"Fermeture" de London Calling
Après cinq années sur la toile, London Calling ferme ses portes. Toutes les infos par ici don't be afraid. there's the two of us now / jakmie - Page 2 2979874845 don't be afraid. there's the two of us now / jakmie - Page 2 1973890357
Le Deal du moment : -15%
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil ...
Voir le deal
5.95 €


don't be afraid. there's the two of us now / jakmie

these violent delights, have violent ends
Jamie E. Jones-Collins
these violent delights, have violent ends
don't be afraid. there's the two of us now / jakmie - Page 2 B273b9a249344e683b51f6b38e5dce06055ee851
» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 15048
» Pseudo : margaux ; stardust
» Avatar : shay mitchell
» Âge : 32yo
» Schizophrénie : alycia & gabrielle
() message posté Dim 1 Mar - 23:34 par Jamie E. Jones-Collins

≈ ≈ ≈
nobody has ever measured, not even
poets, how much the heart can hold.

Est-ce que l’on n'est jamais prêt pour ce genre de situation ? Jamie se pose la question, alors qu’elle essaie de se souvenir des recommandations qui lui ont été faite quand ce moment arriverait. Malheureusement elle ne semble pas se souvenir de grand-chose. Complétement paniquée, terrifiée il lui est de toute façon difficile de penser à quoique ce soit. Rien hormis la douleur pendant les contractions et la peur de ce qui va se passer ensuite. La peur que l’accouchement se passe mal, qu’il y ait des complications et surtout peur que ce soit douloureux. Elle sait très bien que cela ne va pas être une partie de plaisir, contrairement au début de l’aventure, et cela lui fait terriblement peur. Elle pensait avoir encore quelques jours pour se préparer, bien que le résultat aurait sans aucun doute été le même. « On est prêts. Tu es prête. » Elle aimerait croire aux paroles de Jake, mais elle ne se sent pas prête du tout. Et elle se doute que lui non plus, même s’il paraît bien plus calme. Mais ce n’est pas lui qui devoir souffrir dans les instants à venir. Elle essaie pourtant de ne pas céder complètement à la panique, cela ne serait bon pour personne. Et si elle commence à paniquer totalement maintenant ils ne vont jamais quitter l’appartement. Alors elle tente une blague, plaisantant à moitié cependant. Si Jake pouvait accoucher à sa place, elle en serait la plus heureuse. « Tu sais que je le ferais, si je pouvais. » Elle sourit à sa réponse, sachant que oui, il le ferait si c’était possible. Ce qui malheureusement ne l’est pas. Personne d’autre ne peut le faire à sa place. « Je crois que j’ai pas le choix alors... » Impossible d’y échapper, impossible de faire autrement. Elle ne quitte pas sa main jusqu’à la voiture, le contact la rassure. Le voyage se fait péniblement à cause des contractions, de la douleur, de la peur. Et ils arrivent rapidement, ce qui n’est surprenant étant donné l’heure et le peu de circulation. Seulement une fois devant l’hôpital, Jamie n’arrive pas à sortir de la voiture, terrifiée. La situation devient de plus en plus réelle et cela la terrifie. Elle n’est absolument pas prête. « Ils vont bien s’occuper de toi. » Incapable de répondre ou de se concentrer, elle se contente de prendre sa main pour enfin sortir de la voiture. « Et n’hésite pas à écraser ma main autant que tu le veux. Enfin plutôt la gauche, que je puisse continuer d’écrire. » Elle sourit faiblement, se concentre pour avancer du mieux qu’elle le peut. Lentement, une main sur son ventre, l’autre serrant celle de Jake.
Trois heures plus tard, elle n’en peut plus. Elle qui pensait accoucher une fois arrivée à l’hôpital, n’aurait pas pu plus se tromper. Perdre les eaux en plein milieu de la nuit n’était visiblement pas assez pour la faire paniquer, il faut en plus que le travail dure des heures. Elle complétement épuisée, alors que le plus dur est encore à venir. La seule chose positive c’est qu’elle ne souffre plus grâce à la péridurale. « Sors de là. » Elle ne sait pas combien de fois elle a déjà prononcé ses mots, les répète à nouveau en espérant un miracle. « Pourquoi elle ne veut pas sortir ? » Cette fois, elle s’adresse à Jake. Elle a aussi déjà posé la question, sans qu’ils n’aient de véritable réponse. Selon le personnel médical il n’y a pas de raison de s’inquiéter, tout est normal. Long, mais normal. Une infirmière entre dans la chambre, leur adresse un sourire compatissant avant de faire son travail. « Cette fois tout est bon. Il semblerait qu’elle se soit décidée à sortir. » Si elle a toujours peur de tout ce qui peut mal se passer, cette fois Jamie n’a qu’une hâte que ce soit terminé. « Jake... » Encore une fois, elle a besoin de lui. Seule elle n’y arrivera jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Bloomsbury :: Great Ormond Street Hospital
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-