perdu les eaux. » Les yeux de Jake doivent être écarquillés, mais il réagit rapidement et se lève pour aller allumer la lumière en catastrophe. Au passage, il se cogne le pied sur un meuble, mais il s’en fiche pas mal. « Oh mon dieu. » Sa voix reste calme, alors qu’à l’intérieur, il n’est plus que panique. « Il faut qu’on aille à l’hôpital. La valise est dans l’autre chambre je crois. Tu veux te changer ou… ? » Jake finit par s’arrêter, réalisant qu’il est en train de partir dans tous les sens. Plus calmement, il va jusqu’au placard, pour sortir quelques vêtements au hasard, pour elle et pour lui. Si les contractions ne sont pas encore trop proches, ils ont encore le temps de s’habiller avant de partir pour l’hôpital. Heureusement, il a la voiture de sa mère garée en bas depuis une semaine, justement pour ce moment précis. Tout est prêt. Et pourtant, il a l’impression que rien n’est prêt. Surtout pas lui.
Revenir en haut Aller en bas
these violent delights, have violent ends
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie 7bac228050390a8135cc9508782c4df2821a8ea6
» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 15023
» Pseudo : margaux ; stardust
» Avatar : shay mitchell
» Âge : 32yo
» Schizophrénie : alycia & gabrielle
() message posté Jeu 31 Oct - 14:06 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
nobody has ever measured, not even
poets, how much the heart can hold.

Plus la fin approche et plus Jamie est impatiente. Neuf mois ne lui ont jamais paru aussi long de toute sa vie, quand bien même elle a l’impression que tout s’est fait rapidement. Ses émotions sont toutes mélangées, ce qui en est épuisant. Fatiguée, excitée, impatiente, terrifiée sont ceux qui reviennent le plus. Cette nuit elle est fatiguée, et irritée. De ne pas réussir à dormir, à cause de la contraction qu’elle vient d’avoir, de ne pas réussir à trouver de position confortable à cause de son ventre. Les derniers jours lui paraissent interminables. Comme si elle n’allait jamais accoucher, que leur fille ne viendrait jamais au monde et qu’elle soit condamner à rester enceinte. Quand elle repense au jour où elle a appris être enceinte, celui lui semble être il y a tellement longtemps, et si peu en même temps. Tout est si étrange. Elle a l’impression de ne pas être prête du tout, malgré tout ce qu’ils ont pu faire pour s’y préparer justement. C'est la première fois qu’elle vit tout ça, et Jamie n’aime pas l’inconnu, ce qui ne l’aide pas. Pourtant elle ne s’inquiète pas plus que cela après sa contraction, elle en a régulièrement, et plus le terme approche plus cela est normal. Celle-ci est douloureuse comme toute les autres, mais rien d’inquiétant. Elle oublie d’ailleurs rapidement la douleur quand elle voit Jake se mettre à chronométrer le temps entre chaque contraction, juste au cas où. Cela la fait sourire, elle sait qu’elle est chanceuse. Elle n’y aurait cependant pas pensé, bien trop concentré sur sa respiration, sur son ventre. « Tu as de la chance, tu n’auras jamais besoin de le découvrir. » Elle n’en doute plus, pas après tout ça. S'il a réussi à la supporter durant ses derniers mois c’est qu’il l’aime vraiment. Non qu’elle en doutée avant. Mais forcément avoir un enfant ensemble c’est encore autre chose, une étape importante. C'est pourquoi cela ne la dérange pas de lui demander de rester éveillé avec elle, quand bien même il est le milieu de la nuit. Elle n’arrive pas à dormir, n’a pas envie de se retrouver seule. Ce n’est sans doute pas raisonnable, ni très juste envers Jake, mais tant pis. Elle a besoin de lui. Elle le sent bouger pour se rapprocher d’elle, tente elle aussi de mieux se positionner mais est finalement arrêtée rapidement. Elle vient de perdre les eaux. Ce qui signifie que c’est le moment. Celui qu’ils attendent depuis plusieurs jours maintenant. La lumière s’allume, mais cela ne la fait pas réagir. « Oh mon dieu. » Elle l’entend à peine, bien trop terrifiée, bien incapable de bouger, de réaliser, de dire quoique ce soit. C'est le moment. Elle ne réalise pas, ne veut pas le faire, cela devient trop réel. « Il faut qu’on aille à l’hôpital. La valise est dans l’autre chambre je crois. Tu veux te changer ou… ? » Elle bouge la tête pour le suivre du regard, il a l’air tout aussi paniqué qu’elle, mais lui au moins c’est mis à bouger. Qu’est-elle supposée faire déjà ? Jamie peine à se souvenir de ce qu’on lui a dit, la seule chose qui revient en tête c’est que c’est le moment. Mais cela ne l’aide pas, pas du tout. Au contraire. « Jake... » Elle a besoin d’aide, de lui, qu’il la rassure même s’il ne peut pas faire grand-chose. Toute seule elle ne peut pas. Réagissant enfin, elle pose une main sur son ventre comme pour vérifier qu’elle n’a pas rêvé. « Aide-moi s’il te plaît. » Impossible de se lever du lit toute seule, encore moins maintenant. Et pourtant elle ne peut pas rester assise ici indéfiniment, il faut qu’ils aillent à l’hôpital, en plein milieu de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
Jake O. Cavendish
i am every word i ever said.
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie OcEhdgw
» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 20829
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : thirty-two years old
» Schizophrénie : Alexander & Olivia
() message posté Mer 4 Déc - 18:32 par Jake O. Cavendish

