Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Des retrouvailles bonnes ou mauvaises

avatar
MEMBRE
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 1852
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
# Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Mer 7 Oct - 14:04 par Breena A. Donnelly
Flash Back

Avril 2013.

« Breena j’ai quelque chose à te dire. Tu sais que je veux retrouver mes vrais parents et en savoir plus sur mes origines. Tu sais également qu’ils sont repartis en Australie ! Et bien je voulais te dire que je pars pour l’Australie après demain. Je ne sais pas quand je reviendrais. » Je ne su quoi répondre sur le moment. Rhiannon, ma meilleur amie depuis l’âge de 15 ans, venait de m’annoncer comme ça qu’elle partait dans deux jours pour l’Australie et elle ne savait pas elle rentrerait. « Euh et tu t’es décidée sur un coup de tête ? Je sais bien que tu veux retrouver tes vrais parents et je te comprends mais partir comme ça dans un pays que tu ne connais pas et où tu ne connais personne, ce n’est pas un peu risqué ? » Tout ce que j’avais pu lui ne l’avais pas fait changer d’avis ni retardé son départ. Et le 06 avril 2013, je vis partir ma meilleure amie en destination du pays des Kangourous.

On se connaissait depuis nos 15 ans avec Rhiannon. Ma mère était la secrétaire de son beau-père. Je me souvenais comme si c’était de ma première rencontre avec la jeune fille. C’était les vacances et exceptionnellement j’avais accompagné ma mère à son travail. Elle m’avait installé un petit coin dans son bureau pour que je puisse lire ou étudier. On était à peine là de quelques minutes que son patron entra dans le bureau pour la saluer.

« C’est votre fille Mary ? Elle doit avoir l’âge de ma belle fille Rhiannon ! Figurez-vous qu’elle se trouve également ici. Verriez-vous un inconvénient si elle faisait visiter Londres à votre fille car il me semble que depuis votre arrivée vous n’avez pas encore eu le temps de jouer les touristes » Il avait bien raison et après avoir réfléchit, je vis ma mère accepter la proposition. Je suivis donc son patron dans son bureau et c’est là que je vis Rhiannon pour la première fois. Nous nous sommes très vite super bien entendues surtout qu’en plus, nous fréquentions le même lycée. Nous devinrent vite les meilleures amies du monde….
J'avais des nouvelles assez souvent et si une fois je n'en avais pas j'en avais par sa famille.

Mai 2015.

Nous étions quelques mois plutôt, soit en mai. Le temps était magnifique, le soleil était présent et les températures tournaient aux alentours de 19 – 20 degrés. Des conditions qui vous permettaient de pouvoir profiter du grand air sans se les geler. Etant proche du moins juin et qui dit juin dit période d’examens. Et comme c’était la dernière ligne droit avant le diplôme, j’avais tout mis de mon côté. Comme j’avais bien travaillé sur mon cours d’Histoire moderne, je me décidais de m’octroyer une petite pause. Et pour cela rien de tel qu’une petite ballade dans le parc. Je profitais de bon air pour recharger mes batteries ainsi que le peu de neurones qu’il me restait. Ce fut au moment de quitter le parc pour rentrer que je la vis ! Rhiannon était à Londres ??? Ce ne pouvait être possible, elle me l’aurait dit non !! Et pourtant c’était bien elle. Comme je devais retourner dans mes cours et comme elle avait l’air aussi pressé que moi je n’eu pas l’occasion de lui parler. Ni même par la suite.

Juillet 2015

Youhou, je suis en vacances et surtout je suis diplômée !!!! Fini les cours, même si j’aimais cela. Comme on n’avait pas sur avec les autres élèves de ma classe fêter cela, on s’était qu’on se retrouvait pour aller boire verre un autre jour. Et on était cet autre jour. Nous passions une agréable après-midi. Mais comme toutes bonnes choses ont une fin, nous nous étions quittés vers 16h pour reprendre le cours de nos vies respectives. Comme je n’avais pas envie de rentrer directement à l’appartement, je décidais de flâner un peu en ville. J’arrivais à la hauteur de la bibliothèque que j’aperçu une jeune femme blonde qui me sait quelque chose et en regardant de plus près je reconnu Rhiannon. Elle était assise à une table du petit café où on se retrouvait souvent avant d’aller étudier quelques heures à la bibliothèque. Cette fois-ci je décidais d’aller la voir même si j’étais un peu fâchée sur elle.
Lorsque je me pointais devant elle, Rhiannon fut surprise de me voir et un peu mal à l’aise aussi ! Pourquoi ce mal être je ne savais pas. Peut-être cela était du au fait qu’elle me rencontrait par hasard et que je n’étais pas supposé savoir qu’elle était rentrée ! Allez savoir. Nous discutions un peu car j’avais oublié que je devais allez manger chez mes parents. Ce fut une discussion courte et bref.

Septembre 2015.

Comme je n’avais pas eu beaucoup de nouvelles de Rhiannon et donc que je n’avais pas l’occasion de lui apprendre que j’avais trouvé du travail, je décidais de l’inviter à prendre le thé. Je voulais pouvoir lui parler. Certes toujours fâchée contre elle, mais c’était ma meilleure amie et au fond de moi je n’avais pas envie de la perdre encore…

Le jour J

J’avais passé toute la matinée à préparer quelques pâtisseries, un cake chocolat-bananes, des cookies et des cupcakes chocolat. Après tout cela je pris une bonne douche et prépara la table. Il était environ 15h20 quand tout fut vraiment près et Rhiannon ne devrait plus tarder. Je m’installa dans mon sofa et repensait à nos années de lycée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1107
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Ven 9 Oct - 9:06 par Rhiannon O'Connor
En revenant à Londres j’avais décidé de jouer à l’ermite afin de ne pas avoir à affronter le regard de ma famille et de mes amis en leur avouant l’échec de ma relation avec Ryan. Principalement les raisons pour lesquelles cela n’avait pas marché. Enfin il y en avait surtout une, son oubli de me tenir informé qu’il avait déjà une famille et que je n’étais que l’autre. Celle qui brisait un mariage, celle qui séparait un père de ses enfants. Je n’étais pas fière de moi, même si il avait bien caché son jeu et que je n’avais rien vu dans son jeu. Je n’avais jamais imaginé que je serais cette personne, une personne que je n’aurais jamais été si j’avais eu les informations dont j’avais besoin pour prendre cette décision. J’avais honte de m’être montrée aussi naïve et de croire à tout ce qu’il me racontait quand il expliquait pourquoi je ne pouvais pas venir avec lui à la ferme qu’il possédait. Je ne voulais pas affronter les paroles réconfortantes de mes parents ou amis qui allaient probablement me dire que je ne pouvais pas savoir. J’avais donc choisi de faire l’autruche et de prétendre que tout allait bien de l’autre côté du monde. Après un temps où j’avais finalement commencé à accepter ce qui s’était passé et que effectivement ce n’était pas ma faute si je m’étais fais avoir comme une débutante je n’avais pas prit les devants pour aller retrouver mes proches parce que je m’en voulais de ne pas leur avoir fait confiance pour être là pour moi et m’en voulais de leur avoir caché mon retour. J’avais finalement commencé par aller voir mes parents qui étaient heureux de mon retour mais maintenant ils avaient du mal à accepter mes cachotteries et pensaient que je cherchais à m’éloigner d’eux. Je faisais mon possible pour leur montrer que ce n’était pas le cas mais ce n’était pas toujours facile.

