"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal). - Page 2 2979874845 what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal). - Page 2 1973890357


what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal).

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Nova Ainsworth
she’s the moon in a morning sky;
catching sights and mesmerizing hearts.
what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal). - Page 2 Tumblr_plqjf7HD1d1v8b0vjo8_250
» Date d'inscription : 22/03/2018
» Messages : 866
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : cindy kimberly.
» Âge : 22yo, (18.03).
» Schizophrénie : lola, rioja & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Mer 18 Juil - 1:09 par Nova Ainsworth
i wished for love when the star shot across the sky and it came true, the day that i met you. ✻✻✻ Dans quoi est-ce qu’elle s’était embarquée? Ah oui, Nova savait : un foutu triangle infernal. Un triangle que Nova n’avait pas demandé. Elle ne voulait pas avoir Solal rien que pour elle. Une nuit lui avait amplement suffit. Du moins, c’était ce qu’elle essayait de faire afin de se convaincre elle-même. Pour l’instant, Solal lui tapait sur le système comme elle devait le faire pour lui, également. « Et tu voulais quoi, toi, ce soir là Nova? Foutre ta merde? T’emparer de ce qui ne t’étais pas à toi? T’as pas pu accepter que Persée ai quelque chose dont tu ne fasses pas partie? » Quelque part, Solal touchait une corde sensible et ce, même si elle ne voulait pas se l’admettre. Même que Nova préférait dire que ce n’était pas de la jalousie, mais la vie. Sans savoir pourquoi, Nova avait voulu qu’il tombe pour elle. Quelque part, c’était parce qu’elle savait qu’il était hors d’atteinte à cause de son amitié avec Persée. Il avait été le premier de Persée et sa meilleure amie s’était attaché à lui. Suffisamment pour la rendre folle. Nova avait encore en tête la soirée où elle s’était saoulée parce qu’il lui avait fait mal au cœur. Nova ne voulait pas terminer comme elle. À se tirailler le cœur à cause d’un homme. Nova se persuadait d’être au-dessus de tout cela. « Je suis peut-être un connard, ouais. Mais moi, je n’ai pas couché avec toi par jalousie. Mais parce que j’en avais envie. En aucun cas je n’ai voulu blesser Persée. Je n’ai trompé personne. Je ne lui ai rien promis. Je n’ai aucune loyauté à avoir envers elle. Mon erreur c’est d’être tombé sur et pour toi. » Maintenant, elle tapait du pied. Elle ne voulait plus l’entendre parler ni même qu’il la regarde comme il le faisait depuis tout à l’heure. Elle ne voulait plus qu’il soit si proche d’elle, ça la déstabilisait et quelque part, Nova n’appréciait pas le ton qu’il employait alors que c’était le même qu’elle. Nova ne savait plus quoi lui répondre ni même quoi dire pour se défendre. Peu importe ce que c’était, la jeune femme allait répliquer et ce, même si elle allait passer pour une méchante. « J’ai couché avec toi parce que t’étais une cible facile. On ne fait que te regarder et ton cœur chavire. Ta maladie te bousille peut-être, mais les femmes sont ta faiblesse. Elles peuvent te mener par le bout du nez et tu ferais n’importe quoi pour eux. Ce n’était pas de la jalousie, juste pour te prouver quelque chose : t’es faible Solal. » Et maintenant, elle patientait qu’il quitte la place où il se trouvait. « Je bougerai pas Nova. » Ses yeux se levèrent dans le ciel tandis qu’elle retournait s’asseoir en soupirant. Il la faisait chier. Nova ne le regardait toujours pas, incapable de le faire. Elle se contentait d’arracher des morceaux de gazon en les lançant plus loin en se concentrant sur le son des voitures. C’était son moyen de se distraire. « Je ne regrette pas ce qui s’est passé. Tu me plais, j’avais envie de toi, j’ai fais ce que j’avais envie de faire. Et sûrement que si l’occasion se présentait une seconde