"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici I just wanna keep calling your name (Logan) - Page 2 2979874845 I just wanna keep calling your name (Logan) - Page 2 1973890357


I just wanna keep calling your name (Logan)

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Mer 18 Juil - 15:25 par Invité
Elle aime bien ce petit jeu, Ryan. Il y a bien longtemps qu’elle n’y a pas joué. Si se poser n’a jamais été dans ses propriétés – ou même envisagé tout court – et si elle aime toujours autant enchaîner les conquêtes, elle doit admettre qu’il n’y a que Logan pour l’amuser autant et éveiller une impatience si pressante en elle. Lui-même est particulièrement attirant. Elle n’a pas honte de dire que c’est la première chose qui l’a fait céder, ce physique à tomber et ce sourire contagieux qu’elle n’est pas malheureuse de revoir ce soir. « Ça peut l’être, si c’est ce que tu veux. » Pensive l’espace de quelques secondes, elle pince ses lèvres, réfléchit sérieusement à la question. Est-ce que ce serait bien sérieux alors qu’elle a un service à assurer ce soir ? Elle qui n’a jamais manqué un jour de travail sans avoir une vraie bonne excuse, ce serait une première. La tentation est grande cela dit, vraiment très grande. « Je ne refuse jamais ce genre de proposition lorsqu’elle vient d’une personne aussi intéressante. » Et qui, elle le sait, ne lui fera pas regretter de jouer avec le feu. Parce que c’est ce qu’elle s’apprête à faire l’Irlandaise. Leur relation appartenait au passé et même si elle n’a jamais réfléchi à ce qu’elle aurait pu donner s’ils avaient continué, elle s’était promis de la laisser dans le passé. Il faut croire qu’elle est bien trop faible pour tenir sa promesse. « Serait-ce une invitation mademoiselle Aldridge ? » Ryan hausse les épaules en s’enfonçant contre le dossier de son siège, prenant un air innocent qui ne colle pas le moins du monde avec ses pensées et envies. « Dis-moi la vérité, est-ce que tu as vraiment soif ? Même si c’est vrai qu’il fait de plus en plus chaud. » À son tour de mordiller sa lèvre. Avec une question aussi directe, elle ne peut pas tourner autour du pot mille ans. « Absolument pas. » Dit-elle sans détour. « Enfin, tout dépend de quel genre de soif on parle. Mais si on doit partir sur la vérité, j’ai plutôt envie de te traîner hors de ce bar jusque chez moi et occuper ma soirée à te faire découvrir chaque pièce comme il se doit. » Elle tente un peu de subtilité dans sa phrase, évite de clamer haut et fort qu’elle tient surtout à lui sauter dessus toute la nuit, ça pourrait choquer des oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas
we push and pulllike magnets do
Olivia Andrews
we push and pull
like magnets do
I just wanna keep calling your name (Logan) - Page 2 Tumblr_mt6xdfvLsP1r8v0pno7_250
» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 10888
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : holland roden
» Âge : twenty-nine
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Mer 18 Juil - 17:36 par Olivia Andrews
✻✻✻ Entre eux, il y a toujours eu une certaine étincelle. Un regard suffit à comprendre ce que veut l’autre, et à en avoir tout autant envie. Il ne s’en souvenait pas, pas à ce point du moins. Difficile de reproduire une telle sensation. Ou même de la mémoriser. Il n’y a rien de tel que de la vivre, en direct. « Je ne refuse jamais ce genre de proposition lorsqu’elle vient d’une personne aussi intéressante. » A nouveau, il est flatté. Comment ne pas l’être ? Ryan est une femme magnifique, qui fait tourner bien des têtes. Etre l’objet de son attention, ça ne peut être que flatteur. Surtout qu’elle le redit, et que ça ne doit pas être son genre de flatter l’égo de son partenaire sans raison. Du moins, elle n’en a pas besoin. Pas avec lui. Il est déjà prêt à rejoindre son appartement pour qu’ils puissent s’adonner à ces plaisirs qu’ils connaissent bien l’un avec l’autre. Et il ne manque pas de le lui faire savoir. « Absolument pas. » Tant mieux. Aussi ridicule que ça puisse paraître, il n’a pas envie d’attendre qu’elle boive sa boisson qui n’est même pas encore