"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici (Gabrielle & Charlotte) what a rainy shitty day. 2979874845 (Gabrielle & Charlotte) what a rainy shitty day. 1973890357


(Gabrielle & Charlotte) what a rainy shitty day.

 :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP
Destiny Tynged
(Gabrielle & Charlotte) what a rainy shitty day. Tumblr_navs97ZQ1Y1s7kmhpo4_250
» Date d'inscription : 29/05/2014
» Messages : 242
» Avatar : Beyoncé Knowles.
» Âge : beauté éternelle.
() message posté Lun 11 Mar - 23:24 par Destiny Tynged
what a rainy shitty day.



Il ne fait pas très beau aujourd'hui, le ciel est menaçant, mais vous (Gabrielle) décidez de partir sans votre parapluie tout de même. Vous savez que le ciel londonien peut rester gris toute une journée sans qu'une goutte ne tombe. Ce n'est qu'une petite marche de 20 minutes pour vous rendre jusqu'au métro, sauf qu'à mi-chemin, il tombe des cordes. Vous courrez vous abriter où vous pouvez. Une bonne samaritaine avec un parapluie - pas en très bon état - s'arrête à votre niveau vous demandant si vous voulez partager son parapluie avec lui pour un bout de chemin. A savoir qu'il y a beaucoup de vent, et que le parapluie de madame ne va pas tenir encore très longtemps. De plus, la station de métro où vous vous rendez est fermé temporairement à cause d'un soucis technique sur la ligne. Vous vous retrouvez tous les deux sous une pluie battante, avec un parapluie qui ne couvre plus grand-chose.

Il n'y a pas d'ordre défini dans ce RP. Ce RP est issu du système RP est aveugle 2.0.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
() message posté Ven 15 Mar - 1:26 par Invité
Elle pourrait insulter la météo, crier haut et fort que la consultante télé s’est carrément plantée en annonçant un sublime beau temps. Heureusement pour Charlotte, croire aux annonces faites à la télévision n’est pas franchement dans ses habitudes. Et puis après tout, c’est la capitale londonienne, réputée et reconnue pour être la capitale mondiale où il pleut constamment, même lorsque le monde entier expérimente une canicule d’enfer. C’est pour cette raison que la Wellington ne sort jamais sans son parapluie, même lorsque le temps est apparemment clément et agréable. Aujourd’hui n’échappe pas à la règle. Engoncée dans son manteau, col relevé jusqu’au menton, Charlotte sait qu’elle ne peut pas arriver une nouvelle fois en retard à un examen. La dernière fois qu’elle en a manqué un, la chance avait joué en sa faveur, puisque l’intégralité de l’examen avait été annulé en raison d’une panne massive du réseau ferroviaire ce jour là. Mais la chance ne sera pas toujours en faveur de la jeune femme, et ne lui permettra pas à chaque fois d’échapper à l’inévitable : les examens. C’est pourquoi Charlotte part plus tôt de son appartement pour l’université, et grand bien lui fasse. Une mini tempête semble se lever au moment même où elle pose un pied hors de son appartement. Ravie d’avoir son parapluie à portée de main, la jeune femme s’enquiert de l’ouvrir, bien qu’il ait du mal à faire face à un vent tumultueux. Sur le chemin, la pluie s’intensifie et Charlotte en profite pour s’abriter un instant et remarque une jeune femme, trempée jusqu’aux os, à son avis. « Un bout de parapluie, ça vous tente ? » Sourit-Charlotte à la jeune femme, plutôt persuadée que cette dernière acceptera cette proposition au vu des trombes d’eaux tombant du ciel. « Je vais à la prochaine station de métro, si vous allez dans la même direction, on peut toujours faire un bout de chemin ensemble à l’abri ? » Si auparavant Charlotte était particulièrement introvertie, timide et se refusait à aborder les gens, les choses ont changé depuis que Rush a fait une apparition dans sa vie. Bien qu’il ait pris le large aujourd’hui, Charlotte a réussi à nouveau à s’ouvrir aux gens, à accepter l’inconnu dans sa vie. Et même si Rush a pris le large, se refusant à une quelconque participation dans sa vie, cela n’empêche pas la jeune femme de prendre l’impact positif qu’il aura malgré tout eu dans sa vie. « Je m’appelle Charlotte d’ailleurs ! » Elle tend sa main à la jeune femme, prête à lui serrer la main en guise de présentation.
Revenir en haut Aller en bas
i’m only afraid of what i want
Gabrielle Rowena
i’m only afraid of what i want
(Gabrielle & Charlotte) what a rainy shitty day. Tumblr_inline_prf8tj7TT81wclz64_1280
» Date d'inscription : 18/05/2014
» Messages : 15379
» Pseudo : margaux ; stardust.
» Avatar : blanca suárez.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : alycia & jamie.
() message posté Ven 19 Avr - 19:57 par Gabrielle Rowena

