"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici un petit moment posé #rusharlotte - Page 2 2979874845 un petit moment posé #rusharlotte - Page 2 1973890357


un petit moment posé #rusharlotte

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Rush A. Marvel
un petit moment posé #rusharlotte - Page 2 Tumblr_p1a2ul1UY41sai68lo1_250
» Date d'inscription : 01/08/2018
» Messages : 1154
» Pseudo : blue romance
» Avatar : alex pettyfer
» Âge : 29 yo
» Schizophrénie : peters + raquel
» Absence : jusqu'en juin...
() message posté Jeu 25 Oct - 8:04 par Rush A. Marvel
un petit moment posé
The most difficult thing is the decision to act, the rest is merely tenacity. The fears are paper tigers. You can do anything you decide to do. You can act to change and control your life; and the procedure, the process is its own reward.


L’amour est tellement quelque chose de subjectif. On voit tous ce sentiment différemment les uns des autres. J’étais plus ou moins heureux de voir que Charlotte était d’accord avec moi à ce sujet. Et c’est bien pour cela que je ne sais pas si un jour je trouverais la femme qu’il me faut. La plupart des femmes pensent qu’elles peuvent me changer. Or, je n’ai pas besoin d’être changé, sauvé ou quoique ce soit. Le jour où je changerais ce sera moi qui le déciderais, de mon propre chef. Malheureusement, pour le moment, je ne suis pas certain qu’une femme veuille d’un garçon comme moi : qui ne fait rien de sa vie et qui vit seulement avec l’argent de ses parents. Mais au fond, je ne veux pas la trouver cette fille. Je suis très bien comme ça. « Toujours fidèle au poste ! » Lui répondis-je en rigolant. Sans savoir que bientôt je ne serais surement plus aussi fidèle, mais ça… seul l’avenir me le dira. « Choses que je déteste le plus au monde : les parents qui obligent des études à leurs enfants. » Mes parents avaient essayé de faire la même chose avec moi. Ce qui m’avait poussé à me supprimer de cette terre. Je ne voulais pas de toute cette pression. Je ne voulais pas être un mouton de plus dans notre famille. J’avais réussi  à leur dire merde… au détriment de ma santé. Je n’étais pas si fort que ça… Mais ne vous inquiétez pas, maintenant j’en suis sorti plus fort et je n’ai plus peur de mes parents. Ni de ceux des autres. Tels que ceux de Charlotte par exemple. Et rien que pour cela, j’allais leur taxer plus d’argent lors de notre prochain rendez-vous. C’est pour toi Charlotte. « Les parents ne sont pas censés aimer leurs enfants ? … Tant qu’ils sont heureux ? » Je ne sais pas d’où je sors cela, au vu de mes parents. Mais c’est ma vision de la parentalité. Si un jour je deviens père, je sais que je laisserais mon ou mes enfants faire ce qu’ils leur plaisent. Je ne veux surtout pas qu’ils vivent ce que j’ai pu vivre. « Oh tu sais… je ne sais pas si je les supporterais toute une journée… mais toi en revanche. » Oui, elle avait essayé de couper court cette conversation-là. Mais moi je ne le souhaitais pas. J’avais envie de continuer sur ce chemin-là. J’aime beaucoup ce que Charlotte et moi partageons, mais avec un petit plus, je ne dirais pas non. « Je te rassure, moi aussi. En plus, je la trouve moche… Toi tu serais plus rebelle : pour les cheveux, mais aussi parce que tu es aussi courageuse qu’elle. » Sur ce point-là, j’en rajoutais un peu car je ne le pensais pas vraiment. Si elle avait été vraiment courageuse, elle aurait dit non à ses parents et auraient étudié ce qu’elle voulait. En tout cas, ce petit nom de Rebelle, lui allait à perfection en ce moment. Peut-être pourrais-je réussir à lui faire oublier toutes ces études, pour qu’elle étudie au moins ce qu’elle souhaite ! A voir. « Tu oserais me laisser tout seul ? » Lui demandais-je tout en la regardant avec un petit air d’enfant triste. Je sortis mon portable de ma poche. « Bon, on commence à faire des photos maintenant alors ? Vu que je ne sais pas combien de temps tu veux bien m’accorder encore ! » Je dis cela sur le ton de la déception. Mais aussi tout en rigolant.




code by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 8 Nov - 0:46 par Invité
“The opposite of love is not hate, it's indifference. The opposite of art is not ugliness, it's indifference. The opposite of faith is not heresy, it's indifference. And the opposite of life is not death, it's indifference.”   ― Ellie Wiesel