arrivée. « Enfin, tout dépend de quel genre de soif on parle. Mais si on doit partir sur la vérité, j’ai plutôt envie de te traîner hors de ce bar jusque chez moi et occuper ma soirée à te faire découvrir chaque pièce comme il se doit. » Venant de Ryan, ce genre d’honnêteté ne l’étonne pas le moins du monde. Et ça ne peut que le faire saliver davantage. Si c’est encore possible. « Si j’avais su qu’on en arriverait là, j’aurais fait l’effort de te trouver un appartement avec plus de pièces. » Tant qu’à rester dans la métaphore, autant s’en amuser. Mais il ne doute pas qu’une fois là-bas, la visite sera rapide. A moins qu’elle ait envie d’essayer chaque pièce de l’appartement, ce qu’ils ont déjà fait auparavant. « Il est même possible que tu n’aies pas besoin de me traîner. A moins que ça fasse partie d’une nouvelle position sexuelle que je ne connais pas encore. » Il plaisante, tout en se demandant ce que Ryan a appris de nouveau sur ce plan. Dans ses souvenirs, elle aimait toujours découvrir de nouvelles choses. En quelques années, elle n’a pu que s’améliorer. Et ça le rend d’autant plus impatient. Il se lève, et tend la main vers elle. « Par contre, tu crois vraiment pouvoir tenir le rythme toute la soirée ? » Visiblement, elle a oublié l’idée de revenir au bar, ce dont il voudrait bien profiter. Il ne risque pas de l’envoyer travailler. Même si deux heures avec elle, ça peut être intense. Très intense. Et lui, il bouillonne tout simplement d’impatience.

✻✻✻
WHICH WITCH
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Mer 18 Juil - 18:11 par Invité
Le bar, ses collègues, les clients qui les entourent, elle les oublie très vite. Son esprit focalisé uniquement sur la personne face à elle, elle n’aurait rien contre l’idée de pouvoir directement se téléporter dans son appartement et commencer à s’amuser un peu plus. Malheureusement, il va leur falloir marcher en retenant au maximum leurs ardeurs. Ryan, elle ne compte pas s’éterniser plus longtemps ici, pas avec de telles promesses faites qui n’ont fait qu’éveiller son envie de se détendre un peu et ce en charmante compagnie. Il lui tarde déjà de pouvoir s’emparer de ces lèvres qui la narguent depuis quelques minutes et de profiter de ce corps qu’elle sait être parfait sous ces vêtements. « Si j’avais su qu’on en arriverait là, j’aurais fait l’effort de te trouver un appartement avec plus de pièces. » Un léger rire glisse entre les lèvres de la blonde qui ne doute pas une seule seconde de la sincérité de ces paroles. « Elles auraient servi qu’à m’amuser de temps en temps, je n’en aurais vraiment pas l’utilité autrement. » Déjà qu’elle a parfois tendance à trouver son appartement trop grand, surtout lorsqu’elle est seule dedans, trop de pièces auraient été inutile. « Il est même possible que tu n’aies pas besoin de me traîner. A moins que ça fasse partie d’une nouvelle position sexuelle que je ne connais pas encore. » De nouveau ses lèvres s’étirent en un sourire amusé tandis qu’elle reste collée contre son dossier, le regard rivé sur Logan. « Si c’est le cas, je n’en ai pas entendu parler mais j’aurais trop peur de t’abîmer. Sans parler du fait qu’il y a bien assez de positions encore inexplorées. » Que ça soit ensemble ou de manière générale d’ailleurs. Curieuse de nature, légèrement aventurière aussi, elle n’a jamais été contre de nouvelles expériences même si le plus souvent elle préfère être sûre de son partenaire ce qui n’est pas toujours le cas. « Par contre, tu crois vraiment pouvoir tenir le rythme toute la soirée ? » Son regard ayant dévié vers la main qu’il lui tend après s’être levé, elle redresse la tête, pose sa main dans la sienne et se lève à son tour. « J’imagine qu’il n’y a qu’un moyen de le savoir. Et puis j’aime bien dépasser mes limites. » Assure-t-elle, son regard dans le sien, leur proximité ne faisant qu’attiser son impatience. « Je te rejoins dehors, je règle un truc avant. » Elle garde sa main quelques instants dans celle de Logan et passe à côté de lui en le frôlant pour aller avertir ses collègues de son possible retard à venir avant de retrouver le blond à l’extérieur comme promis.
