"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici Alerte ! Aujourd'hui a été annulé, retournez au lit. Ou pas. (Aëlly #6) - Page 2 2979874845 Alerte ! Aujourd'hui a été annulé, retournez au lit. Ou pas. (Aëlly #6) - Page 2 1973890357


Alerte ! Aujourd'hui a été annulé, retournez au lit. Ou pas. (Aëlly #6)

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Lun 22 Oct - 10:48 par Invité
J’aime Aël parce qu’il est compréhensif et qu’il ne juge pas vraiment. Je sais que ça peut sembler un peu compliqué pour lui concernant mes parents, ou concernant mon père. Ma maman semble l’apprécier, mais étant donné que mes parents semblent remis ensemble, il pourrait y avoir plus de chance pour que mon père y soit aussi. Sauf peut-être s’il travaille, ce qui n’est pas impossible non plus. Non pas que je veuille évincer mon paternel, mais étant donné l’accueil à laquelle Aël a eu droit la dernière fois, j’aime autant que cette fois-ci, ce soit juste avec ma maman « Tu sais, ma maman elle travaille chez elle, elle a pas d’horaire fixe donc autant se calquer sur nos plannings et après on lui demande. A toi de dire quand tu travailles pas et moi je vois avec mon horaire et puis quand j’irai chez elle demain, après les cours, je lui en parlerai »  Oui, parce que demain, je ne travaille pas. Je ris face à sa question. Certes, elle peut donner l’impression d’être tout le temps tirée sur quatre épingles, mais au fond, elle s’en fiche pas mal « Mais non, elle est cool, tu viendrais encore en survet’ elle y ferait pas attention. C’est vrai qu’elle peut donner l’impression de mettre un point d’honneur sur l’image des gens dans sa façon de s’habiller, mais c’est parce qu’elle est accro au shopping, à la mode. Franchement, t’as pas de souci à t’en faire et tu peux venir en jeans basket ça sera parfait parce que de toute façon, elle t’apprécie déjà. » D’autant plus qu’elle aussi s’habille en jeans basket, parfois. «  D’ailleurs, tu savais qu’elle plaide en ta faveur auprès de mon père ? Comme l’a dit Ethan, c’est le good Cop et elle est ton seul moyen d’éviter le conseil de guerre » dis-je en souriant, alors que je suis presque pas en train d’abuser concernant mon père. « Et crois-moi, elle a un niveau de persuasion high level, surtout quand ça me concerne. » Ben oui, après tout elle s’est occupée de moi toute seule, elle m’a élevée tout en poursuivant ses études alors que mon père, lui, avait fait son choix de vie et je n’en faisais pas partie. Ma mère a donc toujours eu le dernier mot en ce qui me concerne, une chance donc pour Aël qu’elle l’apprécie, sans quoi il n’aurait plus qu’à brasser de l’air.  

Je me mordille la lèvre inférieure après avoir lancé ma question. Parfois j’ai l’impression de m’imposer et ça me gêne un peu. Quand je le vois rigoler, je fronce les sourcils, puis lorsqu’il s’approche, je ne le quitte pas des yeux prête à entendre sa réponse « Mais je veux pas m’imposer. T’as aussi le droit de vivre ta vie sans m’avoir dans les pattes tout le temps, mais je crois que je suis accro …» Encore que finalement, on ne se voit plus autant qu’avant étant donné mon nouvel emploi du temps, mais bon. Lorsqu’il reprend la parole, je penche ma tête sur le côté, sceptique sur ce qui va suivre, puis je fronce les sourcils lorsqu’il nourrit le suspense et quand j’entends la suite un grand sourire s’affiche sur mon visage. « Oh oui, oh oui, oh oui !!! » Néanmoins, pas sûre de vraiment comprendre où il veut en venir je m’arrête de sautiller de joie et lui demande « Mais… quand tu dis ‘tous les soirs’, tu veux dire tout le temps ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Lun 22 Oct - 18:33 par Invité
"Je pense que j'ai sans problème mon jeudi soir, après je risque de finir vers 21h j'ai pas envie que ta mère ne meure de faim à cause de moi." Cependant ça veut dire qu'il est d'accord pour passer plus de temps avec la mère de Lilly qui à l'air si "cool" comme elle le dit si bien. Cependant il veut bien dire qu'elle est cool, si elle est plus laxiste avec sa fille de 21 ans que son père. Aël a conscience que ce dernier sera sans doute toujours un sujet tendu dans leur relation, peu importe l'âge de Lilly, peu importe avec qui elle sera sans doute. Bien entendu les 10 ans d'écart -ou presqu- ne plaide pas en faveur d'Aël et il le sait. "Je lui fais confiance, parce que j'ai peu d'espoir pour moi vis à vis de ton père. De toute façon il faudra qu'il fasse avec parce que je ne compte pas te lâcher." Leur dispute les aura mis à rude épreuve mais finalement ils sont toujours ensemble non ?