fois, je recommencerai. » Nova, en petite princesse pourrie gâtée qu’elle était, avait décidé de faire la sourde oreille. Pourtant, elle l’entendait haut et fort. « J’ai pas à être fidèle à quelqu’un qui ne veut pas m’ouvrir son cœur. J’ai essayé avec Persée. J’allais pas la forcer. Ma vie ne doit pas s’arrêter à elle. Elle ne voulait pas de moi, j’ai avancé. On sait tous les deux qu’elle n’était pas malade, elle avait probablement un autre mec à se taper. Peut-être que je me suis vengé avec toi. J’en sais rien. Sûrement... Le fait est que maintenant, elle n’est plus celle à qui je pense... Et ce qui me fout mal, Nova, c’est pas d’avoir couché avec toi et de l’avoir trahi, c’est que sans le vouloir, on a fait en sorte qu’elle tombe amoureuse de moi parce qu’elle a senti que je lui avais échappé. On a un secret commun, quelque chose dont elle ne fera jamais parti. On malmène son coeur, alors qu’on est tout ce qu’elle a. Et ça m’empêche pas de toujours avoir autant envie de toi. » À nouveau, elle soupira puis pivota la tête pour plonger son regard dans le sien, la mâchoire serrée. « Arrête. Solal, écoute bien ce que je vais dire parce que je suis sérieuse : toi et moi, ça n’arrivera plus… Tu l’as dit toi-même : on lui fait du mal. » Et même si Persée était un peu comme elle, Nova ne voulait pas davantage blesser son amie. Inspirant profondément, elle secoua la tête, riant nerveusement. « Tu as déjà reçu l’avertissement : ne tombe pas amoureux de moi et si t’as décidé de t’attacher malgré tout. À bon quoi bon, hein ? Pour faire du mal à Persée ? Pour te faire mal à toi-même ? Arrête d’avoir toujours envie de moi quand t’es en sa présence, je ne suis pas la bonne. Je piétine les cœurs, Solal, je ne les répare pas. Tu crois que Persée te fait mal en étant incapable de t’ouvrir son cœur? Tu n’auras rien de ma part alors arrête. » D’une certaine manière, elle lui ordonnait de l’oublier et de se concentrer sur quelqu’un qui pourrait, éventuellement, lui ouvrir son cœur. « Rattrape-là Solal, parce que t’es la seule bonne chose dans sa vie. T’es le seul qui peut lui faire ouvrir les yeux. » Délibérément, elle le poussait vers Persée pour s’éviter de devoir jouer les mamans avec celle-ci.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Solal D. B. Fitzgerald
Made with love. From Hell.
what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal). - Page 2 Tumblr_pqt9esd8UN1r09d6po1_540
» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 1128
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-sept ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : maxime (t. oman) & bodevan ( g. hedlund )
() message posté Mer 18 Juil - 15:08 par Solal D. B. Fitzgerald

what do you think the stars wish for then? a softer beginning (nova & solal) ✻✻✻
Léopold, en dépit de tout l'amour qu'il disait porter pour Juliette, l'avait quitté lorsque j'avais pointé le bout de mon nez. Sans trop savoir comment, le bébé que j'étais était parvenu à l'effrayer. A le faire fuir. Les neufs années qui avaient succédé, je ne lui en avais pas voulu. D'avoir été faible, de ne pas s'être senti capable de m'élever. C'était sans savoir cette famille qui s'était faite, à l'écart. Loin de moi. C'était sans savoir que son coeur avait été confié à une autre. Alors que celui de ma mère était resté brisé. Léopold ne savait pas faire les bons choix. Je lui en voulais car encore aujourd'hui il regrettait. Il avait tout foiré, il nous avait abandonné et prétextait s'être racheté une conscience depuis. Je le savais seul et malheureux, mais je m'en foutais. Il l'avait cherché. Il n'avait rien fait pour l'en empêcher. C'était d'abord le pardon de ma mère qu'il devait obtenir avant de chercher le mien. Je détestais mon père car j'avais toujours su, qu'au fond, j'étais son portrait caché. Je nourrissais les mêmes peurs, les mêmes