"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici La jalousie qui se tait s'accroit dans le silence -> Lilly & Aël 2979874845 La jalousie qui se tait s'accroit dans le silence -> Lilly & Aël 1973890357


La jalousie qui se tait s'accroit dans le silence -> Lilly & Aël

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 17 Aoû - 0:28 par Invité

   
☆ La jalousie qui se tait s'accroit dans le silence feat Lilly & Aël.

   
Debout aux côtés de sa collègue pour la journée, Topaz peine à comprendre ce qu’elle vient d’entendre. Certes, ce n’est pas aussi croustillant que les ragots que racontent les commères du coin, mais l’idée que Sabrina ne daigne pas prendre de pause la submerge. Le travail est parfois usant et souvent il est fort semblable à un marathon. Rester debout toute la journée, c’est épuisant et lorsqu’on lui propose une pause - à laquelle elle a droit - d’une demi heure, Topaz ne crache pas dessus. Elle est même pratiquement certaine que sucrer son temps de pause est interdit et pourtant elle n’est pas celle qui ira dénoncer sa collègue. Après tout, chacun ses emmerdes et là, ceux de Sabrina commençaient à s’enchainer et à prendre de l’ampleur. Attentive à ce formulaire qu’elle est en train de répondre pour compléter un dossier-patient lors du prochain passage du chirurgien, Topaz garde une oreille attentive à ce que lui raconte sa collègue. C’est souvent ce qu’on reproche à Sabrina, d’ailleurs: trop papoter et ne pas avancer dans ses tâches; tout le contraire de l’Australienne qui, multitâches parvient à effectuer difficilement son travail en gardant le regard sur ce qu’elle est en train de faire. Elle n’est personne pour donner des ordres, mais là tout de suite, elle rêverait qu’un médecin passe par-là pour donner un bon coup de fouet à cette blablateuse et la pousser à réellement se mettre au travail.

L’heure de la pause enchante Topaz et pour ça, elle termine le pansement qu’elle est en train de faire à l’un de ses patients avant de s’éclipser aux vestiaires et y récupérer son téléphone portable et son porte-feuille. Elle ne compte pas se changer, mais pour ce qui est de prendre l’air, elle compte bien sortir des murs de cet hôpital et aller là où ses fesses se poseront. Victime de fringales depuis la minute où elle s’est levée, là tout de suite c’est plutôt une véritable faim qui se fait ressentir. D’ailleurs, si il lui prenait l’envie de suivre ses envies, probablement qu’elle s’enfilerait des - oui des, au moins deux - hamburgers avec des frites. Autant dire que rien que d’y penser la fait saliver tout le long du chemin jusqu’à ce qu’elle passe la porte du restau-bar du coin. Ce qui est bien à cet endroit, c’est qu’il y fait propre, que c’est bon et qu’on peut aussi bien commander un hamburger que tout simplement se contenter d’un sandwich. En balayant l’endroit du regard, le sien se fixe sur une jeune fille aux longs cheveux. Topaz la connait. Au moins de vue, pour l’avoir croisée une fois ou l’autre avec Aël. Aucune réelle occasion ne s’est encore présentée jusqu’à aujourd’hui pour qu’elles échangent plus que deux ou trois mots, et c’est la raison pour laquelle aujourd’hui serait ce jour si particulier. Pense-t-elle naïvement. « Lilly ! Tu te rappelles de moi, je suis Topaz. L’amie d’Aël. On s’est croisées l’autre fois je crois » Topaz tire la chaise juste en face de la copine de son ami et s’y installe sans vraiment se gêner « Je profite qu’on soit toutes les deux pour discuter un peu, ça te convient ? Tu prends quelque chose ? Je t’invite ! » Elle n’oublie évidemment pas qu’elle n’a qu’une grosse demi-heure avant de reprendre le chemin du travail et attend la venue du serveur à qui elle a l’habitude d’échanger deux ou trois mots à chaque fois qu’elle met les pieds ici « Je vais prendre un hamburger avec la viande bien cuite, sans crudité. et un milk-shake à la fraise s’il vous plait ! » Oui, tout ça. Probablement qu’elle n’en mangera que la moitié, mais en attendant c’est ce dont elle a vraiment envie. « ça va ? Tu te balades ? »

   
panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Jeu 11 Oct - 19:49 par Invité
Il est convenu avec Aël qu’on se rejoigne là pour manger avant que je ne reparte en cours et lui, à son boulot j’imagine. Une chance que le dernier cours à sauter ce qui me permet de passer à la bibliothèque avant et de ne pas devoir courir pour rejoindre le snack. Il y a peu de monde, parce qu’il n’est pas encore tout à fait midi, mais probablement que ça va bientôt affluer. Je cherche une table dans un coin où on ne devra pas hurler pour s’entendre parler et y abandonne mon sac de cours. Lui n’est pas encore arrivé, mais ce n’est pas vraiment étonnant vu mon avance. J’en profite pour jeter un œil aux livres que j’ai pris pour mes cours. Tout ça, ça me semble un peu trop théorique pour me plaire. Je lève les yeux lorsqu’une voix m’interpelle. Je force le sourire, pas franchement enthousiaste en voyant Topaz plantée devant moi. « Oui, je me rappelle » lui dis-je sans rien ajouter de plus. J’aurai aimé qu’elle fasse son petit show et qu’elle continue son chemin, mais non elle s’installe comme si nous étions les meilleures amies du monde, ou comme si on se connaissait depuis dix ans. Je ne dis rien et la regarde faire « Je ne te propose pas de t’asseoir, tu sembles t’être invitée toute seule comme une grande ». Problème qui se pose, c’est que je n’ai pas grand-chose à lui dire pour la simple et bonne raison qu’elle est l’amie d’Aël, pas la mienne. « Non merci, je vais attendre. » … Aël par exemple. Si j’avais encore un peu d’espoir pour qu’elle ne s’installe le temps d’une courte durée, et bien cet espoir vient de voler en éclat en me laissant stupéfaite face à sa commande. Je suis du genre gourmande, ça c’est pas un scoop, mais jamais je ne parviendrai à manger tout ce qu’elle semble vouloir s’enfiler « Tu vas vraiment manger tout ça ou je dois m’attendre à voir débouler trois/ quatre copines à toi ? » Je m’appuie sur ma main non sans jeter un œil à la porte d’entrée dans l’espoir qu’Aël vienne me sortir de ce cauchemar. Non pas que Topaz soit le genre de fille qu’on ait envie de frapper, mais je n’ai pas spécialement conscience avec le fait qu’elle soit littéralement la femme parfaite. A nouveau, Topaz surenchéri en me posant une ultime question. Que lui dire ? Peut-être que j’attends qu’Aël déboule, ça la fera peut-être partir, ou pire elle restera encore plus longtemps et là je pense que ça m’énervera très certainement « Disons qu’à la base j’avais rendez-vous avec Aël. Je voulais en profiter comme après j’ai cours … J’imagine que maintenant c’est un peu compromis… » un autre sourire surfait et carrément exagérer avec l’espoir qu’elle comprenne que oui, elle dérange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-