La chose que je ne voulais pas voir arriver était arrivée avec Breena, ma meilleure amie. Nous nous étions rencontrées un jour où j’avais accompagné mon père au cabinet d’avocat qu’il possédait et où j’avais toujours passé beaucoup de temps en étant plus jeune. Sa mère était la nouvelle secrétaire qui venait de commencer et elle avait amené sa fille avec elle. Mon père m’avait demandé si je voulais bien servir de guide touristique pour Breena, je n’avais pas mis plus de deux secondes pour accepter sa proposition. Ce qui aurait pu être barbant pour n’importe quel autre ado n’était pas le cas pour moi. J’aimais la ville dans laquelle j’avais grandi et j’étais heureuse de pouvoir la montrer à la jeune femme. Il faisait exceptionnellement beau sur Londres et j’avais soutiré un peu d’argent à mon père pour pouvoir nous faire plaisir avec une bonne glace et une boisson. Il se trouvait que nous allions être dans le même lycée toutes les deux et il ne fallut pas longtemps pour que nous devenions inséparables ! Si l’on cherchait l’une d’entre nous, on pouvait être sûre de trouver la deuxième. Annoncer mon départ à Breena avait été la chose la plus difficile que j’avais eu à faire depuis notre rencontre, mais je savais qu’il fallait que je traverse le globe pour savoir d’où je venais exactement. Je m’étais toujours assurée de rester en contact avec la jeune femme, et entre textos et Skype je la gardais informé de tout ce que je vivais à des milliers de kilomètres d’elle. Elle était la seule de mes proches que j’avais rencontré par hasard un jour où j’étais aller prendre un café au détour d’une ballade, ce que j’avais voulu éviter à tout prit. Il était peu dire que je ne faisais pas la maline en la voyant face à moi. Le temps nous avait été compté et depuis nos contacts étaient relativement rares. Je n’avais jamais aimé les confrontations et m’en voulais de ne pas lui avoir annoncé mon retour avant. Elle était celle à qui je pouvais tout confier et j’avais manqué à mon devoir de meilleure amie.

C’était elle finalement qui m’avait invité à venir prendre un thé chez elle, j’appréhendais un peu la discussion que nous allions devoir avoir, mais en même temps j’avais hâte de pouvoir passer du temps avec elle à nouveau. Pour la peine j’avais décidé de ne pas commencer mes traductions ce matin-là car je savais que si je commençais j’allais me plonger dedans et oublier l’heure. A la place je m’étais levée tard, avait prit un bain avant de manger. J’avais rassemblé les différents souvenirs que j’avais acheté pour elle et les avait mis dans un sac avant de marcher jusqu’à l’adresse qu’elle m’avait donné. Je sonnais chez elle, attendant qu’elle vienne m’ouvrir. Je n’attendais pas longtemps derrière la porte avant que la porte s’ouvre sur la brunette.

« Hey ma belle ! Tu vas bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 1852
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Lun 12 Oct - 11:37 par Breena A. Donnelly
Depuis que j’avais croisé Rhiannon l’autre jour, je n’arrêtais pas de me poser des questions ! Pourquoi était – elle rentrée sans rien me dire ! Avait-elle prévenu ses parents et leur avait demandé de ne rien me dire sur son retour ? Avait – elle quelque chose à cacher ? Lui avais – je dis ou écrit quelque chose lors de nos échanges qui l’aurait ennuyé voir blessé ? Depuis le dernier mail, je n’avais plus eu de nouvelles de mon amie. Était-ce à ce moment-là qu’elle avait décidé de rentrer en Europe et plus précisément à Londres. Je l’ignorais. On était depuis notre adolescence comme les deux doigts de la main. On se disait pratiquement tout ! Je ne comprenais pas pourquoi  cette fois – ci elle ne m’avait pas dit qu’elle rentrait. Et cela devait déjà faire un petit temps qu’elle devait être à Londres car si je me souvenais bien la dernière fois que  j’avais eu des nouvelles cela devait remonter au moins de mai. Si elle était restée tout ce temps en Australie et n’était rentré à Londres depuis peu, elle ne m’aurait pas laissé dans le vent. Enfin j’espérais qu’au moins ses parents étaient au courant de son retour et qu’elle avait pris le temps d’aller les voir.

J’étais partagé entre deux sentiments, la joie de retrouver ma meilleure amie qui m’avait énormément manqué et la colère de ne pas avoir été mise au courant de son retour, d’avoir été laissée de côté. Oh Rhiannon avait sûrement de très bonnes raison ne m’avoir rien dit su son retour, mais je n’arrivais pas à comprendre. J’y arriverais peut-être une fois qu’elle m’aura donné les raisons. Mais je ne sais pas si ma colère passerait aussi vite. J’avais été un peu blessé et je ne savais pas si cela se guérirait rapidement. Je ne voulais restée fâchée contre Rhiannon, j’adorais trop mon amie et rester fâchée contre elle n’avait aucun sens surtout pour si peu. C’était pour cela que je l’avais invité à venir prendre le thé à la maison.

Si je l’avais invité c’était pour la revoir bien sur et également savoir depuis quand elle était rentrée, pourquoi elle n’avait rien dit. Si tout s’était bien passé en Australie tout quoi. Et puis il fallait aussi que je lui dise ce que j’avais sur le cœur ! Ce n’était pas bon pour moi ni pour elle que je reste avec ça. Mais j’ignorais comment le lui dire et surtout quand ! Je n’allais pas le lui dire en l’accueillant cela ne le ferais pas. Breena reprend toi, tout va bien se passer et comme à chaque fois tu trouveras quoi dire et quand, pensais-je.

