"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Jet Lag (Breena) 2979874845 Jet Lag (Breena) 1973890357


Jet Lag (Breena)

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Mer 25 Juil - 7:54 par Invité
JET LAG [Breena & Nolan] ✻✻✻ Approximativement 395 kilomètres séparaient Londres de Bruxelles. Un léger décalage horaire. Soixante minutes. Et pourtant, jamais Nolan ne s’était senti aussi loin de chez lui et de sa famille. De sa soeur, tout particulièrement. Ils avaient toujours été proche. Pourtant, le grand brun s’était éloigné avec une telle facilité, sans même réaliser le fossé qui se creusait entre lui et sa cadette.

Une heure et quelques de vol, plus tard, il était de retour chez lui. Londres. Sa deuxième maison, après les paysages à couper le souffle de son Irlande natale. Et déjà, le simple fait de poser le pied en sol anglais l’apaise. Toutes ses inquiétudes, l’anxiété que lui avait occasionné ses dossiers de criminaliste, s’évaporaient tranquillement. Mais, sûrement. Nolan n’avait jamais été aussi certain de ses choix. Abandonner le droit criminel, pour se consacrer au droit de la famille l’enchantait. Il était serein, en paix avec sa décision. D’autant plus heureux qu’il devait rejoindre le cabinet d’une connaissance, un confrère qu’il se plaisait à considérer comme un ami. Un grand frère, un mentor, presque. Et cette invitation ne pouvait pas mieux tomber, qu’elle lui permettrait également de renouer avec sa propre famille.

Famille qu’il s’attendait à voir, en sortant par l’entrée principale de l’aéroport. Pourtant, il n’aperçut ni son père, ni sa mère. C’est Breena, qui avec une vingtaine de minutes de retard, sorti de nulle part. « Nos parents m’ont chargés de te ramener à la maison. Viens ! » Nolan sourit, timidement. « En un seul morceau ? » qu’il blague, en raison de sa conduite, qu’il a toujours critiqué à la blague. Il se décide ensuite à poser un baiser sur l’une de ses joues. Et puis, il reprend les bagages qu’il avait posé par terre, et la suit.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Breena A. Donnelly
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 2202
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 30 ans (17.03)
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
» Absence : 22.05 au 02.06
() message posté Dim 5 Aoû - 16:05 par Breena A. Donnelly

Jet Lag.
«Oh qu’est-ce qu’il me manque. »

C’étaient des paroles que je me répétais souvent au début, mais maintenant je m’étais faite à son absence. Mais de qui parle-t’elle vous demandez vous ? Et bien de mon grand frère Nolan. Lorsqu’il était parti pour Bruxelles, j’avais eu assez dur. Il me manquait énormément. Nous n’avons que deux ans d’écart et il était pour moi, en plus d’être mon frère, un protecteur, un confident. Mais le temps est passé et depuis son départ, il y avait comme un vide, un fossé qui s’était créé entre nous. Je n’avais plus de nouvelle de lui !

J’avais donc continué ma vie, terminé mes études et trouver un boulot au musée. Là c’était la partie la plus heureuse, mais j’avais hélas connu une période moins rose. En effet, vers la fin de l’année passée, l’homme avec qui je partageais ma vie avait été tuée lors d’une intervention. A ce moment, la personne dont j’avais le plus besoin était mon frère, mais il n’était pas là ! La seule personne sur qui j’avais pu compter était ma meilleure amie Rhiannon et mes parents bien entendu. Alors je ne vous dis pas ma tête, lorsque mon père me demanda d’aller chercher Nolan à l’aéroport car il ne savait pas y aller.

« Breena s’il te plait c’est quand même ton frère ? »

« Ah bon j’ai un frère ? Cela fait 4 ans qu’il ne m’a plus donné signe de vie et je devrais aller le chercher. Il pourrait prendre un taxi non ? »

« Tu peux bien faire cela pour nous, s’il te plait. Puis cela serait bien que tu mettes ta rancœur de côté non? Ton frère rentres! »

