"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Le jour de sa mort [ Ulysse - India] 2979874845 Le jour de sa mort [ Ulysse - India] 1973890357


Le jour de sa mort [ Ulysse - India]

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 17 Aoû - 1:22 par Invité
Le jour de sa mort
" When you look at someone through rose-colored glasses, all the red flags just look like flags. " by Lysias Ulysse Argyre
Je me réveille ce matin en ouvrant doucement les yeux. La pièce est encore plongée dans l'obscurité et je peux entendre la pluie taper contre la vitre. Je ne sais pas trop quelle heure, il est, alors je tâte la table de nuit sur le côté à l'aveuglette pour attraper pour portable que je mets au-dessus de ma tête pour voir l'écran. Il est 6 h... Je soupire, j'avais encore deux heures devant moi, mais je décide de me lever. Pas de travail aujourd'hui, tous les ans à cette date du 17 août, je prends congé pour une raison bien particulière : ma fille Lazulis. Malheureusement, elle n'était plus de ce monde, d'ailleurs, est-ce qu'elle avait eut le temps de vraiment y être ? De toute façon pour moi, elle vivrait toujours dans mon cœur. Elle avait été ce que j'avais voulu et elle restera ce que je n'aurais plus jamais.

C'est avec difficulté que je me lève de mon lit. Je prends un temps pour attacher ma prothèse et passe directement à la douche, cela allait sans doute pouvoir estomper ma gueule de bois que j'avais constamment. L'alcool et la drogue faisait partis de ma vie plus que jamais, j'en consommais plus que nécessaire et c'était de pire en pire... Combien de litre de bière j'avais bu hier soir ? Je sais pas, mais assez pour ne pas me souvenir de ce que j'avais fait la veille. De toute évidence, au vu des bleus que j'avais un peu partout sur le corps, je m'étais sans doute encore battue, pour ne pas changer.

Après deux pancakes passés au toaster je me sniff une petite dose de coke pour me réveiller un peu plus et fais un peu de rangement chez moi. Je sors vers 8 h 00 quand les commerces commencent à ouvrir et vais directement chez le fleuriste en enfourchant mon scooter Vespa couleur menthe. Je ressors de la boutique avec un gros bouquet de fleurs bleues et je reprends la route pour aller au cimetière... La, j'y retrouve ma toute petite. Je m'assoie sur le rebord de la tombe après avoir posé les fleurs et caresse l'écriture de son prénom du bout  des doigts.

- Déjà 17 ans.... Tu aurais été une jeune fille ravissante, j'en suis persuadée, bonne anniversaire ma chérie.... Malheureusement, je n'ai pas grand chose à te raconter aujourd'hui, je crois que je perds pied et si ça continue comme ça, je vais finir par perdre mon emploi...

J'ai un rire un peu nerveux.

- Je pense souvent à venir te rejoindre... Enfin, s'il y a quelque chose après la mort.... J'aurais tellement aimé que tu sois là, je suis désolé....

J'ai a peu prêt le même discourt tous les ans. Même si cette année, c'était un peu plus lugubre que les autres. Je reste environs deux heures à parler de tout et de rien et à imaginer ce qu'elle aurait pu être en ce jour. Elle aurait été une bien meilleure femme que je ne le suis actuellement pas... Je pleure un peu, beaucoup, j'avais prévue le coup alors je ne me suis pas maquillée, de toute façon ça faisait un moment que je ne le faisais plus. À quoi bon ?

Je finis par sortir et pars en vadrouille avec mon véhicule, je suis un peu dans les nuages et l'envie d'accélérer et de me crasher dans ce qui passe est plus que présente. Quand je me réveille un peu après avoir failli foncer dans un camion, je me rends compte que je me retrouve devant ce musée. Je serre les dents et les poings, en général quand je passe par là, j'évite de m'y arrêter, mais là... Je décide d'aller me garer et d'y entrer.

Ca n'avais pas beaucoup changé depuis tout ce temps, toujours cette même odeur et la plupart des œuvres que j'avais vu il y a 19 ans étaient les mêmes... Mes pas me conduisent devant cette statue... Je le vois encore là à côté de moi en train de m'expliquer et répète à voix basse ce qu'il m'avait expliqué. Mot à mot.

- .... Ouais, c'était bien beau tout ça .... Mais ce n'était juste que de belles paroles.... si j'pouvais te retrouver, je te jure que je te ferais payer comme jamais, j'espère qu'à l'heure actuelle tu es mort.


Les gens autour me regardent bizarrement. Normal, je suis en train de parler toute seule en disant des choses bizarres...
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-