"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Une personne de confiance 2979874845 Une personne de confiance 1973890357


Une personne de confiance

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Frank Turner
MEMBRE
Une personne de confiance 207516tumblrnhitq3nYmb1r04rieo1250
» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1494
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Mer 18 Juil - 18:19 par Frank Turner
Une personne de confiance
ft Nathanael M. SWEETMAN


Assit à son bureau, le Capitaine Turner récemment promus savourait pleinement l'instant. C'était pour ainsi dire, comme s'il venait de se défaire d'une chape de plomb, qui alourdissait sa vie et son quotidien. Être policier était sa vocation première et le fait de pouvoir à nouveau exercer, le comblait de joie, car enfin, il avait retrouvé sa place et son utilité. Il était cependant, loin de se douter, qu'en plus d'être totalement blanchi, on lui allouerait une telle promotion. Cependant, bien qu'il ait confié les reines de l'entreprise paternelle à Edwin, son demi-frère, Frank était encore majoritaire et avait de ce fait, d'importantes décisions à prendre. L'appel du comptable quelques jours auparavant, le lui avait rappelé. Suite au scandale de blanchissement d'argent et du partenariat plus que douteux avec des hommes qui l'étaient tout autant, les parts de l'entreprise avaient considérablement chutées en bourse, tellement que le comptable s'était senti obligé d'intervenir et de contacter Frank. Cependant, pour Edwin, rien n'était perdu, il leur fallait à l'avenir un partenariat fiable avec une autre entreprise bien cotée en bourse. Le jeune Turner s'était donc chargé d'entrer en contact avec plusieurs PDG. Nombreux furent ceux qui refusèrent d'allier le nom et leur image à Turner entreprise, sauf un homme.

Quelqu'un frappa à la porte, sortant aussitôt Turner de ses pensées. « - Oui, entrez ! » Un jeune homme pourvu du statut peu enviable du bleu de service, fit son entrée apportant quelques nouvelles à son nouveau boss. « - Alors mon grand, as-tu des nouvelles de ce fameux Nathanaël Sweetman ? » Le jeune homme acquiesça et s'approcha de l'imposant bureau en égrenant une à une les informations récoltées au préalable. « Alors, il a 32 ans. Son entreprise était de base implantée en Nouvelle-Zélande, cependant, il a décidé de suivre sa femme jusqu'à Londres et de s'implanter ici en conséquence. C'est un type sérieux de prime abord, talentueux et audacieux. Les gens que j'ai contactés, disent de lui qu'il est du genre méfiant, mais semble savoir s'entourer de personnes de confiance. Cela fait depuis cinq ans qu'il prospère... »

« - Désolé de te couper, mais je crois que j'ai tout ce qu'il me faut. Le type a l'air solide. D'ailleurs, j'ai rendez-vous avec lui pour le déjeuner. Je veux que tu prennes mes appels. Et si on a quelque chose de probant sur l'enquête en cours, tu n'hésites pas à m'appeler. » Le bleu acquiesça, il déposa le fruit de ses recherches sur le bureau de Frank et s'en alla. « - Bon ! J'imagine que si Ed a confiance, je devrais en faire autant ! » Les affaires n'étant pas son domaine, l'ami Franky ne pouvait s'empêcher d'appréhender cette rencontre qui devait avoir lieu aux alentours de 12 h au Beth's bistrot, une brasserie à la Française située dans l'Oxford Street où Frank avait ses petites habitudes. Au moins, de ce côté, il semblait être en terrain conquis. D'ailleurs, il se permit de recontacter l'établissement afin de bien enregistrer la réservation à son nom et puisqu'il n'avait rien à faire, il quitta son bureau et les locaux pour rejoindre le parking. À sa montre il était 11 h 30, mais si l'on prenait en compte la circulation et la multitude de feux tricolore, nul doute qu'il serait à l'heure. Il prit donc la direction d'Oxford Street. Une fois arrivée, à 11 h 45, soyons précis, il traversa la petite ruelle et entra dans l'établissement. On le salua avant de lui indiquer la table réservée à son nom. Pour mieux patienter, il se commanda un thé glacé et c'est quelque peu crispé, qu'il attendit l'arrivée du PDG d'une firme multinationale sur les énergies renouvelables.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Sam 4 Aoû - 17:32 par Invité




une personne de confiance.