En attendant l’arrivée de Rhiannon, je m’étais installée dans me sofa et afin de pouvoir entendre que l’on frappait, je ne me plongeais pas dans un bouquin, si non c’était foutu. Alors je mis à repenser au passé, notre rencontre, nos années lycée, nos débuts à l’Université. Mais également à nos sorties, nos fou rire et tous ce qu’on avait pu faire ensemble. Il y avait tellement de chose que je n’avais pas vu le temps passé. Se sont les coups à la porte qui me ramenèrent sur terre. Cela devait être Rhiannon. J’allais donc lui ouvrir.

« Hey ma belle ! Tu vas bien ? »

Ce fut l’accueil que j’eus droit en ouvrant la porte, un accueil cool comme pouvait le faire Rhiannon.

« Salut Rhiannon, je vais merci et toi ? Vas-y je t’en prie » dis -je en lui souriant et en lui laissant la place pour entrer. Je fermais la porte derrière moi et pris une bonne respiration avant de me diriger vers mon amie.
« Je t’en prie installe-toi. Donne moi ta veste je vais l’accrocher au porte manteau. » Je lui avais dit tout cela en lui montrant le sofa et espérant qu’elle ne verra pas que j’étais comment dire, un peu stressée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1107
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Jeu 22 Oct - 3:05 par Rhiannon O'Connor
Croiser ma meilleure amie dans un café comme cela avait été le cas il y a deux mois n’avait pas fait parti de mon programme. J’aurais aimé pouvoir aller la voir par moi-même comme je l’avais souhaité mais je n’avais toujours pas fais le premier pas à ce moment-là. L’envie n’en manquait pas, mais chaque fois que je me décidais à le faire j’étais prise de panique à l’idée qu’elle m’en veuille et de la perdre pour de bon. Je savais que me cacher n’allais pas aider à grand-chose, au contraire que cela allait probablement empirer les choses quand elle apprendrait que j’étais à Londres depuis le mois de mai, mais mon raisonnement n’était pas toujours le meilleur ces derniers mois. J’aurais aimé ne pas avoir senti le besoin de me cacher et de ne pas parler de ce qui m’arrivait mais à ce moment-là, mais au lieu de me reposer sur mes amis et ma famille je m’étais isolée et repliée sur moi-même. Ce n’était pas quelque chose qui me ressemblait, mais la rupture avec Brian m’avait vraiment blessé au plus profond de moi et je n’avais pas pensé que le soutient de mes proches pourrait être ce qui m’aiderait à remonter la pente.

Notre rencontre au café avait été courte et nous  n’avions pas vraiment eu l’occasion de discuter de mon retour et des circonstances qui s’y rapportaient. Ce qui m’arrangeait car ce n’était pas une conversation que j’avais envie d’avoir en public, je préférais que cela se passe en privé loin des regards curieux d’autres clients ou de passants. Je savais que nous avions besoin de parler de tout ça et que ça n’allait pas être facile de regagner la confiance de ma meilleure amie après un secret pareil. Mais j’espérais qu’elle comprendrait mes raisons et pourquoi je n’avais pas annoncé mon retour pendant si longtemps. J’étais surprise qu’elle n’ait pas entendu parler de mon retour par sa mère qui travaillait toujours avec mon père, mais les relations avec mes parents étaient encore un peu tendues en ce moment et il n’avait pas du vouloir en parler autour de lui. Je n’étais pas fière du mal que j’avais fais à mes proches, mais à mon retour m’isoler pendant quelques temps avaient été la solution dont j’avais besoin même si je n’avais pas pensé aux sentiments que ma famille ou mes amis pouvaient ressentir face à cette décision.

J’avais pris mon temps pour me préparer ce matin-là, réfléchissant à ce que j’allais pouvoir dire à la brunette pour expliquer les raisons derrière ma décision et surtout à quel point j’étais désolée de ne pas lui avoir dis que je rentrais à Londres. Une meilleure amie était une des personnes les plus précieuses dans une vie et on était censé pouvoir tout surmonter, mais pour une fois je n’étais pas sûre que ce soit quelque chose qu’elle puisse me pardonner aussi facilement. La porte s’ouvrit rapidement une fois que j’y avais toqué pour annoncer ma présence. J’avais fais de mon mieux pour paraitre enjouée. J’étais heureuse de passer du temps avec elle mais nerveuse à l’idée de la discussion que je savais que nous allions devoir aborder.
« Salut Rhiannon, je vais merci et toi ? Vas-y je t’en prie » Je suivis la jeune femme à l’intérieur de son logement avant de lui répondre. « Je vais très bien merci. » C’était la vérité même si elle était un peu exagérée, mais si on comparait à il y a encore quelques semaines on pouvait dire que j’allais aussi bien que je le disais. « Je t’en prie installe-toi. Donne moi ta veste je vais l’accrocher au porte manteau. » « Merci. » Je m’installais sur le canapé indiqué par la jeune femme en attendant qu’elle me rejoigne. L’ambiance était un peu bizarre, mais ça ne m’étonnait pas vraiment. Je ne pouvais pas m’attendre à revenir et que tout soit comme cela l’était avant mon départ pour l’Australie.

Finalement la brunette vint me rejoindre dans le canapé. Je m’assis de façon à être tourné vers elle, j’aurais pu parler de tout et de rien pour commencer, mais je décidais de me lancer en espérant que cela ferait retomber l’atmosphère un peu lourde du moment. « Je sais que j’ai été une meilleure amie horrible ces derniers moi, j’en suis désolée. J’aimerais pouvoir retourner en arrière et changer les décisions que j’ai prise mais ce n’est pas possible et il va falloir que je les assume. » Je fis une pause en baissant la tête, réalisant que je jouais avec mes cheveux comme je le faisais quand j’étais nerveuse. « Tu dois avoir plein de questions, je ferais de mon mieux pour y répondre à toutes. Je suppose que la première est depuis quand je suis de retour à Londres, je suis rentrée depuis début avril. Je sais que cela fait long sans donner de nouvelles, mais le retour a été difficile et je me suis cachée de tout le monde, même mes parents depuis mon retour. Je n’ai pas d’excuses et je sais aujourd’hui que je n’aurais pas du vous laisser croire que j’étais toujours de l’autre côté de la planète, et je m’en voudrais toujours pour cela, mais à ce moment-là ça me semblait la meilleure option. » Cela pouvait sembler confus, au fond je l’étais un peu aussi. Ce qui m’avait semblé une bonne décision il y a quelques mois me semblait tout le contraire aujourd’hui mais on ne pouvait pas changer le passé je n’avais donc plus d’autres solutions que d’accepter mes propres décisions et les assumer. J’attendais que la jeune femme réagisse, je savais qu’elle aurait plus de questions que cela, mais j’étais prête à y répondre aussi  honnêtement que je le pouvais. Au fond je n’avais rien à cacher à ma meilleure amie sur les raisons de mon retour.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 1852
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Jeu 22 Oct - 22:00 par Breena A. Donnelly
Avant l’arrivée de Rhiannon, j’étais donc partagée entre deux sentiments. La joie de revoir ma meilleure amie qui m’avait énormément manqué et celui de la colère, non plus de la déception de voir qu’elle était rentrée sans me le dire. Mais quand j’ouvris la porte à mon amie, ce sentiment de déception s’estompa quelque peu car j’étais trop contente de la revoir mais également stressée car je ne savais comment nos retrouvailles allaient se passer.