☾ ☾ ☾
I’ve found a reason for me,
to change who I used to be,
a reason to start over new.
And the reason is you.

Ça ne devait pas être pour aujourd’hui. Pas en plein milieu de la nuit, ni même dans la journée. Ils devaient avoir encore quelques jours pour se préparer à ce grand moment. Le moment tant attendu. Le moment tant redouté aussi. Dès le moment où Jamie lui avait annoncé être enceinte, Jake avait été impatient de rencontrer ce petit être qui était le fruit de leur amour. Cette vie qu’ils allaient amener dans ce monde. Ce petit miracle qu’ils avaient fait, ensemble. Mais à cette impatience, s’était ajoutée une certaine appréhension, qu’ils avaient parfois partagée avec Jamie, qu’il avait parfois tu pour ne pas lui faire peur. Et cette grossesse était passée sans qu’il ne s’en rende compte. Comme si le temps s’était accéléré, d’un coup. Et encore une fois, le temps s’accélère alors que Jamie perd les eaux en plein milieu de la nuit. Visiblement, le bébé se moque bien du temps qu’elle devait encore passer dans le ventre de sa mère. Se moque bien que ses parents avaient besoin de temps. Elle a décidé qu’il était temps et, eux, ils ne peuvent que suivre. Si Jake est en train de paniquer complètement à l’intérieur, il fait de son mieux pour ne pas trop le montrer. Pour essayer d’être celui qui va amener Jamie à l’hôpital sans accro. D’être là pour elle. D’être son roc dans tout ça. Parce que, s’il est stressé, il imagine que c’est cent fois pire pour elle. Il sort des vêtements au hasard du placard, supposant qu’ils doivent s’habiller avant de partir pour l’hôpital. Au moins un peu, parce qu’il n’a pas de t-shirt et Jamie ne porte que l’un des siens. A eux deux, ils sont habillés pour un finalement. Il cherche une paire de chaussettes sans trop savoir pourquoi quand il entend Jamie. « Jake... » Aussitôt, il se retourne, les mains toujours dans le tiroir. Elle semble aller bien. Elle n’a pas l’air de trop souffrir. « Aide-moi s’il te plaît. » Il vient vers elle, attrape sa main tendue, pose son autre main dans son dos et l’aide à se relever. « Tu te sens comment ? » Physiquement. Psychologiquement. Il veut qu’elle aille bien, mais il n’est pas idiot. Il sait que l’accouchement est un moment difficile à passer. Très difficile. Il tend le bras pour attraper un bas de survêtement lancé tout à l’heure, avant de se pencher pour l’amener aux pieds de Jamie. « Lève la jambe. » Tout en la soutenant, il l’aide à s’habiller. Pas évident mais il finit par s’en sortir, et se trouve un t-shirt pour lui. Puis il passe son bras dans le dos de Jamie, pour l’emmener vers la porte. « Tout est dans la voiture normalement. J’espère que je n’ai rien oublié. » Jake essaye bien de se refaire la liste dans sa tête, mais impossible. Trop d’éléments perturbateurs. Il attrape deux paires de tongs, met les siennes et poses les autres devant Jamie. Pas le temps pour autre chose. Juste avant d’ouvrir la porte et de partir, il prend quelques secondes pour la regarder. Et même en pyjama, les cheveux en bataille et le visage rongé par la panique et peut-être un peu de douleur, il ne peut s’empêcher de la regarder avec amour. Il vient poser son front contre le sien, avant de prendre une longue respiration. « Je t’aime. Tu vas y arriver. On va y arriver. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Bloomsbury :: Great Ormond Street Hospital

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-