Frank & Nathanaël

Avec tout cela, j'en avais carrément oublié le boulot et mes obligations. Je n'arrivais pas à croire qu'elle soit partie, qu'elle ne revienne plus à la maison. C'était comme vivre dans un mauvais rêve, je n'y comprenais plus rien, j'avais beaucoup de mal à évoluer correctement, sans me prendre à chaque fois une gifle en pleine tête. C'était douloureux, mais je devais continuer de vivre, je n'allais pas m'effondrer même si je ne rêvais que d'une chose, envoyer tout balader. J'avais réussi ces derniers temps à délocaliser le travail chez moi, de cette manière, je pouvais travailler sans voir qui que ce soit, mais plus encore j'avais le secret espoir que Blueberry puisse rentrer à la maison, me disant combien elle regrettait ces choix. Je lui ferais la tête, normal, mais je finirais par lui pardonner et je pourrais enfin la serrer contre moi. bon, ce n'était pas aussi simple que cela dans la mesure, où elle ne comptait pas me revenir, mais j'étais de nature têtue et je comptais bien réussir dans ce domaine là. Mais pour l'heure, j'avais une entreprise à tenir, à m'occuper et en ce moment il y avait beaucoup de choses à faire. Partir de Nouvelle Zélandais était une chose, prospérer à Londres en était une autre. Il y avait beaucoup de choses à faire et encore plus dans les partenariats. J'étais méfiant, comme toujours et je voulais le meilleur pour mon entreprise. Ce n'était pas de tout repos, mais je devais admettre que cela fonctionnait. Sauf que... Sauf que aujourd'hui je devais me déplacer, j'avais tout essayé. Absolument tout, avant... « Andréa, s'il vous plait, ne pouvez-vous pas faire un rendez vous par télétravail, ça évitera des déplacements inopportun. » Sa voix décrivait son agacement. Elle eu la gentillesse de ne pas insister davantage, elle commençait à me connaitre en quelques semaines. « Monsieur Sweetman, je vous assure que j'ai essayé, mais un rendez vous réel est préférable, c'est un homme qui désire vous rencontrer et je crois que c'est votre désire aussi. » Elle marquait surement un point. Je réfléchissais, la possibilité de sortir de la maison m'était désagréable, et si elle finissait par venir ? Mais je n'avais pas le choix, je devais vraiment rencontrer cet homme, et je devais faire l'effort nécessaire pour même si au fond de moi, une angoisse se manifesta plus violemment que prévu. « Très bien, envoyez moi l'adresse et l'heure par sms. » Et je raccrochais, me dirigeant immédiatement vers ma salle de bain où je pris une douche. Une fois habillé et près à partir, je vérifiais tout derrière moi, m'encourageant à y aller le plus rapidement possible. Une fois dans ma voiture, j'entrais l'adresse dans le GPS et je partais direction le restaurant en question. Il était 11h55 quand j'entrais dans ce lieu, cherchant du regard la personne que j'étais sensé rencontré. Finalement en demandant Monsieur Turner à l'accueil une femme me montra le chemin à prendre. Je vis un homme, d'une taille acceptable, se redresser lorsqu'il me vit. Lui tendant une main ferme, j'affirmais... « Monsieur Turner ? Monsieur Sweetman, enchanté. » Je finissais par m'installer alors qu'on me demandait ce que je voulais, je commandais une eau gazeuse, avant de porter mon intention sur cet homme, que je prenais grand temps d'observer attentivement. Pouvais-je lui faire confiance ? « Donc, parlez moi de votre entreprise ? » Après tout, nous étions ici pour cela. n'est ce pas.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Frank Turner
MEMBRE
Une personne de confiance 207516tumblrnhitq3nYmb1r04rieo1250
» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1494
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Mar 7 Aoû - 15:19 par Frank Turner
]
Une personne de confiance
ft Nathanael M. SWEETMAN