Evidemment qu’il est fidèle au poste, toujours présent quand elle en a besoin. Si Charlotte ne connaissait pas aussi bien Rush, elle pourrait aisément penser que ce dernier est réellement de son côté, prêt à l’aider en tout temps, un véritable ami en soit. Mais Rush, avec toute la meilleure volonté du monde, ne sera jamais réellement son ami. Parce qu’il a toujours un intérêt derrière la tête, toujours une pensée qui va jouer en sa faveur. Mais ça, malheureusement, elle n’en a pas totalement conscience. Du moins, elle sait qu’il n’agit pas dans son intérêt et qu’il aura toujours une arrière-pensée. Quant à la réalité des intérêts de Rush, la jeune femme ne le découvrira que bien plus tard, dans plusieurs mois. Et ce sera à ce moment précis un drame pour elle, un amer retour à la réalité. « C’est quoi tu détestes le plus ? Les parents ? Les études ? Ou les parents qui forcent à faire les études ? » Parce que finalement ce sont deux choses bien différentes. Et s’il y a une chose de certaine, c’est que la réponse de Rush à cette question permettra à Charlotte d’en apprendre bien plus sur le jeune homme que n’importe quoi d’autre. « Ah c’est la question à un million. Est-ce que les parents doivent aimer leur enfant tant qu’ils sont heureux ? Les parents aiment leur enfant quand ils leur obéissent. Ni plus ni moins. Le bonheur ? ils s’en moquent bien tant qu’ils ont ce qu’ils désirent. » C’est du moins la conception des choses pour Charlotte, qui n’a connu que ça. Un père cherchant à façonner sa fille à sa manière, et une mère n’ayant pas l’envergure pour s’opposer à son mari. « Je déteste rebelle … Elle n’est pas très jolie et elle n’a pas franchement eu un grand succès au cinéma. A choisir je suis plus raiponce, surtout à la période où j’étais blonde. » Déclare-t-elle en souriant, à ce souvenir de blondinette. Elle a beaucoup aimé sa phase blonde, et peut-être qu’elle retentera le coup. Finalement, elle s’aperçoit que d’ici peu de temps, elle va devoir partir pour les rendez-vous vétérinaires qu’elle a pris. Rush semble un peu déçu que la jeune femme le quitte ci tôt mais la jeune femme se tient à ses engagements, à savoir ce rendez-vous pris et surtout, cette action fait pour son petit chat d’amour. « Je ne te savais pas si friand de photo et selfie. Mais allez, approche qu’on fasse une jolie photo. » Rush s’approche d’elle et Charlotte dépose un baiser sur sa joue pour faire une photo d’eux deux. Cette photo, Charlotte la gardera précieusement parce qu’à l’heure actuelle, Rush est un ami pour elle, et peut-être plus, parfois elle ne sait pas exactement ce qu’elle ressent pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Rush A. Marvel
un petit moment posé #rusharlotte - Page 2 Tumblr_p1a2ul1UY41sai68lo1_250
» Date d'inscription : 01/08/2018
» Messages : 1154
» Pseudo : blue romance
» Avatar : alex pettyfer
» Âge : 29 yo
» Schizophrénie : peters + raquel
» Absence : jusqu'en juin...
() message posté Lun 12 Nov - 20:25 par Rush A. Marvel
un petit moment posé
The most difficult thing is the decision to act, the rest is merely tenacity. The fears are paper tigers. You can do anything you decide to do. You can act to change and control your life; and the procedure, the process is its own reward.


Si j’avais rencontré Charlotte à un autre moment donné de ma vie, je pense que notre relation aurait été très différente. J’apprécie Charlotte. Dire le contraire serait mensonge de ma part. En revanche, pour le moment je reste tout de même le Rush que je suis depuis des années maintenant. Ne pensant qu’à moi, à mes intérêts et à faire du mal aux gens qui sont mauvais à mon goût. Et pour moi, les parents de Charlotte étaient mauvais. Alors quand je me suis rapprochée de Charlotte, je n’en ai trouvé que du positif pour moi. Peu m’importait si par la suite tout cela allait la blesser. Je n’y pensais même pas à vrai dire. « Les parents qui t’obligent à étudier… Mais à étudier quelque chose qui ne te plait pas. Je trouve ça plutôt cool les parents qui te forcent à viser haut dans la vie et donc d’étudier. Mais obliger quelque chose juste pour leur propres intérêts… ça je ne comprends pas. » Pour le coup, je venais de pas mal me dévoiler à Charlotte, sans même qu’elle ne le sache réellement. A tous les coups, elle pense qu’elle me connait, comme la plupart des gens, alors que pas du tout. Ils ne connaissent que ce que je veux bien montrer et mes mensonges. Mais là, je venais de dire la vérité. J’aurais aimé que mes parents me soutiennent dans mes choix. Malheureusement ce ne fut pas le cas.