Après avoir installée Rhiannon dans le salon et mis sa veste au porte manteau j’étais revenue auprès d’elle et m’étais également installée dans le sofa. Mais je n’eus pas le temps de lui proposer quelque chose à boire, qu’elle entama directement la conversation.

« Je sais que j’ai été une meilleure amie horrible ces derniers mois, j’en suis désolée. J’aimerais pouvoir retourner en arrière et changer les décisions que j’ai prise mais ce n’est pas possible et il va falloir que je les assume. » Euh oui c’est vrai que côté meilleure amie elle n’avait pas été au top. Je n’irais pas jusqu’à dire horrible, car jusqu’il y a peu elle me donnait des nouvelles régulièrement et si pas en direct j’en avais via ses parents. Même à l’autre bout du monde, elle prenait régulièrement des nouvelles de ma famille et de ma vie d’étudiante. Et surtout mon diplôme. J’avais eu tellement envie de partager cela avec ma meilleure amie mais hélas je n’en ai pas eu l’occasion ni même lorsque j’avais signé mon contrat. Oh j’avais fait la connaissance d’une chouette personne, mais il m’avait manqué quelqu’un. « Oh je ne te dirais pas que tu as été une horrible meilleure amie, mais c’était vrai que tu n’aurais pas eu la palme d’or de la meilleure amie avec ces derniers mois. » Je ne doutais pas d’elle quand elle me disait qu’elle aurait voulu revenir en arrière et changer les décisions qu’elle avait prise, mais le passé était le passé et le mal quel qu’il soit avait été fait aussi minime soit-il.

Je vis qu’elle avait baissé la tête et qu’elle avait commencé à jouer avec ses cheveux. C’était un truc que Rhiannon faisait quand elle était nerveuse. Alors je déposais une main avec délicatesse sur la sienne pour qu’elle arrêté de jouer avec ses cheveux et de l’autre lui attrapais le menton pour lui redresser la tête et lui adressa un sourire. Elle reprit donc la parole.

« Tu dois avoir plein de questions, je ferais de mon mieux pour y répondre à toutes. Je suppose que la première est depuis quand je suis de retour à Londres, je suis rentrée depuis début avril. Je sais que cela fait long sans donner de nouvelles, mais le retour a été difficile et je me suis cachée de tout le monde, même mes parents depuis mon retour. Je n’ai pas d’excuses et je sais aujourd’hui que je n’aurais pas du vous laisser croire que j’étais toujours de l’autre côté de la planète, et je m’en voudrais toujours pour cela, mais à ce moment-là ça me semblait la meilleure option. » Au moins elle allait être honnête avec moi et me donner les explications à beaucoup de chose tout comme venait de le dire, depuis quand elle était rentrée. Donc si je comprenais bien elle était rentrée depuis le mois d’avril et n’avait rien dit ni à ses parents, ni à moi ! Que pouvait-il s’être passé en Australie pour qu’elle ne signale pas son retour. Pour qu’elle reste autant de moi loin de ses proches, loin de ceux qui l’aimaient. « Euh, oui c’est vrai cela fait une longue période sans nouvelles ! On pouvait se poser pleins de questions, se demander pourquoi tu ne nous donnais plus de nouvelles. Surtout pour moi ! Je croyais que je t’avais blessé dans un de mes mails, que tu préférais tes nouveaux amis que tu avais là-bas. » Je ne lui avais dit cela sans le moindre reproche, c’était plutôt de l’inquiétude que j’avais dans la voix, la peur qu’il lui soit arrivé quelque chose. Puis je repris, « Oui c’est vrai que tu aurais dû nous donner des nouvelles, ou du moins nous dire que tout allait bien pour toi. » C’est vrai, en ce qui me concernait, je n’avais pas besoin d’avoir un mail tous les jours me disant qu’elle allait bien, un par voir deux pas semaine m’aurait suffi surtout si elle me disait que tout allait bien. Même si elle l’avait dit qu’elle était rentrée à Londres et qu’elle voulait restée un peu seule, j’aurais pu le comprendre. J’aurais était inquiète certes, mais je lui aurais laissé le temps dont elle aurait eu besoin. « Quand tu dis que pour toi c’était la meilleure option à ce moment-là ! Qu’est-ce que tu veux dire ? Il s’est passé quelque chose en Australie pour que tu rentres comme cela incognito ? Tu sais Rhiannon, tu peux tout me dire, je ne te jugerais pas. » Je lui avais souri en terminant ma phrase. Un sourire chaleureux, se voulant rassurant.

« Mais avant cela une bonne tasse de thé. » Sur mes paroles, je me levais et pris la direction de la cuisine. Je reviens au salon, cinq minutes plus tard avec deux tasses de thé bien fumantes accompagnées de pâtisseries. Je lui fis un signe de tête qu’elle pouvait se servir. Après avoir pris une tasse et je la déposais devant moi.

Voyant que Rhiannon hésitait à reprendre la conversation, je déposais une mais sur son bras pour l’encourager à reprendre quand elle se sentirait prête. Je ne voulais pas la pressée, je voulais qu’elle se sente non pas à un interrogatoire mais avec une amie à qui elle pouvait se confier sans soucis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1107
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Mar 27 Oct - 5:38 par Rhiannon O'Connor
J’étais heureuse de retrouver ma meilleure amie, de pouvoir la prendre dans mes bras et de partager les choses en direct avec elle. Je me doutais que notre relation n’allait pas être la même que celle que nous avions avant mon départ pour l’Australie, du moins pas tout de suite. Je ne savais pas vraiment comment elle allait réagir, mais si les choses étaient inversées j’aurais probablement mal prit le fait qu’elle me cache aussi longtemps son retour. Pourtant malgré le fait que je savais de quelle façon j’allais réagir je n’avais pas changé ma décision de m’isoler pendant quelques mois. J’espérais que nous allions pouvoir dépasser ces quelques mois et retrouver la complicité que nous avions depuis notre rencontre à son arrivée d’Irlande.