incertitudes, la même tendance à toujours m'enliser un peu plus dans mes soucis. J'aurai pu choisir quelqu'un d'autre que Nova pour merder. Mais non, il avait fallu que je tombe sur encore plus chiante et plus compliqué que Persée. J'aimais les complications, malgré moi. J'aimais qu'on me tourne la tête, qu'on me perde, qu'on me foute au pied du mur et qu'on me force à faire des choix. Elle me perturbait, pourtant les mots étaient sortis avec facilité. Je lui avais craché nos vérités en pleine figure et je m'en foutais des répercussions. J'en avais assez qu'on me blâme. Une relation fonctionne toujours à deux. Dans notre cas, elle carburait à trois. Nous étions tous coupables et tous innocents de nos actes. Nova avait choisi d'y participer. Elle avait choisi d'être entraînée dans une histoire douloureuse et compliquée. Elle ne disait plus rien désormais. Sûrement avais-je bien choisi mes mots. Et j'étais fier de moi. Fier de parvenir à lui tenir tête. De ne pas me laisser démonter par ses reproches. Je ne comptais pas abandonner. Pour Nova, je ne voulais pas abandonner. Elle s'était mise à taper du pied, et un sourire sadique s'afficha sur mes lèvres. Elle répliqua, et je me mis à rire à ses mots. « Wouah Nova, j'te pensais pas si perspicace! » Lançais-je, ironique. Oui, j'étais comme Léopold. Les femmes étaient ma faiblesse. Je l'avais toujours su. Si elle pensait me vexer, c'était loupé. Je continuais de rire, me moquant ouvertement de sa naïveté. Puis passant une main dans mes cheveux, je plongeais mon regard dans le sien et lançais :  « Tu as couché avec moi, parce que justement, je ferai n'importe quoi pour toi. »  Je n'avais pas réfléchit à mes paroles. Elles étaient sorties comme ça. Je la défiais du regard, mon sourire toujours présent au coin des lèvres. Le regard sombre. Je voulais la confronter. Briser sa carapace. Satisfait, j'étais retourné m'asseoir. Et lentement, je lui parlais. Comme si je l'avais toujours connu. Sans filtres. Comme si les choses devaient être ainsi. Lentement, elle se mit à me répondre, et je détournais la tête, pour ne plus avoir à le regarder. Me concentrant sur l'horizon, je serrais la machoire alors que chacun de ses mots faisait l'effet d'un coup de poignard en plein coeur. Elle avait raison. Mais je m'en foutais. Ce n'était pas ce qui importait. Ce n'était pas ce dont j'avais envie. Je restai longtemps silencieux et immobile, digérant ses paroles. Puis prenant une longue inspiration, je répondais calmement :  « J'en ai plus envie, Nova. Persée c'est un fardeau. Tu le sais très bien... »  C'était ma décision, elle n'avait pas à la juger. Je n'avais qu'une vie, et je devais en prendre soin. Je n'étais pas là pour être le gardien d'autres âmes perdues. Je n'avais pas besoin de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Nova Ainsworth
she’s the moon in a morning sky;
catching sights and mesmerizing hearts.
what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal). - Page 2 Tumblr_plqjf7HD1d1v8b0vjo8_250
» Date d'inscription : 22/03/2018
» Messages : 866
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : cindy kimberly.
» Âge : 22yo, (18.03).
» Schizophrénie : lola, rioja & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Jeu 19 Juil - 4:32 par Nova Ainsworth
i wished for love when the star shot across the sky and it came true, the day that i met you. ✻✻✻ Inspiration. Expiration. Un exercice appris avec les années lorsque les choses n’allaient pas. C’était Willem qui le lui avait appris lors des soupers de familles où leur mère était toujours sur son dos. Ça semblait être l’unique manière pour Nova de rester calme, pour ne pas tout briser autour d’elle. « Wouah Nova, j’te pensais pas si perspicace! » La seconde suivante, Nova lui lançait un regard noir parce que ça avait été plus fort qu’elle et que ça semblait approprié par rapport à