J’avais toujours eu du mal à dire non à mon père et pour lui je pris donc sur moi et accepta d’aller chercher mon frère à l’aéroport ! Pour me remercier mon père me laissa sa voiture. Je pris donc la route pour l’aéroport avec une demi-heure d’avance que je devrais, mais je savais que la circulation était très souvent pénible dans ce coin. Malgré cela, j’étais arrivée avec un peu de retard, enfin vingt minutes tout de même ! Enfin, soit je n’allais pas polémiquer sur la circulation à Londres ! J’entrais dans l’aéroport et repérais assez rapidement mon frère. En guise de bonjour il eut droit à :

« Nos parents m’ont chargés de te ramener à la maison. Viens ! »

Bon je sais que ce n’était pas très sympa comme accueil, mais je n’avais pas envie de m’éterniser ici. J’allais faire demi tour pour reprendre le trajet pris à l’aller lorsque j’entendis Nolan me poser une question ? Je le regardais d’un air se demandant si il se moquait de moi.

« Si tu veux, tu peux rentrer à pieds aussi ! »

J’étais une adepte des transports en commun, mais je savais très bien conduire tout de même. Puis ce n’était pas moi qui avait passé pas mal d’année dans un pays ou on conduisait à l’inverse de nous. J’avais été surprise par le baiser qu’il avait déposé sur ma joue ! On avait l’impression qu’il agissait comme si de rien était ! Mais ce n’était pas le cas pour moi. En tout cas pour le moment.

« Bon tu as toutes tes affaires ? On peut y aller ? »

Avais-je demandé avant de reprendre le chemin vers la sortie.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Lun 13 Aoû - 7:54 par Invité
JET LAG [Breena & Nolan] ✻✻✻ Ayant pratiquement le même âge, la séparation entre Nolan et Breena avait été difficile. D’autant plus qu’il s’agissait là d’une des toutes première fois. Le frère et la soeur avaient toujours été proches, complices. Ils n’avaient même jamais réellement passé plus de quelques jours loin l’un de l’autre. Ainsi, ils discutaient régulièrement par téléphone, vidéo conférence ou tout autre moyen de communication, les premiers temps. Toutefois, le décalage et l’horaire chargé du jeune avocat compliqua rapidement leurs échanges. Et sans vraiment réaliser ce qui arrivait, ils étaient devenues des étrangers... Nolan le regrettait beaucoup. Il ne reprochait rien à Bree. Il savait qu’il était fautif. Et s’il était impossible de revenir en arrière, l’ainé comptait bien essayer de reprendre le temps perdu, renouer avec sa soeur et ses proches. Après tout, c’est pour eux, surtout, qu’il a pris la décision de rentrer au pays.

Évidemment, Nolan appréhendait les retrouvailles avec celle qu’il aperçu à l’aéroport. Il en avait presque fait une crise d’angoisse, à forcer d’y réfléchir. Il connaissait bien sa soeur, elle ne lui pardonnerait pas aussi facilement. Nolan était bien conscient qu’il leur fallait réapprendre à se connaître après ces quatre années. Et il s’agissait là d’un défi qu’il était nerveux, mais, impatient de relever. Apprivoiser sa soeur adorée.

Seulement à voir la réaction de celle-ci, l’avocat était mal barré. Leurs parents avait insisté pour que la grande brune ait chercher son frère à l’aéroport et elle ne semblait pas enchanté de le faire. Et puis, mal à l’aise, ignorant comment réagir à ces retrouvailles et surtout aux dires secs de Bree, le frère la taquine maladroitement. « Je blaguais, c’est tout ! » qu’il lance avant de se racler la gorge. « Merci d’être là... » Il sait que ses parents l’ont forcée, mais, il s’arrête là et se tait.

Le baiser qu’il dépose sur la joue de la brunette est également mal accueilli. Décidément, Nolan ne sait pas y faire. Il soupire doucement. Il faut croire que seul le temps pourra arranger les choses. « Bon tu as toutes tes affaires ? On peut y aller ? » À cela, Nolan jette un dernier coup d’oeil derrière lui, par réflexe. En guise de réponse, il hoche ensuite la tête, ses bagages dans les mains. « T’as pas eu trop de mal ? T’as fais bonne route ? » Sujet banal, certes, mais, le traffic est problématique dans ce coin. Et puis, ils ne risque pas trop de se prendre la tête, comme ça. Il faut dire aussi qu’il ne supporte pas le silence bien trop lourd entre eux deux. Si lourd, qu’il en est peiné. « En tous les cas, ... J’suis content de te voir, tu sais ! »