Il essaye de la rassurer mais ce n'est pas forcément facile. Au moins elle a laissé tombé les yeux de chiens battu. "Accro ?" Il arbore un air intéressé. Il faut donc lui fournir une nouvelle dose non ? "Tu sais que y'a pas de rehab pour ce genre de maladie ?" Il est heureux que l'ambiance soit détendue, ils sont loin de ce moment après leur dispute quelques semaines auparavant. Tant est si bien que pour continuer sur cette note, il envisage de lui présenter son futur projet : emménager avec elle. Elle semble emballée, pour dire elle saute partout comme une puce limite hystérique. Il la regarde, attendant qu'elle se calme en souriant encore et toujours. Quoi que peut être qu'il a vendu la peau de l'ours trop tôt. Elle se calme un peu maintenant qu'elle semble avoir à nouveau les idées en place. Il en profite pour la prendre dans ses bras une nouvelle fois. Il serait capable de ne plus la lâcher. "Tout le temps." Il confirme un peu soucieux de sa réaction maintenant que l'idée à fait son chemin dans son esprit. "Ca fait un moment que j'y pense, mais je sais que c'est compliqué de demander à tes parents de financer ton départ. Maintenant que tu travailles, tu pourrais payer une part pour l'appartement. On pourrait en changer bien entendu. " Il marque une pause, cherchant à trouver des nouveaux arguments. "Toute façon tu passes déjà beaucoup de temps ici, et on pourrait se voir tout le temps ? Plus besoin d'avoir un sac qui se ballade entre chez moi, ton père et ta mère ? Bien sûr tu pourras toujours aller chez eux si t'as envie." Il parle beaucoup sans doute pour cacher l'anxiété qui monte en lui. "Tu es pas obligée d'accepter. Ne le fais que si tu en as envie." Il cherche dans ses yeux la réponse qu'elle va lui donner. 8 mois qu'ils sont ensemble, peut être que c'est trop tôt ? Pour lui ça ne lui semble pas être le cas, mais elle est plus jeune... Le doute commence à le taraudé, plus vis à vis de son avis à elle que de sa proposition à lui. "On pourrait trouver un nouvel appartement ? Tu pourrais mettre ce que tu veux dedans je sais que t'aime faire ce genre de chose." Ce n'est pas forcément sa tasse de thé à lui mais il fait une bonne mule pour porter les sacs et monter les meubles. Cette fois ci il décide de se taire une bonne fois pour toute et de la laisser parler. Ce n'est pas une demande en mariage mais le stress est réel. Peut être que faire une pointe d'humour pourrait l'aider à se détendre un peu mais là il ne voit pas quoi rajouter. Il sait que même si la réponse est oui, il y aura certainement des contraintes de la part de Samuel et Callie.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Mar 23 Oct - 8:55 par Invité
Je fais mine de réfléchir à mon propre emploi du temps lorsqu’Aël propose le jeudi « Jeudi ça me parait bien. J’ai cours jusque midi puis je travaille jusque 17 heures donc ça peut le faire. » Je lui souris dans un premier temps, puis m’approche pour l’embrasser. Je suis contente qu’il accepte, surtout qu’il aurait très bien pu être vacciné par l’accueil qu’il a eu de la part de mon père. Heureusement, il semble faire la part des choses et c’est pas plus mal. C’est important pour moi que mon copain s’entende avec ma mère qui est très probablement la personne la plus importante dans ma vie. « J’ose espérer qu’il finira par s’y faire. Honnêtement, lorsqu’on parvient à entrer dans son petit cercle privé, il n’est plus si terrible. Le tout c’est d’arriver à le faire baisser sa garde » et ce, malgré tout ce qu’il a déjà pu montrer à Aël jusque maintenant. Oui, j’ai vraiment l’espoir qu’un jour mon père soit sympa et accueillant avec lui comme il sait l’être en temps normal.