Revenir en haut Aller en bas
we push and pulllike magnets do
Olivia Andrews
we push and pull
like magnets do
I just wanna keep calling your name (Logan) - Page 2 Tumblr_mt6xdfvLsP1r8v0pno7_250
» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 10888
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : holland roden
» Âge : twenty-nine
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Lun 23 Juil - 12:16 par Olivia Andrews
✻✻✻ Face à Ryan, il est faible. Il l’a toujours été. Ce n’est pas par hasard que c’est avec elle qu’il a trompé sa femme pour la première fois, alors qu’il pensait ne jamais le faire. Au fond, c’était sans doute ce dont il avait besoin depuis le début, mais aurait-il été capable de se l’avouer sans Ryan ? Sans doute pas. Ou peut-être qu’il aurait pu gérer tout ça tout autrement. Mais ce qui est fait est fait, il ne peut pas revenir en arrière. Et pour l’instant, le présent semble lui convenir parfaitement. Sa faiblesse ne l’étonne absolument pas. A quoi bon faire semblant ? Surtout que Ryan semble aussi tentée que lui, ce qui ne fait que lui donner encore plus envie. Ryan reste toujours aussi séduisante et jeune. Elle pourrait avoir n’importe qui et voir qu’elle a envie de lui, ça ne peut que le flatter et le réconforter. Il n’a peut-être que trente-quatre ans, mais sa jeunesse lui semble assez loin. Alors si avec Ryan, il peut se sentir plus jeune, il ne risque pas de refuser. De toute façon, il n’est pas sûr d’être capable de lui refuser quoi que ce soit. « Si c’est le cas, je n’en ai pas entendu parler mais j’aurais trop peur de t’abîmer. Sans parler du fait qu’il y a bien assez de positions encore inexplorées. » Pas même une position étrange, juste pour le principe d’essayer. On peut toujours trouver de nouvelles façons de trouver du plaisir. « C’est vrai, tu peux sans doute trouver d’autres façons de m’abîmer, si tu y tiens. » Lui, il n’y tient pas plus que ça, mais disons qu’il n’est pas fermé à l’idée. Après tout, un peu de douleur ne peut pas faire de mal. Enfin pas trop. Peu importe la position qu’ils adopteront, Logan est pressé de se retrouver en privé avec elle. Tant pis pour le verre qu’elle avait commandé. Tant pis pour la faiblesse qu’il montre. « J’imagine qu’il n’y a qu’un moyen de le savoir. Et puis j’aime bien dépasser mes limites. » Ryan sait toujours quoi dire pour attiser un peu plus son désir. Le rendre d’autant plus curieux, et impatient. « Je te rejoins dehors, je règle un truc avant. » De fait, ça ne le dérange pas de l’attendre deux minutes dehors. Ça ne fait que réveiller un peu plus son imagination. Mêlée à des souvenirs encore bien présents, c’est parfait. Il sort son portefeuille pour laisser un billet sur la table, vérifie au passage qu’il a un préservatif, sourit en le trouvant. Puis il sort du bar, après avoir jeté un coup vers Ryan. Celle-ci ne tarde pas à le rejoindre, et son sourire s’étire un peu plus. « Donc tu parlais de limites… » Commence-t-il alors qu’ils avancent dans la rue, d’un pas assuré et rapide. « Je ne savais pas que tu en avais. Peut-être qu’il te faudrait un mot de sécurité, heureusement que tu as encore quelques rues pour en trouver un. »

✻✻✻
WHICH WITCH
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Lun 23 Juil - 23:20 par Invité
C’est indéniable cette attirance qu’elle a pour lui, le genre de celles qui viennent naturellement, qu’on ne cherche pas à forcer. Elle est là, à chaque fois qu’ils se rencontrent – même si ça arrive rarement et peut-être est-ce tant mieux – ressort du petit coin sombre dans lequel elle l’avait relégué une fois que leur route s’était séparée. Ça ne la dérange pas, encore moins lorsqu’elle sait que c’est réciproque, mais elle qui a toujours été du genre à ne pas trop s’attacher, une partie d’elle semble toutefois apprécier l’idée de s’accrocher aux souvenirs qu’ils ont ensemble et à ceux qu’ils pourraient avoir à l’avenir. Et pourtant Ryan ne se projette jamais trop dans l’avenir, elle préfère vivre au jour le jour, c’est bien moins angoissant selon elle. « C’est vrai, tu peux sans doute trouver d’autres façons de m’abîmer, si tu y tiens. » Lèvres pincées, elle retient un énième sourire, petit rayon de soleil et boule de joie qu’elle peut être. Logan lui fait une sacrée proposition dont elle aurait bien envie de profiter. « Griffures, légères morsures … je devrais trouver de quoi m’amuser. » Bon, pour les morsures elle va probablement éviter même si sous le feu de l’action elle peut ne plus rien contrôler. Quant aux griffures, là elle ne promet rien en revanche. Séparés le temps qu’elle aille prévenir ses collègues de mettre sa boisson commandée et non consommée sur sa note tout en précisant qu’elle risque d’être en retard, elle rejoint Logan bien rapidement à la sortie du bar. « Donc tu parlais de limites… » Côte à côté, le fait qu’ils fassent quasiment la même taille lui évite d’avoir à lever la tête, juste à la tourner, sourire