≈ ≈ ≈
{what a rainy shitty day}
✰ w/ charlotte

Elle aime vivre dangereusement Gabrielle. Elle savait qu’étant donné le ciel gris menaçant elle aurait dû emmener un parapluie, mais elle n’a pas eu le courage de chercher où est-ce que le sien pouvait se cacher. Si Emme était venue avec elle, il ne fait aucun doute qu’elle aurait ferait l’effort de le chercher, mieux encore elles auraient pris un taxi. Mais elle est sortie seule, pour un rendez-vous professionnel. Rendez-vous qui ne s'est pas révélé très concluant. Elle aurait mieux de rester chez elle avec sa fille et son mari. Elle en a eu envie au moment de partir, culpabilisant un peu de les laisser tous les deux, situation qui se fait assez rare chez eux. D’ordinaire c’est plutôt l’inverse. Emma lui a même demandé si elle était vraiment obligée de partir, voulant rester avec ses deux parents aujourd’hui, lui brisant le cœur. Miles, lui a compris bien évidemment, leurs métiers respectifs sont importants pour chacun. Elle les embrassé du bout des lèvres à cause du rouge à lèvres avant de partir, non sans manquer de glisser dans l’entrée. Elle a quitté la chaleur de sa maison pour le gris de Londres, espérant décrocher un nouveau contrat qui ne serait sans doute pas. Inutile de dire que Gaby n’est pas forcément de très bonne humeur. Elle a plutôt l’impression d’avoir perdu son temps. Il fait encore plus gris que lorsqu'elle est partie, mais il ne pleut pas encore. Gabrielle espère avoir de la chance, bien que le vent l’oblige à relever le col de son manteau. Elle marche rapidement, espérant rejoindre la station du tube la plus proche quand elle sent une goutte. Rapidement suivit par d’autres. Une personne censée se dépêcherait de marcher, voire de courir, mais pas Gaby. Ses bottes ont beaucoup trop de talons pour qu’elle songe une seconde à aller plus vite. Seulement elle se retrouve rapidement, très rapidement, complétement trempée. Il ne manquait plus que cela. Elle essaie de tenir le rythme, repérant un abris bus qui pourrait la protéger de la pluie. Malheureusement le temps d’arriver, elle est complètement trempée, et le vent qui souffle ne fait que lui donner encore plus froid. La station n’est plus très loin, mais elle se refuse de continuer de marcher sous la pluie, espérant que cela se calme rapidement. « Un bout de parapluie, ça vous tente ? » Elle sursaute en attendant une voix derrière elle. Elle se retourne pour découvrir une jeune femme lui souriant. Entendre ses mots ne lui a jamais fait autant plaisir que maintenant. « Je vais à la prochaine station de métro, si vous allez dans la même direction, on peut toujours faire un bout de chemin ensemble à l’abri ? » Elle pourrait la prendre dans ses bras si elle n’était pas aussi mouillée. Certes elle est déjà trempée, mais retrouver la sensation de la pluie lui tombant dessus ne l’enchante vraiment pas. « Vous me sauvez la vie. » Gabrielle exagère à peine, tellement elle est heureuse à cet instant. Quelles étaient les chances de se rendre au même endroit ? « Merci. » Elle lui sourit en retour, n’osant pas trop s’approcher de peur de la mouiller, mais surtout de glisser. « Je m’appelle Charlotte d’ailleurs ! » Elle hésite un instant à lui serrer la main, étant plutôt mouillée, mais elle finit par tendre la sienne. « Gabrielle. » Elle commence à avoir froid, et le vent qui continue de souffler ne l’aide pas. Heureusement, elles se mettent à marcher. « Quelle idée de ne pas prendre de parapluie. » Elle parle plus pour elle-même, s’en voulant de ne pas avoir pris le temps de le chercher avant de partir. D’après ses souvenirs la station n’est plus très loin, s’étant trompée en venant, peu habituée à le prendre. « Qu'est-ce qui vous emmène dans le coin ? » Autant faire la conversation que de marcher en silence.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: It's over :: Corbeille :: Anciens RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-