« J’ai pas envie d’être désintoxiquée, ça tombe bien. » lui dis-je en lui rendant le même genre de sourire. Quant à son idée qui me rend pratiquement hystérique, je semble oublier tout ce qui devra en découler. Pendant un instant j’oublie même de m’assurer d’avoir bien compris, mais Aël dissipe mes doutes et me pousse à entrer dans une ultime vague pour le moins tout aussi joyeuse et pratiquement euphorisante Et puis il vient à me parler de mes parents, ou du moins à me ramener à la réalité. Avant de crier victoire, j’ai conscience qu’il faille convaincre Callie Dos Santos et Samuel Adams. Surtout, Samuel Adams. A côté de ça, Aël me déballe de nouveaux arguments comme s’il cherchait toujours à me convaincre, alors qu’au fond, moi je suis déjà convaincue depuis la minute où il m’en a parlé « Si t’essaies de me convaincre, tu gaspilles ta salive parce que je le suis déjà depuis cinq minutes » lui dis-je en rigolant « On pourrait peut-être trouver un appart qui possède une baignoire, pour pouvoir se noyer dans un bain bien chaud en hiver. Ca serait ultra cocooning non ? …» je marque une pause et avec un regard malicieux, reprends « … même à deux… »  Je rigole et puis m’approche de nouveau à la recherche de ses lèvres que j’embrasse avec un peu plus d’intensité, pour ponctuer mes dires sur mon envie de vivre avec lui « … Par contre, convaincre mes parents ça va être plus compliqué. Faudra que je pense à un plan d’action. Si j’en parle à mon père directement, c’est mort. Mais par contre, si j’arrive à convaincre ma mère, ça peut le faire. Et pour convaincre ma mère, je pense que je peux mettre sa sœur dans le coup. » Je pince mes lèvres entre elles non sans quitter Aël du regard « Ce qui va être plus compliqué… c’est de laisser Shiva avec mon père. » de nouveau une mine un peu plus déconfite, bien que je doute que ce soit un problème me poussant à refuser la proposition d’Aël. Je pourrais toujours aller la voir, et la prendre avec moi pour de longues balades, mais plus tous les jours comme avant… Sauf si mes parents viennent à vivre de nouveau ensemble, au moins elle ne passera plus ses journées toutes seules puisqu’il y aura ma mère. Je mets de côté ma pensée concernant mon chien, puis porte mon intérêt sur Aël « Est-ce que tu sais que je t’aime et que je serais plus qu’heureuse de vivre avec toi alors qu’avant, je ne sais pas si j’aurais accepté aussi facilement. Et est-ce que tu sais que je suis prête à beaucoup de choses pour ne plus rester deux semaines loin de toi, quitte à même abandonner mon chien ? … Et est-ce que tu sais que j’aime ma petite vie de princesse dans la vie de mes parents, mais que j’aime encore plus ma vie auprès de toi ? Voilà, c’est tout pour le moment. » finis-je par lui dire avec un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Mar 23 Oct - 12:05 par Invité
Aël était nerveux mais ça fini par passer quasiment instantanément dès qu'elle lui confirme qu'elle est déjà convaincue et qu'elle n'a pas besoin de plus d'argument. Alors à ce moment là, même si il ne met pas à sauter partout hystériquement comme Lilly, il est franchement heureux. Cette fois ci il a vraiment l'impression de faire un pas en avant, dans leur relation mais aussi dans sa vie. Quand Lilly parle de la baignoire ça le fait rire. "Donc on s'en fou du reste, le but c'est qu'il y ait une baignoire ?" Lui il sait déjà qu'au moins un lit et un frigo seront nécessaire, parce qu'on a beau dire : on ne vit pas d'amour et d'eau fraîche. Il répond à son baiser, finissant un peu hagard jusqu'à ce que Lilly revienne à des sujets plus sérieux. Il ne pourra pas être d'une grande aide pour convaincre ses parents. A part leur montrer ses finances quel argument a t'il ? Si peut être rappeler que Lilly a 21 ans, qu'elle peut donc faire ce qu'elle veut. Bien sûr ils seront toujours ses parents, mais ils ne pourront pas dicter sa vie si elle n'en a pas envie. "Tu me diras si je peux être d'une aide quelconque. J'ai peur que ça empire les choses si jamais je suis dans la pièce quand tu leur feras la grande annonce. Mais je serais là si tu penses que c'est une bonne idée." Il n'y a pas de raison qu'elle soit la seule à se jeter dans la gueule du lion. En parlant de lion, il fronce les sourcils quand elle lui dit que le plus dur ça va être de laisser son chien. "Pourquoi tu veux laisser ton chien chez ton père? Moi c'est pour le chien que je te demande qu'est que tu croyais ?" Le Aël farceur est de retour. Il l'embrasse avant qu'elle ait le temps de répliquer, ou de le frapper.

Il a le droit à une réelle déclaration. Sans doute la première fois qu'il en a une de Lilly, qui a beau être une vraie bavarde parle rarement de ça sans retenue comme maintenant. "Je sais." Pour sa part il a fait assez de déclaration pour la journée, mais il sait qu'elle sait qu'il l'aime, et lui maintenant, il sait que sa vie sera avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-