J’avais suivi la brunette jusqu’au salon où nous nous étions installées dans le canapé, je décidais de prendre le taureau par les cornes et d’aborder le sujet directement. Je ne voulais pas laisser trainer les choses plus longtemps, je l’avais assez fait en ne lui avouant pas mon retour il y a de cela plusieurs mois. Je commençais par m’excuser d’avoir été une si mauvaise amie.  J’avais essayé de garder contact comme quand j’étais en Australie, mais ce n’était pas facile de prétendre être de l’autre côté de la planète quand en fait on était à quelques kilomètres seulement des personnes qui nous étaient proches. « Oh je ne te dirais pas que tu as été une horrible meilleure amie, mais c’était vrai que tu n’aurais pas eu la palme d’or de la meilleure amie avec ces derniers mois. » Elle était bien trop généreuse avec moi sur ce coup-là, je n’étais pas sûre de le mérité après tous ces mois. « Merci, même si je ne sais pas si je le mérite ! » Je souris à la jeune femme.

J’avais finalement baissé les yeux tout en jouant avec mes boucles blondes que je portais lâchées sur mes épaules avant de continuer à parler. J’essayais d’être claire, mais j’avais l’impression d’être plus confuses qu’autre chose alors que les mots franchissaient mes lèvres. Mon but n’avait pas été de blesser mes proches ou les laisser penser qu’ils avaient pu faire quelque chose de mal. J’avais simplement cherché à me reconstruire par moi-même.  « Euh, oui c’est vrai cela fait une longue période sans nouvelles ! On pouvait se poser pleins de questions, se demander pourquoi tu ne nous donnais plus de nouvelles. Surtout pour moi ! Je croyais que je t’avais blessé dans un de mes mails, que tu préférais tes nouveaux amis que tu avais là-bas. […] Oui c’est vrai que tu aurais dû nous donner des nouvelles, ou du moins nous dire que tout allait bien pour toi.» Je l’avais laissé finir ce qu’elle avait à dire avant de lui répondre. « Tu n’as rien fais qui puisse faire que j’arrête de te donner des nouvelles. C’était compliqué de téléphoner en prétendant que j’étais de l’autre côté de la planète alors que j’étais à Londres. Et personne ne pourra jamais prendre ta place, même si je ne le mérite pas en ce moment tu seras toujours ma meilleure amie, rien ne pourra changer ça ! Je suis désolée, je ne voulais inquiéter personne. » Je n’avais jamais voulu inquiéter mes proches et les laisser croire qu’il m’était arrivé quelques choses. J’avais continué d’appeler mes parents régulièrement pour leur donner des nouvelles, même si ils savaient depuis quelques mois que j’étais de retour et que je n’avais plus besoin de prétendre avec eux. « Quand tu dis que pour toi c’était la meilleure option à ce moment-là ! Qu’est-ce que tu veux dire ? Il s’est passé quelque chose en Australie pour que tu rentres comme cela incognito ? Tu sais Rhiannon, tu peux tout me dire, je ne te jugerais pas. […]Mais avant cela une bonne tasse de thé. » « D’accord » Je n’ajoutais rien laissant la jeune femme se lever pour nous chercher les boissons chaudes. Je profitais de ces quelques moments toute seule pour essayer de trouver comment formuler la suite de ce que j’allais dire. Maintenant cela me semblait futile de ne pas avoir voulu le réconfort de ma famille et de mes amis pour surmonter ma rupture avec Ryan, mais en avril j’avais besoin de me retrouver toute seule pour faire le point.

Ma meilleure amie était venue se réinstaller à côté de moi, m’offrant de quoi grignoter avec le thé qu’elle nous avait servi. Je hochais doucement la tête, cherchant mes mots avant de continuer à parler pour répondre à sa question. Je sentis la chaleur de sa main sur mon bras, je poussais un léger soupire avant de me lancer. « Je sais que tu ne me jugeras pas. Tu te rappelles de Ryan dont je t’ai parlé ? Avec qui j’allais m’installer et pour qui j’allais rester en Australie ? Figure-toi qu’il était marié avec enfants et qu’il n’a jamais jugé utile de m’en faire part jusqu’à ce que sa femme apprenne mon existence. Quand je l’ai appris, j’ai rompu directement et j’ai décidé de rentrer. Je me sens tellement idiote d’avoir cru à tous ses mensonges sur les raisons pour lesquelles je ne pouvais pas l’accompagner dans sa ferme quand il ne travaillait pas pour les mines. J’avais besoin de me retrouver seule, de chercher à comprendre. Le temps que je réalise à quel point j’avais été nulle de ne pas oser vous avouer ce qui s’était passé avec Ryan il s’était passé un couple de mois, et à ce moment-là l’idée de ne pas vous avoir avoué mon retour a prit le dessus et à rallonger le temps avant que je donne de mes nouvelles. Je comptais t’en donner avant qu’on se croise au café l’autre fois, ce n’était pas comme ça que j’avais imaginé nos retrouvailles, mais je n’avais pas encore rassemblé le courage de le faire. Je m’en veux de ne pas l’avoir fait, et je comprends que tu puisses m’en vouloir. Mes parents ont toujours du mal à l’accepter. » Je décidais de m’arrêter pour le moment afin de laisser le temps à la brunette de répondre à ce que je venais de dire.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 1852
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Mar 27 Oct - 14:26 par Breena A. Donnelly
En y réfléchissant, si notre discussion avait eu lieu juste après notre rencontre surprise, je ne pense pas que j’aurais réagit de la même manière que celle dont j’allais le faire. Ma meilleure amie m’avait manqué pendant ces deux années. Même si je la voyais par moment via skype ou on se parlait par mail ce n’était pas la même chose que de l’avoir près de moi. Pendant son absence et malgré le manque que cela faisait, le lien qu’on avait tissé peu après mon arrivée à Londres était toujours aussi fort enfin jusqu’à ce qu’on se retrouve dernièrement. J’espérais au fond de moi que je retrouverais ma meilleure amie et que cela était réciproque.