la situation dans laquelle ils se trouvaient. Désormais, qui s’amusait de cette situation ? Solal. Elle avait senti l’ironie dans sa voix et ça l’avait fait chier pour la simple et bonne raison que Nova n’avait pas l’habitude qu’on lui réplique quelque chose ou même qu’on lui tienne tête. Habituellement, les gens lui donnaient raison et Nova s’était habitué à cela. C’était devenue une habitude. Solal devait être l’une de ses rares personnes. Nova aurait aimé lui dire d’aller se faire foutre comme elle l’aurait fait, dans la vie courante, mais les mots ne semblaient pas être en mesure de sortir de sa bouche. Non, à la place, elle s’était contentée de retourner à sa place et lui poignarder le cœur. Une fois. Deux fois. Ce n’était qu’un simple avant-goût si Solal désirait s’accrocher à elle comme il semblait vouloir le faire. « Tu as couché avec moi, parce que justement, je ferai n’importe quoi pour toi. » Sa main allait s’entremêler dans ses cheveux afin de les repousser. Un geste qui, au fond, ne servait absolument à rien parce que ses cheveux n’étaient aucunement dans son visage. Le petit vent empêchait même que ce soit le cas. Nova avait détourné le regard parce qu’elle n’avait plus envie de le regarder dans les yeux ou qu’il le fasse. Ça la dérangeait de plus en plus. Il la perturbait avec sa manière de s’adresser à elle. Il lui confiait des choses dont elle n’avait pas envie d’entendre comme s’ils se connaissaient depuis une bonne décennie. Pourtant, ce n’était pas le cas. Elle ne voulait pas l’entendre lui dire qu’il ferait tout pour elle. Ce n’était pas les mots que Nova désirait entendre sortir de sa bouche. Alors, elle secouait la tête de gauche à droite. Au contraire, tout ce qu’elle voulait entendre de sa bouche était qu’il ne la voulait plus dans sa vie, qu’elle était qu’une garce compliquée et chiante. La vérité, au fond parce qu’à présent, ils ne se regardaient plus. « Je n’ai pas envie que tu fasses n’importe quoi pour moi. Je n’ai pas besoin d’un chien de poche. J’ai couché avec toi parce qu’il n’y avait rien de mieux aux alentours ou parce que j’avais déjà couché avec les mecs présents. » Répondit-elle d’une voix froide. C’était méchant de le comparer à un chien de poche, mais peut-être que c’était l’unique manière pour qu’il s’éloigne d’elle et qu’il arrête d’y penser. D’une certaine manière, elle voulait le blesser pour qu’il cesse de jouer avec sa tête. « J’en ai plus envie, Nova. Persée c’est un fardeau. Tu le sais très bien… » Même si Persée était sa meilleure amie, Nova savait, très profondément, que Solal avait raison. Mais contrairement à lui, Nova n’allait pas l’abandonner parce qu’elle était difficile. Elle serait toujours présente pour elle, peu importe ce qui allait arriver. « Tu sais quoi ?  Tu fais chier. Putain, vous êtes chiants les mecs. Dès qu’une fille est trop compliqué, elle devient un fardeau. Vous êtes des incapables, voilà ce que vous êtes. » Explosa-t-elle, faisant probablement peur aux pauvres habitants des maisons voisines. Après tout, il était très tard le soir. « J’en ai marre de ta foutue faiblesse. J’en ai marre des connards dans ton genre. Tu dis que je suis chiante et compliquée ? Tu l’es bien plus que moi, Solal. La seule différence est que moi je l’accepte. Toi, tu n’oses même pas être présent pour Persée parce que t’en as peur. T’es qu’un petit con et j’en ai marre. » Nova avait toujours cette voix froide tandis qu’elle ramassait ses escarpins, prête à partir et l’abandonner ici. À son endroit. Celui où ils s’étaient recroisés par le destin. Mais avant de faire ça, elle avait osé approcher son visage du sien s’arrêtant à quelques centimètres. « J’te laisse dans ton foutu monde imparfait. » Souffla-t-elle en le regardant durement.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Solal D. B. Fitzgerald
Made with love. From Hell.
