Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Bonne année !
Le staff de LC vous souhaite une merveilleuse année 2017 !
Soirée chatbox !
Venez voter pour la date de la soirée chatbox. Rendez vous par ici.
LC awards : les résultats !
Les résultats des LC awards sont arrivés, rendez-vous par ici pour les découvrir.
Intrigues.
Pour les fêtes, venez vous amuser au Winter Wonderland, ou restez bloqués à cause d'une tempête de neige.
Version #19.
C'est Noël sur LC ! Retrouvez toutes les nouveautés par ici.
Défis v19.
De nouveaux défis sont disponibles, par ici. De quoi stimuler votre côté compétitif.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez | 

Rule number four, the groups.

MEMBRE
» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 535
» Avatar : the Queen.
» Âge : 90 ans.
Lun 17 Fév 2014 - 16:18 ❅ Rule number four, the groups.
Les groupes.

LONDON CALLING TO THE FARAWAY TOWNS


Black cabs :
Ils n'ont ni le temps, ni l'envie, de prendre la peine de devenir autonomes et de se déplacer par eux-mêmes. Suffisamment aisés pour laisser aux autres la tâche de les déplacer d'un point A à un point B, ils ne râleront pas du moment qu'on les laisse tranquilles au fond de leur siège dans leur taxi qu'ils ont eu, d'après eux, tout le mal du monde à interpeller. L'important reste la rapidité. D'un endroit à un autre, ok, la rapidité et la tranquillité en plus. Le prix ? Cela n'a pas tellement d'importance. Leur compte en banque est assez plein pour se permettre des millions de trajets à bord de ces taxis noirs.

The tube :
On dira des citadins de nos jours qu'ils sont bien pressés. Métro, boulot, dodo ; comme dirait certains. Le métro londonien est bien évidemment réputé pour sa rapidité et son efficacité. Relié Camden et La City en quelques minutes juste en changeant de rame ? C'est possible en passant par l'underground anglais. Ce qui importe est bien sûr de ne pas arriver en retard au travail, d'aller chercher les enfants à la crèche à l'heure etc. Prenez votre ticket, choisissez votre zone (évitez de frauder, c'est mal) et c'est parti !

On my bicycle :
Ils ont eu assez d'argent pour s'acheter un vélo ou bien ils ont récupéré le vélo de leur adolescence. Trop ruinés pour payer un taxi ou prendre le métro, assez sportif -et courageux- pour se lever chaque matin, enfiler un casque et pédaler quelques kilomètres. En plus d'être gratuit (en dehors des frais pour le vélo, ça coule de source), on entretient sa santé et on est sûr, en connaissant ses performances, d'arriver d'une façon ou d'une autre au travail. Ça permet de joindre les deux bouts.

Double-Decker :
Qui ne connaît pas ces fameux bus rouges à deux étages ? C'est le cliché à proprement parler qui caractérise Londres. Les étrangers et les touristes pensent bien évidemment directement à cela lorsqu'on leur parle de la Capitale du Royaume-Uni. Et c'est d'ailleurs le moyen de transport qu'ils préfèrent. Ils peuvent y prendre des photos tout en découvrant la ville, s'émerveiller des paysages à la fois modernes et marqués par la présence de la famille royale en ville.

Walk on a Line :
Ils ont tout leur temps. Pas tout leur argent, mais tout leur temps. Le temps de se déplacer à pied à travers les rues de la ville qu'ils connaissent par cœur, le temps de se prendre pour un Beatle en traversant le célèbre passage piéton d'Abbey Road. Oui. Ça leur fait les pieds, mais ils ont l'habitude. Prendre l'air, prendre le temps de voir tout ce qui les entoure. Le temps, la patience. Dans une grande ville, voilà quelque chose de bien rare.

Fast in my Car :
Avoir une voiture pour aller chercher toute une flambée de mômes, c'est toujours plus pratique. Ceintures attachées ? C'est ok, prêts, feu, partez ! Souvent durs à tenir, que ce soit les enfants ou les nerfs, à cause des embouteillages, on en reste tout de même fiers de posséder sa voiture, qu'on bichonnera tous les dimanches comme s'il s'agissait du dernier de la fratrie. Il faudrait s'armer de patience. Mais après tout, ne dit-on pas qu'on prend du plaisir à conduire ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Rule number four, the groups.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1
» Rule number one, the rules.
» ollie - rule number one : it has to be fun!
» (freija) rule number two, just don't get attached to somebody you could lose
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world
» 'India has the highest number of hungry people on earth'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: London is ours :: Welcome to London, baby-