On s’était installée au salon et je l’avais écouté attentivement lorsque qu’elle avait pris la parole. J’avais voulu la rassurée un peu en lui disant que certes elle n’aurait pas eu la palme d’or de la meilleure amie, mais elle n’aurait pas non plus celle de la pire amie ! Elle avait juste manqué à ses devoirs de meilleure amie. En l’entendant dire qu’elle ne l’aurait pas mérité ce que je venais de lui dire, je ne pu que lui sourire pour la rassurée. On pouvait bien voir sur son visage qu’elle s’en voulait et qu’elle était mal à l’aise, mais je ne voulais pas qu’elle, comment dire, qu’elle se rabaisse en pensant qu’elle était la pire amie qu’on aurait rêvé avoir. On pouvait sentir dans ses paroles qu’elle s’en voulait énormément de n’avoir donnée aucunes nouvelles à ses proches et qui si, sauf si je me trompe, elle pouvait remonter le temps elle le ferait. Je l’avais donc fait part de mes doutes ressentis à cette période et surtout sur le fait que j’avais eu l’impression d’avoir ou fait voir même ne pas avoir fait quelque chose. Mais Rhiannon me rassura en me disant que je n’avais rien à me reprocher et que je serais toujours sa meilleure même si elle ne le méritait pas.

« C’est vrai que mentir à ceux qu’on aime n’est pas facile même si le mensonge est petit et innocent. Mais rassure-toi, tu es ma meilleure amie et tu le resteras ! Personne non plus ne prendra ta place. Même si je dois le dire que lorsque je t’ai croisé l’autre jour j’ai été un peu blessée par le fait de ne pas être au courant de ton retour. Rhiannon, si on a tous été très inquiets  c’est parce qu’on t’aime et qu’on tient à toi.» Je comprenais un peu le fait qu’elle avait préféré se taire que donner des nouvelles en disant je vais bien il fait magnifique en Australie alors qu’elle était à Londres et qu’il faisait moche. Je voulais également la rassurée sur le fait que je tenais à elle-même si j’avais été blessée par son comportement. Elle était et restera ma meilleure amie. Mais avant de continuer notre conversation une bonne de thé nous ferait du bien.

Après avoir ramené de quoi nous sustenter, j’avais encouragé Rhiannon à poursuivre notre conversation. Ce quel fit quelques secondes par la suite. Je l’écoutais donc attentivement. Donc la raison était Ryan ! Je ne sais pas pourquoi je n’y avais pas pensé plus vite. Peut-être parce que la dernière fois qu’on en avait discutées toutes les deux et ils avaient l’air de vivre dans un bonheur total. Mais ce n’était qu’une image car il se moquait bien de mon amie ! Et ça je ne pouvais pas l’accepter ! Je comprenais très bien que Rhiannon s’était sentie très mal et qu’elle avait préférer restée seule que de se tourner vers ses proches. Après avoir bien écouté son histoire, je restais silencieuse un moment avant de me décidé à parler.

« Je préfère ne rien dire sur ce type si non je risque d’être plus que méchante et je ne pense pas que tu as envie d’entendre ça ! Par contre même si je peux comprendre ton envie de rester seule après avoir découvert cette trahison, de vouloir faire le point sur ce que tu venais de vivre de ce que tu allais donc faire. Mais ce que je ne parviens pas à bien cerner, c’est que tu n’as pas à un moment où à un autre voulu trouver de la sécurité, du réconfort de tes proches. Tu n’avais rien fait de mal qui justifiait de notre part le moindre reproche, le moindre jugement. Tu as du avoir bien difficile à te remettre de cette séparation et devoir affronter cela n’a pas du être facile pour toi. » Je m’arrêtais quelques secondes avant de reprendre tout en lui tenant les mains. « Je n’avais moi non plus imaginé des retrouvailles de cette sorte, mais je ne peut pas t’en vouloir non plus ! La seule chose que j’ai a te dire pour le moment, c’est que maintenant tu n’es plus seule et que je serais toujours là pour toi quoiqu’il arrive. » surtout si ses parents n’avaient pas encore accepter les raisons de son comportement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1107
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Mar 10 Nov - 2:53 par Rhiannon O'Connor
J’étais heureuse que Breena fasse le premier pas pour que l’on passe ce moment ensemble après notre rencontre surprise il y a plusieurs semaines de cela. Je savais que j’aurais du le faire, mais je n’étais pas sûre de ce qu’elle ressentait après m’avoir aperçu dans un café. J’aurais compris qu’elle n’ait pas envie de m’adresser la parole à nouveau quand je ne lui avais pas dit que j’étais de retour. Elle était la première personne après mes parents à qui j’aurais du annoncer que j’étais rentrée à Londres. Mais dans l’égoïsme de ma décision je n’avais pas pensé à ce qu’elle pouvait ressentir au fait que je m’isole, pas plus qu’à celui de mes parents. C’était pour cela qu’à peine installé avec la jeune femme j’avais décidé d’expliquer mes raisons et de lui faire comprendre que j’étais prête à répondre à ses questions si elle en avait. Je n’avais aucune raison de lui cacher pourquoi j’avais prit une décision de ce genre même si aujourd’hui je n’en étais pas fière. C’était le genre de décision que je changerais si j’en avais l’occasion, mais on ne pouvait pas revenir en arrière, je ne pouvais donc qu’assumer celle que j’avais prise de ne pas contacter mes proches à mon retour d’Australie. Je n’avais jamais voulu que ma meilleure amie pense qu’elle pouvait être responsable du fait que je ne l’ais pas contacté avant, ce n’était pas le cas bien au contraire. Même de l’autre côté de la planète, elle restait celle à qui je me confiais quand j’avais besoin de parler, la première à qui j’avais parlé de Ryan et de mes impressions sur ma mère biologique. Mais même face à elle je n’avais pu évoquer cette rupture qui me faisait encore si mal, et comment j’avais l’impression que l’on m’avait utilisé. « C’est vrai que mentir à ceux qu’on aime n’est pas facile même si le mensonge est petit et innocent. Mais rassure-toi, tu es ma meilleure amie et tu le resteras ! Personne non plus ne prendra ta place. Même si je dois le dire que lorsque je t’ai croisé l’autre jour j’ai été un peu blessée par le fait de ne pas être au courant de ton retour. Rhiannon, si on a tous été très inquiets c’est parce qu’on t’aime et qu’on tient à toi.» « Je comprends que tu ais été blessée, ce n’était pas mon but. La dernière chose que je souhaitais c’était de te rencontré par hasard. Ca faisait des semaines que j’essayais de rassembler le courage de venir te voir, mais après avoir prétendu pendant aussi longtemps que j’étais toujours en Australie je n’arrivais pas à rassembler le courage. J’avais peur que tu m’en veuilles et de t’avoir perdu. » Je me détendais un peu en entendant la jeune femme dire que je resterais sa meilleure amie, je ne sais pas si j’aurais pu vivre avec moi-même sachant que mes cachotteries avaient été la raison pour laquelle je perdais une des personnes les plus importantes dans ma vie. J’avais de la chance de l’avoir comme meilleure amie, tout le monde n’aurait probablement pas prit la nouvelle aussi calmement et me pardonnant aussi facilement pour leur avoir caché quelque chose d’aussi important.