Frank ne portait plus le costume deux pièces du PDG. Certes il en portait un autre à présent, mais il lui semblait plus à son aise, d’autant plus qu’il maîtrisait le milieu dans lequel il évoluait à l’inverse de celui des affaires qui lui échappait totalement. Bien sûr, il s’en voulait quand même de battre en retraite et de confier autant de travail et de responsabilités à Edwin, son demi-frère, qui par chance, était entouré de personnes de confiances et compétentes, bien qu’elles eurent évolués dans les sphères paternelles. Des sphères ponctuées d’argent blanchi et de divers procédés criminels mis à mal par une enquête interne à laquelle Frank avait assisté bien malgré lui, lorsqu’il vivait encore sur place. Par chance, puisqu’elle subsiste encore, notre américano-britannique ainsi qu’Edwin, ne furent pas inquiété dans cette affaire. Cependant, ils devaient en payer les pots cassés et maintenir non sans mal le bateau à flot. Pour ce faire, Edwin était secondé par son oncle et une bonne équipe de fidèles grâce à laquelle le pire fut évité. Echappant à toute cette effervescence, Frank ne prenait pas la pleine mesure des choses, mais il écoutait Ed et chacun de ses conseils. C’était un homme intelligent et avisé, surtout dans le domaine des affaires.

Frank avait donc accepté de rencontrer Mr Nathanaël Sweetman, qu'il espérait tolérant face à un noob de son acabit. « Mr Turner ? » L'appel de son patronyme le sortit de ses pensées et lui permit d'identifier instantanément son nouvel interlocuteur. Frank se leva aussi et saisit la main que Nathanaël venait de lui tendre pour lui offrir une poignée dès plus virile. « - Oui, c'est bien moi ! Vous devez être Mr Sweetman. Je suis enchanté également. » Passé, les premières formules de politesse, les deux hommes prirent place. Le nouvel arrivant opta pour une eau gazeuse, tandis que Frank terminait son thé. Le moment tant redouté de la présentation arriva enfin au grand dam du flic qui s'était demandé au préalable ce qu'il fallait dire et ce qu'il fallait taire. « - Et bien pour commencer, je veux être honnête avec vous... » Était-ce une bonne idée de commencer l'entretien de la sorte ? Frank l'ignorait, mais pour lui bien plus que les convenances en vigueur dans ce milieu, l'honnêteté n'en demeurait pas moins plus importante que le reste.

« - Je ne suis pas issu du monde des affaires. C'est avec mon demi-frère que vous avez échangé au préalable. Mon père est décédé en octobre dernier et m'a légué une partie de l'entreprise. Voyez-vous, moi de base, je suis flic... enfin je veux dire policier, pas homme d'affaires. Par là suite, j'ai découvert bien malgré moi, que mon cher père travaillait en étroite collaboration avec des organismes criminels. Je peux vous parler, entre autre, de blanchiment d'argent. J'ai fait faire du nettoyage, beaucoup de nettoyage parmi les collaborateurs véreux. Notre objectif est de faire table rase du passé et d'avancer quitte à prendre de nouvelles directions. Ah oui et pour ce qui est de l'entreprise, je peux vous dire que mon père a travaillé avec des types comme Steve Jobs dans les années 1990. C'était un créatif audacieux, dira-t-on ! En 1995, il a effectivement pris ses quartiers dans la Silicone Valley au sein du groupe Apple dans lequel il avait lui aussi investit. Il a par la suite fondé plus tard son entreprise. On n'était plus là pour le voir et voyez-vous, c'est à partir de là que c'est un peu le flou pour moi. Je sais juste que l'entreprise est spécialisée dans les nouvelles technologies. Ils ont entre autres aidé à financer les drones vendus à l'armée américaine il y a peu. L'entreprise a également travaillé en collaboration avec Apple sur certains projets. Mais ces derniers temps ont été disons-le compliqués. Edwin, mon demi-frère, pense que nous devons nous renouveler, investir ailleurs, nous ouvrir sur des secteurs porteurs. Je lui fais confiance et c'est sûrement pour ça que je suis ici face à vous. Je sais, ça peut vous refroidir et je comprendrais tout à fait votre réticence à investir à nos côtés, au vu de ma performance. Et là, je crois que j'ai trop parlé non ? » tenta-t-il en souriant légèrement. Il n'en demeurait pas moins mal à l'aise, car il jugeait sa performance médiocre.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Lun 20 Aoû - 18:16 par Invité




une personne de confiance.

