"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Something's coming • Libre 2979874845 Something's coming • Libre 1973890357


Something's coming • Libre

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Sharona K. García-Brown
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
Something's coming • Libre Tumblr_m56e4jfG8D1rxcvqpo1_500
» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 858
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && Kate && Edwin
» Absence : Jusqu'au 09.05 - Présence réduite jusqu'au 26.05
() message posté Ven 3 Aoû - 16:21 par Sharona K. García-Brown
Août 2018

J'ai mon année, et j'ai beau faire genre c'est rien, je suis contente, mais ça va, en vrai, je suis pas sereine. Je suis heureuse, oui, et fière de moi aussi, ce qui n'est pas vraiment anodin, et si j'ai tout de suite appelé ma soeur pour lui annoncer, Frank a été mis au courant dans la foulée, parce que c'est ma famille, quoi que notre sang le contredise. Je voulais partager ça avec lui, et je sais qu'il est fier de moi lui aussi, et ça me fait un bien fou... Mais je ne suis quand même pas sereine. Déjà, parce que je me mets la pression toute seule pour le projet de dernière année, que je ne sais pas encore trop comment amener, et puis parce que je sais que j'ai choisi mes options en fonction de celles qui me parlaient le plus, mais pas vraiment dans l'optique d'optimiser leur usage pour ledit projet. Comment je vais pouvoir associer la globalisation, la ville média et le genre et la sexualité au cinéma dans un même projet, moi ? J'en ai aucune foutue idée et en même temps... En même temps, j'ai eu beau refaire le tour du listing en me disant que je demanderais peut-être une faveur à l'administration pour changer mes inscriptions, je vois pas comment j'aurais pu choisir autre chose.

Alors je stresse, et résultat, je vais danser avec les gars, courir, ou boxer plus que ma cheville devrait l'accepter pour me défouler, et le reste du temps je squatte ce cinoche qui rediffuse West Side Story comme si ça allait me donner l'illumination. Ou peut-être juste parce que le Mexique, le Texas, mes grands-mères indiennes, et le parler espagnol me manquent.

Je crois que c'est la sixième fois, cette semaine, que j'y mets les pieds, le type à l'accueil a essayé de me taper la discut' à ce sujet, et j'ai rien pu répondre de plus que "j'aime bien West Side Story", avec une gêne palpable qui me donne des airs de roquet sortant les crocs. Je deviens agressive comme une bête sauvage apeurée quand je suis pas à l'aise, et j'imagine que l'hôte d'accueil doit pas trop m'apprécier pour ça, mais je peux pas y faire grand chose. En vrai, j'ai rien contre lui, faut juste qu'on me foute la paix. C'est dans ma to-do-list pourtant : "rencontrer quelqu'un de nouveau et lui parler". Juste lui parler. Ca paie pas de mine... Et pourtant, je suis incapable de le faire la plupart du temps.

Est-ce que c'est l'image que je renvoie à la copine de Nate ? Je m'installe dans la salle, mon coca à la main comme cette pensée me traverse l'esprit, et un soupir m'échappe. D'un côté j'espère pas, mais est-ce que ça changerait quelque chose de toutes les manières ? C'est pas comme si j'étais capable de faire grand chose avec qui que ce soit, alors peut-être que ça serait aussi bien que ça la fasse fuir, tiens... Peut-être que c'est déjà le cas, qu'elle est passée à autre chose direct. Remarque comme ça je me lancerais pas dans un truc pour finir par la voir se lasser d'attendre que je sois prête à ne serait-ce que lui prendre la main.

Sauf que si je suis en train de penser ça, est-ce que c'est pas déjà un peu tard ? On s'est pourtant pas vues douze mille fois, juste au Lucky Star, quand elle est venue rejoindre Nate, et voilà que je peux pas m'empêcher de penser à elle, et de pester intérieurement contre mon haptophobie. Mon cerveau a bien voulu se mettre en veille sur ces questions au début du générique du film musical des années soixante, mais celui de fin a à peine commencé qu'il se remet à tourner en boucle. Je secoue la tête en me levant de ma place, quitte la salle en dernier - mais en même temps, il n'y avait que peu de spectateurs, sans trop de surprise pour une rediffusion en semaine et en journée. Et quand je pousse la porte de la sortie, il y a cette personne que j'ai déjà vue plusieurs fois à l'extérieur, que je repère pas tout de suite, toute à mes pensées. Tellement pas que je suis en train de me diriger machinalement vers la poubelle derrière, dont je trouverais l'emplacement les yeux fermés à force pour y jeter mon gobelet à présent vide, et que je manque de lui rentrer dedans de justesse. Une demi-seconde de plus, et c'était la collision, et je recule de deux pas, comme brûlée par le contact manqué.

- Fuck !

Cri du coeur. Non je ne suis pas toujours très polie, mais je me soigne.

- Pardon ! Je vous avais pas vu...

Ou vue.
Je réalise pas encore tout à fait que le mouvement de recul a été à peu près similaire et je n'imagine évidemment pas que cette personne m'a déjà vue venir six fois de suite et que ça a pu l'interpeler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-