what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal). - Page 2 Tumblr_pqt9esd8UN1r09d6po1_540
» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 1128
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-sept ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : maxime (t. oman) & bodevan ( g. hedlund )
() message posté Jeu 19 Juil - 15:55 par Solal D. B. Fitzgerald

what do you think the stars wish for then? a softer beginning (nova & solal) ✻✻✻
Cette tendance à toujours se foutre un peu plus dans la merde, avait commencé au contact de Persée. Dès lors que nous avions perdu notre virginité sur ce coin de plage, mon coeur s'était attaché au mauvais choix. Je n'avais pas digéré qu'elle m'ai échappé aussi vite. Que cet instant n'ai duré qu'une seule nuit et que l'occasion ne se soit jamais représenté. Je m'ennuyais des choses simples. J'étais du genre à toujours désirer plus car rien ne m'était destiné. Nova me tapait sur le système ce soir, mais c'est ce qui la rendait si désirable. Elle tapait en plein dans mon coeur à chaque mot, chaque geste. Elle me rendait fou, et pourtant, je n'avais jamais été aussi clairvoyant que ce soir. Un tel moment aux côtés de Persée n'aurait jamais pu avoir lieu. Ou alors se serait très vite transformé en partie de jambe en l'air derrière les buissons. Des expériences, j'en avais eut. Je m'en foutais désormais, je voulais que ces instants soient magiques. Qu'ils fassent battre mon coeur et tordre mes entrailles comme les minutes passées dans les bras de Nova. Face à mon sarcasme, elle était restée silencieuse. Je voyais sur ses traits que mon attitude ne lui plaisait pas, et c'était tant mieux. Je ne voulais pas lui donner raison. Vraiment pas. Elle se remit à parler, une nouvelle fois pour me blesser et je roulais des yeux. « Parce que tu crois que j'aurai couché avec toi si Persée avait été là? Fut une époque où chaque jour de la semaine correspondait à une conquête. Tu seras pas la dernière à penser être le centre de mon univers. » Mensonge. Enfin pour ce qui concernait directement Nova. Cette époque là, je n'en voulais plus. Mais je n'avais pas besoin qu'une gamine vienne m'apprendre la vie. Les femmes, je les connaissais. Mon désir d'homme, tout autant. Mais, dans tous les cas, la présence de Nova m'aurait troublé. Mais je voulais la laisser penser le contraire. J'accompagnais mes mots d'un nouveau rire et levais le nez vers les étoiles. J'affichais un calme implaccable, mais au fond de moi, je bouillonnais. A l'idée que tous les mecs présents se soient déjà tapés Nova. A l'idée que d'autres le fassent dans l'avenir. A l'idée de n'être qu'un seul, parmi tant d'autres. Lentement, je prenais ma respiration pour me calmer. Pour penser à autre chose. Ma jalousie n'amènerait rien de bon dans cette conversation. Et je ne devais pas me montrer vexé face à ses insultes, ce serait lui donner satisfaction. Alors, je me concentrais, pour paraître détaché. Mais soudainement, elle explosa, et se releva pour la seconde fois. Elle se mit à me hurler des vérités auxquelles j'aurai du m'attendre, et je restai là, à la regarder, à encaisser.A retenir mon envie de lui sauter dessus pour la faire taire et l'embrasser. Bordel, trop d'émotions dans ce foutu corps. Et j'écoutais tout. Et plus j'écoutais, plus les mots m'échappaient. Plus mon coeur battait vite. Je restai immobile, alors qu'elle approcha son visage du mien. Trop près du mien. Mon monde imparfait. Auquel elle appartenait désormais. Je me mordillais la lèvre, de frustration. Que pouvais-je répondre à tout ça? Oui j'étais faible, Wilson en était responsable. Malgré tout, je respirais encore. Etait-ce ça ma faiblesse? Vouloir toujours plus pour être heureux? Je détournais le regard, car je ne voulais plus la regarder. Pourtant, je sentais son souffle tout proche de mon visage. Et le mien m'échappa, de souffle. De nouveau, je plongeais mon regard dans le sien et sans prévenir, posais ma main derrière sa tête pour rapprocher son visage du mien et l'embrassais.Je ne lui laissais pas le choix et la fis tomber sur le dos avant de la chevaucher. D'abord, elle tenta de me repousser, mais rapidement elle se prit au jeu. Mes mains parcouraient son corps avec frénésie. L'instant dura sans doute quelques secondes, et j'y mis un terme. La contemplant, à genou au dessus d'elle, folle de rage de s'être fait voir, sans doute, je me relevais et lançais en attrapant mon téléphone resté dans l'herbe : « T'as raison. J'suis un connard. Tu pourras dire à Persée que je t'ai agressé comme ça, ce sera plus facile que de lui avouer que je suis plus interessé par elle. » Et pour la seconde fois depuis notre soirée, je lui tournais dos avec la volonté de ne pas me retourner. Je mis mes écouteurs et lançais la musique sur mon téléphone avant de fourrer les mains dans mes poches de jean. Elle m'avait tapé sur le système. Les mots m'avaient manqué, alors j'avais utitlisé les gestes. Et j'avais fait quelque chose d'encore plus con. Fallait pas me saoûler, fallait pas me chercher. Nova m'en voulait pour m'ntéresser à elle. Je voulais lui donner d'autres raisons de me haïr. D'autres raisons de me haïr jusqu'à ne penser qu'à moi. Elle ne s'en sortirait pas comme ça, c'était décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Nova Ainsworth
she’s the moon in a morning sky;
catching sights and mesmerizing hearts.
what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal). - Page 2 Tumblr_plqjf7HD1d1v8b0vjo8_250
» Date d'inscription : 22/03/2018
» Messages : 866
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : cindy kimberly.