malicieux peint sur ses lèvres. « Je ne savais pas que tu en avais. Peut-être qu’il te faudrait un mot de sécurité, heureusement que tu as encore quelques rues pour en trouver un. » Un nouveau rire, tout aussi franc que les précédents, se fait entendre. « Je vais devoir t’appeler maître et trouver une chambre rouge aussi ? Tu n’aurais pas regardé un film érotique très apprécié dernièrement par hasard ? » Elle le taquine même si elle serait bien amusée de savoir qu’en effet il l’a regardé. « Je suis très souple, monsieur, mais je ne suis pas une poupée Barbie à qui on peut faire tourner les jambes à 360 degrés. Donc oui j’ai certaines limites que je ne connais pas. Ça sera un plaisir de les explorer avec toi d’ailleurs. » Espiègle, Ryan lui donne un léger coup d’épaule. « Mais pourquoi pas pour le mot de sécurité même si je trouve déjà très hilarant l’idée de crier Noël en pleins ébats un peu brusques. » Pourquoi Noël ? Elle n’en sait rien, c’est le premier mot auquel elle a pensé.
Revenir en haut Aller en bas
we push and pulllike magnets do
Olivia Andrews
we push and pull
like magnets do
I just wanna keep calling your name (Logan) - Page 2 Tumblr_mt6xdfvLsP1r8v0pno7_250
» Date d'inscription : 11/07/2015
» Messages : 10888
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : holland roden
» Âge : twenty-nine
» Schizophrénie : Jake & Alexander
() message posté Ven 3 Aoû - 16:24 par Olivia Andrews
✻✻✻ « Le contraire m’aurait déçu. » Après tout, ça a toujours été très pimenté entre eux, même sans rien prévoir. Peut-être justement parce qu’ils ne prévoyaient jamais rien. Entre eux, ç’avait été leur marque de fabrique, jusqu’à ce que Logan ait peur de prévoir autre chose finalement. Après son divorce, ça lui avait paru trop sérieux, alors même qu’ils n’avaient jamais parlé d’avenir. Pour l’instant, il n’a pas envie de s’interroger sur ses raisons à l’époque. Visiblement, Ryan ne lui en veut pas du tout, puisqu’ils sont déjà en route pour son appartement. Presque surréaliste. Mais tellement excitant. Alors si elle a envie de le griffer un peu, qui est-il pour refuser ? Tant que la douleur n’est pas trop forte, elle se mélange au plaisir et le rend encore meilleur. Tout le monde a déjà dû en faire l’expérience. Et à moins d’être particulièrement douillé, il n’y a rien de mal à ça. Encore que c’est déjà arrivé que ça ne plaise pas à une femme avec qui il était rentré un soir. Mais encore une fois, c’est loin d’être sa première préoccupation, encore moins quand Ryan le rejoint à l’extérieur du bar. Et qu’il parle de limites. De quoi faire monter encore plus la température entre eux – comme s’il y en avait besoin – avant qu’ils ne traversent les quelques rues avant d’arriver chez Ryan. « Je vais devoir t’appeler maître et trouver une chambre rouge aussi ? Tu n’aurais pas regardé un film érotique très apprécié dernièrement par hasard ? » Il rit, parfaitement conscient du film auquel elle fait référence. « J’en ai beaucoup entendu parler, et figure-toi qu’on m’a offert les livres, comme une blague. J’ai pas encore commencé cela dit. Tu les as vus toi ? » Logan est peut-être un peu curieux mais c’est surtout qu’il n’a pas pris le temps. Et puis il se dit que ça doit avoir son charme de le regarder avec quelqu’un, pour éveiller quelques désirs un peu étranges. « Je suis très souple, monsieur, mais je ne suis pas une poupée Barbie à qui on peut faire tourner les jambes à 360 degrés. Donc oui j’ai certaines limites que je ne connais pas. Ça sera un plaisir de les explorer avec toi d’ailleurs. » A nouveau, il la regarde et ne peut s’empêcher de la désirer davantage. Une poupée Barbie, elle en a la plastique. Et ça paraît fou de se dire qu’il a le droit de la contempler et de la toucher. Alors il risque d’en profiter plus que de raison. Pitié, qu’ils arrivent vite. Leurs pas sont synchronisés, rapides. Ils veulent tous les deux la même chose. « Mais pourquoi pas pour le mot de sécurité même si je trouve déjà très hilarant l’idée de crier Noël en pleins ébats un peu brusques. » Et il rit, franchement. Ryan est vraiment naturelle, franche et absolument pas discrète. Mais c’est ce qui fait son charme. Et Logan adore ça. « Si j’ai des souvenirs de ma belle-mère en pull de noël à cause de toi, faudra pas te plaindre si les ébats brusques sont interrompus pour une durée indéterminée. » Beurk non, il ferait mieux de penser à autre chose tout de suite. Imaginer le corps nu de Ryan qu’il verra très bientôt. D’autant plus qu’ils arrivent dans sa rue. Il s’en souvient très bien, forcément. D’abord parce que c’était lui qui l’avait trouvée et ensuite parce qu’il était venu plusieurs fois ensuite. Même si ça fait déjà quelques années. « J’espère que ton matelas est résistant. » Et il pavane, se mettant une pression supplémentaire. Peut-être qu’il devrait arrêter et se contenter de profiter quand ils seront enfin seuls. Le problème, c’est de patienter jusque-là.