Frank & Nathanaël

Etait-ce un moyen simple et efficace de penser à autre chose ? J’osais l’espérer en réalité, ce n’était pas le meilleur moment pour rencontrer cet homme, mon esprit était ailleurs, très loin des préoccupations de mon entreprise. Mais à l’heure d’aujourd’hui, je devais bien me rendre à l’évidence, il ne me restait plus que cela. Le boulot. Je ne pouvais pas nier cela, même si au fond de moi, j’aurai aimé que ce ne soit pas le cas. Je notais pas venu ici pour m’apitoyer sur mon sort, j’étais là pour rencontrer cet homme, me faire une idée sur son profil, me faire une idée sur l’éventuelle collaboration que nous pourrons avoir tous les deux. Le reste, dans un sens ne devait pas intervenir. Même si clairement, ce n’était pas toujours simple, jamais. en me présentant, je prenais fermement la main qu’il me tendait répondant à sa poigne ferme. C’était déjà un très bon point pour lui je détestais sincèrement les gens qui ne serrait pas la main vigoureusement. Je tentais de ne pas exprimer mes sentiments, c’était une autre facette de ma personnalité que j’appliquait dans le boulot. C’était important pour moi, pour l’entreprise. Je cloisonnait et j’espérais y arriver du mieux que je pouvais en tous les cas. « Enchanté. » Je répondais à sa phrase. Je l’étais, j’étais curieux de savoir ce qu’il avait à me proposer. J’avais lu ce qu’il fallait lire de son entreprise, de l’ancien chef et je voulais voir ce qu’il avait à dire. J’avais fait quelques recherches, mais mes hommes étaient dessus et j’attendais de voir ce qu’il allait me dire. Il voulait être honnête avec moi. Très bien. Je l’écoutais attentivement, mon pouce se glissant sur mes lèvres à mesure qu’il me détaillait les choses concernant son entreprise. Je comprenais désormais le pourquoi du comment. Il n’était pas du tout à l’aise dans tout cela, et je me souvenais alors de mes débuts. J’étais très jeune quand j’avais commencé, et j’avais sous une facette de confiance, été terrorisé au départ. Je pouvais tout à fait le comprendre. Je comprenais cette angoisse qui montait en lui, je comprenait qu’il puisse ressentir cela, et puis il faisait preuve de courage. En même temps c’était un ancien flic. « Non, vous n’en avez pas trop dire, c’est rare.. De voir dans ce genre de milieu des personnes honnêtes. » J’affirmais mes paroles d’un mouvement de la tête. « C’est pour l’entreprise que vous avez décidé d’arrêter d’être flic ? » C’était quelque chose que je ne comprenais pas encore, pourquoi arrêter son métier. En toute honnêteté, il avait clairement l’allure d’un flic, bien loin d’un homme d’affaire effectivement. Je ne m’arrêtais pas sur les apparences, cela ne servait strictement à rien, cependant je voyais bien qu’il était vraiment plus le genre d’homme d’action que celui qui négocie des contrat. « Si vous voulez aller sur tout autre choses, effectivement mon entreprise est la meilleure, nous travaillons depuis plusieurs années sur les énergies renouvelables et sur des missions qui permettraient aux populations les plus défavoriser de cultiver au mieux leurs terres, c’est un travail de longue haleine puisque les politiques ne sont pas toujours… Favorables à nos projets. » Pas du tout à croire qu’ils préfères que des populations meurent de faim que de les sauver. J’inspirais un peu plus fortement, et je pose mon regard sur lui, cherchant à comprendre. « Vous ne voulez pas renouveler les « erreurs » de votre père ? » Lui demandais-je particulièrement sérieux, de connaitre sa réponse.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Frank Turner
MEMBRE
Une personne de confiance 207516tumblrnhitq3nYmb1r04rieo1250
» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 1494
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
() message posté Sam 25 Aoû - 17:33 par Frank Turner
Une personne de confiance
ft Nathanael M. SWEETMAN