» Âge : 22yo, (18.03).
» Schizophrénie : lola, rioja & teodora.
» Absence : 30 avril.
() message posté Ven 20 Juil - 5:28 par Nova Ainsworth
i wished for love when the star shot across the sky and it came true, the day that i met you. ✻✻✻ Toute cette histoire donnait une raison de plus à Nova de ne jamais tomber amoureuse. De continuer à s’amuser à briser des cœurs parce que si tous les hommes étaient chiants et aussi indécis que Solal, Nova préférait passer le restant de sa vie toute seule. Mais ce qui agaçait le plus Nova dans cette histoire c’était le fait qu’elle avait l’impression d’être un remplacement aux yeux de Solal. Il lui donnait cette impression en lui admettant qu’il ferait tout pour elle, qu’il pensait à elle lorsqu’il se trouvait en compagnie de Persée. Ce n’était pas des mots que la jeune femme désirait entendre. C’était comme s’il lui disait que sa meilleure amie n’était ne lui suffisait pas. Solal voulait le monde alors qu’ils savaient tous les deux que ce n’était pas possible. Parce que tu crois que j’aurai couché avec toi si Persée avait été là? Fut une époque où chaque jour de la semaine correspondait à une conquête. Tu seras pas la dernière à penser être le centre de mon univers. » Elle ne voulait pas être le centre de son univers. Ce n’était pas ce qu’elle avait recherché en couchant avec lui. Blasée par sa réponse, Nova roula des yeux, prête à partir. Prête à l’abandonner dans son monde imparfait comme elle le lui avait fait comprendre. La suite des événements, Nova n’avait rien compris de ce qui s’était passé dans la tête de Solal. Sans savoir la raison, elle s’était retrouvée au sol, Solal au-dessus elle qui l’embrassait et ses mains parcourant son corps. Elle n’allait jamais lui admettre, mais une partie d’elle aurait aimé qu’il ne s’arrête pas et ce, même si elle était folle de rage maintenant. Folle de rage qu’il se foute de sa gueule. « T’as raison. J’suis un connard. Tu pourras dire à Persée que je t’ai agressé comme ça, ce sera plus facile que de lui avouer que je suis plus interessé par elle. » Elle avait toujours la mâchoire serrée, furieuse et déboussolé par ce qui venait de se passer et ce qu’il venait de dire. C’était comme si elle ne savait plus comment réagir ou lui répondre. Son regard était noir, mais Solal n’était pas en mesure de le voir puisqu’il tournait le dos, à nouveau. Ça ne lui plaisait pas ce qui se passait en ce moment dans ce parc et surtout dans sa tête. Cette fausse agression, Nova n’allait pas être en mesure de l’oublier, sa tête allait toujours y penser parce qu’au final, elle avait cessé de se débattre pour qu’il la laisse tranquille. Elle s’était laissé aller comme cette fois à cette fête, dans cette chambre. Petit à petit, Nova réalisait qu’au fond, Solal n’était peut-être pas la victime dans toute cette histoire. Que c’était elle. Qu’il allait jouer avec sa tête bien plus qu’il venait de le faire parce que Solal allait rester dans un coin de sa tête, c’était certain. « Quel con. » Souffla-t-elle en balançant son escarpin dans sa direction le manquant de justesse et faisant cette affirmation pour elle-même. En espérant que ça lui rentre dans la tête. Puis, sur un coup de tête, Nova s’était relevé du sol pour la troisième fois, s’apprêtant à emprunter le chemin opposé de Solal avant de se décider à la dernière seconde de rattraper Solal. Elle allait faire comme lui : le prendre par le bras pour qu’il lui fasse face. Toujours avec cette même fureur qu’elle avait en elle depuis cinq minutes, elle lui arrachait les écouteurs des oreilles. L’idée de le gifler lui avait traversé la tête sauf que Nova n’allait pas se rabaisser à ce niveau. Du moins, pas ce soir. « Tu lui diras toi-même à Persée, sale lâche. J’suis pas ta putain de messagère. » Sa main s’était retiré de son bras et sans le vouloir, Nova avait reculé de deux pas. Ce recul n’avait aucune justification, excepté peut-être qu’elle n’avait pas envie qu’il lui saute dessus à nouveau. « Et ne me touche plus jamais. La prochaine fois que t’oses poser tes mains sur moi, Solal, j’te jure que tu vas le regretter. » Désormais, elle n’avait plus rien à lui dire alors elle se contentait de le regarder méchamment. Quelques secondes seulement. Solal ne méritait plus son temps ni même son attention et ce, même si elle avait encore le goût de ses lèvres sur les siennes et ses mains sur son corps. Son corps qui, à contrecœur, avait frissonné à son touché. Quelque part son escarpin traînait et Nova se devait de le ramasser pour retourner chez elle. À son tour, elle s’en allait, le poussant de son chemin.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Solal D. B. Fitzgerald
Made with love. From Hell.