Lorsque j’entendis Charlotte me dire comment elle voyait le rôle des parents envers leurs enfants, je vis bien que ses parents l’avaient conditionné pour qu’elle devienne comme elles. La pauvre. Rien que pour ça elle me peinait. « Je trouve ça triste que tu vois cela comme ça… » Mais est ce que je suis bien le mieux placé pour lui dire une telle chose ? Je ne sais pas. En tout cas si elle me relançait la question je lui répondrais tout, sauf cela. Je trouve cela horriblement triste. « Raiponce ? Mouais. » Comme à mon habitude, je suis un peu trop franc. Je ne me rends pas compte que cela peut blesser ou rendre légèrement triste.

Si je lui avais demandé une photo ce n’était pas pour avoir un souvenir avec elle, ni encore moins la poster sur les réseaux sociaux. Non, c’est surtout pour avoir un moyen de pression sur ses parents. Mais cela elle ne le savait pas. C’est bien pour cela que l’on prit la photo avec mon portable et non le sien. Sur la photo, elle me déposa un léger bisou sur la joue. Il faut que je l’avoue : j’aimais ce contact. Ses lèvres sur ma peau. Ses lèvres sont douces. Après avoir pris pas mal de selfies, je lui répondis. « C’est pour créer des souvenirs ! Du moins j’essaie. » Car au fond elle avait raison. De base, je ne suis pas friand de photos.




code by black arrow


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 15 Nov - 0:46 par Invité
“The opposite of love is not hate, it's indifference. The opposite of art is not ugliness, it's indifference. The opposite of faith is not heresy, it's indifference. And the opposite of life is not death, it's indifference.”   ― Ellie Wiesel


Rush a l’air assez surpris de découvrir la façon de voir des parents de Charlotte, et surtout ne semble pas comprendre pourquoi ils pensent ainsi. Charlotte a bien vite compris que l’amour n’existe pas pour ces parents-là, ils n’ont aucune compassion, rien. C’est une réalité qu’elle a eu besoin d’accepter et d’affronter très rapidement que ses parents ne l’aiment pas, qu’ils ont simplement besoin d’une héritière pour perpétuer la tradition familiale. « Je pense que seuls les parents qui agissent de la sorte peuvent comprendre leur attitude. Eux et personne d’autre. » Encore une fois, Rush semble surpris des paroles de Charlotte, et est presque attristé de l’entendre parler ainsi. Pour autant, ce n’est guère une surprise. La jeune femme a toujours été quelqu’un de triste, sans rayon de soleil, et n’a jamais eu la prétention d’illuminer les gens autour d’elle. Sa façon de penser n’est que le reflet de ce qu’elle dégage finalement. Alors aucune raison que Rush ne soit si surpris que cela. « Qu’est-ce que tu veux que je te dise. On n e m’a pas surnommé the sad girl, sans raison. Je n’ai jamais eu la prétention d’être la fille la plus joyeuse qui soit tu sais. » Apparemment, il n’aime pas beaucoup l’idée de raiponce. Pourtant, Rebelle n’est pas très belle, et ce n’est pas franchement un compliment qu’on la qualifie ainsi. Mais pas de raison de prendre la mouche ou quoi que ce soit. « Elle est quand même plus mignonne que rebelle, hein ! » Apparemment, il n’a pas assez de photos d’eux deux, puisqu’il en redemande encore. Charlotte n’a pas envie de faire la difficile, pas alors que Rush l’aide à s’émanciper petit à petit de ses parents et de leurs conneries. « On en a déjà plein des souvenirs ensemble si on n’y regarde bien ! Mais bon, je ne vais pas faire ma difficile, quelques photos ne vont me tuer ! » Pendant qu’il termine ses photos, la jeune femme commence à récupérer ses affaires et à les réunir pour se préparer à partir. Le rendez-vous chez le vétérinaire ne peut malheureusement pas attendre.« Allez je file, sinon je vais vraiment être en retard pour mon rendez-vous. Tu me zippes ma robe s’il te plait ? » Elle fait dos à Rush, attendant patiemment qu’il remonte la fermeture éclair le long de son dos, lui arrachant quelques frissons à nouveau, qu’elle réprime rapidement d’un mouvement de tête. « On s’appelle dans la semaine pour aller boire un verre ? » Rush acquiesce avec un sourire, et pendant qu’elle lui tourne le dos pour repartir dans la direction opposé, Charlotte n’a aucune idée de ce que le futur lui réserve. Elle ne pense pas un seul instant qu’elle ne verra plus Rush pendant quelques semaines, ni même qu’il va disparaître complètement de son radar pour s’évaporer. C’est quelque chose que la jeune femme ne découvrira que bien plus tard, vexée, et agacée par ce comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Rush A. Marvel
un petit moment posé #rusharlotte - Page 2 Tumblr_p1a2ul1UY41sai68lo1_250
» Date d'inscription : 01/08/2018
» Messages : 1154
» Pseudo : blue romance
» Avatar : alex pettyfer
» Âge : 29 yo
» Schizophrénie : peters + raquel
» Absence : jusqu'en juin...
() message posté Jeu 15 Nov - 21:35 par Rush A. Marvel
un petit moment posé
The most difficult thing is the decision to act, the rest is merely tenacity. The fears are paper tigers. You can do anything you decide to do. You can act to change and control your life; and the procedure, the process is its own reward.