Je me servais un biscuit que la jeune femme avait rapporté avec des tasses de thé fumante comme je les aimais, le thé en Australie n’avait juste pas la même flaveur que celui d’ici. C’était la boisson dont je ne pouvais pas me passer, et depuis mon retour j’en buvais plus que d’habitudes profitant des bonnes choses de chez moi. Après avoir prit une bouchée je continuais mes explications et comment notre histoire avec Ryan s’était fini et que j’avais pu me sentir cruche d’avoir cru en ses belles paroles. Que j’avais été tellement humilié à ne pas avoir suspecté quoique ce soit que je n’avais pu me résoudre à annoncer que notre histoire était finie. « Je préfère ne rien dire sur ce type si non je risque d’être plus que méchante et je ne pense pas que tu as envie d’entendre ça ! Par contre même si je peux comprendre ton envie de rester seule après avoir découvert cette trahison, de vouloir faire le point sur ce que tu venais de vivre de ce que tu allais donc faire. Mais ce que je ne parviens pas à bien cerner, c’est que tu n’as pas à un moment où à un autre voulu trouver de la sécurité, du réconfort de tes proches. Tu n’avais rien fait de mal qui justifiait de notre part le moindre reproche, le moindre jugement. Tu as du avoir bien difficile à te remettre de cette séparation et devoir affronter cela n’a pas du être facile pour toi. (…) Je n’avais moi non plus imaginé des retrouvailles de cette sorte, mais je ne peut pas t’en vouloir non plus ! La seule chose que j’ai a te dire pour le moment, c’est que maintenant tu n’es plus seule et que je serais toujours là pour toi quoiqu’il arrive. » « Rien de ce que tu puisses dire ne pourra être pire que ce que je lui ai balancé à la figure le jour où je l’ai appris et ce que je me répète à moi-même depuis. Je le sais, maintenant, que je n’aurais eu aucun reproche ou jugement. Mais je m’en voulais à moi-même de ne rien avoir vu venir. Je crois que de ne chercher le réconfort de personne me laissait rester dans le déni de ce qui était arrivé un peu plus longtemps. Si je n’avais pas à en parler, je pouvais prétendre que tout ça n’avait été qu’un cauchemar. Je n’en suis toujours pas vraiment remise, et je ne suis définitivement pas prête à rencontrer quelqu’un d’autre, mais ça va beaucoup mieux qu’au début.
Merci de ne pas m’en vouloir, j’aurais pu comprendre que ce soit le cas. Et je serais toujours là pour toi également même si je ne l’ai pas prouvé ces derniers mois. Mais j’ai fini de me cacher et de m’isoler, il est temps que je ressorte de la coquille que je me suis forgée. »


Je repris une gorgée de mon thé soulagée que cette conversation se soit aussi bien passée. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en arrivant, mais je ne m’attendais pas à ce que ma meilleure amie le prenne de cette façon.

Je décidais finalement de changer de sujet de conversation maintenant que nous avions pu discuter des raisons pour lesquelles je n’avais pas annoncé mon retour et que je m’étais excusée auprès de ma meilleure amie. « Et toi, quoi de neuf dans ta vie ? » J’espérais vraiment que le reste de l’après-midi se passe de façon plus relax et joyeuse. Maintenant que j’étais de nouveau auprès de ma meilleure amie je voulais tout savoir de ce qui s’était passé dans sa vie ces derniers mois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 1852
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Mar 10 Nov - 18:10 par Breena A. Donnelly
J’avais été très déçue par le fait que Rhiannon ne m’avait rien dit sur son retour. J’avais eu l’impression qu’elle m’avait mise de côté dans sa vie. Mais comme je tenais à elle et que je ne voulais pas que notre amitié ne se termine ainsi, j’avais pris sur moi pour provoquer une rencontre. Je savais que si j’avais dû attendre que cela vienne de mon amie je n’étais pas certaine que cela se serait fait rapidement. Et comme on avait besoin de parler, j’avais choisi de faire cela à la maison, au moins on serait au calme et pas dérangées. C’était que peu importe le mensonge, ce n’était pas facile de mentir à son entourage, même si ce dernier était le plus petit du monde. Mais un mensonge reste un mensonge et peu importe sa taille il pouvait être dangereux. Je fus rassurée de l’entendre me dire que j’étais et resterais sa meilleure amie et c’était réciproque. Je n’avais jamais imaginé de vivre sans Rhiannon dans ma vie.

« Alors je vais te rassurer une chose, tu ne me perdras jamais. Peu importe ce qui pourrait se passer dans ma vie. Tu es ma meilleure amie et tu le resteras pour toujours je l’espère. Depuis que je suis arrivée à Londres, tu as toujours été là pour moi ! Certes ton mensonge m’a blessé et j’aurais préféré qu’on se rencontre autrement. Mais voilà la vie en a décidé autrement. Et qui sait cela était peut être écrit quelque part qu’on devait se retrouver de cette manière. Je comprends maintenant que cela a été difficile pour toi de nous mentir et puis de venir nous trouver par la suite ! Mais maintenant c’est du passé, en tout cas pour moi. » En terminant ma phrase, je lui avais souri sincèrement, voulant lui montrer que c’était oublié et que je voulais retrouver ma meilleure amie et qu’elle pouvait me faire confiance et se confier à moi comme dans le passé. Je la regardais alors prendre un gâteau que j’avais préparé et boire une gorgée de son thé. En tout en voyant la tête de mon amie mon gâteau devait être bon. Ouf ! Car j’avais tellement stressée avec cette rencontre bien j’avais peur de les rater.

On reprit donc notre conversation et j’avais préféré ne rien dire sur Ryan car je pense que mes mots n’auraient pas été très corrects. Je ne pus que sourire en l’entendant me dire que je n’aurais pas pu être pire qu’elle. Je comprenais son ressentit le fait qu’elle s’en voulait à elle-même de n’avoir rien vu venir ! Et pourtant comment aurait-elle fait pour savoir si ce sale type était déjà marié ou pas ? Les hommes peuvent être tellement sournois… Enfin bref ! « Tu étais amoureuse tu ne pouvais pas savoir ! Et puis tu croyais ce qu’il te disait donc, tu n’as pas à t’en vouloir. Je peux comprendre que tu as préféré au départ restée seule même si ce n’était pas bon non plus ! Maintenant, tu vas devoir apprendre à refaire confiance aux hommes et avant tout refermer cette blessure. Et maintenant que tu es revenue à Londres, je vais te soutenir et être tout le temps là pour toi quand tu en auras besoin. » Dans ces moment-là on a toujours besoin de quelqu’un, de son amie auprès de soi.