✻✻✻
WHICH WITCH
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Mar 7 Aoû - 22:52 par Invité
Rester patiente, attendre d’avoir atteint son appartement, ça devient de plus en plus difficile à mesure qu’ils approchent. Il lui tarde d’être enfin à destination, ça oui. Elle meurt d’envie de l’embrasser, de le toucher et de pouvoir profiter de lui comme bon lui semble – et le laisser profiter d’elle autant qu’il le souhaitera. Cela dit, il faut déjà qu’ils arrivent à destination ce qui force la blonde à prendre son mal en patience. Pour ça, il n’y a rien de mieux que de discuter un peu pour que le temps – et surtout la distance – passe plus vite. « J’en ai beaucoup entendu parler, et figure-toi qu’on m’a offert les livres, comme une blague. J’ai pas encore commencé cela dit. Tu les as vus toi ? » Ryan commence par hausser les épaules, s’amuse de se la jouer mystérieuse suite à cette question. Mais son sourire, il en dit toujours long sur ce qu’elle pense réellement et donne idée de la réponse qu’elle ne donne pas immédiatement. « Hm … tu devrais, pas très réaliste sur certains points mais ça peut donner des idées. » Taquine, elle lui adresse un sourire lourd de sens avant de lui donner un petit coup d’épaule. « Donc pour te répondre, oui … enfin non, je les ai pas vu mais je les ai lu. Faut bien s’occuper parfois. » Une excuse minable, elle en a bien conscience. La curiosité l’avait emporté sur le reste, elle avait commencé à lire le premier puis lire les deux autres étaient devenus une obligation. Maintenant elle peut donner son avis sans qu’on lui reproche de le faire sans savoir de quoi elle parle. « Si j’ai des souvenirs de ma belle-mère en pull de noël à cause de toi, faudra pas te plaindre si les ébats brusques sont interrompus pour une durée indéterminée. » Ryan, elle part dans un franc rire qui se termine en une grimace exagérée. Elle-même préfère éviter ce genre de vision et surtout, elle n’a pas la moindre envie de mettre fin trop rapidement à ce qu’ils n’ont pas encore commencé. « Très bien, on va se trouver autre chose. Qu’est-ce que tu dirais de bleu ? Une couleur c’est neutre, j’ai pas la moindre envie que notre petit moment soit interrompu. » Et moins de risque qu’il pense à sa belle-mère pendant leurs ébats. « J’espère que ton matelas est résistant. » Sourcil arqué, elle pose son regard sur lui, s’amuse toujours autant de cette complicité qui semble ne jamais les avoir quittés malgré les années à ne plus se fréquenter du tout. « Au pire, il cassera. Je suis pas contre tester ses limites. » Elle n’a rien contre l’idée de dormir par terre de toute manière, tant qu’elle passe du bon temps, elle se fiche que ses meubles cassent. Enfin à destination, les quelques étages menant à son appartement montés, elle se tourne vers Logan, la main sur la poignée. « C’est légèrement plus bordélique que d’habitude. » Préfère-t-elle le prévenir avant d’ouvrir et de le laisser passer. Par chance, aucun des jouets de sa nièce ne traîne, autant éviter qu’il se fasse de fausses idées et qu’ils manquent l’occasion de s’envoyer en l’air.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-