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Breena A. Donnelly
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 2202
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 30 ans (17.03)
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
» Absence : 22.05 au 02.06
() message posté Mer 22 Aoû - 20:43 par Breena A. Donnelly

Jet Lag.
Comme nous étions au courant que l’absence de Nolan pouvait être plus longue que prévue, je n’avais aucune raison d’être fâchée contre lui. Mais ici c’était tout autre chose. Cela faisait tellement longtemps que nous n’avions plus de nouvelles de sa part que j’étais arrivée à me demander si on existait encore pour lui. Enfin, nous on ne l’avait pas oublié. Au début, lors des repas de famille, on parlait souvent de Nolan, on se demandait si tout se passait bien pour lui, s’il arrivait à s’adapter un son nouveau milieu de vie. Plus le temps passait moins on parlait de lui, en tout cas, on se tracassait pour lui. Oui il avait dû s’être autant adapté à la vie à Bruxelles et dans son boulot. Si non, il serait revenu vivre à Londres.

En ce qui me concernait, j’avais eu une période ou pas un jour je ne pensais pas à mon frère. Cette période était celle où je m’étais retrouvée seule, où mes journées me semblaient longues. En temps normal, lorsque je n’avais pas le moral, j’arrivais à me rebouster toute seule, en lisant un bouquin ou en regardant un film. Mais à cette période rien ne faisait. Même les visites de mes parents et de mes amis, ne m’aidaient pas à remonter la pente, en tout cas au début. A ce moment, je n’avais besoin que d’une chose, mon frère, mon confident, mais hélas, il n’était pas là et pour le joindre c’était la galère. Ce qui m’avait aidé était la persévérance de ma meilleure amie, Rhiannon.

Lorsque mes parents m’avaient demandé d’aller chercher mon frère à l’aéroport, je savais pertinemment que j’aurais cette corvée à faire et ce même si je refusais de le faire. Je m’étais donc rendue à l’aéroport pour récupérer Nolan. Comme je n’étais pas du genre à montrer ce que je ressentais, j’avais caché ma rancœur et surtout le fait que je n’avais pas trop envie d’être là. Mais au fond pourquoi ? J’aurais dû être heureuse de retrouver mon frère, après autant de temps où on avait été séparé par la Manche. Mais pas là ce n’était pas le cas, et je ne savais pas trop pourquoi.

Il avait intérêt de blaguer car je pense qu’aurais pas hésité à le laisser rentrer par ses propres moyens. Par la suite, je regardais si Nolan avait bien toutes ses affaires. Je n’avais pas trop envie de rester là. J’allais lui dire qu’on allait pourvoir y aller, lorsque je l’entendis me remercier.

« Pas besoin de me remercier, ce sont les parents qui m’envoient ».

Sous-entendu, j’avais pas eu le choix. Mais bon, je n’allais lancer cela en pleine figure non plus. Une fois remise de ma surprise, le baiser de mon frère, je lui demande si tout était ok pour lui et si on pouvait partir. Ce qu’il me confirma aussi vite.

« Non cela a été, comme quand on circule en dehors des heures de pointes. »

Plus courte comme réponse tu meurs. Puis je n’avais pas non plus un roman à lui dire non plus.

« Ton vol s’est bien passé ? »

Lui demandais-je en retour. Fallait tout de même pas laisser un mal être s’installer encore plus entre nous. On avait tout de même un petit trajet à faire avant d’arriver chez nos parents. On continuait notre chemin lorsqu’il m’annonça qu’il était content de me revoir. Chose qu’il ne fallait pas dire.

Je stoppais net sur place, ne me tracassant pas des personnes que je pouvais gêner. Je devais avoir mal compris ce que venait de dire. Content de me revoir. Il rigolait ? Je me retournais pour lui faire face, le regardant droit dans les yeux.

« Tu es content de me revoir ? Après autant de temps, ce n’est pas quelque chose de normal d’être content de revoir les membres de sa famille ?... »

J’allais continuer, mais je me rendis compte que ce n’était pas trop l’endroit de faire une scène. Puis l’air de rien, je devais récupérer la voiture avant la fin de l’autorisation de parking.

« Soit, on y va, il ne reste plus beaucoup de temps avant la fin du temps de parking. »

Et surtout je ne voyais pas comment j’allais justifier à mon père le fait qu’on avait emmené sa voiture à la fourrière.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-