Je bu une gorgée de mon thé également car un thé froid ben ce n’était pas bon. Par contre je ne pris pas de gâteau. Je reportais mon attention sur mon amie quand cette dernière me demanda ce qu’il y avait de neuf dans ma vie. « Et bien, depuis début du mois je travaille au British Museum comme guide. Et je ne regrette pas mon choix ! En plus j’ai eu de la chance de trouver si rapidement ce travail. D’ailleurs un jour je te ferais une visite guidée. » Cela me permettrais de passer du temps avec elle et de lui monter mon travail. « Ah oui tu ne devineras jamais qui est revenu dans ma vie ? » Je regardais Rhiannon, mais voyant qu’elle ne trouvait pas je décidais de lui donner la réponse. « Et bien Shane est revenu de sa mission et a décidé de venir s’installer ici à Londres avec sa fille. J’ai de la chance maintenant, j’ai mes deux meilleurs amis auprès de moi. » Et oui j’avais de la chance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1107
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Re: Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
message posté Ven 20 Nov - 4:01 par Rhiannon O'Connor
Un poids s’était levé de mes épaules au fur et à mesure que je m’ouvrais et me confiais à ma meilleure amie sur ce qui s’était passé les derniers mois. Lui avouer que j’étais de retour depuis le mois d’avril et les raisons de pourquoi je n’étais pas venue l voir avant me faisait me rendre compte de la bêtise que j’avais fais en ne cherchant pas le contact de mes proches quand je n’allais pas bien. Mais il était trop tard pour changer les choses. J’étais simplement reconnaissante que ma meilleure amie me pardonne et que je ne l’ai pas perdu par ma stupidité. Je ne pouvais pas garantir que j’aurais réagis aussi bien si les positions étaient inversées. Je lui aurais pardonné bien sûr, mais je n’étais pas sûre que cela ce soit fait aussi rapidement. Je pouvais me montrer assez rancunière surtout quand il s’agissait de quelqu’un don’t j’étais proche. Mais je me promis de tout faire pour rattraper ces derniers mois et le temps que nous avions perdu. « Alors je vais te rassurer une chose, tu ne me perdras jamais. Peu importe ce qui pourrait se passer dans ma vie. Tu es ma meilleure amie et tu le resteras pour toujours je l’espère. Depuis que je suis arrivée à Londres, tu as toujours été là pour moi ! Certes ton mensonge m’a blessé et j’aurais préféré qu’on se rencontre autrement. Mais voilà la vie en a décidé autrement. Et qui sait cela était peut être écrit quelque part qu’on devait se retrouver de cette manière. Je comprends maintenant que cela a été difficile pour toi de nous mentir et puis de venir nous trouver par la suite ! Mais maintenant c’est du passé, en tout cas pour moi. » ” Merci! Tu m’as tellement manqué! Ça fait du bien de te retrouver! Promis, plus de cachotteries de ce genre.” Je me penchais pour la prendre dans mes bras un moment avant de me servir d’un morceau de gâteau que la brunette avait ramené avec le thé.

La conversation s’était finalement tournée sur le fait que j’avais honte de m’être laissée avoir par Ryan et d’avoir cru à ses mensonges. J’avais essayé de me persuadé moi-même que je ne pouvais pas deviner ce qu’il faisait quand il n’était pas avec moi comme tout le monde me le disait. Mais je n’y arrivais pas, du moins pour le moment. « Tu étais amoureuse tu ne pouvais pas savoir ! Et puis tu croyais ce qu’il te disait donc, tu n’as pas à t’en vouloir. Je peux comprendre que tu as préféré au départ restée seule même si ce n’était pas bon non plus ! Maintenant, tu vas devoir apprendre à refaire confiance aux hommes et avant tout refermer cette blessure. Et maintenant que tu es revenue à Londres, je vais te soutenir et être tout le temps là pour toi quand tu en auras besoin. » ” Peut-être, mais avec le recul il y a des choses qui auraient du me mettre la puce à l’oreille. Comme sa ferme où il a toujours trouvé des excuses pour que je ne l’y accompagne pas vu que c’est là que sa famille habite. Je ne suis pas prête à refaire confiance à un homme de si tôt et me faire avoir encore une fois. Enfin je ne compte pas me remettre en couple pour le moment de toute façon. Merci ma belle, je sais que je peux compter sur toi!” Maintenant que j’avais retrouvé ma meilleure amie je ne comptais pas la perdre à nouveau et la voir aussi souvent que possible et pas seulement pour pleurer sur son épaule, mais pour profiter de ces moments ensembles à parler de tout et de rien et de se raconter tous nos secrets.

Le sujet de mon retour finalement clos je me tournais vers elle pour lui demander ce qu’il y avait de nouveau dans sa vie à elle. Je l’écoutais tout en savourant le gâteau don’t je m’étais à nouveau servis une part. « Et bien, depuis début du mois je travaille au British Museum comme guide. Et je ne regrette pas mon choix ! En plus j’ai eu de la chance de trouver si rapidement ce travail. D’ailleurs un jour je te ferais une visite guidée. » ” C’est super! Je suis heureuse pour toi, je sais à quel point c’est ce que tu voulais faire. Avec plaisir pour la visite guidée, je viens te voir dès que possible!” J’étais heureuse de savoir que la brunette avait trouvé un boulo qui lui convenait. Il allait fallour que je me note de faire cette visite au musée, avec la tête en l’air que j’étais je ne voulais pas oublier ma promesse. [color=#04b6a6]”Ah oui tu ne devineras jamais qui est revenu dans ma vie ? »[\color] J’essayais de réfléchir et trouver de qui elle voulait parler mais je n’arrivais pas à trouver. « Et bien Shane est revenu de sa mission et a décidé de venir s’installer ici à Londres avec sa fille. J’ai de la chance maintenant, j’ai mes deux meilleurs amis auprès de moi. » ” C’est super! Sa mission s’est bien passé? Elle a quel âge maintenant sa fille?”
Revenir en haut Aller en bas
Des retrouvailles bonnes ou mauvaises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Les bonnes et mauvaises relations d'Eva
» [Astuce] Faire une équipe de la mort qui tue sur cartouche.
» Ψ Lunatique, c'est moi... Et je vous réserve beaucoup de surprises... Bonnes ou mauvaises? Seul moi le sais. Ψ PERSONNAGE MORT
» [Terminé] La vie nous réserve parfois des surprises. Bonnes ou mauvaises ? Tout est bon à prendre ...
» Les mauvaises langues parlent ; les bonnes donnent des orgasmes + ANGEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Hammersmith-