Contrairement à moi, Charlotte ne semble pas être plus surprise ou choquée par l’attitude de ses parents. Pour elle, cela semble limite normal pour certains parents. Je me demande alors si elle compte reproduire ce schéma avec ses propres enfants. Beaucoup de personnes font cela : reproduire ce que leurs parents ont fait. Moi, je ne suis pas dans ce cas-là. Je vais au contraire, tout faire pour ne pas faire les mêmes erreurs qu’eux. N’ayant pas le même point de vue qu’elle, je ne comptais pas aller plus loin. Je ne suis pas ce genre de personne qui débute un débat quelconque. Si je vois que la personne n’est pas du même avis que moi, je laisse très facilement tomber. Argumenter et débattre, je déteste cela.

Lorsqu’elle me dit qu’elle n’était pas réputée pour être la plus joyeuse, cela me fit sourire. Dans le sens où j’ai la même réputation, plus ou moins. Moi je suis plutôt la tornade que l’on tente d’éviter au mieux. Pourtant à mon égard, j’ai l’impression qu’elle illumine un petit peu mes journées. A sa façon. « Tu es mon petit rayon de soleil à moi. » C’est ma façon de lui faire comprendre que j’apprécie sa compagnie et qu’elle m’égaie mes journées. Mais aussi que j’aime le fait qu’elle soit unique avec moi. Qu’on a ce petit lien privilégié, elle et moi. Tout cela devient d’un complexe… Moi qui ne traine avec elle seulement pour faire chanter ses parents. De toute façon, lorsqu’on joue avec le feu on s’y brûle toujours à un moment donné.

Charlotte ne lâcha pas l’affaire sur Rebelle et Raiponce. Alors je lui lâchais un petit « Oui tu as raison. » Comme je vous ai dit plus tôt, je n’aime pas les débats. Et si ça lui fait plaisir d’être plutôt Raiponce… qu’il en soit ainsi. Au fond, qu’est-ce que ça peut bien me faire qu’elle soit blonde ou rousse. Enfin après cela, on fit enfin quelques photos : des photos qui allaient atterrir dans un dossier spécial. Mais encore une fois, la jolie rousse n’en savait rien du tout. Pour elle, je ne fais que créer des souvenirs. Et c’est très bien comme ça. Mais plus vite que je ne le pensais, elle m’avoua qu’elle devait partir. Notre petit moment à deux était vite passé… en même temps, lorsqu’on est bien accompagné, le temps passe plus vite. A sa demande, je lui remis sa robe, tout en touchant délicatement sa peau au passage. Une peau qui était tiède. Comme je les aime. « Compte sur moi ! » Je lui envoyai donc un baiser avec ma main, avant de reprendre ma boisson et profiter seul du soleil londonien. Sans savoir que très bientôt, j’allais prendre une décision très radicale. Pour une autre fille.




code by black arrow



900 messages pour nos deux chéris un petit moment posé #rusharlotte - Page 2 3416411365
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Aller à la page : Précédent  1, 2
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-