Hormis avec les jeunes victimes qu'il avait à sa charge, Frank n'aimait pas vraiment parler de lui, qui plus est, avec de parfaits inconnus. Agir de la sorte, s'était s'exposer au feu des critiques, mais plus encore à d'hypothétiques adversaires. Cette pensée sortit d'outre-tombe, était un des préceptes de Victor Turner et notre ancien flic, fut plus que surprit d'être encore capable de se souvenir d'une telle chose après des décennies. Pour dire vrai, de son père, il ne conservait que très peu de chose, la plupart étant des souvenirs qu'il aurait préféré oublier. Du patriarche, il ne ressortait plus rien de bons. Cet homme, enchaîné à ses affaires et à son envie de prospérer à l'instar de son camarade Steve Jobs, avait bousillé ce qu'il avait de précieux et n'avait de toute évidence pas ressentit le moindre regret. Pour preuve, il avait prospéré et fondé dans la foulée une autre famille. Pourtant sur son lit de mort, Frank, l'espace d'un instant, touché par le semblant d'honnêteté de son père mourant, était prêt à lui offrir un semblant de pardon, pour qu'il puisse partir en paix. Oui, car il avait beau être rancunier et nourrir une haine féroce à l'égard de son père, à ce moment très précis, alors que la grande faucheuse se rapprochait sans vergogne de son père, Frank était prêt à lui offrir un sourire et une once de bienveillance. Jude l'avait décidément bien élevé et offert en héritage toute sa bienveillance. Malheureusement pour Frank, son père n'en demeurait pas moins un menteur pathologique, qui c'était gardé de lui faire savoir, qu'en plus de lui léguer son entreprise, il lui offrait les emmerdes qui allaient avec. Une trahison pour Frank, qui avait cependant décidé de ne pas saborder l'entreprise. Il en allait de ses parts, de celle de Dylan et aussi de celle d'Edwin qu'il ne pouvait blâmer et haïr en retour sur le simple fait de son existence.

Et le voilà donc ici, à jouer les vrp inexpérimentés. Après avoir renvoyé toutes les personnes ayant participé au blanchiment d'argent et aux autres activités répréhensibles de l'entreprise, il fallait à présent réinvestir, engager de nouvelles têtes pensantes et redorer l'image de l'entreprise. Les nouvelles technologies étaient leur domaine, un domaine dont Frank ignorait l'existence, il préférait de ce fait faire preuve d'honnêteté d'entrée de jeu espérant faire face à quelqu'un d'assez tolérant pour ne pas prendre ses jambes à son cou. « - Je me devais d'être honnête avec vous. D'ordinaire, c'est Edwin qui s'occupe de tout ça, mais il tenait vraiment à ce que je vous rencontre. Je pense qu'il avait sûrement une idée derrière la tête. J'ignore laquelle, mais ça a marché puisque je suis devant vous aujourd'hui. » De prime abord, Nathanaël semblait être un brave gars, ce qui venant de Frank, était un très bon compliment. Il était aussi tolérant et enclin à enrichir la conversation en posant des questions auxquelles Frank, un peu plus à l'aise, acceptait de répondre sans mal. « - Oulà non, je n'ai rien lâché pour cette entreprise. Je suis toujours flic et récemment promus. Être flic, c'est ma vocation et jamais je n'y renoncerai pour cette entreprise. C'est Edwin mon cadet qui la gère, avec son oncle. Moi, je me contente de signer les documents et prendre certaines décisions de temps à autre. Mais revenons à nous, enfin à vous. Vous pouvez me parler un peu de votre entreprise ? » Et c'est ce qu'il fit sans mal. Il semblait confiant, mais pas le genre de confiance qui vous pousse à dire qu'un type est prétentieux. Non, lui arborait un tout autre genre de confiance. De plus, il titilla la corde sensible de Frank en évoquant les diverses actions misent en place par son entreprise pour venir en aide à diverses populations défavorisées.

« - C'est ce qu'il me faut ! » lança Frank presque aussitôt. « - Pardon ! Désolé, je crois que je me suis emporté. Je peux être un peu trop expressif parfois. Ce que je veux dire, c'est qu'à mon sens, l'entreprise de mon père, paraît un peu trop ... oserais-je le dire ? Technocrate ! Oui voilà trop encline à des choses réservées à une élite ou un truc du genre. Prenez-moi pour un idéaliste, mais je pense qu'on peut faire de bonnes choses avec tout ça. » Nathanaël lui posa alors ce qui semblait être « LA » question à laquelle Frank répondit sans mal, se découvrant dès lors un nouvel objectif « - Il a bâti un empire, c'est indéniable, mais à quel prix ? Cette entreprise était pourrie jusqu'à la moelle. Je vois tout ça comme la possibilité de tout recommencer sur de bonnes bases. Je préfère privilégier l'humain aux bénéfices. J'ai vraiment envie, si c'est possible, de mettre à profit ce que nous avons à disposition, pour en faire quelque chose de positif vous voyez ? Ce que vous faites avec les populations défavorisées, me plaît. Peut-être, si un partenariat est possible, pourrions-nous partir sur un projet de ce genre. Qu'en dites-vous ? »


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-