what do you think the stars wish for then? a softer beginning (w/solal). - Page 2 Tumblr_pqt9esd8UN1r09d6po1_540
» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 1128
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-sept ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : maxime (t. oman) & bodevan ( g. hedlund )
() message posté Ven 20 Juil - 12:33 par Solal D. B. Fitzgerald

what do you think the stars wish for then? a softer beginning (nova & solal) ✻✻✻
Nova me rendait fou. A un certain moment, au cours de cette discussion, elle était parvenue à me rendre assez fou pour me faire changer d'état d'esprit. Des relations comme celle-ci, j'en avais déjà eut. Alba était la dernière en date, et malgré nos nombreux faux pas, notre relation n'était pas allée plus loin. Parce qu'au bout d'un moment, j'avais fini, moi, par abandonner. Mais Nova, c'était différent. Elle me poussait à vouloir toujours avoir le dernier mot. Je lui avais tourné le dos pour qu'elle me suive. Je n'y renonçai pas. Au contraire. Je la sentis désemparée et folle de rage, et fier et conscient du résultat obtenu, je fis tout mon possible pour m'éclipser le plus rapidement possible. Pour ne pas lui laisser l'occasion d'ajouter quelque chose et de prendre le dessus sur la situation. J'avais fait quelques pas lorsque je fis passer, tout près de ma tête, un escarpin. Surpris, le regardais la chaussure au sol et ris doucement. Elle n'était pas la première à me viser avec ses pompes. Je m'étais fait agressé, une fois, par une folle sur le quai de la gare de King's Cross. Pour avoir été gentil avec elle. Les femmes parfois... L'escarpin ne me fit pas arrêter, et l'insulte qui s'en suivit non plus. Nova m'arracha un nouveau sourire. Et très vite, elle se trouvait devant moi, m'arrachant mes écouteurs et déblatérant encore des menaces et des justifications dont je me foutais complètement. Je la regardais, mon sourire toujours aux lèvres, et sans rien répondre, je la suivais du regard et remis mes écouteurs avant de reprendre ma marche. Elle ne me faisait par peur avec ses menaces. Elle avait beau être folle de rage que je l'ai embrassé, elle ne m'avait pas repoussé. Une fois de plus, elle avait cédé sous mon charme, et ça, ça changeait tout. D'autant plus fière, je glissais une nouvelle fois mes mains dans mes poches et repris ma route, sans jeter un seul regard à Nova qui, telle une furie, tentait de rejoindre la première, à petit pas, la rue principale où se trouvaient les métros, les bus, et tout les transports en commun. C'était mal, ce que j'avais fait ce soir. Au lieu de tenter de trouver des solutions pour épargner le coeur de Persée, je lui avais donné d'autres raisons de m'en vouloir. Mais Nova avait raison : j'étais capable de tout pour elle, et elle avait rejoint le centre de mon univers où, il y a quelque temps encore, Persée possédait l'unique place. Je m'étais montré incapable de lui résister. De la même façon, qu'elle aussi, n'avait pas su me repousser au moment crucial. Qu'importe ses mots, ses menaces et ses reproches : Nova ne m'avait pas repoussé. Et ça suffisait, pour me faire passer une bonne soirée.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-